Partagez | 
 

 C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Santa Claus
avatar

Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte: //
Âge: 12 ans 1/2
Sujet: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Ven 23 Mai - 21:40


C'est juste là, c'est tout droit~!
What am I doing ?

Si je venais d’arriver à la Wammy’s House, je dirais : il y a longtemps que je rêve de faire ça. Enfin, rêver est un petit mot, disons plutôt que j’en crevais d’envie et que ça se classait même parmi mes fantasmes. Oui, un enfant de même pas treize ans peut avoir des fantasmes, ce n’est pas une question d’âge, parbleu. D’ailleurs, c’est quoi, exactement ? Ce n’est pas pour me vanter, mais en temps normal, je suis assez au courant de tout. Et pourtant, sur cette question, je sèche un peu. Je suppose que cela dépend des individus, et que finalement…l’âge est un facteur à prendre en compte… ? Je sais, je me pose beaucoup de questions. Et c’est le propre, sans doute, de beaucoup d’enfants, ici. Bon, j’avoue, j’aimerais bien sortir du lot, quand même ! De toute façon, je suis sûr, disons, à 90% (j’avoue que c’est classe, les probabilités, les pourcentages, tout ça), que je suis le seul, actuellement, à mettre en doute l’unité linguistique des fantasmes de tout un chacun.
Après, on s’étonne que tant de personnes prennent certains scientifiques pour des tarés ! Certains, je veux bien (tous ceux qui sont en tête du « classement » de l’orphelinat en sont), mais moi, non… Certainement pas ! Je suis juste un peu bizarre. Je suppose. La globalité des gens doit me trouver en effet un peu étrange en me regardant tapoter le grain de peau, tel un viticulteur s’assurant du bien-être et de la santé des fruits qu’il cultive avec amour et eau fraiche.
Enfin, quoi qu’il en soit, un fantasme n’est pas quelque chose de forcément pervers ! Oui, je prône l’innocence. Surtout dans mon cas !
Avez-vous-même compris de quoi j’étais en train de parler ? Hm, c’est vrai… je dois avouer que nous nous sommes un peu éloignés du sujet. Hrm hrm, laissez-moi reprendre en me raclant la gorge d’une façon très pro.
Donc.
Je parlais de la chose, du truc, du machin qui générait en moi, quand j’étais pire qu’enfant, un véritable fantasme. Eh oui, depuis, vous ne savez toujours pas de quoi il s’agit ! Eh bien, c’est simple, très simple : l’eau.
Non, pas une eau de bain, et puis, non, je n’en manquais pas ; j’avais bien sûr l’eau courante, et l’électricité, et le gaz, et même les choses qui ne servent à rien ; je vivais bien, moi ! C’était plutôt… disons qu’on ne faisait pas trop dans le « sauvage », chez moi, et puis, on ne voyageait que trop peu… ouais, c’était ça qui me manquait.
Donc… trouver, ainsi, une mare se cachant aux regards d’une façon si séduisante…
Non, je ne pouvais pas résister. Elle me tendait les bras, je lui répondais avec un franc youpi.
Hm, après coup, je me dis : heureusement que j’y ai pied. J’aurais bien l’air malin, à me noyer dans une si petite étendue. Oui, parce que je ne sais pas très bien, vous êtes contents de l’info ? Je ne me noierais pas dans un verre d’eau, tout de même, je vous rassure !
Mais si vous vous posez la question… absolument, tout à fait. Je n’ai pas enlevé mes habits. Qui s’en soucie ? De toute façon, je suis seul.

J’entends un bruit humain à l’instant même où mon cerveau finit de formuler cette pensée. Et…merde alors. On dirait que finalement, c’est vrai : quand on parle du loup, on en voit la queue. Et sans sous-entendus !
Je ne me retourne même pas. Je sais qu’il y a quelqu’un derrière moi, un peu plus haut, bien sûr, qui est certainement en train de me regarder. Pour l’instant, je n’entends nul rire, ce devait soit être un orphelin lent, soit un orphelin sourd et aveugle (et muet), soit un orphelin gentil. Possibilité d’estimer les probabilités de chaque option sans me retourner : aucune. Cependant, moi, de me retourner, je n’en avais aucune envie. De toute façon, qu’est-ce que ça pourrait être ? Un tueur en série ? Aaaallez. Plus nulle comme hypothèse, tu meurs. D’ailleurs, je le serais déjà, si ç’en avait été, et puis, même c’est plus-ou-moins-interdit-mais-toléré, pour un Wammy’sien, d’être ici, ç’en reste des terres de l’institut. Je vous rappelle laconiquement quelque chose : c’est celui-là qui, oui, a été créé dans l’unique but de « créer » un successeur à L, le plus grand des détectives pouvant faire plier jusqu’à Interpol. Donc, les criminels, ici, on les gère. Un peu. Juste uuuun petit peu, hein.
« Je n’sais pas qui t’es… mais tu m’as pas vraiment l’air dangereux, donc… je veux bien me retourner et te regarder ; tu ne dois pas vouloir me rejoindre, hein ? T’es bien silencieux. Tu veux que je te réponde pour pouvoir m’analyser un peu plus ? Je n’suis pas un couillon ; écoute, je vais te dire deux trois trucs ; et si tu me réponds alors que je ne te regarde pas, je me retournerais. Alors… Je m’appelle Santa Claus – Noon, tu croyais que j’allais donner mon vrai nom ? Mes cheveux sont blonds, oui oui, ils ne sont pas naturellement verts ; mes yeux le sont, par contre. Je suis né le 24 septembre 2001, tu dois être plus vieux que moi ; ou vieille ; ou pas, j’en sais rien. Donc… voilà. Tu veux bien ouvrir ta bouche ? S’il te plaît ? »


Dernière édition par Santa Claus le Dim 8 Juin - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Sam 24 Mai - 9:28

