Partagez | 
 

 Taz. *} [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: Taz. *} [ Terminé ] Sam 12 Juil - 11:21




« Plonger au fond du gouffre,
Enfer ou Paradis, qu'importe,
Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau ! »

- Charles Baudelaire -



    I. IDENTITÉ

    Nom : Redfield
    Prénom(s) : Tony (qui est lui-même un diminutif de Anthony) William Arthur
    Pseudonyme : Taz.
    Âge : 16 ans
    Date de naissance : 26 août 1991
    Date d'arrivée à la Wammy's House : Taz entra pour la 1ère fois à l'orphelinat le 1er août 1999 à l'âge de 8 ans.
    Groupe : Loners

    [ --> Toutes les citations de la fiche sont de Taz. ^^' ]



    II. PHYSIQUE

    Qui a vu passer un rouquin canon, à la coiffure qui déchire, au sourire craquant et avoisinant les 1m80 ?
    Tout Wammy’s House ! =3
    Car notre petit Tazounet chéri ne passe (presque) jamais inaperçu…

    Avec sa haute ossature, fine, élancée et pourtant si minutieusement musclée ; ses cheveux roux aux beaux reflets cuivrés, rebelles et indomptables, ayant brisés des générations de peignes et au final retenus que par un simple bandeau ; son mystérieux cache œil de pirate, et un joli sourire en coin, notre jeune homme fait tout son possible pour se faire remarquer…
    Car un beau gosse n’apparaît pas comme ça. Des canons tout faits il n’y en a quelques uns par siècles et encore…
    De superbes blonds, sortant de la mer, l’eau glissant avec douceur et volupté sur leurs corps dorés par le soleil, marchant sur le sable fin, une belle planche de surf sous leurs bras délicieusement musclés, avec de magnifiques shorts de bains débordants de fleurs de Tahiti, un sourire colgate errant sur un visage qui sort tout droit d’une salle de chirurgie esthétique, et un torse tellement ornés d’abdominaux qu’on dirait qu’on leur a implanté du silicone, ça, c’est que dans les films…

    - « Et ouais mon pote, la réalité est toute autre, parce qu’on dit que ce sont les filles qui souffrent pour être belles, mais les mecs ils souffrent autant ! è.é
    Parce qu’elles, elles se font les ongles, se maquillent, se coiffent, se rasent (quoique… Elles s’épilent aussi… Enfin t’façon ça revient au même… J’ai jamais compris la différence >.<') et tout et tout…
    Mais, nous, on fait du sport pour être super musclés et pour les faire craquer… Et on dirait peut être pas, mais ça tue… T.T’ En plus parfois (souvent même) elles s’en foutent et ça marche pô… c’est dl’arnaque !! >///<
    Moi j’bosse comme un dingue pour ressembler à quelque chose et (presque) tout le monde s’en fou X.X Pourquoi les filles ne remarquent jamais rien ? Elles sont dures avec moiii !! ç___ç J’comprends pourquoi certains abandonnent pour devenir gays… >.< »

    Donc, comme on peut le remarquer avec ce témoignage poignant, Anthony est un jeune homme élégant, qui prend grand soin de son apparence extérieure… Toujours propre et soigné… Il ne supporte pas de sentir mauvais ou d’être tâché… Un vrai gentleman :3
    Il passe également des heures dans sa salle de bain à essayer de peigner sa belle tignasse cuivrée mais tout cet acharnement reste vain… Impossible de dresser ces mèches rebelles… Mais, après tout, les filles aiment bien l’effet décoiffé aussi, ça fait classe ^o^ alors il l’accepte et le garde.
    Car, on peut dire que ça ne compte pas, le physique, et laisser entendre ce que l’on veut, mais c’est toujours par lui que l’on juge en premier, qu’on le veuille ou non…
    Et un beau gosse drôle et sympa attire toujours plus les filles qu’un petit-gros tout sale, mal élevé, et plein de boutons… Taz a compris ça, au moins, il aura compris un truc… ><

    SPOiLERS [les choses que vous n’êtes pas sensés savoir] :

    ~ Taz bouffe des céréales Taillefine tous les matins pour rester mince. Si ça marche pour les filles pourquoi pas pour lui ? <- C’est une victime du marketing x'D [N’empêche qu’il ne s’en vante pas… Seule Nitro est au courant et c’est déjà trop >.<]
    ~ Question sport, Taz est un pro de la raquette. C’est un excellent Tennis man. Par contre, c’est un cas de nullité extrêmement extrême en basket, en roller et dans tous les sports en lien avec le skate-board, enfin avec l’équilibre… [Si jamais sa classe part un jour en classe de neige, il ne pourra pas toucher un snow-board sans tomber sur les fesses tous les 75 centimètres… Il devra en rester aux bons vieux skis pour s’épargner une sacrée honte x’D]
    ~ Il a bientôt 17 ans, il adore draguer et mater les belles nanas mais, il n’empêche que Tazounet est toujours puceau ! Quelque chose qui le complexe au plus haut point et problème qu’il a l’intention de résoudre le plus rapidement possible…
    - « Va savoir qui sera ma 1ère victime héhé x3 » [Taz ! Espèce de petit pervers ! nyak è.é]


    II. CARACTÈRE

    Quand on se permet d’emprunter le nom du diable de Tasmanie le plus déjanté de la télé, on se doit de ne pas être un élève calme, obéissant et modèle.
    Anthony l’a bien compris et il rempli son rôle de garçon hyperactif et perturbateur à merveille <3

