Partagez | 
 

 Journal d'une nymphomane musicienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arpège
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte: Screen, Jesse
Âge: 17 ans / 25 ans
Sujet: Journal d'une nymphomane musicienne Lun 24 Fév - 21:46




Arpège
“ Orpheline et nymphomane, ça cumule ”
pseudo : Arpège
nom réel : Ariel Leblanc
âge : 17 ans
nationalité : française
section : Word
QI : 172
Ce parfum de tabac froid qui passe au détour d’un couloir, cette longue chevelure brune que vous apercevez, cette silhouette élancée aux formes généreuses, ce rire rocailleux, cette voix chaude qui vous interpelle, et enfin ce sourire, ces yeux rieurs trop maquillés. Qui ne connaît pas cette belle créature à l’accent français ? Qui ne l’a jamais vu, une guitare à la main, narguer les surveillants avec une cigarette au bec ?  Arpège. Combien ont ce nom à la bouche, à l’orphelinat ? Tout simplement parce que la jeune demoiselle aime être remarquée, être au centre de l’attention, être le sujet favori des orphelins. Et elle l’est. Sujet n°1 aux interclasses « Arpy, tu la trouves comment au pieu ? ». Sujet n°2 aux interclasses « Tu te l’es pas encore tapé ? T’attends quoi ? ». Le sexe est une pièce maîtresse de l’identité d’Arpège. Aucun complexe, aucune pudeur, elle se donne à qui le veut, et s’empare de tous les mâles, toutes les femelles, qui croisent sa route. Elle est l’une de ces filles faciles qui portent avec fierté leur titre de salope, et qui ont peur d’être détrônées. Mais il n’y a pas de raisons qu’elle le soit. Arpège est la meilleure dans son domaine, la pétasse la plus libre qui soit, sans attache. Une handicapée sentimentale narcissique, si vous préférez. Cet égocentrisme débordant lui créé bien souvent des ennemis, mais cela l’amuse plus qu’autre chose. Arpège ne se prend jamais la tête, elle vit au jour le jour, sort, boit, fume, baise, chante, rie, frappe, se drogue. Une adolescente de dix-sept ans comme les autres, quoi.
MELOMANE • DETERMINEE • FRANCHE • DRÔLE • ATTIRANTE • SOCIABLE • EGOCENTRIQUE • AGANÇANTE • TÊTUE • NYMPHOMANE • FOLLE • DROGUÉE


have you met Arpy ?
“ Liens utiles ”

Fiche de présentation Wammy's House
Fiche de présentation Wammy's Agency
Fiche de relations


code © skank sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arpège
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte: Screen, Jesse
Âge: 17 ans / 25 ans
Sujet: Re: Journal d'une nymphomane musicienne Lun 24 Fév - 22:09




opération
“  Gimme Gimme Gimme a man after midnight ”
Type : Résumé RP
partenaire : End
période : printemps - Avril
lien : Gimme Gimme Gimme a man after midnight
Je ne suis pas née comme les autres meufs. Non, je suis née avec tout un tas de complications au niveau de ce qui sert à procréer. Autant prononcer le mot qui fait si mal à la femme que je suis, que je deviens : je suis née stérile. Je suis incapable de porter un enfant, et de donner la vie. Voyons les côtés positifs de la chose : je n'ai jamais eu mes règles, et je n'ai pas à m'emmerder avec la contraception.
Mais personne ne peut comprendre. Ce fardeau me tire un peu plus chaque jour vers le bas, ce secret que je n'ose révéler à personne de peur d'être sévèrement raillé me hante. Je ne veux pas que l'on sache qu'Arpège, la féminine et sauvage accro au cul ne peut même pas ovuler. Ça me suivrait jusqu'à ce que je quitte ces lieux. Et encore.

Ovariectomie. Je ne suis pas Expert, je n'ai pas su ce que ça voulait dire quand le médecin de l'orphelinat l'a prononcé. Je l'ai regardé, d'un air désinvolte, en mâchant mon chewing-gum, contrariée d'être encore convoquée ici. Je n'avais pas conscience que ce terme scientifique signifiait la fin totale de ma féminité.
J'ai reçu comme une balle dans la poitrine, et comme une conne j'ai chialé devant le médecin. On allait devoir me retirer les ovaires, qui encouraient un bien trop haut risque de cancer. Pour mon bien et ma santé, qu'on m'a dit. Comme si ça allait changer quelque chose.

J'ai voulu y aller seule, me faire opérer. Je ne voulais personne à mes côtés pour s'apitoyer sur mon sort, me regarder avec pitié, et savoir mon secret.
J'ai tout simplement réalisé que je n'étais pas assez forte pour surmonter cette épreuve seule. Parfois, il faut savoir reconnaître les propres limites de son mental. J'ai su réaliser que j'avait besoin d'une main tendue, et que cette fois-ci je ne pourrai pas tout encaisser et me taire. Encore une fois.

End n'a pas hésité une seconde quand je lui ai expliqué la situation. Même si ça avait été pour une ridicule séance de shopping dans Londres il aurait accepté, de toute façon. Car End est le meilleur ami que j'ai jamais eu, sans déconner. Sans mots, on se comprend. On se sait. Comme ils disent dans Avatar : on se "voit". On a cette connexion assez rare qu'on parfois les animaux - et notamment les êtres humains. On s'aime d'un amour fraternel et puissant, un truc invincible et éternel, plus fort que l'amour, la honte, la haine et toutes ces conneries.

Je dois l'avouer, ce fut un moment assez gênant. Dans le taxi et dans la chambre d'hôpital, j'ai tenté de grotesques vannes et blagues débiles. Je cherchais à détendre l'atmosphère, car j'avais honte d'entraîner mon ami dans cet endroit glauque qu'aucun des orphelins de la WH n'aime. J'avais honte de me mettre à nue devant lui, de lui dire "je souffre et j'ai besoin de toi", d'avouer tout simplement mes faiblesses.

••• Rédaction en cours •••
LES PETITS PLUS

code © skank sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Journal d'une nymphomane musicienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Gestion du Personnage :: Journaux Intimes & Notes-