Cela faisait longtemps qu’il n’était pas revenu ici. C’est d’ailleurs ici qu’il fit sa première rencontre, c’était une jolie fille blonde, qui l’avait surpris en train de flotter dans l’eau de ce petit lac. Cette fois-ci, il n’y allait non pas pour se rafraichir dans l’eau du lac mais pour se reposer sous un arbre. Il avait subit une longue et éprouvante semaine. Il avait subit des contrôles toute la semaine et il commençait à avoir de l’insomnie à cause de sa soif de savoir qui le scotchait sur l’écran de son ordinateur les soir, et dans les livres de la bibliothèque le jour. Aujourd’hui il allait s’abriter du soleil sous un arbre, résolvant des casses-têtes et des calculs comme à son habitude. Toujours habiller d’un jean et d’un tee-shirt manches longues blanc. Il innovait pas trop au niveau classe vestimentaire mais il se sentait tellement bien dans ces vêtements.
Time n’aimait pas trop les jours ensoleillés, il devait se trimbaler un  « para-soleil »comme il disait, mais ça c’était obligatoire pour toutes les journées mais il devait particulièrement s’en servir quand il y avait trop de soleil. Voilà pourquoi il préférait amplement les journées enneiger d’hiver, là où les nuages grisés cachaient le soleil de sa peau fragile. Et puis il aime bien la neige ! C’est pour lui un voile doux et frais, il était habitué au froid alors la neige ne rentrait pas dans la catégorie froid glaciale pour lui. De plus elle lui ressemblait au niveau de la couleur, il avait une peau blanche comme neige après tout. Il aimait aussi les jours de pluie qui cachaient aussi le soleil. Et puis il s’en contre-fichait d’être trempé, il ne voulait pas utiliser son « para-soleil » quand le soleil était dissimuler par les nuages. Il n’aimait pas qu’on l’aperçoivent avec ce parapluie, les gens le trouveraient surement un peu bizarre. Voilà pourquoi il est généralement enfermé à l’intérieur de la Wammy’s House. D’ailleurs ses endroits préférés étaient la bibliothèque, les salles de cours, les laboratoires et l’observatoire de la Wammy’s. Les seul fois qu’il sortait c’était en hiver, les jours de pluie, quand il voulait prendre un peu l’air et quand Rebel l’invitait à sortir.

Enfin bref, aujourd’hui il était sortit et c’était tout ce qui fallait retenir. En arrivant devant le petit lac, « para-soleil » au-dessus de la tête, le jeune albinos fût un peu surpris de découvrit un blond aux cheveux… Mello ? Non il était bien plus petit que Mello. Il était en train de se baigner ? Quoique, par cette chaleur, c’était compréhensible. Il avait l’air de bien s’amuser. Enfin, « il » c’était peut-être une fille aussi. Cette personne se figeât net, comme si elle avait découvert que Time l’observait de ses yeux rouges. Elle lui adressait la parole, une voie masculine, donc un garçon. Cette scène lui rappeler sa première rencontre à la Wammy’s.

« Je n’sais pas qui t’es… mais tu m’as pas vraiment l’air dangereux, donc… je veux bien me retourner et te regarder ; tu ne dois pas vouloir me rejoindre, hein ? T’es bien silencieux. Tu veux que je te réponde pour pouvoir m’analyser un peu plus ? Je n’suis pas un couillon ; écoute, je vais te dire deux trois trucs ; et si tu me réponds alors que je ne te regarde pas, je me retournerais. Alors… Je m’appelle Santa Claus – Noon, tu croyais que j’allais donner mon vrai nom ? Mes cheveux sont blonds, oui oui, ils ne sont pas naturellement verts ; mes yeux le sont, par contre. Je suis né le 24 septembre 2001, tu dois être plus vieux que moi ; ou vieille ; ou pas, j’en sais rien. Donc… voilà. Tu veux bien ouvrir ta bouche ? S’il te plaît ? »

Dangereux ? Time ? Non, il était plus calme que brutal. Par contre, une contradiction dans tout ce qu’il venait de dire le fît sourire. Il attendit encore quelques minutes avant de répondre d’une voie calme.

« Je ne suis pas dangereux, tu marques un point. Et oui, je ne compte pas te rejoindre, du moins, pas sous ce soleil battant. 2-0 pour toi pour l’instant. Tu dis que tu n’es pas un « couillon », je vais devoir te contre-dire. Tu a dis suffisamment de choses pour que t’analyse. 2-1. Tu gagnes la manche. J’ai ouvert ma bouche, tu comptes te retourner maintenant ? Je pense que tu comprendras mieux pourquoi je ne te rejoindrais pas »

Time regardât le petit être de ses yeux rouges sang, il se tenait droit, son « para-soleil » au-dessus de la tête. Un fin sourire se sculptât sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santa Claus
avatar

Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte: //
Âge: 12 ans 1/2
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Sam 24 Mai - 14:54



C'est juste là, c'est tout droit~!
I'm really pissed of...! It's a joke !


Je suis d’une espèce fragile, un rien, un imbécile, un musicien, un égaré~.
Un sourire étira mes lèvres au fur et à mesure que les secondes passaient sans réponses. Hé hé, il réfléchissait à sa réponse ? Ou elle ? Il m’analysait ? C’est bien ce à quoi je m’attendais… mais vraiment, c’était une manie, chez eux, de raisonner exclusivement de cette façon, comme un joueur de go ou d’échecs, en prévoyant les coups à l’avance ! Quoique, certains le faisait moins que d’autres… au vu du temps qui passait au fil des aiguilles de ma montre Waterproof, celui-là/celle-ci était… un Riddle.

« Je ne suis pas dangereux, tu marques un point. Et oui, je ne compte pas te rejoindre, du moins, pas sous ce soleil battant. 2-0 pour toi pour l’instant. Tu dis que tu n’es pas un « couillon », je vais devoir te contre-dire. Tu a dis suffisamment de choses pour que t’analyse. 2-1. Tu gagnes la manche. J’ai ouvert ma bouche, tu comptes te retourner maintenant ? Je pense que tu comprendras mieux pourquoi je ne te rejoindrais pas » 
Mon sourire était à présent bien plus large. Ce genre de formulations en bataille, j’aimais ça, même si j’étais un peu déçu qu’il – car oui, j’avais maintenant la preuve orale qu’il s’agissait d’un garçon, ou plutôt d’un jeune homme – ne veuille pas me rejoindre.
En tout cas, sa réaction était… comment dire ? Parfaitement logique et parfaitement prévisible. He ouais, j’ai bien l’air couillon maintenant, pas vrai ? C’est pas Bagdad ici, faut un peu d’ordre, et hiérarchiser de cette façon, j’en avais l’habitude. Hi hi, de toute manière, même s’il me croyait stupide, selon ses codes, j’avais gagné, alors il n’y avait aucune défaite en soit à se retourner !  Je laissais échapper un petit rire léger avant de m’exécuter, mes vêtements trempés flottant autour de moi tels une corolle de fleurs. En effet.
En effet, je comprenais mieux pourquoi son soi, sourire aussi affiché que le mien, ne voulait pas me rejoindre. Ou tout du moins, j’espérais que sa condition n’était pas un prétexte à son asociabilité. ‘Veux pas tomber sur un Near, moi. C’était ce que je me disais, mais malheureusement pour moi, si mon interlocuteur n’avait pas ouvert la bouche et fendu ses lèvres, il aurait très bien pu passer pour le petit prodige blanc.
Voilà, blanc, ça le nommait parfaitement : comprenez-moi, j’étais ici en présence d’un albinos (ce qui, je le reconnais, est encore plus fort que le n°1 de la Wammy’s). Allez, je n’vais pas vous décrire l’albinisme ! Vous savez tout aussi bien que moi comment cette erreur génétique donne étrange allure. Plus grand et plus vieux que moi, lui, il tenait entre ses doigts presque translucides quelque chose d’aussi grand mais plus jeune que lui, qui ressemblait à s’y méprendre à un parapluie. Non, ça, ce devait être « un parasoleil ». Conscient de ses faiblesses, il se protégeait de l’astre. Normal. Logique.
Alors, mes yeux tombèrent sur son regard, et j’éclatais de rire.