    Fidèle à la réputation de son compère des Cartoons, le jeune homme est une vraie pile électrique, Duracel qui plus est : il est au moins cinq fois plus résistant que les autres ! Toujours vif, actif et au maximum de sa forme, Taz semble ne jamais connaître ni repos ni fatigue…
    Quand on le croise, que ce soit en cours, au coin d’un couloir, dans le parc ou même au réfectoire, avec un peu d’attention, on pourra toujours remarquer sa bonne humeur et son grand sens de l’humour à un petit sourire errant au coin de ses jolies lèvres et à la petite lueur débordante de malice qui illumine son beau regard brun…
    C’est en effet quelqu’un d’éternellement souriant et gai, qui passe son temps à sortir une de ces blagues dont il a le secret, qui, qu’elles soient vraiment drôles ou pas, finissent toujours pas faire sourire voire même rire quelqu’un…
    Anthony est quelqu’un qui démontre beaucoup d’attention aux autres… Il ne peut pas passer à côté de quelqu’un sans lui adresser un de ses sourires craquants, une blague gentille ou un clin d’œil complice… C’est un jeune homme très « humain ».
    Très ouvert, il aime se faire remarquer, en particuliers de la gente féminine dont il se plaît à attirer l'attention par tous les moyens =3
    C'est un séducteur né. Drôle, galant, gentil et charmant, notre rouquin maîtrise l'art de la Drague, c'est un fait démontré. Mais tant qu'il n'est pas un bourreau des coeurs, où est le problème ? =]
    Généreux, il ne laissera jamais quelqu’un rester dans une solitude non voulue ou sombrer dans une déprime envahissante… Il possède le don de pouvoir remonter ne serait-ce qu’un peu le moral des autres… Sa grande générosité est d’ailleurs l’une de ses principales qualités…
    C’est une éternelle petite tornade rousse que rien n’arrête. C’est quelqu’un qui prend sa vie comme elle vient, et qui croque dedans à pleine dents =)
    Car même si il fait partie des Loners, le groupe connu à la Wammy’s House pour contenir les plus solitaires et les plus renfermés des élèves désireux de succéder à L, il fait exception à la règle en restant tout de même l’une personne les plus drôles et ouvertes de l’orphelinat… Car, les mauvaises langues qui le dénigrent, qui le prennent pour un petit fanfaron immature pourront l’injurier, se moquer de lui sous toutes les formes, pourront tout lui reprocher : son sens de l’humour trop lourd, son style trop vieux ou trop démodé, sa générosité étouffante, son œil en moins, ses techniques de séduction minables et peut être même son éternel sourire, mais jamais d’être un garçon heureux… Car c’est aussi ça Taz, une personne insouciante et heureuse, et à la Wammy’s House, un orphelin heureux qui contamine les autres de bonne humeur et de gaieté, c’est malheureusement, bien rare...


    III. AUTRE

    QI : 188
    Manie : Passionné de tennis, Tony ne sort jamais sans une de ses jolies balles toutes jaunes... Lorsqu'il réfléchit, c'est une balle à la main qu'il fait rebondir, rebondir éternellement... Le bruit claquant qu'elle produit à son léger contact avec le sol lui réveille les neurones en un quart de tour... =3
    Il passe également des heures à mater les jolies filles de l’orphelinat, qui sont avouons le, vraiment trop mignonnes… C’est un mec et il a 16 ans… Quoi de plus normal ? =P
    Rêve, Ambition : Taz est le déconneur de service, le type même du gars qui ne se prend jamais au sérieux, qui amuse la galerie et qui taquine les 1ers de l’orphelinat… Et si il veut succéder à L c'est juste pour se faire remarquer… Il a 16 ans et sérieusement, son avenir, il s'en fiche…
    Tout ce qui compte par ces beaux jours d’été pour ce jeune homme tout plein d’hormones, c’est d’attirer l’attention des (charmantes) personnes qu’il apprécie particulièrement :3 entre autre : Knight, Candy, Lust, Nitro, Twilight, Linda, Moon, et de nombreuses autres encore... ^___^
    Après, faut voir si il y arrive x')
    Cauchemar, Phobie : Taz est terrorisé par les films d'Hitchcock. Ces thrillers le traumatise et lui font faire de nombreux cauchemars (parce que bien sûr, il les regarde tout le temps à minuit x'D).
    - « KYYAH !! Y'a le meurtier psychopathe de Psycho qui me poursuiiiiiit ! O___o' *traumatisé*
    - Non Taz, c'est juste ton ombre v__v" »
    Mais malgré tout, il les adore... Même s'il ne veut pas avouer que ça le terrorise, ne jamais regarder ces films avec lui si on ne veut pas le voir hurler à la mort et sauter dans vos bras comme une p'tite mauviette... x'D
    Et, si il y a quelque chose qui lui plomberait partiellement voire totalement son moral ce serait qu’une fille sur qui il a flashé l’ignore… La déprime totale…
    Mais, notre petit diable préféré a plus d’un tour dans son sac, et peut faire preuve d’une patience sans égale : il s’accrocherait à la belle jusqu’à ce que elle lui témoigne de l’attention, bonne ou mauvaise… Harcèlement ? <3


    IV. HISTOIRE.

    Famille : Né un soir d’août 1991 dans une banlieue pauvre de Londres, Tony est un enfant non désiré… Sa mère s’est retrouvée enceinte à 16 ans après une longue nuit bien arrosée avec son copain… Enfin avec le père biologique d’Anthony… Ce futur père, à la nouvelle, refusant toute part de responsabilité s’est tout simplement volatilisé… Laissant la jeune Helena seule et catastrophée…
    Taz doit la vie à ses grands parents maternels qui, pour punir la bêtise de leur fille l’obligèrent à aller jusqu’à l’accouchement, alors qu’elle désirait avorter pour pouvoir passer son examen qui approchait, pour finir sereinement ses études, et se débarrasser de ce gosse qu’elle ne voulait pas…
    9 mois plus tard, tout se déroula très mal… La jeune mère qui avait accumulé trop de tristesse, de stress, de honte et de douleurs durant les derniers mois, mourut à la seconde où Tony poussa son 1er cri… La mère rendait son dernier souffle quand son fils prenait son premier…
    Helena mourut, ne voyant ainsi jamais combien son fils ressemblerait physiquement à son père… Ses grands parents, terriblement malheureux et désespérés de la perte de leur fille accueillerent Taz pendant ses 1ers mois… Puis ils ne purent accéder à ses besoins… Abandonnant à lui-même un enfant d’à peine 1 an, qui traîna de familles d’accueil en familles d’accueil et d’orphelinats en orphelinats. Jusqu’à ce qu’à l’âge de 8 ans, un de ses tuteurs remarqua son potentiel intellectuel hors norme et qu’il contacta Roger… Ce jour-là, Anthony regardait les Cartoons pour la première fois à la télé… Et il remarqua un petit diable de Tasmanie hyper actif et hilarant … Et si il devenait comme lui ?

    Origine : Anglais
    Relations : Taz est l'un des plus gros déconneur & pertubateur de WH, il aime draguer, faire rire, s’entendre, et parler avec les autres… Pour lui, les orphelins sont tous dans le même bateau ils feraient peut être mieux de s’entre aider plutôt que de se mettre des bâtons dans les roues… Vu comme ça, il aurait pu devenir un bon et zentil petit pacifiste…
    Mais être le meilleur ami de Nitro est un peu génant pour faire partie de ce groupe xD Ainsi, en Loners il peut rester avec tout le monde s’en nuire à personne en particuliers tout en restant en compétition… Il essaye donc d’être en bonne entente avec tout ll'orphelinat… Il n’a officiellement aucun ennemi… Les seuls qu’il évite et ignore ce sont ces potentiels rivaux… Entre autre Taken…

    ~ Near : Le numéro 1 ? Taz aime bien le taquiner quand l’envie lui prend mais sans plus… L’indifférence et le manque de sens de l’humour de ce dernier l’ont cassé dans son élan… Si ça s’trouve il pourrait être sympa ce p'tit albinos, mais il est perdu dans son monde… Comment s’entendre avec quelqu’un qui ne vous voit pas ? Si Near avait été une bombe sexy, Taz l’harcèlerai jour & nuit jusqu’à la moindre marque d’attention de sa part, mais, c’est un mec… Dommage...

