Partagez | 
 

 Can I help you ? ~ Mello

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Can I help you ? ~ Mello Mar 17 Déc - 22:33


DRIIIING !
Je me bouche discrètement une oreille pour préserver mon tympan de quelques décibels, avant de regarder le troupeau s’enfuir de la classe comme si un feu de brousse s’était déclaré.
Avant de sortir, je vérifie que toutes mes affaires sont présentes dans mon sac, me lève en tournoyant sur un pied, puis sort de la salle, le dernier, comme d’habitude.
Je reste immobile dans le couloir quelques minutes, me collant au mur pour éviter la masse qui semble obéir à ses propres règles de circulation, puis, une fois que toute la faune sauvage de l‘orphelinat a débarrassé le plancher, je marche tranquillement vers les dortoir, tout en nettoyant mes lunettes avec mon pull. J’esquive les quelques gnous restants qui marchent à contresens en slalomant, et fixe le bout du couloir de mon œil fatigué.

Encore une journée de passée sans événement particulier…
Vivement cette nuit, même la lune et mon bon vieux télescope sont plus distrayants que ces journées interminables ! Je m’imagine déjà devant, à moitié endormi, enveloppé dans mes rêves d’astronaute…
Rien que d’en parler, je m’endors dé…

Je me rabat vivement sur le côté, et esquive de peu la tignasse blonde qui fonce dans la même direction que moi.
Il semble bien pressé, l’animal, un peu plus et il me rentrait dedans ! Il y a décidément des gens chez qui la fin de la journée n’est pas synonyme de quiétude et de relâchement…
J’observe l’orphelin, qui doit sensiblement être plus âgé que moi, s’éloigner avec la grâce d‘un coureur marathonien. Je pousse un hoquet de surprise lorsqu’il se vautre par terre avec la grâce d’un arbre qu’on abat.
Par reflexe, je trottine vers lui, et lance à mi-chemin :

- Rien de cassé ?

Il ne me répond pas, et semble avoir du mal à retenir ses jurons. Une fois arrivé à son niveau, je me penche vers lui, ma mèche blonde pointant vers la sienne, et redemande :

- Tu veux que je t’aide à aller à l’infirmerie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Jeu 19 Déc - 23:25

Bordel, ce que sa foutue cheville peut lui faire mal...

Mello a eu le malheur de faire une mauvaise chute lors de ses deux heures de boxe mais a gardé le silence, trop fier pour assumer ses faiblesses – somme toute humaines, pourtant. Il a donc bravement tenu, se mordant brutalement la lèvre à chaque douloureux lancinement de sa cheville pour se retenir de hurler.

Il parcourt présentement les couloirs d’un pas empressé, bousculant sans aucun scrupule toute personne se trouvant sur son chemin, ne pensant qu’à arriver le plus promptement possible devant l’infirmerie avant de...

« Eh merde ! »

S’écrouler. Trop tard.

« Oh putain ce que ça fait mal, putain, putain... »

Des larmes perlent au coin de ses prunelles céruléennes – faites qu’elles ne coulent pas, faites qu’elles se tarissent, ne pleurniche pas, Micha, ne pleurniche pas – et il retient à peine le hurlement de frustration qui se forme au fond de sa gorge lorsqu’il entend quelqu’un s’adresser à lui – il ne manquait plus que ça.

« J’ai pas besoin d’aide, dégage, crache-t-il d’un ton hargneux, adressant à peine un regard à son interlocuteur. »

Difficilement, il se relève – les traits délicats de son visage se tordent sous la douleur, quelques grognements lui échappent – et reprend sa route. S’arrête tout juste quelques secondes après, comprenant qu’il ne parviendrait pas à se rendre à l’infirmerie sans aide.

« ... Amène-toi, finalement j’ai besoin de toi, concède-t-il de mauvaise foi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Dim 22 Déc - 15:41

- J’ai pas besoin d’aide, dégage.

Oh, je vois…
Un peu surpris par sa réponse agressive, je hausse les épaules et le double d’un pas rapide, comme pour le narguer. Je l’entend se relever en grognant, mais je ne me retourne pas, j’ai autre chose à faire que de m’occuper de cas sociaux comme lui. Mais alors qu’il vient de se remettre debout, il abandonne déjà :

- ... Amène-toi, finalement j’ai besoin de toi.

