Partagez | 
 

 ☆ Monroe ☆ Pou Pou Pid- Oh ta gueule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: ☆ Monroe ☆ Pou Pou Pid- Oh ta gueule. Mar 22 Fév - 12:09


Pou Pou Pidou ~♪
PSEUDONYME : Monroe
NOM : Varney
PRÉNOM(S) : Marjan Lennox
QI : 165
DATE DE NAISSANCE : 31 / 01
ÂGE : 16 ans
SEXE : ✔ M ❒ F
ORIGINE : Américano-Slovène

Some Like It Hot ❤
Couleur des cheveux : Roux
Couleur de la peau : Blanche
Tatouage/Piercing ? : Tragus droit
Couleur des yeux : Noisettes
Taille en centimètres : 170
Corpulence: Fin, presque maigre.


Must save money... omg SHOES.
Créatif
Fantaisiste
Affectueux
A l'écoute
Endurant
Conciliant
Minutieux
    Maladroit
    Tête-en-l'air
    Shopaholic
    Sensible
    Pervers
    Bordélique
    Nonchalant

Les fées qui se sont penchées sur le berceau du petit Marjan Varney devaient être, au choix, étonnamment cruelles ou complètement bourrées : On a pas idée de doter un enfant d'un si mauvais karma. Sa malchance, redoublée par une nature distraite et une maladresse naturelle exemplaire, est un véritable handicap. Exemple le moins spectaculaire mais néanmoins le plus fréquent, il lui est presque impossible de prendre une feuille ou tourner une page sans se couper au passage. Grand habitué de l'infirmerie et des dispenses de sport, vous ne le verrez jamais exempt d'égratignures, bleus et/ou pansements. Largement habitué à cette mauvaise fortune, Monroe préférera dépasser la douleur que se plaindre, se contentant généralement d'orner son visage d'une petite moue triste. Ce corps éprouvé renferme cependant une âme sensible, quelque peu naïve et bien moins aguerrie, mais qui cette fois encore aura tendance à souffrir en silence si on ne lui tire pas les vers du nez. On pourrait alors le croire introverti, renfermé... Il n'en est rien. Monroe n'est avare ni de parole ni d'affection. Il aime les gens, ces autres qui sont de constantes sources d'inspiration.

De nature diplomate et conciliant, Monroe évite au maximum les prises de tête et les conflits. S'il a tendance à ignorer ceux qu'il n'apprécie pas, ce jeune garçon très tactile est au contraire extrêmement démonstratif avec ceux qu'il considère comme ses amis, n'hésitant pas à les câliner sans prévenir. On pourrait attendre d'une personne de ce caractère qu'elle soit souriante, il en est pourtant tout autre concernant le rouquin. Cependant, c'est surtout parce qu'il ne s'en rend pas compte : Il oublie simplement de sourire, souvent dans un éclatant élan de flegme. A moins bien sûr qu'il ne soit juste trop concentré sur ce qu'il fait, que dis-je, sur ce qu'il créé. Possédant un grand sens esthétique, il adore acheter, récupérer et entreposer toutes sortes de choses dans le but d'une création artistique le plus souvent vestimentaire. Demandez-lui de vous relooker ou de vous créer une tenue et vous ferez de lui le plus heureux des hommes. Effectivement, si le demi slovène est extrêmement sensible à tout domaine relatif à la culture, que ce soit art, musique, cinéma, littérature ou que sais-je encore, rien ne le touche autant que la Mode.

Monroe aurait pu être une fille. Monroe aurait être une fille. Seulement Monroe est un garçon et il n'y voit aucun inconvénient, bien qu'il assume mal les pensées pernicieuses que ses hormones de jeune mâle font naître en lui. Non pas qu'il les refoule, bien au contraire... Mais bien aise serait celui qui arriverait à les lui faire avouer. A l'inverse, il assume très bien sa part de féminité. Ou presque. Il ne rechignera pas à se mettre du vernis de temps en temps, mais ne le titillez pas avec le fait qu'il se déguise parfois en fille, il y a des limites. Et de grâce, ne l'appelez pas Marilyn !

Blood Drops On Glossy Paper ☆
Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous en supprimant les réponses inutiles. Cette zone sera par la suite éditée par un membre du staff qui vous communiquera ainsi votre classe.


Définissez vous en une phrase.
  1. Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...


Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
  1. Un poisson rouge.


Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
  1. Les 120 journées de Sodome du Marquis de Sade.


Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
  1. « Je comprends ce que tu ressens... »


La petite manie dont vous vous passerez bien ?
  1. Câliner tout le monde.


Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.
  1. Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.


Smells Like Couture ♕



J'ai de mon enfance des souvenirs dignes d'une fillette des années 50. Une grande et belle maison, immense à mes yeux d'enfant, presque effrayante. Une de ces maisons impersonnelles et un peu trop propres pour être honnêtes, une bâtisse comme les autres dans un quartier bourgeois de Los Angeles où tout se ressemble tristement. Notre foyer avait pourtant quelque chose de différent, quelque chose de... féminin. Des odeurs de parfum me reviennent surtout. Quelque chose de floral, volatil, quoi que quelque peu ambré. Je me souviens de l'ambiance poudrée dans laquelle le soleil plongeait le grand salon en fin de matinée, traversant les rideaux de flanelle rose. Le froissement des vêtements de soie et de dentelle abandonnés au sol, foulés au pied, donnant encore plus à la demeure l'allure d'un lupanar guindé. Des souvenirs bercés par le cri sourd du papier glacé des magazines attaqués aux ciseaux, teintés par le rouge de mon sang tâchant irrémédiablement l'image plastifiée d'une robe Gucci dernière collection. Et le bruit répétitif de la machine à coudre, entêtant.

"Monsieur Varney", comme nous nous amusions à l'appeler, brillait par son absence. Des voyages d'affaires et du brassage d'argent dont nous n'avions que faire. A vrai dire, mon père lui-même ne nous intéressait pas. Il était devenu un étranger. Il était l'empereur du vide. Lorsqu'on nous a annoncé le crash du jet dans lequel il se trouvait, j'avais alors treize ans, je n'ai pas réellement réagi. Au final cela ne changeait rien, il demeurerait tel qu'il avait toujours été : absent. Je ne me souviens pas avoir vu Wanda verser la moindre larme. Je crois même qu'elle ne l'avait jamais réellement aimé.
Wanda, c'est ma mère. L'habitude de l'appeler Maman s'en est allée avec le temps. A ce que je sais, être désignée par son prénom lui donnait une exquise impression de jeunesse. Elle était de ces femmes pour qui la beauté se suffisait à elle-même, ces femmes à l'ambition cruelle et inaccessible d'être parfaites. Cette tournure d'esprit ne l'empêchait pas d'avoir du coeur, je dirais même une certaine tendance au sacrifice. Elle aurait pu cent fois être mannequin, cette grande blonde aux yeux tièdes. Elle choisi d'être mère.

Si j'étais né du beau sexe, je me serai sans le moindre doute appelé Marilyn. Wanda en aurait fait un ultime hommage à l'icône éponyme dont elle était véritablement fan. Si elle avait quitté sa Slovénie natale, ce n'était pas dans le but premier d'épouser mon père, ce riche promoteur américain sur qui elle avait mis le grappin grâce à sa plastique, mais surtout pour vivre sur le sol qu'avait foulé son idole. Après tout, mon père n'avait probablement été choisi que pour son argent, sa nationalité et surtout son physique : Il avait les cheveux clairs et les traits fins, il était donc "génétiquement intéressant" pour son projet de jolie fillette blonde. Le plan pouvait sembler quelque peu excessif, mais la jeune femme qu'était ma mère n'avait que rarement agît autrement de sa vie : La déraison avait un goût de miel. Pour elle, c'était un plan parfait.
Parfait sans compter les aléas des allèles héréditaires et la grande loterie déterminant si le premier babygro en velours hideux offert par Tante Barbara (celle qui sent bizarre) sera rose ou bleu. Comme mes cheveux fauves et la case M cochée sur mon certificat de naissance le prouvent, ma mère joua de malchance. Elle était tellement persuadée que je serai une fille qu'elle n'avait pas jugé utile qu'on lui précise le sexe de l'enfant lors des échographies, ni même de réfléchir à un nom masculin. Marjan fut probablement le premier nom qui lui vint en tête à ma naissance... Coïncidence ou pas, ce prénom slovène possède des consonances extrêmement féminines.

