Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les Lanternes Rouges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Les Lanternes Rouges Dim 5 Juin - 1:18



Les Lanternes Rouges

Forum RPG Historique


Notre histoire se passe dans une Chine ancienne alternative, dans un royaume paisible sur lequel Cinq vieux Dragons Divins veillent en silence depuis la nuit des temps.
Tout commence avec une décision, bien singulière, que le vieux roi du royaume de Bai Shan fit sur son lit de mort.

"Le royaume sera divisé en deux et chacun de mes enfants régnera sur une des moitiés."

C'est ainsi que le prince Yu Jin Yang et la princesse Yu Jin Yin devinrent roi et reine de leur propre pays. Le prince devint roi et hérita de la grande forteresse d’été de Xi Juan au sud dans la région des grandes forêts de bambou, il reçut le commandement des armées du pays et le devoir de veiller sur l'agriculture et la sécurité du pays.
La princesse quant à elle eut le palais d'hiver de Gao Ming au bord du grand fleuve qui nourrissait les terres du royaume grâce à son port marchand et à ses pécheurs.
Il fût également décidé que la plus grande ville de la province de l'est Qion Shan soit un territoire neutre, afin que le peuple puisse y vivre et échanger librement.

Par cette décision, le roi avait dans l'idée de faire en sorte de réconcilier ses deux enfants qui ne s'entendaient malheureusement pas du tout. Cependant la probabilité que ce projet de l'ancien Roi se réalise était mince, les tensions ne pouvaient pas disparaître aussi rapidement.
Que se passerait-il alors si un ennemi venait menacer ces deux Royaumes où la paix était déjà très précaire ?
Impossible de le savoir ; une seule chose est sûre, seule une union des deux Royaumes pourraient éventuellement sauver le peuple. Mais quoi qu'il advienne, il était évident que dans ce cas ils ne seraient pas seuls puisque les Cinq Dragons veillent...


Liens Utiles

Contexte
Règlement
Aide
FAQ
Prédéfinis


Les Logos





Forum ouvert le 21/05/2011





Nos boutons :

88*31
/ /


100*35
/ /

250*60


468*60

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xiao Li
Sujet: Re: Les Lanternes Rouges Jeu 23 Aoû - 18:30

Bonjour!

Voici des nouvelles des lanternes rouges.
Merci d'être partenaire et bonne rentrée à vous! Smile




Les Lanternes Rouges.
Chroniques & nouveautés



La fondation de Bai Shan ne s'est pas faite en un jour. Comme pour tout royaume, celui-ci fut bâti au prix d'années de conquête, d'injustice et de sang versé. Ainsi, lorsque les plaines et les montagnes de Chao Hu furent investies, il y a plus de mille ans, par les premiers souverains de la dynastie Yu Jin, les peuplades tribales qui vivaient là furent massacrées et chassées de leurs terres ancestrales.

Ces tribus, des nomades adeptes de cultes chamaniques, suivant des leaders spirituels qui se faisaient passer pour des prophètes, voir des dieux humains, constituaient le Peuple de Shunlaï. La perte de leurs contrées fut un véritable traumatisme. Les survivants trouvèrent refuge dans les terres à l'ouest de Chao Hu, d'autres se plièrent à l'envahisseur et devinrent des sujets du Royaume des Lanternes.

Pendant un millénaire, on n'entendît plus parler du Peuple de Shunlaï. Jusqu'à ce qu'un mystérieux chef ne fasse son apparition, réveillant chez les descendants de ces tribus le souvenir des injustices qu'ils avaient subies, nourrissant un désir de vengeance. Comme ses aïeuls, ce leader s'entoure d'une aura mystique, se présente comme un prophète des anciens dieux Shunlaï, et s'attire le respect et la crainte de ses disciples. Il les incite à reprendre la terre qui leur a été volée, et à se venger du peuple de Bai Shan pour les offenses causées à leurs ancêtres.

La secte ainsi fondée dans l'ombre s'est infiltrée dans les diverses strates de la société, et peu à peu, a sapé de plus en plus d'influence. Des actions menées dans la clandestinité sèment la terreur chez les habitants de Chao Hu : meurtres, enlèvements, corruptions... Leur rancune envers les Yu Jin est tenace, et après s'être tue pendant plus de mille ans, elle est prête à éclater, plus violente que jamais. Les Vigies sont les premières à se confronter à ces étranges rebelles, mais comment lutter contre une menace aussi abstraite, aussi insaisissable ? Chao Hu est vaste, et ces traîtres se terrent n'importe où, dans les vallées isolées, les ruines abandonnées, parmi la population...