Je ne peux m’empêcher de sourire. Il a dû refuser mon aide par réflexe, typique des personnes qui n’aiment pas faire confiance aux autres.
Je m’avance doucement vers lui, comme si je m’apprêtais à nourrir un fauve, et dis d’un ton amical pour ne pas l’irriter davantage :

- Ce n’est pas très gentiment demandé, mais je vais mettre ça sur le compte de la douleur.

Je lui propose mon épaule pour qu’il s’appuie sur moi, et lui lance avec un petit rire :

- Et puis, ça ne serait pas très sympa de ma part de te laisser courir à cloche-pied jusqu’à l’infirmerie !

Je pense avoir déjà entendu parler de lui : Tignasse blonde, air agressif… A moins qu’ils ne soient plusieurs, ce type doit être Mello, l’un des élèves les plus brillants de l’orphelinat.
Autant dire que m’en faire un ami serait un sacré avantage, mais je ne compte pas trop là-dessus, car si son tempérament est à la hauteur de sa réputation, il y a plus de chances qu’il m’appelle "Hey, le binoclard !" que "Hello, my dear friend, hihihi !"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Sam 28 Déc - 21:05

« Ce n’est pas très gentiment demandé, mais je vais mettre ça sur le compte de la douleur. Et puis, ça ne serait pas très sympa de ma part de te laisser courir à cloche-pied jusqu’à l’infirmerie ! »

Mello le fusille silencieusement du regard, se retenant à grand’peine de l’envoyer à nouveau balader, mais s’appuie sur son épaule – puisqu’il a exigé son aide, autant l’accepter.

« Ça va, tu veux pas non plus que j’te décerne le prix du bon samaritain ? Connard..., grommelle-t-il entre ses dents serrées. »

Il se laisse mener sans trop protester, ses prunelles s’égarant dans le décor sommaire des couloirs à présent presque vides – son orgueil lui interdit formellement d’adresser ne serait-ce qu’une œillade à son congénère. Congénère qui le connaît visiblement, à juger de la manière dont il se méfie de lui – comme s’il s’attendait à ce que le blond se jette sur lui pour le déchiqueter en morceaux sanguinolents –, mais que lui ne connaît absolument pas.

« ... T’es qui toi ?, s’enquiert-il inopinément, l’ombre d’un sourire goguenard flottant sur ses lèvres ténues. »

Parce qu’il est quand même particulièrement fier d’inspirer la méfiance, l’éternel second de la Wammy’s House, particulièrement fier de constater que tout le monde a entendu parler de Mello – la terreur de l’orphelinat.

Et que, dans une telle position de faiblesse, se rappeler qu’il est le grand, le brillant Mello, ça ne peut que faire du bien à sa dignité meurtrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Mar 7 Jan - 22:34

Un grommellement me saute au visage, je tente de le décortiquer pour obtenir une réponse convenable, mais je n'arrive qu'à saisir le début d'une insulte, alors j'abandonne au bout de quelques secondes.
Alors que Mello s'appuie lourdement sur son épaule, je me retient de rigoler en regardant sa mine dépitée, comme si son égo venait de se faire casser en deux.
Le grand Mello, obligé de demander de l'aide à un élève, quel drame ! Mon dieu, il est tombé si bas !
A chaque fois que j'entraperçois sa mine dépitée, des larmes de rire me montent aux yeux, tellement  que je finis par détourner le regard, préférant regarder le mur du couloir pour ne pas exploser, et m'obligeant à penser aux camps de concentration de la seconde guerre mondiale et aux émissions de télé-réalité pour ne pas me faire pipi dessus.
Au bout de quelques mètres, il se décide à m'adresser de nouveau la parole :

- T’es qui toi ?

Un ton agressif, presque moqueur, maintenant, c'est sûr, je ne me suis pas trompé de Mello. Je reprend mon calme d'un mouvement de la tête et lui répond d'un ton amical :

- On m'appelle White.

Il reprend son air songeur et méprisant, et se laisse porter jusqu'à l'escalier, comme un petit vieux râleur qui se serait perdu dans sa propre maison de retraite.. Je regarde l'obstacle, en hésitant sur ce que je vais dire :

- Tu te débrouilles en t'appuyant sur la rampe ou tu préfères que je continue de t'aider ?