« Ahah ha ha ! »

Il me fallut un certain temps avant de réussir à me calmer. Cette chaleur… non, je n’étais pas en train de péter les plombs, rassurez-vous, ça ne m’arrive jamais d’un coup, comme ça ! Je préviens toujours quand je pète une durite, alors pas d’inquiétude, restez et zen et posez vos flingues ! Et ça vient du cœur.  

« Tu sais… T’as un super regard, huh, et pourtant tu le dois à ton meilleur ennemi ! Un peu paradoxal, non ? »

Hé oui, c’était ça qui me faisait rire. Oui, oui, il m’en faut peu, je-sais. Mais vous ne trouvez pas sympa, vous, ces yeux rougeoyants dû au soleil ? C’est plutôt classe, quand même, et avec sa posture toute droite et son sourire, c’en serait même flippant. Je crois qu’il a gagné un surnom, lui : psychopathe man. Ou bien Yandere, au choix (c’est marrant comment les gens cherchent sur Internet quand ils ne connaissent pas quelque chose !). J’en aurais presque mal au ventre. Mais moi, je n’ai peur de rien, he oui. C’est donc pour ça que ce petit réflexe s’est enclenché, quelque chose que n’aurait jamais osé un enfant effrayé, j’en suis sûr.
Moi, je n’étais pas un enfant effrayé, cela se voyait sur mon visage. Moi aussi, mon regard était plutôt pas mal, il était perçant et lumineux, un peu plus et il brillerait autant que notre étoile elle-même ! C’est du moins ce dont j’étais certain ; mais jusqu’où pouvait-on aller ? Bonne question.
Mon ongle râpa ma joue, sans m’en rendre compte, mon tic « toc » faisait son œuvre – c’est vrai, après tout, que j’étais en train de réfléchir. Une, deux, trois croix, fsh, fsh, fsh, et en rythme je me rapprochais du Riddle, mon haut me suivant bien gentiment.

« En parlant de paradoxe ! »

Je le pointais du doigt.


« On ne t’a jamais appris qu’on ne dit pas ce n’est pas bon, mais je n’aime pas ? Parce que je ne sais pas toi, mais moi je sais penser concrètement parlant. Et concrètement parlant, oui, ton « paresoleil », là, ne t’empêche de rien du tout. Tu pourrais très bien te baigner avec ! »  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Dim 25 Mai - 8:22

« Ahah ha ha ! »

A peine eut-il le regard poser sur celui de Time qu'il explosât de rire. Il ne comprenait pas pourquoi cet enfant riait de lui. Il pensait être tombé sur un gamin mal poli et était frustré d'être la cible de moquerie.

"Merci, ça fait toujours plaisir d'être la cible de moquerie."

Il dit ces quelques mots avec une pointe de sarcasme. Qu'avait-il pour le faire rire ? Avait-il une tache sur le visage ? Avait-il mit son haut à l'envers ? Qui sait ce qui pouvait bien traverser l'esprit de cet enfant.

« Tu sais… T’as un super regard, huh, et pourtant tu le dois à ton meilleur ennemi ! Un peu paradoxal, non ? »

Lui, un super regard ? Attend... Son meilleur ennemi ? Faisait-il référence à son albinisme ? Si c'est le cas il n'avait, dans un sens, pas tout à fait tord.
"Tu sais Claus ou Santa, comme tu préfère, je suis tellement habitué à mon albinisme que maintenant je ne la considère plus comme une ennemie. Après tout, elle fait partie de moi et sans elle je ne serais pas le Time d'aujourd'hui. Sans elle je ne serais peut-être même pas ici."

En effet, sans son albinisme, il serait tout le temps dehors, à jouer comme les enfants de son âge. Il n'aurait pas développé son incroyable logique et sa soif de savoir. Il serait dans un orphelinat lambda sans connaitre toutes ces personnalités fascinantes qui logeaient à la Wammy's House. Et puis, ici il pouvait pleinement s'épanouir, sertes il ne pouvait pas voyager mais il avait accès à de nombreuse sources de connaissances où sa logique et son amour des sciences le mettait à son aise.

« On ne t’a jamais appris qu’on ne dit pas ce n’est pas bon, mais je n’aime pas ? Parce que je ne sais pas toi, mais moi je sais penser concrètement parlant. Et concrètement parlant, oui, ton « paresoleil », là, ne t’empêche de rien du tout. Tu pourrais très bien te baigner avec ! »

Son raisonnement tenait la route, mais ce n'était pas vraiment son "pare-soleil" qui l'empêchait de le rejoindre. Comme il l'avait surement deviné, l'albinos n'est pas la personne la plus sociable de cet orphelinat. Il ne se sentait pas de se baigner, surtout qu'il était venu pour profiter du calme qu'apportait cet écosystème. Mais bon, il faut faire avec l'imprévu.
Time finit par abandonner cette posture qui lui faisait mal au dos et commençât à se courber. Il allât s'installer sous un arbre, posât son "pare-soleil" à côté de lui et s'adressât au petit être qui semblait déborder d'énergie.
"Il y a toujours un risque et là je ne préfère pas le prendre, il est bien trop grand. Ce n'est pas toi qui met ta "peau" en jeu, donc tu ne peux pas vraiment comprendre. Mais libre à toi de me rejoindre."

L'albinos regardât Santa et attendit quel choix il allait prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santa Claus
avatar

Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte: //
Âge: 12 ans 1/2
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Jeu 29 Mai - 14:05



C'est juste là, c'est tout droit~!
I'm sure you're in a bad mood ; let me show you something !


Je me savais maître d’un de ces sourires qui ne me quitterait pas avant longtemps… plus exactement, je sais qu’il resterait tout le long de cette conversation, et de la présence de ce Riddle dans mon périmètre. Ouais, il était impossible de faire abstraction de ce bonhomme-là, que je ne pouvais de surcroît pas appeler « petit » pour la simple et bonne raison qu’il était bien plus grand que moi (et plus vieux, aussi). Oui, je suis petit et je ne complexe pas du tout sur ça. Hu ? Pourquoi me regarder de cette manière ? C’est vrai. Je ne mens pas du tout, et de toute manière je serais bien le dernier à ne pas aimer mon physique. Oui, d’où l’importance d’avoir confiance en soi…
J’avais pourtant l’impression que le jeune homme en face de moi n’avait pas tout à fait compris ça, et c’était franchement étonnant… parce qu’il faisait certainement partie des potentiels successeurs de L. Je ne crois pas que je sous-estimais son intelligence, puisque de toute façon il était évident qu’il possédait une  psyché supérieure. C’était comme ça. Par exemple, je pense que Near a très bien compris ce principe, et c’est pour cela qu’il est aussi désagréable. évident, non ?
Enfin… je n’aillais pas m’en plaindre. Parce que lui était différent, donc potentiellement bien plus sympathique que l’autre gars aux cheveux blancs. Ce n’est pas non plus que mon impression était mauvaise. à vrai dire, j’étais plutôt heureux et m’estimai chanceux de cette rencontre inopinée. Ce n’était peut-être pas son cas, je n’en sais rien – mais je l’espère au moins un peu, ça c’était certain.
En tout cas, c’était bien drôle comme il paraissait plus petit lorsqu’il s’asseyait, ou s’avachissait, je ne suis pas certain du verbe…

"Il y a toujours un risque et là je ne préfère pas le prendre, il est bien trop grand. Ce n'est pas toi qui met ta "peau" en jeu, donc tu ne peux pas vraiment comprendre. Mais libre à toi de me rejoindre." 