Dans les provinces alentours, on ne peut pas se rendre compte de ce qui se trame, la plupart des gens prenant ces troubles pour de simples actions de banditisme, sans mesurer leur portée. Et les agents des Shunlaï infiltrés dans les cités et les palais font tout pour que cela reste ainsi. A Qiong Shan, l'Oracle fait cependant de sombres prédictions...

Puis un jour, le chef des rebelles décide qu'il est temps de passer à l'attaque. Dans un premier temps, les actes isolés dans Chao Hu se font plus durs, plus organisés. Les Vigies sont prises pour cibles, et de traqueurs, ils deviennent les proies. Des sentinelles sur la Route des Lanternes barrent l'accès à Xi Juan, empêchant toute demande de renfort de parvenir à l'armée de Yu Jin Yang. Une fois Chao Hu sous contrôle, les forces rebelles se massent dans la vallée perdue de Siwang Gu, endroit mystérieux et sacré où se trouvent la ville fantôme des bâtisseurs de tombes et l'ancienne nécropole royale abandonnée depuis des siècles. De sombres rituels ancestraux sont pratiqués à l'ombre de ses ruines ancestrales. De ce repaire, les rebelles tournent leurs regards vers le nord, vers Gao Ming.

C'est au petit matin, alors que le soleil des derniers jours de printemps n'avait pas encore lancé ses premiers rayons enflammés dans le ciel, que cela se produisît. La cité de Gao Ming était encore engourdie de sommeil quand un groupe d'hommes, silencieux comme des ombres, se regroupèrent près du palais. Un lampion clignota alors à l'une des plus hautes fenêtres, et la porte s'ouvrît, laissant les intrus se glisser dans les jardins, où quelques gardes gisaient déjà sans vie. Quand l'alerte fut donnée, les ombres avait déjà pénétré au cœur des couloirs, se déplaçant avec, semblait-il, une parfaite connaissance des lieux. Pris par surprise, les gardes se trouvant sur leur chemin n'opposèrent qu'une faible résistance, certains furent égorgés dans leur sommeil. L'alarme fut donnée juste à temps pour permettre à la reine, ainsi que quelques proches membres de sa cour, et sa garde d'élite, de se retrancher au cœur du palais.

Moins d'une heure plus tard, les citoyens effarés et sortant du sommeil virent les portes de leur cité s'ouvrirent, laissant passage à des hordes dépenaillées de fanatiques qui s'empressèrent de prendre possession de la ville avec une efficacité rôdée.

La reine, avant de se barricader avec ses derniers protecteurs, est toutefois parvenue à envoyer son bel oiseau de compagnie porter un message d'alerte. La nouvelle de la capture de Gao Ming atteignît les oreilles de son frère à Xi Juan.

Le roi se prépare à entrer en guerre. Mais avec la prise du nord, les rebelles se sont renforcés. Il se doit d'intervenir en force, et de traverser le royaume pour délivrer sa sœur. Si le faible noyau de résistance au sein du palais de Gao Ming succombe, nul ne peut prédire quel sort les rebelles réservent à la souveraine.




Les réaction dans les Provinces du Royaume ne se font pas attendre:

Chao Hu
Le cœur de la révolte. Les Enfants de Shunlaï ont la main-mise sur la région, depuis la cité fantôme de Siwang Gu. Des hordes de fanatiques parcourent les routes et les villages, recrutant de force, pillant, incendiant et tuant ceux qui leur tiennent tête. Les Vigies, rapidement dépassées par la situation, ont perdu de nombreux soldats et se regroupent maintenant en mouvements de résistance, aidés des rares civils qui ont le courage de prendre les armes contre les nouveaux et terribles maîtres de la région. On raconte que pour garantir leur victoire, les fanatiques n'hésiteraient pas à faire des sacrifices humains à leur dieu. De nombreux villageois s'exilent, abandonnant leurs foyers, dans l'espoir de rejoindre le sud, mais gare à eux s'ils se font rattraper par les escadrons Shunlaï. Retranchées au nord du fleuve Hao Long, des hordes armées se tiennent prêtes à affronter l'armée du roi de Xi Juan.