Je connais déjà la réponse, mais j'adore remuer la tronçonneuse dans la plaie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Mar 14 Jan - 19:12

« White, hm ? Eh bien, White, je pense me débrouiller à partir de là, j’ai plus besoin de ton aide, allez dégage. »

Puisque cela semble tout particulièrement l’amuser – s’il en croit sa question narquoise –, Mello met fin à leur coopération. Personne ne se moque de ses faiblesses, personne.

Sans plus de cérémonies, il boitille pitoyablement jusqu’à l’escalier et gravit les premières marches sans difficultés – sans plus de difficultés que prévu, that is. Puis, prenant progressivement confiance en ses capacités, c’est avec moins de précautions qu’il s’appuie sur son pied blessé... jusqu’à que ce dernier lui rappelle douloureusement sa condition.

« Ah... putain..., siffle-t-il entre ses dents serrées, s’agrippant à la rambarde de l’escalier comme si sa vie en dépendait. Eh. White. T’es encore là ? »

Le blond se retourne et constate, quelque peu rassuré – bien qu’il ne le reconnaîtra jamais –, la présence de son interlocuteur. D’un geste impérieux, il lui ordonne de le rejoindre et de lui apporter une fois de plus son secours – en silence cette fois-ci, de préférence.

« Dis-moi, White, tu es combientième au classement ? Je t’aurais remarqué si t’avais été dans le top dix, ajoute-t-il d’une voix hautaine. »

Un fin sourire parvient – Dieu seul sait comment – à fleurir sur ses lèvres, inspiré par l’orgueil amusé de celui qui évoque face à son inférieur... sa condition d’inférieur. C’est toujours ça à prendre – c’est bon pour la fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Sam 18 Jan - 0:02

- White, hm ? Eh bien, White, je pense me débrouiller à partir de là, j’ai plus besoin de ton aide, allez dégage.

Je le regarde, appuyé contre le mur avec un sourire en coin. Son comportement ne m'énerve pas particulièrement, le simple plaisir de le voir ramper comme un ver pour gravir de pauvres marches me rend presque joyeux, bien que je ne sois pas d'une nature sadique.
Quand il se retient de lâcher un juron, je cache ma bouche avec ma main pour ne pas éclater. Mon visage est écarlate, et mes yeux sont pleins de larmes de rire.
Je respire un bon coup, appuie le côté de mon crâne sur le mur, et l'observe se retourner :

- Ah... putain... Eh. White. T’es encore là ?

Je lui adresse un pseudo salut militaire avec deux doigts, et m'avance docilement lorsqu'il me fait signe de le rejoindre avec un geste qui donnerait envie de planter une fourchette dans son œil à n'importe quel humain autre que moi.
Le fait de l'aider ne sonne pas comme une soumission pour moi, elle sonne comme une victoire sur sa personne. Je suis peut-être la seule personne à qui il a demandé de l'aide depuis le début de sa vie, et ça, mine de rien, c'est valorisant. On pourrait presque s'en vanter.

- Dis-moi, White, tu es combientième au classement ? Je t’aurais remarqué si t’avais été dans le top dix.

Sa misérable tentative de me narguer m'arrache un rictus. Pris d'une soudaine confiance en moi, mon cerveau s'emballe et commence à larguer des souvenirs par paquets de dix :

- Hier, tu portais une tenue entièrement noire, avec un petit collier sous ton pull. Au cours de sport, tu portes un tee-shirt blanc et un short de sport noir, avec une paire de baskets et une queue de cheval presque toujours décalée sur la droite. Mercredi dernier, tu portais un tee-shirt avec un col triangulaire bleu ciel et un slim blanc. Jeudi de la semaine dernière, tu portais une chemise blanche rentrée dans ton pantalon avec 3 boutons ouverts, et un slim noir.

Je ne tourne pas la tête, de peur de hurler de rire en voyant sa tête. Il devait me prendre pour un stalker qui ne fait que l'observer, mais j'embraye :

- Lors du marché de Noël, les Alters ont gagné 400 £, les Experts en ont gagné 530, les Riddles 1170, les Shapes 1230 et les Words 630.

Bien décidé à ne rien laisser au hasard, je continue :

- Les desserts de la cantine ont été, du plus récent au plus ancien : Tarte aux pommes, choux à la crème, tarte au citron, crème brûlée, pâtisserie, crêpe au sucre...