Je hochais légèrement la tête, pour moi-même, suite à ce qu’il venait de dire. Ce n’était pas faux, pas faux du tout. De plus, il y a beaucoup de choses comme ça que je ne peux pas comprendre. Je ne suis pas albinos après tout, et je dirais tant mieux. Fier d’être blond ! De toute façon, la seule chose qui est cool chez eux, c’est leur regard. Oui, je me répète, je sais. Mais c’est vrai ! Si seulement il pouvait se déplacer sans se protéger du soleil, je suis sûr que ce serait magnifique, bien plus que ça l’est déjà.
Enfin bon. On ne peut pas tout avoir, et c’est plus ou moins ce qu’il me rappelait : je ne pourrais pas rester dans l’eau et « l’avoir ». Le choix, cependant, ne fut pas difficile à prendre. En témoignait mes vêtements trempés qui eurent presque du mal à suivre mon seul et unique saut me servant à sortir. Je n’allais pas renoncer  à une conversation intéressante si facilement ! Après tout, je suis Santa Claus, moi ! Et n’est pas né celui qui m’échappera de cette façon.
J’étais donc prestement sorti de la mare, retirant les quelques algues non-marines en imitant un petit chien. Comprenez : se secouer dans tous les sens. J’avais de l’énergie à revendre, moi !

« Hé hé ! »

Lui ne devait certainement  pas comprendre le plaisir de parler pour ne rien dire, m’enfin… on ne pouvait pas tout avoir dans la vie ; lui avait l’intelligence, alors il ne se plaindrait pas, et tant mieux ! Moi, j’étais libre de faire ce que je voulais, même si c’était stupide. Même si je savais que c’était stupide ! Comme je vous le dis. C’est pratique d’être insouciant, huh ?
J’en suis en tout cas bien fier. Mon sourire ne m’avait pas quitté, le sien s’était un peu affaibli ; pourquoi ? Ben, je ne savais pas, et à vrai dire je m’en fichais un peu, même si connaître les pensées d’un être tel que lui pouvait certainement être intéressant.
Oui, bon, d’accord, j’étais en fait hypercurieux sur tout ça. Mais je le cache. Il y a en effet certaines choses que je cache, moi aussi… je suis un peu comme tout le monde, finalement ; enfin, être comme tout le monde ici est une assurance de ne pas être comme tout le monde dehors, et quelque part, ça me rassure. Je ne suis pas là pour rien, oui ! Taaant mieux.
Je m’approche donc de lui, et, aisément, me met à sa hauteur. Comment ? ça a beau être ironique, il n’y a qu’accroupi que cela marche. Sourire, sourire, tu ne me quitteras jamais, c’est juste génial.

« Comme tu peux le constater aisément, je t'ai choisi toi ; enfin, ce n'était pas très difficile comme décision. Encore désolé si tu voulais rester bien peinard dans ton coin, ça ne se passe généralement pas comme ça avec moi. Au fait... tu pourrais te pousser un peu ? T'es assis sur mes vêtements de rechange, là ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Sam 31 Mai - 17:55

« Hé hé ! »

Time ne comprenait pas vraiment la raison qui poussait le petit blond à rire en sortant de la mare. Encore se rire, avait-il une tâche quelque part ? Qu’elle était la raison de se rire ? Une hypothèse vint à l’esprit de l’albinos quand il vit le petit être se secoué dans tous les sens pour se sécher à la manière de chiens. Soit il était hyperactif soit il était bien plus énergique que lui. L’albinos n’était pas très énergique, il était du genre calme et poser, préférant la réflexion avant l’action. Mais quand il se donnait un objectif, il n’abandonnait jamais. Sertes il n’avait pas le physique d’un Shape, il n’avait pas les qualités d’orateur d’un Alter ou d’un Word, mais il était persévérant. Si son physique lui faisait défaut, il irait faire un peu plus de sport et à l’inverse, si sa timidité l’empêchait de parler, il essayerai quand même d’articuler des phrases.
Il raisonnait presque tout le temps en s’appuyant sur la logique et les sciences, si bien que quand il parlait d’un sujet scientifique, il fallait le supporter pendant au moins une bonne heure. Sa logique l’empêchait, entre autre, de comprendre pourquoi la petite tête blonde rigolait. Le petit homme aux cheveux d’or s’approchât de lui et ce mit à sa hauteur, ce qui n’était pas bien difficile vu qu’il était assit.

« Comme tu peux le constater aisément, je t'ai choisi toi ; enfin, ce n'était pas très difficile comme décision. Encore désolé si tu voulais rester bien peinard dans ton coin, ça ne se passe généralement pas comme ça avec moi. Au fait... tu pourrais te pousser un peu ? T'es assis sur mes vêtements de rechange, là ! »
Ce n’était pas grave, Time n’était que très peu souvent déranger. Cette rencontre n’était pas du tout dérangeante pour le garçon, bien au contraire. Il venait de tomber sur une nouvelle personne avec une vision différente de la sienne, cela ne pouvait que l’intéresser. Le seul problème qui le dérangeait sur l’instant était le fait qu’il était assis sur les vêtements de cette personne. Le jeune homme aux cheveux décolorés se soulevât un peu et saisi à l’aide de ses deux doigts les vêtements qu’il tendit à la tête blonde. Il lui tendit pas la même occasion une sucette, sa spécialité. Il avait dans son bec une sucette au caramel et tendait une sucette citron à son interlocuteur. Le fait qu’une sucette au citron était extrêmement rare en disait long sur l’estime que portait Time à Santa Claus.