    ~ Mello, Matt & les Chocolate Rangers : L’explosif blondinet de Wammy’s House et sa bande au complet s’entendent à merveille avec notre déconneur en chef. D’ailleurs ce dernier s’est longtemps demandé si il devait ou non appartenir aux CR et devenir ainsi un membre du groupe à part entière…
    Avec Matt et Holw, il lorgne sur les dessous des filles, avec Mello il s’entend super bien et déconne grave, avec Lolly il parle « peluche », avec Cain il prend des photos et boit du coca, et, enfin, avec eux tous réunis ils se piquent des délires bien masculins après 3 bons paquets de bières ! =3 (allez savoir de quoi ils parlent et ce qu’ils font ><’)
    Mais, en définitive, Taz a fini par se décider de n’appartenir à aucun groupe. C’est un jeune homme sans foi ni loi ! ^o^
    Donc, ses amis des CR il va les voir le plus souvent qu’il peut, leur file un coup de main à l’occaz mais il reste en dehors de toute rivalité entre les « clans » de Wammy’s House.



Dernière édition par Taz. le Jeu 22 Oct - 9:05, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: Taz. *} [ Terminé ] Lun 4 Aoû - 7:46

    ~ Lust : Hihi ! Voilà une femme de caractère ! ^w^
    La jeune chef de Seven Deadly Sins est non seulement trop mignonne mais, est, en plus vraiment sympathique… La brunette est drôle et à l’aise avec les mecs en général, logique donc, que Taz la considère comme une bonne copine avec qui il s’entend et déconne vraiment bien. Il adore passer du tout avec elle, surtout quand elle est avec les membres de son groupe… Elle lui permet ainsi de rencontrer de charmantes personnes =3
    Elle l’impressionne par son rôle de chef qu’elle remplit haut la main, et par sa façon de s’en sentir avec une aisance inouïe dans ce milieu débordant de mecs…
    - « Comme quoi, moi, j’ai toujours dit que les femmes étaient le sexe fort ! =D »

    ~ Nitro : Sa meilleure amie chérie ! <3
    Sa déconneuse adorée !
    Sa future Reine du Monde préférée !
    Sa petite brunette déjantée n’à lui ! =D
    Enfin bref, vous l’aurez sans doute tous compris, Taz adore Nitro. =3
    Gentille (quoi que… xD) sympa et super mignonne notre diablotin préféré a littéralement fondu pour la petite brune. Il apprécie énormément sa compagnie ; adore ses petites fossettes trop craquantes ; et aime tellement quand elle sort ses blagues, affichant, heureuse et gaie, un petit sourire débordant de malice et de naïveté… Malgré son côté « boulet » légendaire, il ferait n’importe quoi pour lui faire plaisir, même si ça signifie qu’il pourrait le regretter fortement après… xD
    C’est avec elle qui a eu ses plus beaux fous rire, avec elle qu’il a commis ses plus grosses bêtises, avec qu’elle, en somme, qu’il a ses plus beaux souvenirs de WH…
    C’est SA meilleure amie… Voir peut être même plus... Ses sentiments pour elle sont encore flous, mais la simple amitié semble insignifiante par rapport à eux...
    >.< En clair, la petite déjantée des cartoons le tient à la baguette… Et elle est la seule… =]
    - « Niii-Chaaan ! Est-ce que tu m’aiiimes ? Parce que moi, ze t’aiime comme une tartine de nutella ! <3 » =DD

    ~ Aphrodite : Voici une jeune femme drôlement zolie malgré sa renommée de psychopathe et son sadisme légendaire. Mais, son apparence douce et son visage adorable, en ont, malheureusement amadoué plus d’un… Notre Taz au passage... Il la trouve bien mignonne Aphrodite, mais depuis leur dernière rencontre, il y a 3 ans, il la fuit comme la peste… La propriétaire des beaux cheveux verts lui fait trèèès peur… é.è
    Pour être clair, il a la frousse… D'une fille... T__T'
    Il faut dire, que ce triste soir de 2005, elle lui a ôté l’œil droit… En le transperçant avec une paire de ciseau particulièrement affûtée… Le laissant en sang et borgne... Pas tellement étonnant que ça l'ait refroidit... x')

    ~ The adults : Etant bon élève malgré sa réputation de perturbateur, Taz s’entend plutôt bien en général avec les adultes de l’orphelinat… Drôle, gentil et sympathique, le rouquin s’arrange toujours pour avoir les adultes de son côté et pour ainsi éviter les punitions et les sanctions… Surtout avec les femmes dont il aime attirer l’attention… =3
    Les seuls qu’il ignore et qu’il défie constamment ce sont ses rivaux dans le monde de la drague… En particuliers Taken le prof de musique connu dans tout Wammy’s House pour son succès auprès de la gente féminine au grand complet…
    - « Mais comment fait-il se vieux pervers ? è.é »


    ~ Charmantes Personnes : Wammy's House est remplie de beautés qui ne laissent pas Taz indifférent... Hihihi.. Quelques unes parmis tant d'autres ^___^

    Knight : La bombe de Dark Nightmares ! *_____* Cette belle blonde est superbe ! <3 Mais… La jeune femme est indifférente… Elle l’ignore et le trouve dénué d’intérêt… C’est vrai que notre homme à encore une mentalité d’un gosse de 10 ans, mais qu’à cela ne tienne ! Taz va s’accrocher jusqu’à ce qu’elle le remarque…
    - « Héhé on verra qui craquera le 1er ! :3 »

    Candy : « Quand Candy passe, les hommes trépassent » Maxime qui marche pour tous les mecs, Tony compris… Lorsque la belle aux cheveux bonbons des Seven Deadly Sins le croise, Taz a carrément les yeux qui lui sortent de la tête et le cœur qui résonne 5 fois plus qu’un tambour sonné >< Il faut dire qu’avec un corps pareil ce n’est pas étonnant : la jeune femme ne laisse personne indifférent… Mais notre diablotin n’a aucune envie d’aller très loin avec elle, pour l’instant il n’a pour but que de lui décrocher un petit baiser… Qui n’a jamais rêvé d’embrasser le canon de son lycée ? =3

    Nitro : Elle a déjà été citée, mais c’est un fait… Nitro, c’est sa meilleure amie, mais ce n’est quand même pas de sa faute à lui si elle est super mignonne >.< La petite blonde est une vraie bombe et, quand ils sont ensemble, Taz a beaucoup de mal à se retenir de lui sauter dessus xD Mais elle reste son amie et l’amitié passe avant tout… On verra bien comment ça évoluera, en espérant que ça dépasse le stade d’une simple amitié…
    - « Peut être qu’en lui offrant ma 1ère fois, elle acceptera ? <3 » [Taz !! Pervers ! è.é]

    Twilight : Juste parce que la prof’ de français est tout simplement irrésistible, Anthony ne louperai ses cours pour rien au monde… Le charme qu’elle dégage est tellement prenant qu’il fait fondre n’importe quel élève ou adulte masculin… D’ailleurs c’est un professeur et une femme très appréciés… Taz éprouve pour la jeune femme une admiration sans borne… C’est l’un des professeurs qu’il respecte le plus… Elle est sublime, aimable, ferme, et tellement intelligente… Mais malheureusement, des fois, beaucoup trop naïve… Que fait-elle dans les bras de ce crétin de Taken ? Ce n’est qu’un mec volage, pro de l’adultère !
    - « Si ça s’trouve il est même pédophile ! Qui a prouvé qu’il n’a jamais couché avec une élève ? Personne ! Crétin de Taken ! Tu fais souffrir Twilight ! Tu perds rien pour attendre, vieux pervers ! è.é »



    Découvrez The Connells!