Ma mémoire étant un peu plus échauffée, je reprend un peu de mon sérieux, et me tourne vers lui :

- Tu possèdes peut-être plus de QI que moi, mais sache que jamais, absolument jamais, même dans tes rêves les plus fous, tu ne pourras rivaliser avec ma mémoire. Je connais le nom de pratiquement tout le monde ici, je connais les habitudes vestimentaires et alimentaires de presque tout le monde, et quasiment aucun visage ne m'est inconnu. Je connais par cœur le tableau périodique des éléments, le nom de tous les professeurs, les relations entre chaque élève, ceux qui s'aiment et ceux qui ne peuvent pas se blairer, le nombre de stylos dans les trousses de mes voisins de classe, la disposition des étoiles dans le ciel et je connais le nombre de marches que tu as pu gravir sans mon aide, alors, montre-toi un peu reconnaissant, et je te promet sur ma vie que je ne dirais à personne que tu as demandé l'aide de quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Mar 28 Jan - 14:36

Les yeux de Mello s’écarquillent tandis que son interlocuteur lui offre – un peu comme une bête de foire exhibant fièrement ses exceptionnelles capacités – une démonstration de son hypermnésie.

« ... alors, montre-toi un peu reconnaissant, et je te promets sur ma vie que je ne dirai à personne que tu as demandé de l’aide de quelqu’un. »

Trop abasourdi par cette tirade – et quelque peu creeped out par toutes ces informations débitées le concernant –, le blond garde le silence. Parce qu’en fait, il tente d’imaginer les grandes choses qu’il pourrait accomplir avec l’association d’une telle mémoire à son incroyable intelligence. Il battrait Near sans aucune difficulté, hériterait du titre de L, exercerait la justice mieux que personne, gagnerait peut-être même des prix Nobel... Véritablement, il envie à White sa capacité infinie de mémorisation.

« Je... Ouais ok, balbutie-t-il d’un air distrait. »

Un Q.I. au dessus de la moyenne, c’est très bien et évidemment, ça s’accompagne d’une mémoire plus efficace que la moyennne. Néanmoins, même avec tous les points de Q.I. du monde, aucun génie en cette Terre ne saurait tout retenir. C’est humainement impossible. A moins d’être hypermnésique comme l’est White.

« Impressionnant..., murmure le blond, davantage à lui-même qu’au susnommé. »

Et puis il se reprend, parce qu’il est Mello et que personne n’impressionne Mello.

« Mais bon, comme le disait Montaigne, ‘‘mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine’’, ajoute-t-il donc d’un ton condescendant. »

Dans son esprit affluent déjà toutes les informations liées à cette citation. Extraite du chapitre XXV, ‘‘De l’institution des enfants’’, du livre I des Essais que Montaigne dédie à la comtesse de Gurson alors enceinte de son premier enfant, l’auteur y développe sa conception de l’éducation... Les lèvres de Mello s’ourlent en un sourire ténu.

Que ferait-il d’une mémoire infinie avec une intelligence telle que la sienne, elle-même apte à emmagasiner un nombre plus que respectable d’informations ?

« La preuve, renchérit-il, c’est que tu n’es pas premier, ou même deuxième – son sourire s’agrandit, gonflé de sa fierté – du classement que je sache. »

Oui mais quand même. Ne ferais-tu pas preuve de mauvaise foi, Méli-Mello ? Un peu quand même, hein, avoue.

« Mais dis... A force de retenir tous ces trucs, tous ces détails... Ta tête, elle explose pas ? »

Curieux tout de même, l’éternel second se fait soudainement gamin presqu’innocent qui ne sait trop comment poser sa question. C’est mignon. Il en oublierait presque la douleur dans son pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Sam 1 Fév - 15:57

Sur le moment, je m'attends à ce qu'il m'insulte, ou bien qu'il essaye de me frapper, mais au lieu de ça, il balbutie une vague réponse, et semble se perdre dans ses réflexions. Pendant qu'il est en train de méditer sur le sens de la vie et sur l'existence réelle de la réalité, je regarde ses pieds, qui ne semblent pas vouloir se presser pour grimper cet escalier.

- Impressionnant...