Durant toute mon enfance, elle a façonné ma personnalité à coup de films romantiques, de chansons glamours, de séances shopping et de défilés de mode. Au fil du temps, je crois qu'une réelle complicité s'est installée entre nous, quand bien même j'avais conscience d'être une immense déception pour elle. Elle n'avait pas besoin de le dire, je pouvais le lire dans ses yeux. Il lui était comme impossible d'être fière de moi, pas même mes capacités intellectuelles ne faisaient la moindre différence. Tout à son plaisir, je passais le plus clair de mon temps à essayer en vain de lui plaire, même s'il fallait pour cela la laisser parfois m'habiller en fille. Enfant, j'ai rêvé mille fois d'en être une, juste pour qu'elle m'aime un peu plus. Au fil des années j'ai même pris goût à cet univers particulier, cet environnement emprunt de féminité exacerbée que d'autres auraient probablement trouvée écoeurante. J'y ai trouvé ma place, bien qu'elle fut celle peu enviable d'une fille manquée. J'ai fini par en faire une force, je crois.

Peu de temps après la disparition de mon père, quelques mois tout au plus, la tendance de Wanda à la saugrenuité versa de plus en plus dans la démence réelle, s'accompagnant de migraines terrassantes. Dans ses accès de folie elle était régulièrement prise d'incontrôlables crises de violence durant lesquelles elle s'en prenait aux divers objets présents dans la maison, jusqu'à ce que le fragile cocon familial ressemble davantage à un cimetière de miroirs et de porcelaine qu'à quoi que ce soit d'autre. S'il ne fallu pas longtemps pour lui diagnostiquer une tumeur inopérable au cerveau, il fut bien moins aisé de la convaincre de se soigner. A vrai dire, elle n'accepta que lorsqu'elle se rendit compte qu'elle allait inéluctablement me perdre. Dans notre quartier habituellement calme, les bourgeois alentours eurent vite fait de jeter un regard scandalisé sur ma mère : Une démente à tendance violente vivant avec un jeune garçon constamment couvert de bleus et de pansements, il y avait de quoi se méprendre. Le jugement avait beau être hâtif, Wanda n'avait beau n'avoir jamais levé la main sur moi, les langues ne perdent jamais de temps pour colporter des rumeurs sordides de la sorte. Consciente qu'avec une telle réputation tous les pots-de-vin du monde ne lui permettraient pas de conserver ma garde, effrayée à l'idée que je sois envoyé dans une famille d'accueil qui ne me comprendrait pas, elle me proposa un deal difficilement refusable : Si je partais vivre dans le meilleur foyer possible, où qu'il soit, elle accepterait de se faire interner.

Cela fait un peu plus de deux ans maintenant. Je n'ai pas de nouvelles de Wanda, je pense seulement qu'on m'aurait averti si la tumeur avait eu raison d'elle. Je me doute bien par contre, l'aliénation faisant, qu'elle ne doit plus être celle que j'ai connu. Je ne sais pas si j'irais la revoir un jour. Je préférerais sans doute garder d'elle l'image du dernier jour où je l'ai vue. Le jour où, avant de nous séparer, elle lança dans ce qui fut probablement un dernier accès de lucidité :


« Tu sais Marjan, j'ai pas réfléchi, j'aurais dû t'appeler Monroe. Parce qu'en fait c'est toi, mon idole. »

The End.



You'll be a grizzly bear on formal occasions
SURNOM(S) : Vain
DATE DE NAISSANCE : 19/09/89
ÂGE : 21 ans
SEXE : ❒ M ✔ F
AVATAR : Enma Kozato - Reborn!
DÉCOUVERTE DU FORUM : : Troisième compte (Viper & Dirty)
NOTE SUR 20 DU FORUM : : 18,5
Revenir en haut Aller en bas
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: Re: ☆ Monroe ☆ Pou Pou Pid- Oh ta gueule. Mar 22 Fév - 15:39

Ta fiche est vraiment...superbe. Le style parfait, le joli css, les belles images, bref rien à redire.

Et Monroe est donc un Alter !

Et puis validée <3

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

☆ Monroe ☆ Pou Pou Pid- Oh ta gueule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ☆-Duke-☆ "Reculez et faites place au vrai, au seul talent, celui qui coûte cher !"
» Présentation de Black☆Star [en cours] 2
» Marilyn Monroe
» Galiopée ☆ Petite fleur abandonnée [VALIDEE - JUMENT]
» Je pue peut-être mais pas mes persos ☆~(ゝ。∂)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: archives-