Xi Juan
Vampirisée par les exactions d'agents Shunlaï infiltrés, la capitale du Sud n'a pris conscience du danger que bien trop tard. La nouvelle de la prise de Gao Ming est arrivée comme un boulet de canon dévastateur, et comme à son habitude, le roi y a répondu par un flamboyant accès de rage. Il veut foncer au secours de sa sœur, et écraser cette rébellion, mais face à l'organisation méticuleuse des Enfants de Shunlaï, tout acte inconsidéré pourrait s'avérer désastreux. La guerre est imminente, et il faut à la fois lever l'armée en urgence et maintenir l'ordre dans la population. Quant à la marche à suivre, elle exige une profonde réflexion : une fois passée la première réaction de rage, le roi s'est attelé à la tâche, et met sur pied une stratégie. Mais quelque soit la marche à suivre, elle exigera le prix du sang, et il en est conscient.

Gao Ming
La population a à peine eu le temps de réaliser la situation. La plupart des habitants sont cloîtrés chez eux, d'autres sont entre les mains des fanatiques. Il y a eu très peu de victimes civiles pour le moment, et les forces rebelles en ville sont assez limitées, mais très organisées, et occupent les points stratégiques principaux. Les prêtres du temple et les gardes de la ville sont retenus captifs, et la moindre tentative d'insoumission envers l'occupant se résulte par des exécutions publiques pour l'exemple. Le temple a été pillé, devant ses portes a été dressé un autel en hommage à Shunlaï, que les habitants sont forcés de vénérer. Le palais est entre les mains d'officiers rebelles, mais dans les quartiers les plus sécurisés, derrière de lourdes portes barricadées, quelques gardes d'élite continuent de résister pour protéger la reine et les membres de sa cour. Mais pour combien de temps ?

Qiong Shan
La nouvelle de la prise de Gao Ming a jeté une vague d'effroi sur la population, mais contrairement à la cité du nord, Qiong Shan dispose de défenses efficaces et peut tenir un siège... a condition que les rebelles, s'ils venaient à jeter leur dévolu sur la ville, ne soient pas aidés de l'intérieur comme ce fut le cas à Gao Ming. Face à cette éventualité, le maire de Qiong Shan et son associé le chef de la police ont décidé de se montrer particulièrement fermes et radicaux. La poigne de fer de Bai Fu se resserre encore plus que d'habitude sur les habitants. Ainsi, toute personne suspectée d'appartenir à la secte des Enfants de Shunlaï, ou soupçonnée de recruter ou d'aider les rebelles, risque l'arrestation et l'exécution pure et simple, et sans nécessairement bénéficier d'un procès en règle. Les gibets de la ville se garnissent chaque jour de nouveaux cadavres, la peur et la suspicion s'installent. L'ordre règne, la population est étroitement surveillée. Les maisons de jeu et les bordels apparaissent comme les seuls échappatoires à cette situation tendue, et tout semble y fonctionner comme d'habitude, mais en vérité ces endroits regorgent d'indicateurs et d'espions du redouté chef de la police, qui écoutent attentivement les paroles des clients enivrés. Pour garnir les remparts, la police recrute également une milice parmi la population.




Quelques nouvelles.


Liens utiles


Contexte

Rôles à prendre

Plus sur les Shunlaïs

Demandes de partenariat


Statistiques

20 membres actifs.
1900 messages.
Admins : Xiao Li & Yu Jin Yang
Designer : Shǔ Yǎn Lèi & Helba
Modérateur : vous?
Scénario : 2 intrigues par ans
Bon accueil des nouveaux, pleins de jeux et d'animations!
Revenir en haut Aller en bas
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Les Lanternes Rouges Ven 17 Mai - 13:17



Les Lanternes Rouges.
Chroniques & nouveautés





L'intrigue principale avance avec un nouveau vol d'amulette.

C'est un soir d'automne, alors que le soleil se couchait sur la baie du fleuve Ha Loong que l'oracle de Qiong Shan fit une prédiction bien sinistre au moine qui venait lui apporter son repas du soir:
'Ce soir, l'ombre viendra répandre le sang des vertueux sur le sol du temple'
Les moines en étaient sûrs; c'était l'annonce de la venue au temple du dragon du feu du voleur d'amulette tant recherché dans le pays depuis ces derniers mois.
Un messager fut immédiatement envoyé en urgence au maire de Quiong Shan ainsi qu'aux deux capitales et un escadron complet de la police de la ville aux lanternes rouges fut envoyé pour sécuriser le temple.
La nuit fut longue et éprouvante pour les nerfs de tous, quand finalement, peu de temps avant les premières lueurs du jour, une ombre réussit à s'introduire dans le coeur du temple où l'amulette sacrée était gardée depuis des générations.

Aussitôt repérée l'ombre fût assaillie par les officiers de police et un combat sans merci pris place dans ce lieu sacré et jusqu'alors jamais profané. Se battant seul contre une vingtaine d'hommes, le voleur tenu bon et se défendît âprement, parvenant finalement à s'échapper de ce piège, laissant pour mort le lieutenant du bataillon à cause des terribles blessures qu'il avait reçues, mais qui ne lui avaient miraculeusement pas été fatales.