Mes sourcils se haussent, mes épaules se soulèvent un peu, poussés par mon égo qui exerce une contraction soudaine. Mello me trouve impressionnant ? Soit il se fiche de moi, soit il a une autre idée derrière la tête... Malgré tout, je lâche un petit sourire gêné, et me gratte la nuque, bien qu'aucune démangeaison ne s'est manifestée.

- Mais bon, comme le disait Montaigne, ‘‘mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine’’.

Boum, je tombe de haut. Montaigne, à travers la mort et ses centaines d'années de retard, réussit à me faire tomber de mon piédestal grâce à une citation agaçante de vérité. Mello a choisi la bonne citation au bon moment, et a réussi à toucher mon amour-propre au bon endroit, qui est déjà pas mal amoché.

- La preuve, c’est que tu n’es pas premier, ou même deuxième du classement que je sache.

Oui, bon, ça, par contre. Je m'en masturbe avec une pince à linge, si tu vois ce que je veux dire. Son sourire tente de me narguer, mais je lui répond par un haussement d'épaule je-m'en-foutiste. Pas besoin de parler, il doit deviner mon opinion sur ce fameux classement. Pour quelqu'un qui souhaite devenir le prochain L, ce truc est un bidule très important, mais pour quelqu'un dont le seul rêve est de fouler Mars de son pied droit, quel intérêt ? A moins que la NASA s'y mette, je ne risque pas de m'intéresser à ce genre de trucs avant un bon bout de temps.

- Mais dis... A force de retenir tous ces trucs, tous ces détails... Ta tête, elle explose pas ?

Voilà que Mellintello s'intéresse à ma pathologie, voilà qui est intéressant... Je remonte mes lunettes  pour tenter de le narguer moi aussi, puis lance :

- Qui songe à oublier se souvient.

Je pouffe, et lance d'un ton toujours amical :

- Tu n'es pas le seul à connaître des citations de Montaigne !

Je tousse un peu, et commence à raconter ma vie :

- Ce que je veux dire, c'est que les trucs que je veux oublier restent dans ma mémoire et les trucs dont je me fiche, comme la couleur du pantalon des gens, par exemple, finissent par quitter mon subconscient en 1 an, environ.

Je prends un ton plus agacé, je parle rarement de ça, parce qu'au fond, je ne connais pas vraiment tous les détails de mon hypermnésie.

- Après, ça dépend des détails dont tu parles, si c'est des citations, ça reste, en général. Pareil pour les cours, les notions scientifiques et les discussions.

Je joue avec une mèche qui dépasse, et continue, de plus en plus désintéressé par cet échange :

- Et toi ? Ça fait quoi d'avoir 210 de QI ?

Et ouais, je me souviens de ça, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Ven 7 Fév - 19:56

« Hm... Bah j’en sais trop rien, en fait. Je suis né avec ces 210 points de Q.I., je ne peux pas vraiment comparer avec une intelligence moins développée voire moyenne. J’imagine que... tu réfléchis très vite, beaucoup plus vite que la moyenne, et beaucoup plus efficacement, que tu comprends plus facilement des choses très compliquées et que tu sais les réutiliser avec plus de pertinence que quelqu’un à l’intelligence inférieure. »

Vraiment, il s’avère ardu pour Mello de dire ce que ‘‘ça fait d’avoir 210 points de Q.I.’’ – il préfère d’ailleurs ne pas relever le fait que White détienne cette information, sans doute une énième prouesse de son hypermnésie. Le fonctionnement de son cerveau, exceptionnel aux yeux de la masse – stupide et ignorante –, lui semble au final banal puisqu’il ne connaît que ça, et qu’il n’a jamais tenté d’analyser, de remettre en question les mécanismes de ce fonctionnement. Il a toujours vécu avec cette intelligence, comment pourrait-il en distinguer les spécificités ?

« En tout cas, ce qui est clair, c’est que quand tu as un tel potentiel, tu meurs d’envie de faire des grandes choses. »

Quelques mots, si sommaires et insignifiants, qui suffisent à définir Mello jusque dans ses plus indicibles complexités, jusque dans ses plus inexplicables contradictions : mourir d’envie de faire des grandes choses.