    Histoire :

    Un dimanche d’août 2008
    Wammy’s House



    C’était un beau début d’après midi… Un de ces beaux après midi d’été où l’on aime ne rien faire, à part peut être, passer ses journées à dormir et à paresser, un bouquin captivant et enchanteur sous les yeux pour faire passer les heures… Un après midi par lequel on n’est pas obligé de courir, où l’on n’est pas pressé, où l’on peut prendre le temps, et enfin arrêter de faire la guerre à son réveil…
    En bref c’était un de ces après midis par lesquels on ne pense qu’à aller se prélasser sur un transat après s’être complètement tartiné de crème solaire et avoir mis un grand chapeau de paille et une belle paire de lunettes qui donnaient un petit air de mouches…

    A la Wammy’s House, il était environ 14h et il faisait agréablement chaud. Dans le grand parc les cigales avaient commencé leurs chants incessants, et chacun, élève comme professeur, voguait à ses diverses occupations, entre autre, ne rien faire…
    Pourtant, dans le plus grand et plus beau bureau délicieusement climatisé de l’orphelinat, quelqu’un semblait n’avoir aucune envie de se reposer… Les yeux fixés sur les feuilles et les documents classés et parfaitement rangés sur son bureau, Roger travaillait… La douce chaleur de l’été et les envies de détente n’avaient décidément pas réussi à lui faire quitter son bureau pour profiter du beau temps…
    Il semblait submergé par ce qu’il était en train de faire… En effet, il lisait, accoudé à son grand bureau, une paire de lunettes sur le nez, les sourcils froncés, et une petite ride déjà bien présente sur son front âgé paraissait renforcée…
    Devant lui était ouvert un dossier qu’il était en train de parcourir d’un regard captivé… Il en possède, bien évidement des tas : des dossiers concernant le réfectoire, les jardiniers du parc, le nettoyage et l’entretien des locaux, la nourriture du réfectoire, le salaire des professeurs et des autres adultes gérants l’orphelinat, et de nombreux encore … Mais celui-là semblait particulier… Il concernait un élève...
    Sur la couverture, un nom écrit en lettres majuscules ressortait sur la couverture d'un jaune pâle...

    ANTHONY ARTHUR WILLIAM REDFIELD


    Presque 9 ans à présent que Roger avait accueilli Anthony Redfield dans son établissement… 9 ans que le jeune homme se faisait remarqué par son côté casse-cou, son inattention en classe et ses éternelles bêtises…
    Ses éternelles bêtises ?
    Roger eut un léger soupir et réajusta ses lunettes sur son nez luisant… Depuis que Taz était arrivé, il avait entendu parler de lui assez régulièrement, et pas seulement en bien…
    Entre monter sur le toit chercher on ne sait quoi, courir dans les couloir en pleine nuit pour piquer de la nourriture aux cuisines sous prétexte d’un « p’tit creux », sauter des différents étages pour avoir « des sensations fortes », courir partout sans jamais s'arrêter, plonger dans l’étang en plein hiver, s’être même débrouillé pour se faire crever l’œil droit et être hospitalisé… Enfin, dans ce cas-là, se ne fut tout de même pas sa faute pensa le vieux directeur…
    De toute façon, le grand roux en faisait voir de toutes les couleurs à tout le monde et ce dans tout les domaines !
    Le vieil homme esquissa malgré tout un petit sourire attendrit en pensant à toutes les acrobaties du jeune garçon… Après tout, on est jeune qu’une fois se dit t-il comme pour s’excuser de s’être laisse attendrir sur les bêtises de l’un de ses pensionnaires…
    Fatigué, il se détendit dans son grand fauteuil… Balayant la grande salle d’un regard distrait… C’était vraiment une belle journée d’août…
    Puis, il posa involontairement les yeux sur le gros dossier de Anthony… Et sembla hésité… C’était l’été après tout… Ce dossier… Une bonne partie de la vie du rouquin y était rapportée… Pourquoi ne pas en profiter pour en apprendre plus sur les étranges manières du jeune homme ? Il n’avait jamais lu le pavé en entier… N’ayant jamais trouvé ni le temps ni l’envie…
    Roger avait encore une bonne pile de formulaires à remplir et d’autres choses toutes aussi urgentes, mais la curiosité le pris… Il saisit le fichier avec précaution, rajusta une énième fois ses lunettes, s’installa confortablement, et fut prêt à commencer sa lecture…

    Lorsqu'il l'ouvrit, la toute première chose qu'il y découvrit était une lettre rédigée à son attention 9 ans auparavant. Une lettre oubliée et fanée par le temps qu'il relut avec autant d'attention que la première fois...

    *
    **


    De James Perkins à M.Roger
    Orphelinat Happy Days
    Londres
    25 Juillet 1999

    M.Roger,


    Vous aurez suffisamment à lire dans le dossier ci-joint, je serai donc bref.
    Suite aux conversations que nous avons eues précédemment, je vous envoie donc le dossier de l’enfant Anthony William Arthur Redfield né le 26 août 1991.
    J’ai personnellement rassemblé et complété tous les documents qui le composent. C'est l'une des adultes de l'établissement, Kate Huston, s'occupant des orphelins qui l'a écrit en grande partie. Je peux donc prouver leur authenticité.
    Tous les formulaires requis sont remplis comme il se doit.
    Si il n’y a aucun problème, Anthony Redfield arrivera à Winchester dans les sept prochains jours : le 1er août 1999. Quelqu’un l’accompagnera pour vous rendre ses papiers personnels en main propre et pour signer les derniers formulaires si il y a.

    Je vous remercie d’apporter à ce dossier toute votre attention.
    Je vous prie d’agréer monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.


    James Perkins


    *
    **


    Le texte ci-joint est rédigé par Kate Huston,
    Surveillante de son état à l’orphelinat Happy Days en 1999.