« Je t’en pris, accepte ce petit cadeau, Santa. Je suppose que tu n’est pas sorti de l’eau sans avoir la ferme intention de me parler. Alors, va y, de quel sujet veut-tu parler ? Je suis disposé à répondre à toutes tes questions, ou presque. »

Time ne pouvait pas vraiment parler sans qu’on ne lui donne un sujet de conversation. Il ne pouvait pas improviser donc il calculait tout, élaborait des plans, des tonnes de plans adapter à toutes sortes de situation. Et il avait déjà quelques cartes à jouer face à Santa Claus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santa Claus
avatar

Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte: //
Âge: 12 ans 1/2
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Lun 2 Juin - 21:12



C'est juste là, c'est tout droit~!
Are you ready ? 


Honnêtement, ce grand bout d’homme faisait partie des personnes que je connaissais et qui avaient le plus de classe au monde. Tout à fait, il m’arrivait, pas si souvent je dois dire, mais quand même, de croiser des personnes qui, on ne pouvait le nier, sortaient de l’ordinaire. En effet, c’est bien difficile de sortir du lot de tous les orphelins et orphelines de la Wammy’s House. Je pense que moi, je dois faire partie de cette catégorie. Mais bien sûr, les critères que je remplis ne font pas l’unanimité de tous. Ahh, que les gens peuvent être intolérants, parfois… bon, c’n’est pas insupportable à se tirer une balle dans la tête, mais quand même, ça peut foutre un de ces mal de crâne ! Et pas besoin d’avoir un Q.I surdéveloppé pour comprendre ça (au contraire).

En fait, ce sont les Shape les pires, je crois bien. Ils se la pètent encore plus que les Riddle… tout ça donne envie de taper dans le mur. Hum. Certes. Je pourrais parler encore et encore et encore là-dessus, je suis un peu intarissable lorsqu’il s’agit de critiquer les autres, hé oui, j’en suis assez fier.
Cependant, une chose vint me tirer de ce qu’on va appeler une létargie parce qu’on manque de synonymes ; une chose ; le rêve de tous les enfants, je dirais, et moi, n’étant pas snob, j’assumais complètement en être un – j’avais à peine douze ans, tout à fait. C’est pas que je lui témoignais du respect pour ça, mais… il me plaisait de plus en plus, cet albinos. Il me proposait une sucette.
 
« Je t’en prie, accepte ce petit cadeau, Santa. Je suppose que tu n’est pas sorti de l’eau sans avoir la ferme intention de me parler. Alors, vas-y, de quel sujet veux-tu parler ? Je suis disposé à répondre à toutes tes questions, ou presque. »
 
Sucette ? Sucette. Sucette ! Copain !
C’est un peu comme ça qu’on pourrait traduire les étoiles venant s’installer dans mes yeux à la vue du cadeau jaune comme mes cheveux.  J’en aurais presque oublié de récupérer mes habits qu’il me rendait bien gentiment.
 
« Merci ★ »


 
Je crois  qu’on aurait pas mieux pu voir la satisfaction se dessiner sur mon visage. Je savais, en effet, me contenter de peu, mais une sucette, ce n’est pas peu ! Enfin, je me comprends.
Glissant la friandise, déballée, dans ma bouche, je goûte avec plaisir un goût auquel je m’y attendais et qui me satisfait encore plus.
 
«Ah oui, au fait, c'est quoi ton nom ? »
 
Je sais, je sais, je parle comme si ça n’avait pas d’importance ; en un sens, ce n’est pas faux. Je n’étais pas du genre à vouloir tout savoir de mon interlocuteur, à chercher à l’analyser ; pas comme lui, je suppose. Je savais pertinement que ma logique personnelle était assez originale dans un établissement comme celui-là. Et tant mieux ! Comme ça, à ma façon, je suis capable d’être prévenant. C’est pratique.
Bon, je suis toujours mouillé, donc il serait bien temps de mettre à profit les vêtements que je tenais à peine plus que lui quand il me les a passés. Je me glissais donc de l’autre côté du tronc, ôtant avec difficulté ma deuxième peau gonflée d’eau. Dommage qu’ils n’aient pas inventés des gilets qui se sèchent tous seuls… ah, que j’aimerais vivre dans Back to the future, quand même. Je m’habille donc, croisant les doigts pour que personne ne me regarde, surtout pas lui…. Oui, j’ai des préoccupations bizarres et oui, je suis pudique, mais c’est normal, hé ! Tout le monde n’aime pas exhiber ses abdos. Et pour une fois, je n’échappe pas à la règle. Enfin bref. Mes habits secs sont, à peu de choses près, les mêmes que ceux mouillés. Je dirais même : ils sont parfaits pour l’usage que j’en ai. Mieux vaut un exemple qu’un long discours… n’est-ce pas ?
Hé bien, pour sécher le tissu, il n’y avait pas trente mille solutions, et j’optai pour la plus pragmatique : de quelques mouvements adroits, je grimpai dans l’arbre qui m’avait servi de dossier quelques secondes plus tôt. Un instant, une idée m’effleura, celle de laisser goutter les vêtements juste au-dessus de celui qu’on pourrait appeler « mon nouvel ami trop classe », mais cela me passa bien vite ; j’étais un gamin, mais quand même pas à ce point. Je les installai donc bien confortablement sur une grosse branche de mon côté, puis entrepris de me jucher sur celle qui surplombais l’albinos. Vous savez, l’escalade a quelque chose de facile auquel on ne s’attend pas forcément. J’étais vraiment à l’aise en hauteur, et c’était tant mieux. Je me demande si je pourrais lui donner le vertige… mouais. Je ne sais pas si tout le monde était comme moi, à avoir ce malaise en regardant au-dessus de soi…
Mais j’avais d’autres choses légèrement plus importantes à faire ; pour commencer, signaler ma présence. C’était très simple : il me suffit de rire. C’était tellement caractéristique du « petit Santa Claus », ça. Ma voix était originale, oui, j’en étais plutôt fier. Un sourire se dessina de nouveau sur mon visage. J’avais une idée, oui… Il était du genre logique scientifique ? J’allais lui faire relever un défi.
 
« Hé, dis... tu m'as l'air de plutôt pas mal te débrouiller, au niveau intellectuel, toi ; alors... »


 
Je me hissais debout sur la branche.
 

« Tu sais ce que tu vas faire pour que je ne saute pas ? Persuade-moi que le Père Noël n'existe pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Mar 3 Juin - 15:39

« Merci ★ »

Time aime bien offrir des sucettes aux personnes qu’il apprécie et au sein de la Wammy’s House, c’est un fait assez rare. Les personnes qui ont reçu un tel présent ce compte sur les doigts de la mains. D’ailleurs, il voudrait bien en donner une à Near, histoire de faire connaissance. Pour certains ce n’est qu’une banale sucette, un cadeau sans signification particulière, mais la chose et tout autre. Suivant le parfum de la sucette, Time définissait votre caractère. Il donnait généralement une seule sucette, car peu de personnes attiraient son attention au point qu’il vous donne le choix entre plusieurs sucettes. Enfin bref, il estimait le petit Claus avec une sucette citron. Quand vous en mangez une, le gout acidulé vous met dans un état où vous débordez d’énergie, ce qui définissait assez bien la petite tête blonde.