Sa convoitise – douloureuse, insupportable, destructrice – de cette première place qu’il mérite bien plus que cet autiste de Near, sa supériorité qu’il veut imposer au monde entier, le statut de L dont il brûle d’hériter... Tout se résume à ça. Faire des grandes choses. Et il ne comprend pas, ne comprendra sans doute jamais, qu’avec l’intelligence qui a été offerte à chacun des orphelins vivant dans cet orphelinat, certains d’entre eux puissent ne pas vouloir faire de leur existence quelque chose de grand, quelque chose d’inoubliable – quelque chose dont, des années plus tard, les livres d’histoire parleront.

« Tu ne veux peut-être pas devenir L, mais tu devrais quand même te soucier de ta place dans le classement, sermonne Mello tout en avançant péniblement, parfait bon élève qu’il est – bien qu’au fond, il s’en foute strictement que White ignore le classement, ça lui fait une menace de moins. Au nom de cette intelligence exceptionnelle qui t’est donnée. On devrait tous, pour cette raison, se soucier du classement. Faire honneur à ce don de Dieu. »

Faire honneur à ce don de Dieu, une bien belle justification que l’éternel second offre à quiconque lui demande pourquoi tous ces efforts.

La vérité, c’est que faire honneur à ce don de Dieu, c'est une grosse blague. Il n’est rien de plus qu’un pêcheur parmi tant d’autres, mu par l’arrogant désir, la vaniteuse envie, de marquer l’Histoire. Qu’il brûle en Enfer, si le Seigneur ne daigne lui pardonner son péché d’Orgueil, tant que sur Terre les générations futures connaissent son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Dim 9 Fév - 22:41

-  Hm... Bah j’en sais trop rien, en fait. Je suis né avec ces 210 points de Q.I., je ne peux pas vraiment comparer avec une intelligence moins développée voire moyenne. J’imagine que... tu réfléchis très vite, beaucoup plus vite que la moyenne, et beaucoup plus efficacement, que tu comprends plus facilement des choses très compliquées et que tu sais les réutiliser avec plus de pertinence que quelqu’un à l’intelligence inférieure.

Hohoho, mais c'est qu'il utilise des phrases beaucoup plus compliquées, maintenant. Tu ne te la péterais pas un peu, par hasard ? M'enfin, c'est quand même une bonne chose d'avoir son avis sur la question, ça me donne une vague idée de ce que ça fait, d'être extraordinaire.
Je souris, j'ai réussi à endormir son agressivité, je n'y serais probablement jamais arrivé sans mon hypermnésie... Pour une fois que la cave à vin qui joue le rôle de ma mémoire m'est utile dans mes relations sociales ! Si j'étais vantard, je dirais que j'ai réussi à « apprivoiser » Mello, mais je n'irai pas jusque là, parce que ce gars doit être aussi intenable qu'un pit-bull sans laisse.

- En tout cas, ce qui est clair, c’est que quand tu as un tel potentiel, tu meurs d’envie de faire des grandes choses.

Ce qui est clair, c'est que son caractère positif devrait me servir de leçon. Quand j'y réfléchis, Mello est vraiment mon contraire, presque tous mes traits de caractère sont opposés aux siens. Et pourquoi ne pas en faire mon chien de tête ?
La comparaison est un peu insultante, et elle n'est pas vraiment juste : ce n'est pas lui qui va me tirer en avant. Je devrais plutôt le considérer comme une étoile qui me sert à me repérer, trop loin pour être rattrapée, mais tellement utile pour me diriger.
Oui, bon, comparer Mello à une étoile, c'est très exagéré, mais je n'ai pas d'autre comparaison, alors on va se contenter de ça.

- Tu ne veux peut-être pas devenir L, mais tu devrais quand même te soucier de ta place dans le classement. Au nom de cette intelligence exceptionnelle qui t’est donnée. On devrait tous, pour cette raison, se soucier du classement. Faire honneur à ce don de Dieu.

Ah.
La question de la religion.
Je déteste ça, et c'est pour ça que j'évite d'en parler, sinon la discussion devient vite enflammée. Malheureusement, cette fois, je ne peux pas m'esquiver.

- C'est donc grâce à Dieu que je suis orphelin ?

Rien qu'à cette phrase, on devine mon mépris envers cette entité qui est sensée rendre le monde meilleur.