    « J’ai été assignée à la rédaction de l’arrivée et de la vie de Anthony Redfield. J’espère que ce se sera le plus clair et le plus explicite possible.

    Anthony Redfield fut accueilli dans notre orphelinat Happy Days il y a environ 3 ans, un vendredi de novembre 1996. C’était le 12 ou le 13, je ne me souviens plus très bien. J’ai essayé en vain de retrouver le document des arrivées de ce jour-là.
    Anthony avait 5 ans et 3 mois, était déjà aussi vif et heureux qu’il l’est maintenant, trois années après.
    Nous avions d’ailleurs cru au départ que c’était un enfant hyperactif. Toujours sur excité et jamais fatigué, courant partout, gesticulant, blaguant et parlant sans cesse, rechignant à faire la sieste, s’endormant toujours après minuit malgré qu’il soit couché, réveillé à l’aube, ect. Mais nous avions toujours eu du mal à le punir, car ses bêtises n’étaient pas réellement volontaires.
    Le peu que nous avons pu savoir de son enfance par son ancien établissement, c’est qu’il n’a jamais connu aucun de ses deux parents.
    Sa mère, Helena Amanda Janet Redfield est décédée à l’âge de 17 ans lors de son accouchement. Et son père, William Leigh du peu que nous savons de lui a disparu à la nouvelle de la naissance de l’enfant. C’était paraît-il un séducteur invétéré, et Helena n’était même pas sa petite amie officielle.
    Ainsi, Anthony est fils unique.
    A la naissance du fils de leur fille, monsieur et madame Redfield ont recueilli Anthony malgré leur extrême tristesse. Le désespoir dû à la mort de leur fille et la joie de l’arrivée d’un nouveau-né, d’un petit fils, tout en même temps a était une épreuve très difficile pour eux. Et leur domicile, leur moyen financier, et leur âge n’aidaient pas à la garde d’un nourrisson. Ils l’ont donc déposé dans un orphelinat.
    Ils ont ensuite, dépérit de la perte du dernier membre de leur famille. Ils sont malheureusement décédés tous deux à présent. Nous avons cru de ne pas tenir Anthony informé. Perdre encore une fois un membre de sa famille risquait de l’attrister… A 8 ans, être heureux malgré l’absence d’éducation parentale et d’une vie banale est déjà assez difficile. Nous avons cru bon de ne pas en rajouter.


Dernière édition par Taz. le Jeu 22 Oct - 9:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: Taz. *} [ Terminé ] Ven 22 Aoû - 9:27

    Du fait que Anthony n’a jamais eu de parents, il n’a jamais ressenti ce qu’on pourrait appeler « un manque d’affection parentale » ce qui explique peut être sa bonne humeur imperturbable.
    Tout de suite, c’est un petit garçon qui s’est très bien intégré. Il s’est fait tout de suite aimé et apprécié de tout l’établissement.
    Son sourire enfantin a rapidement fait fondre tout le corps surveillant de l’orphelinat.
    Moi la première. Comment punir un orphelin malgré ses bêtises qui n’a jamais connu sa famille et qui pourtant sait faire retrouver le sourire à tout le monde ?
    C’est une petite tornade de gaieté. Et, si son test de QI ne s’était pas révélé si élevé nous aurions eu beaucoup de mal à ne pas le garder avec nous. Mais son éducation est bien plus importante, nous le savons.
    Et le but premier d'un orphelinat, c'est que les enfants retrouvent une famille...
    Nous espérons que Anthony deviendra l'un de vos meilleurs éléments et [...] »

    *
    **


    Roger leva les yeux du rapport de Kate Huston, et lâcha un petit soupir… Il restait encore quelques paragraphes, ou peut être même quelques pages, mais là ça devenait vraiment inutile de poursuivre… Ce rapport tournait en rond… Il retira ses lunettes, fatigué par cette lecture prolongée… Il s'enfonça dans son vieux fauteuil de cuir, et resta pensif. Kate était sensée seulement écrire l’enfance de Anthony de la manière la plus objective possible et voilà que ça devenait une véritable lettre personnelle… Alala, les femmes et les enfants... Elles sont toutes les mêmes...
    Le vieil homme se frotta yeux d'un geste las… Il était mécontent, mais ne pouvait pas en vouloir à la jeune femme : elle n'était certainement pas la première et ne sera pas à la dernière à avoir craqué pour le rouquin…
    Au moins, grâce à son travail il savait à présent les circonstances par lesquelles le futur Taz était devenu orphelin…
    Roger jeta un regard perdu vers la fenêtre… Le soleil commençait déjà à disparaître derrière les grands arbres du parc… Ses rayons or illuminaient le ciel de leur belle couleur dorée... Que l’après midi était passée vite… Même pas le temps de l'apercevoir qu’elle s'est déjà enfuie…
    Roger ferma les paupières et se mit à réfléchir… Il savait en partie à présent le passé de Taz avant la WH… Mais comment s’était déroulée son arrivée dans son propre établissement ? Perdu dans ses pensées, le cerveau embrumé par ses souvenirs, les yeux clos, il s’abandonna doucement à sa mémoire...

    *
    **

    Souvenir de Roger


    1er août 1999
    Wammy’s House


    « Alors, entre les dépenses pour les salaires des surveillants et des professeurs, plus l’aménagement du parc, plus l’achèvement du réfectoire et des dortoirs, les divers autres employés, et les nombreuses factures, on arrive à combien au total ? »

    Anxieux, je fixai mes tableurs excel. Tous ces tableaux remplis de chiffres de haut en bas me donnaient le tournis : j’avais passé toute la matinée à compléter les différentes pertes et bénéfices de l’orphelinat. Et vraiment, je n’imaginais pas que les dépenses seraient aussi nombreuses et élevées… Heureusement que j’avais prévu un peu plus, on ne sait jamais à quoi s’attendre, il y a toujours quelque chose qui s’ajoute aux dépenses initiales, puis une autre et encore une autre. Un moment déjà que la WH* fonctionne, mais on ne se fait jamais aux comptes des dépenses interminables !

    Heureusement, je venais de terminer d’ajouter la dernière dépense de la semaine. Pour l’instant nous restons dans le budget requis, c’est le principal.
    Exténué, je m’enfonçais dans mon tout nouveau fauteuil. J’en étais assez fier d’ailleurs, je dois l’avouer. Super chaise de bureau extrêmement confortable toute en cuir de superbe qualité, le tout dernier modèle de cette marque à la mode. Vraiment la classe. Il m’avait coûté cher mais il faut ce qu’il faut. Je ne pouvais pas me permettre d’avoir un mauvais matériel.
    Satisfait d’avoir finit mes calculs et de l’achat de mon fauteuil digne du directeur que je suis, je lâchai un petit soupir satisfait. Normalement, si je me souviens bien, j’avais achevé le travail le plus important de ma journée, avec mes satanés tableurs.