«Ah oui, au fait, c'est quoi ton nom ? »

Ne jamais regarder derrière soi, au risque de prendre un arbre dans la tête. Derrière était le passé et l’arbre l’avenir. Si on se focalise sur le passé, on allait prendre l’avenir en pleine face sans le voir venir. Même s'il faut tirer du passé une expérience et qui nous rappel d’où l’on vient et qui nous somme, trop s’attacher au passé nous empêchera d’avancer. L’albinos avait retenue quelques leçons de son passé et s’était maintenant tourné vers l’avenir. Santa a commit une petite erreur, poser cette question est une mauvaise idée. Il se remémorât son enfance : des livres, une fille, la neige et… Le sang.
Time secouât la tête pour chasser ces funestes souvenir et se contentât de lâcher ces quelques paroles avec un ton de nostalgie.

« Time, T.F est rester enfermer dans sa chambre. Juste Time, c’est parfait. »

Certes sa réponse était pour le moins flou et elle ne contenterait surement pas le petit curieux, mais il allait devoir s’en contenter. Les souvenirs douloureux ne referons pas surface aujourd’hui.

« Hé, dis... tu m'as l'air de plutôt pas mal te débrouiller, au niveau intellectuel, toi ; alors... »

Il marquait un point, Time aimait beaucoup les sciences et la logique, sinon que ferait-il chez les Riddles ? Mais il avait la fâcheuse manie de se sous-estimer. Dès que quelque chose paraissait dur il disait qu’il n’y arriverait pas mais qu’il fallait essayer. Il ne le pensait pas vraiment en fait. Il se disait ça pour ne pas s’attendre au meilleur et ne pas être trop abattue par la défaite. Après tout, ce qui est dur à réaliser n’est pas impossible. Time entendait Santa grimper dans l’arbre. Quelques feuilles tombèrent sur son épaule qu’il s’empressât d’enlever avant de lever la tête vers le sommet de l’arbre. La petite tête blonde débordante d’énergie se tenait debout sur une branche. Son regard défiait l’albinos.

« Tu sais ce que tu vas faire pour que je ne saute pas ? Persuade-moi que le Père Noël n'existe pas ! »


Pour qu’il ne saute pas il fallait le persuader que le Père Noël n’existe pas ? Un sourire se dessinât sur son visage, montrant ses dents blanches. Il se levât doucement et entamât un discourt pour le persuader que l’homme qui donnait des cadeaux gratuitement n’était que pur mensonge.

« D’accord, alors pour commencer, a tu vus ce fameux Père Noël ? Non bien sûr que non. Et même si tu l’avait vue, es-tu certains qu’il était vrai ? A tu tirer sur sa barbe ? Et puis désolé de te l’annoncer, mais au Pôle Nord il n’y a que banquises, pingouins et quelques observatoires. Ensuite, les fameux cerfs qui tirent le traineau du Père Noël ne peuvent survivre dans les étendues glaciaires du Pôle Nord. Et un cerf ne peut voler, c’est physiquement impossible. Et enfin, pour mettre un terme au défi que tu m’a lancer, même si je ne t’ai pas convainque que le Père Noël n’existe pas tu aura beaux sauter de là où tu est, je te rattraperais au vol. Aux vues de ta constitution physique et de la mienne, cela est fort probable. Echec et mat, game over, la partie est terminée, tu peux descendre maintenant. »


L’albinos regardait Santa avec un large sourire de victoire et attendait qu’il descende bien sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santa Claus
avatar

Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte: //
Âge: 12 ans 1/2
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Mer 4 Juin - 20:41



C'est juste là, c'est tout droit~!
« Stand by… Ready » 



Je dois avouer aimer prendre un malin plaisir à faire des jeux de mots en me servant du nom des gens. Certes, c’est enfantin, même plus, bien plus. Avouez… avouez, ce genre de chose vous a déjà fait rire, j’en suis sûr ! You see, d’où l’avantage de s’appeler Santa Claus. Je suis le mini Père Noël, absolument, mais n’ayant pas tout à fait hérité de l’argent de mes croyants parents, je me vois dans la désastreuse obligation de privilégier certaines personnes quant à la distribution de cadeaux. Serez-vous dans la liste ? Surprise surprise ! Ce qui est certain, c’est que j’avais quelques doutes sur la présence de Time sur ladite liste.

« D’accord, alors pour commencer, as-tu vu ce fameux Père Noël ? Non bien sûr que non. Et même si tu l’avais vu, es-tu certain qu’il était vrai ? As-tu tiré sur sa barbe ? Et puis désolé de te l’annoncer, mais au Pôle Nord il n’y a que banquises, pingouins et quelques observatoires. Ensuite, les fameux cerfs qui tirent le traineau du Père Noël ne peuvent survivre dans les étendues glaciaires du Pôle Nord. Et un cerf ne peut voler, c’est physiquement impossible. Et enfin, pour mettre un terme au défi que tu m’as lancé, même si je ne t’ai pas convaincu que le Père Noël n’existe pas tu auras beau sauter de là où tu es, je te rattraperais au vol. Au vu de ta constitution physique et de la mienne, cela est fort probable. Echec et mat, game over, la partie est terminée, tu peux descendre maintenant. »

Oh, oui, il m’était bien sympathique ! Tant que ses paroles ne déclenchèrent en moi qu’un rire retentissant. Je riais beaucoup pour combler le vide, mais celui-là était franc, honnête et pur. Il faut dire que j’en avais, des raisons de m’esclaffer. Devrais-je lui expliquer tout en détails ? Ou bien le laisser mariner, qu’il ne comprenne pas pourquoi je ne descends pas, ou alors qu’il pense que je suis incapable de reconnaître ma défaite ? J’opterais plutôt pour la première solution… principalement, bien sûr, parce que j’aimerais vraiment connaître sa réaction et ses nouvelles paroles après avoir reçu un nouveau surplus d’informations.

« Ou pas~ »

Je savais très bien garder ma fantaisie dans n’importe quelle situation, et c’était quelque chose dont j’étais assez fier. Alors, non, je ne me fâcherais pas, et d’ailleurs le jeu n’en valait pas vraiment la chandelle. D’autres que moi auraient tout autant pu laisser passer ces quelques erreurs de débutant d’un sourire ému. S’écrier « Le Père Noël habite en Laponie, pas au Pôle Nord, abruti ! », parler du fait que le gros bonhomme rouge et blanc à barbe avait spécifiquement été créé par une certaine marque de soda – que d’ailleurs je n’aimais pas, boycottons les américains – ou bien souligner avec véhémence qu’il ne s’agissait pas de cerfs, mais de rennes me ferait tout simplement passer pour une simple midinette de trente-sixième zone. Ce que je ne suis pas, bien entendu. Ne discutons pas de ces points au final pas si importants. Oui, ce ne sont que des détails.