- Si le sacrifice pour avoir 175 de QI est de perdre ses parents, j'aurais préféré avoir le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Jeu 20 Fév - 2:01

A peine les répliques méprisantes parviennent-elles aux oreilles de Mello que ce dernier ricane – il ne feint même pas de se retenir, il ne compte pas dans ses habitudes comportementales la dissimulation du gouailleur dédain qu’il ressent face à l’ignorance de la plèbe. Combien de fois il a entendu ces prétendus arguments fallacieux d’athées : si Dieu existe, pourquoi le mal, pourquoi la souffrance ? Pourquoi il ne fait rien pour tous ceux qui crèvent de faim, ton Dieu ?

« Dieu, au bout d’un moment, il faudrait arrêter de le prendre pour le génie de la lampe. »

Il se détache de son interlocuteur et s’assoit, avec plus ou moins de facilité, sur une marche de cet escalier qu’ils ne franchiront décidément jamais. Il s’improvise un risible confort pour mieux révéler à White les vérités trop méconnues de sa religion – celle sur laquelle on crache allègrement pour se faire plus intelligent.

« Le Seigneur laisse aux hommes un certain libre arbitre. Il est là pour nous guider, pour corriger nos travers, mais certainement pas pour nous faciliter la vie, et encore moins pour décider des directions de notre vie. Il laisse le destin suivre son cours parce que, si quelque chose arrive, c’est pour une raison. C’est pour te mener à quelque chose, pour t’apprendre quelque chose... c’est de ses souffrances que l’homme apprend le mieux. »

Et, d’un geste de main nonchalant, il dégage quelques mèches blondes qui dansent devant ses yeux, dont le bleu sinistre cherche celui de White, sans véritablement savoir ce qu’il espère y trouver. C’est avec froideur et indifférence que son regard le fixe, sûrement pour lui cacher que lui aussi, ces questions l’ont torturé.

Bien sûr qu’il s’est demandé, un nombre incalculable de fois, pourquoi Dieu ne ramenait pas sa mère à lui. Et la réponse, simple et écœurante, humiliante et déchirante. Parce que c’est une pute.

« Franchement, aimerais-tu qu’un dictateur décide de ta vie toute entière ? Quand bien même il ferait les meilleurs choix possibles, pourrais-tu être heureux sans la liberté de vivre ? Si tu me dis que oui, c’est que tu ne mérites pas cette vie qui t’a été offerte, parce que t'as pas les couilles de la vivre. »

Tandis que ces intransigeantes paroles échappent aux lèvres de Mello, sa main serre instinctivement la croix de son chapelet, pendant secrètement sur son torse, sous le tissu sombre de son pull. Parce que c’est une pute, oui.

... Ou était ?

Il s’en fout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Sam 22 Fév - 20:22

J'avais à peine terminé ma phrase qu'il était déjà en train de se moquer, avec un rire qui montrait merveilleusement bien à quel point il méprise mon opinion.

- Dieu, au bout d’un moment, il faudrait arrêter de le prendre pour le génie de la lampe.

Il quitte mon épaule pour s'asseoir dans les marches, ce débat semble l'intéresser, et il le montre avec un air très sûr de lui.

- Le Seigneur laisse aux hommes un certain libre arbitre. Il est là pour nous guider, pour corriger nos travers, mais certainement pas pour nous faciliter la vie, et encore moins pour décider des directions de notre vie. Il laisse le destin suivre son cours parce que, si quelque chose arrive, c’est pour une raison. C’est pour te mener à quelque chose, pour t’apprendre quelque chose... c’est de ses souffrances que l’homme apprend le mieux.

Que cherche-t-il à faire ? A m'énerver ?

« Alors, euh, oui, j'ai tué tes parents à ta naissance pour t'apprendre quelque chose, voilà voilà, ah mais je te dis pas, hein, c'est à toi de trouver ce que t'as tiré de cette expérience. Hum, oui, le désespoir, la solitude, l'incompréhension de ce que peut être une famille, ce sont des réponses plutôt valables, oui, mes félicitations. En espérant que ça te serve pour le reste de ta vie, petit chanceux ! Oh, et puis allez, tu m'as l'air sympathique, je vais te coller une maladie du cerveau qui va faire que tu vas te souvenir de chaque jour de ta misérable existence triste et ennuyeuse ! De rien, c'est gratuit ! Je dois te laisser, bisous ! Et surtout, n'oublie pas de prier ! »

Je sais très bien que ce n'est pas ce qu'il a voulu dire (ou peut-être que si, en fait, je sais pas), mais c'est comme ça que je le prend.
Oh, et puis merde, ça m'intéresse pas, va démarrer une nouvelle croisade ailleurs !