    Quoique… Je crois me souvenir qu’il y avait quelque chose de spécial aujourd’hui… Attends voir… Une livraison ? Oui, mais ça c'est déjà fait. Et il me semble que c'est plus important.
    Je restai quelques instants sans bouger, l’air interdit. J’étais énervé de ne pas me souvenir de ce qu’il y avait aujourd’hui. J’étais honteux même.
    Je me mis à chercher avidement mon bel agenda noir aux coutures dorées. Encore un choix personnel. Oui, j’aime avoir un matériel de bonne qualité, et qui dit bonne qualité dit cher, chacun ses défauts que voulez vous.
    Triomphant, je finis par mettre la main sur l’objet tant cherché et trouvai la page d’aujourd’hui.

    1er Aout 1999

    - Calculs dépenses mensuelles
    - Livraisons alimentaires
    - Arrivée de Anthony Redfield – 12h


    Je fixai mon agenda, décontenancé. Un nouvel arrivant. Aujourd'hui.
    Et j'avais oublié.
    A ce moment précis, on frappa à ma porte pour m'annoncer son arrivée...

    *
    **


    Le temps que je finisse d’arranger les diverses affaires qui ornaient mon grand bureau en superbe bois de chêne (lui aussi assez cher), Anthony et son tuteur pénétrèrent dans la vaste pièce…
    Lorsque je les accueillis d’un « bonjour » que je voulais rassurant, la première chose qui me frappa chez Anthony se fut son sourire. Un sourire heureux et insouciant. C’était un sourire, un vrai. Dans ses yeux profonds se mirait une douce innocence enfantine. Lorsque je le saluai, il pencha légèrement la tête sur le côté, et me répondit avec politesse. Ses manières étaient impeccables et son vocabulaire était recherché. Ce petit roux de 8 ans aurait fait craquer n’importe qui, c’était indéniable.
    Je compris à ce moment-là ce que disait Kate Huston quand elle parlait de la gaieté de l’orphelin et de l’attachement qu’avaient eu tous les surveillants à son égard.
    Je fus agréablement surpris, néanmoins je n’oubliais pas mon travail.
    J’accueillis Dennis Brandon, l’envoyé de M.Perkins, le directeur de l’orphelinat Happy Days comme il se doit.

    - « Bonjour Monsieur me dit-il, je suis venu de Londres, accompagner l’enfant Anthony Redfield jusqu’à votre établissement. »
    - « Je sais, M.Perkins m’avait prévenu de votre arrivée lorsqu’il m’a envoyé son dossier la semaine dernière. » lui répondis-je avec courtoisie.
    - « Soit. Tout a était fait dans la norme. Dois-je remplir encore quelques formulaires administratifs ou est-ce terminé ? »
    - « Et bien oui. Il reste encore quelques attestations d’usage. Ce ne sera pas long, tenez, asseyez vous s’il vous plaît. »

    Poliment, j’invitai M.Brandon à prendre place sur une des chaises qui faisaient face à mon bureau. Il ne se fit pas prier, et se hâta de s’asseoir. Et j'indiquai à Anthony de faire de même malgré le regard assassin que lui lançait son tuteur. Cette personne était aigre et vraiment désagréable, disons les choses comme elles sont. Je pense que James Perkins avait du choisir une personne pas trop attachée au garçonnet pour éviter les adieux déchirants. Parce que là, vraiment, Brandon était à la limite de l'agressivité avancée avec Anthony. Il lui parlait de manière impensable. Et pourtant, le garçonnet restait tout sourire. Il était heureux, et Dennis ne valait pas la peine de perdre sa gaieté. Je fus, une fois de plus agréablement surpris par l’intelligence de l’orphelin. Décidément, il était spécial ce petit, pensai-je retenant un petit sourire entendu. Le gamin faisait marcher l’autre, avec des remarques discrètes et sous-entendues et Brandon courrait comme imbécile !

    - « AHHh ! Ce qu’il m’énerve !! Je vous le dis, moi, vous allez souffrir avec ce gosse ! Il est mignon, ilsourit et tout, mais derrière ça fait pleins de bêtises et ça sait se débrouiller pour échapper aux sanctions ! Il est malin c’est moi qui vous le dit ! C’est un cas spécial je vous le jure ! Il est très intelligent, même trop ! » me cria Dennis Brandon à la figure.
    - « Ben, comme tous les pensionnaires de mon établissement, M.Brandon, c’est pour ça qu’il est là. » répondis-je, amusé.

    Dennis grogna, et finit de remplir le formulaire en bougonnant. Je regardai Anthony, nos deux regards se croisèrent. Son petit sourire malicieux cachait en effet, un petit diable infatigable prêt à faire les 400 coups à la première occasion. Un sourire s'esquissa à mon attention sur son joli visage enfantin. Je lui souris à mon tour. Je suis curieux de découvrir son potentiel. Il a l’air vif. La Wammy’s House est faite pour lui. Maintenant, j’en suis persuadé.

    *
    **


    Lorsque Dennis Brandon eut disparut, claquant la porte derrière lui, le moment que j’attendais tant arriva : je me retrouvai enfin seul avec Anthony. Cet homme, Dennis, était vraiment un niais, un niais désagréable en plus. Il partait et tant mieux.
    Je regardai Anthony avec curiosité. Chacun des orphelins de la Wammy’s House est unique à sa manière et chacun méritait autant d’attention.
    Je discutais un peu avec le garçon, et me rendit compte que sa vivacité et son intelligence étaient à la hauteur de mes attentes.
    La première chose que je lui demandai, fut si il avait déjà choisi un pseudonyme. Un surnom était indispensable à la Wammy’s House. A mon étonnement, il avait déjà décidé, et semblait bien décider.

    - « Ah ? Tu possèdes déjà un pseudonyme ? »
    - « Oui monsieur ! C’est Taz. =D »
    - « Taz ?! Mais pourquoi Taz ? C’est qui ? O.o »
    - « Vous ne connaissez pas ?! Mais… Il a trop la classe Taz ! C’est le diable de Tasmanie le plus déjanté et le plus connu des Cartoons ! Vous me vexez de ne pas le connaître ! è.é »
    - « Désolé jeune homme, mais je ne regarde pas les dessins animés ! Bon, si tu es sûr de toi, alors, va pour Taz. »

    Un diable de Tasmanie déjanté ? Humm… ça lui correspond bien. Si, ça lui plaît… Pourquoi pas ?
    Satisfait, je fis appeler un des pensionnaires pour lui faire visiter l’orphelinat.
    J’aurai pu le faire moi-même, mais faute de temps. Et puis, je préférai qu’un orphelin le fasse lui-même. Ça lui permettrait de se faire déjà une connaissance.
    Nous attendîmes quelques instants en silence. Puis, des voix… Des rires… On frappa, et je ne fus pas déçu par le choix de l’orphelin qui pénétra dans la pièce. Une petite tête blonde, une plaquette de chocolat, suivit d’une tête brune et d’une game boy. Mello et Matt. Le roi de la WH* et son second.