« Forces of gravity pull me down, As I try to spread my wings, Oh baby, can't you hear the sound of my beating heart ? This endless galaxy Don't get lost, it can be a poison sea - Together we can fly light years away from here, I'm starving so c'mon~ My hand, don't it let go, Heading to the stage again -Please don't leave me alone ! »

J’esquisse un autre sourire, presque attendri. Sois fier de ta voix, Santa, sois fier. Même si ce n’est pas le sujet même de cette discussion qui ne venait que de commencer. Mes canines viennent se planter dans cette délicieuse sucette au citron. Ouais, rien de tel qu’une sucrerie pour se sentir le roi du monde.

« Tu ne dois pas avoir compris le sens même de ce que je viens de dire, et ce que ces paroles viennent faire ici, pas vrai, man ? Eh bien, maintenant, tu saisis ce que j’ai ressenti lors de ta tirade, là. Il semblerait que tu n’aies pas bien interprété ma question… »

Je m’assis à califourchon sur cette branche. Désormais, juré, on était amis pour la vie, tous les deux.

« Ces arguments sont insipides. À ton avis, combien de fois me les as-t-on servi ? Bien trop classique pour m’ébranler, ça. On parle de persuader. M’ensevelir sous des arguments aussi banals que logiques ne sert à rien. J’ai la foi, tu sais, Time. Ce n’est pas avec ça que tu vas me faire croire que le dieu des enfants n’existe pas ; c’est comme dire à un athée que Dieu existe, ça n’a pas de sens et ça ne sert tout bonnement à rien. Je ne redescendrais pas pour ça. Et, si tu veux, on peut parler de l’éventuel cas où tu te relèverais et te positionnerait correctement à temps pour me rattraper. Tu me crois incapable de foutre des coups de pied dans la tronche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Mer 4 Juin - 21:38

« Ou pas~ »

Rien que c’est deux mots en disaient longs sur son prochain discoure. Time était tomber sur quelqu’un qui avait les moyens de lui poser une certaine résistance. Cette petite tête blonde remplie d’énergie allait être difficile a cerner pour l’albinos. Ces deux mots allait marquer le début de l’ultime manche de cette partie. Santa, avec c’est deux mots, entrât dans le cercle très restreint de Time.
« Il veut jouer ? On va jouer. Je ne sais pas trop pourquoi il veut que je le persuade que le Père Noël n’existe pas, mais je suis pas du genre à refuser un défi. Alors le plan A à échouer ? Les preuve scientifiques ne valent rien fasse à lui ? Aussi je me suis un peut emmêler les pinceaux. »
Il pensait dans sa tête à un plan C, au cas ou le plan de secoure B ne marche pas. Bon, il était temps pour Time de montrer ce qu’il valait. Il se levât doucement et regardât Santa en haut de son arbre.

« Tu ne dois pas avoir compris le sens même de ce que je viens de dire, et ce que ces paroles viennent faire ici, pas vrai, man ? Eh bien, maintenant, tu saisis ce que j’ai ressenti lors de ta tirade, là. Il semblerait que tu n’aies pas bien interprété ma question… »


Il gardât son sourire et répliquât.

« Oui, tu m’en vois navré, mais j’ai mal interprété ta question. D’ailleurs, c’est plus un défi qu’une question. Mais je vais faire de mon mieux pour gagner, ne t’inquiète pas. »

« Ces arguments sont insipides. À ton avis, combien de fois me les as-t-on servi ? Bien trop classique pour m’ébranler, ça. On parle de persuader. M’ensevelir sous des arguments aussi banals que logiques ne sert à rien. J’ai la foi, tu sais, Time. Ce n’est pas avec ça que tu vas me faire croire que le dieu des enfants n’existe pas ; c’est comme dire à un athée que Dieu existe, ça n’a pas de sens et ça ne sert tout bonnement à rien. Je ne redescendrais pas pour ça. Et, si tu veux, on peut parler de l’éventuel cas où tu te relèverais et te positionnerait correctement à temps pour me rattraper. Tu me crois incapable de foutre des coups de pied dans la tronche ? »

Son sourire pris un peu plus d’ampleur et s’estompât dans un soupir qu’il lâchât en baissant la tête. Le plan B allait voir le jour. Time allait jouer une nouvelle carte.

« Phase 1 : C’est argument ne valent rien ? Bon, soit, alors j’ai une nouvelle idée à te proposer. Elle ne consiste pas à acheter ta foi avec des friandises, même si l’idée me plaisait beaucoup. Non, je vais te laisser croire ce que tu veut. Tant que ça n’a pas d’influence direct ou indirect sur ma personne et sur les idéaux que j’ai, tu peut croire en ce que tu veut. Alors, va-y, saute, casse toi une jambes, si ce n’est les deux, mais ne compte pas sur moi pour te soigner ou assister à tes funérailles. La solution de me donner un coup en pleine face m’a définitivement persuader de te laisser faire. Je vais te laisser dans ton monde, voilà une façon de te persuader que le Père Noël n’existe pas. Tu finirat tôt ou tard à l’avouer : il n’existe pas. »

Time prit ses affaires et se déplaçât comme si il allait partir et se cachât derrière l’arbre. Si il avait un peu d’intelligence, un détail lui mettrait la puce à l’oreille comme quoi il était toujours là, à l’abris de son regard. Il attendait, il attendait deux réactions. Non, trois :
-Soit le petit Santa sautait et il le rattraperait au vol par surprise.
-Soit il descends de son plein gré et a donc perdu à son propre jeu.
-Soit il remarquait qu’il était toujours là.
Dans la troisième hypothèse, l’albinos allait devoir usé de son ultime plan, son joker, sa dernière carte : le plan C. Plan C, un nom trop simple. « Avec le temps, tu comprendra » oui ça sonnait mieux. Alors ? Qu’elle solutions allait-t-il choisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santa Claus
avatar

Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte: //
Âge: 12 ans 1/2
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Lun 9 Juin - 10:36



C'est juste là, c'est tout droit~!
« Bye bye. » 



Je le savais très bien : dire « au revoir » n’est pas facile. Et c’est bien pour cela que je ne le ferais jamais… pas parce que j’ai trop peur de souffrir dans le cas échéant… mais bel et bien parce que je ne prendrais jamais le risque. Vous savez bien, la séparation ne signifie presque rien pour moi. Michele.. ? Nous ne sommes pas séparés, enfin, pas vraiment. Si aucun lien n’est rompu, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, n’est-ce pas ? C’est tout du moins comme ça que j’envisage les choses. Je ne suis pas homme à toujours voir le mauvais côté de la vie. Au contraire… alors pourquoi je me mets à penser à des choses qui pourraient me faire qualifier de mélancolique ? Oui, c’est vrai que ce n’est pas mon genre… et pourtant, tout peut arriver, il faut croire. Surtout dans des conditions absolument hors contexte.
Alors, bien sûr, le fait que j’ai en quelque sorte « promis » de sauter pouvait trouver un lien avec ces songes presque morbides. En tout cas, pour moi. Je sais, je sais, il y a bien pire. En tout cas, soyez certain d’une chose : moi, je ne me suiciderais jamais. Ja-mais. J’aime bien trop la vie, et je crois que n’importe qui regardant mon sourire le comprendrait aisément. C’est bien pour cela que je n’étais pas monté plus haut – je ne suis pas fou, non plus ! Quoi que les gens normaux disent de la peuplade de la Wammy’s House.