Ce n'est qu'au petit matin que les moines, inquiet du lourd silence qui avait fait place à un si grand fracas se hâtèrent d'aller voir le lieu profané et découvrirent l'affreux bain de sang et l'unique rescapé qui par miracle respirait encore. Pendant que certains soignaient le malheureux qui expliquait à ses supérieurs ce qui s'était passé, les hautes autorités du temple et les hauts gradés envoyés par les deux capitales et qui venaient juste d'arriver se dirigèrent vers la salle où reposait l'amulette.
Anxieux, les prêtres du Dragon du Feu ouvrirent les portes et tous se figèrent en voyant que l'objet était intact et à sa place.

Étrangement l'ombre avait laissé l'amulette en place alors qu'un lambeau de vêtement noir au pied de l'autel montrait bien que le voleur s'était battu ici même et l'avait pris en main, laissant une empreinte de sang dessus avant de la reposer et de s'enfuir.
Était-ce parce que le voleur avait compris que l'amulette était un faux, reproduction pourtant parfaite pour n'importe qui, remplacée la veille à la hâte par un des chefs spirituels du temple? Et comment aurait'il put le savoir alors que seuls quelques membres haut placés de la sécurité et du temple étaient au courant? Et comment donc la véritable identité d'une personne qui n'a jamais laissé de témoins vivant, ou presque pouvait être découverte avec si peu d'indices? Et surtout est-ce que l'ombre allait revenir pour chercher la véritable amulette qui avait cette fois échappé aux sorts de ses semblables?
_______________________


Les Lanternes Rouges vous font vivre halloween au temps de la chine ancienne.
Au programme: Ogre mangeur d'âme et les fantômes de ses victimes ~

Une légende chinoise raconte qu'une jeune paysanne qui était allée rendre visite à sa famille traversa une forêt sombre un soir d'automne pour revenir chez elle. Quand elle arriva chez son mari, celui-ci remarqua que soudain elle n’avait plus tout à fait le même air et que sa voix avait changé. Surpris par ce changement, il prit peur et avertit ses parents, qui le poussèrent quand même a faire chambre commune avec elle. Mais au milieu de la nuit, ils entendirent leurs fils hurler au secours ; lorsqu'ils arrivèrent enfin dans la chambre conjugale: ils y découvrirent un grand monstre aux griffes longues et pointues qui tenait leur fils entre ses crocs dans sa bouche. À l'aide de torches, ils réussirent tout de même à faire fuir l'ogre qui abandonna le corps mutilé du fils et disparut pour ne jamais reparaitre, tout comme l'épouse qu'on ne revit jamais...

C'est donc un Luocha, ogre chinois des légendes traditionnelles qui rôde sur le forum, prêt à s'emparer de votre corps pour dévorer votre âme et celle de tous vos proches.
Les luocha sont des sortes d’ogres démoniaques, aux canines énormes et à l’aspect terrifiant. Les Chinois de l’ancien temps craignaient les luocha car ces derniers pouvaient, dit-on, prendre toutes sortes d’aspects pour tromper les humains et les dévorer. Leurs ongles étaient selon la légende venimeux et ils aimaient consommer de la chair humaine et les nourritures en putréfaction....

Prenez donc garde à rentrer rapidement et éviter les endroits trop reculés la nuit tombée si vous ne voulez pas faire une mauvaise rencontre...
Mais aussi de nouvelles animations et défis dans la partie salon de thé:

♦ Très bonne ambiance entre joueurs motivés et actifs.
♦ Des échanges sur la culture et des cours d'histoire de chine antique.
♦ Des défis pour pimenter la rédaction de vos RP.
♦ Une section hors-Rp pour jouer ce que vous ne pourrez jamais jouer avec votre perso.
♦ Pleins de jeux extra-RP et d'animations...



Quelques nouvelles.


Statistiques

26 membres enregistrés et actifs.

1447 messages.

Admins : Lian Huo & Xiao Li

Designer : Lin Xue et Sun Lei
Wanted

Nous recherchons un codeur et ces persos :



♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Les Lanternes Rouges

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Lanternes Rouges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les lanternes rouges
» [Port-Réal] Lanternes rouges et Noirs desseins [PV. Ades ]
» De la question de l'éclairage : lampes, lanternes...
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
» Potage "Tomates/Oignons rouges"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Complément :: ♔ Partenariat & Pub-
Répondre au sujet