    Mello – « Hey ! Bonjour Roger ! Vous m’avez appelé ? »
    - « Oui, bonjour Mello. C’est pour présenter l’orphelinat à notre nouveau. Voici Taz, il est arrivé aujourd’hui. »

    Les deux nouveaux venus se tournèrent vers Taz, et le saluèrent, et le dévisagèrent quelque peu étonnés. Le rouquin leur adressa un de ses sourires malicieux. Ils restèrent quelques instants tous trois à se fixer, silencieux. Le silence se fit lourd, pesant. Je regardai mes orphelins se mesurer, s’estimer.
    Mais, Anthony deviendrait leur ami, c’est presque assuré. Le grand charisme de Mello et le sens de l’humour de Taz devraient suffire à les rapprocher. Soudain, sans un mot, le petit roux se leva et alla serrer la main de l’impulsif blondinet. Leurs regards se croisèrent, cachant deux intelligences exceptionnelles.

    Taz : « Salut Mello ! Content de te rencontrer ! »

    L’acte inattendu du roux me prit par surprise. Habituellement, on attendait que ce soit Mello qui fasse la première tentative d’approche. Mais, de toute évidence, l’audace de Taz avait plût au à ce dernier. Le blond, d’abord étonné, finit par lui rendre son sourire complice. Et avec la gaieté, l’invita à le suivre.

    Mello : « Bienvenue vieux ! Viens on va te montrer l’orphelinat ! On le connaît par cœur. Pas vrai Matt ? »
    Matt : « Ouep' ! Tu vas voir c’est zarb mais sympa ici ! ^^ »
    Taz : « Merci les gars ! =D »

    Les trois garçons me saluèrent, et s’en allèrent, tout excités. Taz fut le dernier à quitter la pièce. Il m’adressa un ultime regard confiant et heureux, un de ces regards innocents et enfantins comme il savait si bien les faire, puis disparut, fermant la porte derrière lui. Me laissant seul.
    Malgré moi, je me mis à sourire. Un sourire franc et confiant.
    Tiens, je souriais ? Je secouais la tête, vaincu mais heureux. Anthony William Arthur Redfield avait la réputation de savoir donner le sourire à qui conque le croisait.
    Et j’en étais la preuve. Décidément, ce gamin était bizarre. Bizarre mais adorable.

    *
    **


    Wammy’s House
    Août 2008


    Doucement, Roger se réveilla… L’engourdissement de cette sieste non désirée lui embrumait le cerveau, et il revint avec difficulté à la réalité… Dès qu’il eut enfin réussi à ouvrir ses paupières closes, il fixa d’un œil flou la grosse pendule qui faisait face à son bureau… Presque 3h qu’il dormait… Dis donc, pensa t-il, revivre un épisode oublié de sa vie passée c’est bien plus long que ce que l’on pourrait penser…
    Confortablement installé dans son fauteuil de cuir, les bras croisé, il était détendu et serein… Il avait réussi à se souvenir de l’arrivée de Anthony à la Wammy’s House… Il en était content. Sa mémoire lui restait fidèle, et c’était tant mieux.
    Alors, comme ça il avait apprécié le rouquin immédiatement ? Et n’avait pas écouté Dennis Brandon ?
    Alors que durant dans les années qui suivirent il comprit mieux que quiconque ce qu’avait voulu dire l’ancien tuteur de Anthony. Le jeune homme plaisait aux autres et il savait en tirer tous les profits. Il y avait par exemple, au moins une bonne centaine de punitions dont il avait sût réchapper. Il savait échapper aux foudres des autres, et ça lui était bien pratique. Devait il le punir lui-même de ce que les autres n’arrivaient pas à faire ? Ou devait il le laisser tranquille ? Apprendras t-il la vie à force de faire ce qu’il veut ?
    Roger regarda par la fenêtre, le regard et l’esprit perdus dans tous ses raisonnements… La nuit noire, aussi noire que de l’encre. Tiens, il s’était mis à pleuvoir… Il faisait pourtant si beau au début de l’après midi, août est vraiment un mois trompeur… Quoique il vaut mieux qu’il pleuve la nuit que le jour, c’est appesant de sentir la pluie et le froid là, dehors, et voir cette buée glacée sur les vitres, alors qu’on est bien au chaud chez soi… Roger frissonna de bien être dans son bureau si agréable…
    Soudain on pénétra en criant dans son bureau, interrompant par la même occasion ses pensées intérieures…

    - « Monsieur Roger ! Monsieur Roger ! Ya Taz qui court sur le toit ! »
    - « Taz ?! Mais… Mais qu’est ce qu’il fait sur le toit ?! O.o »
    - « On sait pas M’sieur ! Mais il pleut il risque de tomber ! »
    - « Ah !! J’arrive ! »

    Tiens, quand on parle du loup. Décidément, ce gamin, c'est un cas. Il ne tient jamais en place !


Dernière édition par Taz. le Jeu 22 Oct - 9:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: Taz. *} [ Terminé ] Jeu 28 Aoû - 7:44

*
**


    Quelques instants plus tard, Roger revint en bougonnant, traitant de tous les noms le rouquin trempé et hilare qui le suivait. Roger le fit s’asseoir dans un des fauteuils en cuir qui faisaient face au sien. Il s’assit à la même place que celle qui avait occupé la première fois qu’il était arrivé à la WH*. Ils restèrent de longues minutes à se fixer dans un silence pesant. Malgré l’obscurité de la pièce, on pouvait percevoir la petite lueur d’innocence étinceler au fond du regard du roux. Taz souriait. Ce sourire. Le même que la première fois. Le même qu’il y a 9 ans. La même naïveté, la même malice, la même intelligence. Identique. Ça en était presque perturbant. Mais au-delà de tout, Roger se désola de voir combien le jeune homme fidèle à lui-même ne mûrissait pas. Généralement les surdoués de 17 ans, pressés d’être adultes, essayent de se montrer responsables et d’être un exemple pour les plus jeunes. Taz non. Taz ne devait jamais être quelqu’un de normal. Se comporter comme un enfant bien sage, c’était impossible pour monsieur. Car, lui, Roger avait mieux à faire avec les autres cas spéciaux de son orphelinat qui avaient bien plus besoin de son attention que ce grand dadais qui prenait un malin plaisir à mettre sa vie en danger pour que tout le monde le remarque. Parce que c’est ce qu’il veut ! Il adore se pavaner et attirer l’attention. Mais maintenant c’était fini. C’en était assez. A faire le crétin, au final, c’était bien pour lui qu’on avait le plus de fois appeler l’ambulance ! Entre son œil qui a fini transpercé, le nombre incalculable de côtes, de doigts, de tibia et de bras cassés de monsieur, on ne les compte plus ! Sans compter que là, il venait de manquer de tomber du 3ème étage ! Et là, on n’aurait pas appeler une ambulance, c’est un corbillard qui serait venu le chercher à l’orphelinat ! Roger rageait. Généralement, il était quelqu’un de calme, de posé, de réfléchi. Mais ce gamin de 17 ans qu’il gardait depuis l’âge de 8 ans, qui a fait toutes les bêtises possibles et inimaginables, qui continuent encore et toujours à faire l’imbécile en évitant les sanctions sans cesse. S’en était trop.
    Il va devoir s’expliquer. Après de longues minutes dans ce silence profond, Roger attaqua le premier.