« Phase 1 : C’est argument ne valent rien ? Bon, soit, alors j’ai une nouvelle idée à te proposer. Elle ne consiste pas à acheter ta foi avec des friandises, même si l’idée me plaisait beaucoup. Non, je vais te laisser croire ce que tu veux. Tant que ça n’a pas d’influence direct ou indirect sur ma personne et sur les idéaux que j’ai, tu peux croire en ce que tu veux. Alors, va-y, saute, casse-toi une jambe, si ce n’est les deux, mais ne compte pas sur moi pour te soigner ou assister à tes funérailles. La solution de me donner un coup en pleine face m’a définitivement persuadé de te laisser faire. Je vais te laisser dans ton monde, voilà une façon de te persuader que le Père Noël n’existe pas. Tu finiras tôt ou tard à l’avouer : il n’existe pas. »

En vérité, je savais pertinament que Time m’avait sorti un véritable monologue, mais, tout à mes pensées tressautantes, je n’en avais retenu que quelques bribes – avouons-le, quelques mots à peine. C’est donc des yeux teintés d’incompréhension qui suivirent sa silhouette qui s’éloignait… ou plutôt qui faisait mine de s’éloigner. Je ne pourrais mettre le doigt sur le détail qui me faisait penser, non, qui me persuadait que ce n’était qu’une simulation d’abandon, mais reste que j’en étais sûr. Que faisait-il donc ?
Oh, suis-je bête. Ce devait encore être un test. Non ? Vous ne pensez pas ? Pourtant, c’est tout à fait le genre de gars à faire ça, pas vrai ? Oui oui. Il voulait certainement voir si mon endurance égalait la danse de ma langue. Et aller… c’était presque trop fatiguant, ça. Mais bon, je suppose que ça voulait dire que je n’étais pas trop mauvais, comme adversaire. En un sens, ça me rassurait. Mais, sérieux, qu’est-ce qu’il attendait… ?

« Time-euuuuuuh. »

Oui, j’avoue bien que ce n’était pas la plus nette des prononciations, mais j’avais une excuse qui tenait très, très bien. Je mâchouillais le bâton de sucette, seul vestige du cadeau de l’albinos. Après tout, c’était assez addictif comme geste, il fallait bien l’avouer. Et puis, c’était assez amusant de tordre le petit bout blanc dans tous les sens ; il fallait quand même faire attention à ne pas le casser !
En tout cas, oui, c’était un petit kiff qui permettait au moins de savoir quoi faire. Ahh… mais, tout de même, je ne pense pas qu’il puisse me battre à un concours d’endurance, lui. En plus, si jamais il croisait un animal, tout cons que ceux-ci étaient, il s’effraierait face à ses yeux rougeoyants. ‘Fallait faire attention, quoi. Normal.

« T’es pas drôle, mec ; et t’es cramé, aussi, mais bon… enfin… me fous pas la paix, Time, moi, j’aime bien t’embêter »

C’était certainement pas ça qui allait le faire sortir de son trou, mais bon, j’aimais bien parler pour ne rien dire. Rester silencieux, très peu pour moi. Je pourrais même parler à l’écorce de la branche sur laquelle je tiens, en réalité… et, non, je ne suis pas fou. Juste bizarre. Comme la plupart des gens ici-bas. C’est la société qui nous a fait comme ça, man !

« … ! »

Non, non, là, je n’étais pas sûr que parler était la meilleure des solutions dans cette solution en particulier… comprenez… j’avais malencontreusement lâché le bâton de la regrettée sucette au citron, et, dans un geste précipité pour le rattraper, je ne me tenais désormais à l’arbre… qu’à une main. Ne pas regarder en haut..

« ..merde, alors… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/ Mar 10 Juin - 19:38

« Time-euuuuuuh.
T’es pas drôle, mec ; et t’es cramé, aussi, mais bon… enfin… me fous pas la paix, Time, moi, j’aime bien t’embêter »

"Bon, c'est parti pour le plan C ou plutôt le plan "avec le temps tu comprendra"."

Pas la peine de lui rappeler, il le savait déjà qu'il était cramé. Il sortit de sa "cachette" et fût pour le moins surpris de trouver le petit Santa en difficulté. En effet, ce dernier ne se tenait plus qu'à une main. Soit il s'était lancer une défie genre tenir le plus longtemps possible en suspension à une main, soit il était réellement dans une situation "critique". La deuxième option était la plus plausible car la petite tête blonde n'avait pas l'aire ravie de la situation.
Time s'approchât doucement et se plaçât sous la silhouette de Santa, un fin sourire sculpter sur son visage.

"Je crois bien que tu est en mauvaise posture. Besoin d'aide ?"

L'albinos ne s'attendait pas a une réponse dans les plus bref délais. Il se contentât de regarder de ses yeux rouges l'enfant en difficulté et continua son monologue.

"Situation ironique non ? Tu me disait il n'y a pas si longtemps qu'il y avais de fortes chances pour que, si j'essayais de t'attraper en plein vol, je reçoive un coup de pied. Ca a eu le mérite de m'enlever l'idée de te rattraper si tu tombait . Le coup est toujours d'actualité ? Es-ce que je risque de prendre un coup de ta part si je tentais de te rattraper ? Tu peut me répondre oui et, dans ce cas, j'espère que tu a beaucoup de force dans les bras. Sinon tu peut toujours lâcher prise et me faire confiance. Certes je n'ai pas le physique d'un Shape mais je pense que ta masse est supportable. Et puis j'ai une petite idée pour te rattraper."

Le jeune homme posât sa sacoche à quelques mètres en face de lui et reculât en veillant à être toujours en face de sa sacoche. Il avait laisser tous ce qui était mou dans sa sacoche et l'avait même rembourrée de feuilles. L'endroit théorique où Santa devait tomber se trouvait sur la droite qui séparait Time de sa sacoche. L'albinos se préparât et lançât un sourire à la tête blonde qui pendait à une branche.

"Alors, que décide tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est juste là, c'est tout droit ~! /LIBRE/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Toi qui entre ici, abandonne tout espoir... [Libre]
» C'est la deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin !
» Peine et Panique, tout droit arrivé des Enfers
» Une mission tout droit en enfer… C’est chaud bouillant ! [Céleste & Ultia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Extérieur :: ♔ Bois :: étang-