    - « Taz… Dis moi, que faisais tu sur ce toit ? »
    - « J’étais parti chercher le ballon des ju… »
    - « Ne te moque pas de moi Anthony ! »
    - « Mais ! Je… »
    - « Ya pas de mais ! Tu crois vraiment que je te crois ?! Tu ne serais jamais aller en pleine nuit sur le toit de l’orphelinat alors qu’il pleut pour aller chercher un ballon ! è.é »
    - « C’est mal me connaître ! è.é J’peux être très serviable ! »
    - « Oui… Alors comme ça tu es vraiment parti chercher le ballon ? Réponds sérieusement ? »
    - « Bien sûr que oui ! ^^ »
    - « Je sais que non Taz ! Arrête de me prendre pour un vieillard sans cervelle ! è.é »
    - « Et vous arrêtez de me prendre un gosse mal élevé et arriéré ! è.é »
    - « Je ne te prends pas pour un gosse arriéré ! »
    - « Non, c’est vrai, vous me prenez juste pour un délinquant juvénile immature et hyperactif qui ne sait pas se servir de sa tête, mais ça revient un peu au même… »
    - « ANTHONY ! è.é »
    - « Oui ? è.é »

    Les deux hommes se fusillèrent du regard. C’était excessivement rare de voir Roger en colère… Il était généralement symbole de calme et de maîtrise de soi, mais ce gamin qui ne connaissait rien de la vie et qui ne savait pas être sérieux commençait à l’énerver.

    - « Réponds Anthony ! Pourquoi es tu monté sur ce toit ? Pour aller chercher ce ballon ? »
    - « J’en aurai été capable… Mais, c’est vrai que ce n’était pas pour ça… »
    - « Ah ! Pourquoi alors ? »
    - è.é
    - è.é

    silence


    - « Réponds Anthony… »
    - « … »
    - « Mais c’est pas possible ! Tu resteras un gamin immature toute ta vie ?! Tu dis tout le temps que tu es presque un homme, alors assume toi ! »
    - « … »
    - U_________U'
    - « Je… Je sais pas pourquoi… »
    - « Tu ne sais pas pourquoi ? O.o »
    - « Non… En fait, c’est parce que des fois j’en ai marre… Tout le monde se dit que je suis toujours de bonne humeur et gai, que je suis l’imbécile heureux de l’orphelinat, que je ne sais que blaguer et que rire… Mais… Moi aussi, je peux avoir des coups durs au moral, moi aussi je peux être déprimé et me sentir mal… ça m’arrive à moi aussi d’avoir cette douleur dans le cœur qui fait si mal… Je peux aussi avoir des coups de blues… Et… »
    - « Vas-y continue… »

    Ce n’était pas un ordre… Mais un conseil, une envie d’apporter une aide… La colère de Roger était tombée en instant… Son expérience lui montrait que Anthony se confiait… Pour la première depuis longtemps de toute évidence… La sincérité du jeune homme se dévoilait avec ce visage sans sourire, sans lueur dans le regard. Le visage d’Anthony, sans sourire, il est vide… Avec douceur, Roger l’invita à poursuivre…

    - « Comme tout le monde, parfois, moi aussi, j’ai… J’ai envie de mourir… »

    Roger resta interdit… Il avait essayé de… ?

    - « Tu as voulu de te suicider Anthony ? »
    - « Heu… Non je crois pas… Je… Je sais plus… »
    - « Mais pourquoi ? »
    - « Parce que… Je sais pas… On est tous dans le même bateau ici, et… Et tous les autres, ils ont eu des parents… Des parents qu’ils ont aimés… Et moi, je n’ai jamais vu les miens… Jamais… Jamais poser un seul regard sur mes parents… Même des enfants normaux, sans QI élevé, sans rien, ils ont une famille… Et moi non… A quoi ça sert d’être intelligent si c’est pour soi-même ? Si personne n’est fier de nous quand on rentre ? C’est trop dur… Je ne peux pas… Non… Je ne peux pas… »

    Roger crut voir alors une petite perle salée roulée sur la joue de l’adolescent… Une petite perle qui disparut en un instant… Il était abasourdi parce qu’il voyait… Anthony Redfield, ce jeune homme de 17 ans qui se la jouait dur et résistant, casse cou, drôle, gentil, toujours souriant et gai, n’ayant jamais connu ses parents, il souffrait autant que les autres… Il avait une sensibilité comme les autres… Il pleurait comme les autres… Il était comme les autres… Roger se surprit à cet instant de n’avoir jamais pensé un seul instant que Taz pouvait ressentir toutes ces choses là… Il se rendit compte, alors, avec honte, que c’était la preuve qu’il n’avait jamais considéré Taz comme ces autres pensionnaires… Alors que celui-ci avait toujours tout fait pour se faire remarquer… Non. Il n’avait jamais considéré Taz comme il était. Un enfant puis un homme, comme les autres.

    Le visage d’Anthony, sans sourire, il est comme mort…


Souris, Taz. S'il te plaît, Souris et vis.




- - - - - - -


HS : Pas très gaie ma fin désolée ^^'
Quand je suis moi même pas très en forme ça ressort sur mes persos. ><'
Sorry =S




V. HJ

Votre nom ou pseudo ? Miha
Comment avez-vous découvert le forum ? Double compte [Cain]
Que pensez-vous du forum (design, intrigue..) ? Toujours aussi génial ^^
Comment l'améliorer ? /
Des remarques ? Code bon by Lust

Edit L : Je m'en charge. Lavi is mine nyéhéhéhé !


Dernière édition par Taz. le Jeu 22 Oct - 9:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: Taz. *} [ Terminé ] Jeu 28 Aoû - 21:44

La fin était touchante. C'est tellement vrai. Franchement j'aime beaucoup ta fiche, y'avait quelque coquille que je n'ai pas relevées car ça n'en valait vraiment pas la peine. C'est un personnage attachant, je l'aime beaucoup. Ecrire l'histoire de Taz sous le point de vue de Roger était aussi une idée originale que j'ai appréciée

Rebienvenue à la WH*

Validé_> Loners
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Taz. *} [ Terminé ]

Revenir en haut Aller en bas
 

Taz. *} [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Complément :: ♔ Corbeille-