- Franchement, aimerais-tu qu’un dictateur décide de ta vie toute entière ? Quand bien même il ferait les meilleurs choix possibles, pourrais-tu être heureux sans la liberté de vivre ? Si tu me dis que oui, c’est que tu ne mérites pas cette vie qui t’a été offerte, parce que t'as pas les couilles de la vivre.

Je n'ai jamais demandé qu'un putain d'Adolf Hitler décide si j'allais manger de la tarte aux fraises à midi, j'ai juste dit que... Hey, c'est bon, ça me fait chier ! Tu vas me dire que ta cheville pétée, c'est un don de dieu, peut-être ?
Je ne m'avance pas dans ce terrain boueux, et dit, en tentant de contenir mes mauvaises émotions :

- Si tu veux rester ici, je m'en vais, j'ai autre chose à faire.

A son regard, je devine qu'il veut d'abord une réponse à tout ce qu'il vient de débiter. Je reste muet pendant quelques secondes, puis finit par lancer, un peu agacé :

- Ce débat ne m'intéresse pas. Si tu y crois, je respecte, on évitera juste ce sujet, à l'avenir.

Je tends ma main vers lui, et reprend une expression amicale, comme si rien ne s'était passé :

- Bref, on continue ? J'ai deux ou trois devoirs à faire et j'aimerais avoir du temps libre pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Sam 1 Mar - 19:21

Sans dire un mot, Mello hoche la tête. Il se relève péniblement, s’appuyant à la rampe d’escaliers, repose son poids sur l’épaule de White et se remet en marche. A la vérité il l’enverrait bien chier façon drama-queen – ‘‘Ah ouais t’as autre chose à faire ? Bah allez casse-toi je te retiens pas connard !’’ – mais, malheureusement, sa cheville l’oblige à quelques concessions.

« Tu dois être vraiment chiant au quotidien, n’empêche, à refuser toute discussion à partir du moment où le sujet ne t’intéresse pas... C’est sûrement pour ça que tu n’es pas bien classé, parce que tu ne te donnes que pour ce qui t’intéresse. »

Le mépris et la condescendance viennent au blondinet aussi naturellement que le réflexe de respirer à tout être humain normalement constitué. Il n’a jamais ne serait-ce que feint d’atténuer ce trait bien particulier de sa nature – toute aussi particulière – et ne commencerait certainement pas aujourd’hui. Certainement pas pour un gamin qui a eu le culot de le couper dans son élan de branlette intellectuelle.

Branlette intellectuelle à laquelle il donne néanmoins libre cours tandis qu’avec l’aide de White il gravit les escaliers. Personne ne saurait interrompre le flot de pensées qui submergent l’esprit du génie – et encore moins le génie lui-même.
Tant et si bien que Mello perd tout de même presque deux bonnes minutes avant de réaliser qu’ils se trouvent juste en face de la porte de l’infirmerie.

« Ah. »

Quelque peu pris au dépourvu, il se détache de White et le scrute quelques instants, se demandant par quels mots conclure ce périple – autres que ‘‘Merci’’ puisqu’il n’est pas né celui qui soutirera un remerciement au grand Mello.

« Ma foi, c’était intéressant de te parler. Enfin maintenant tu peux aller faire tes devoirs, ajoute-t-il d’un ton hautain – c’est plus fort que lui, vraiment. Enfin on se reverra sûrement, ta mémoire d’éléphant pourrait bien me servir... Allez, salut. »

Sur ces mots, il s’engouffre dans l’infirmerie, à la fois bien content d’enfin parvenir au soulagement de sa cheville malmenée et très satisfait de sa trouvaille – White. Un facteur non-négligeable à prendre en compte lors de l’élaboration de ses futurs plans de conquête de la Wammy’s House.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Roi des éléphants
avatar

Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello Mar 1 Avr - 18:54

Encore une fois, je m'attend à ce qu'il m'envoie balader, mais il doit sûrement être dans ses bons jours. Après un hochement de tête un peu retenu, il se relève et appuie de nouveau sur mon épaule, marchant clopin-clopant dans le couloir, martelant nos deux réflexions silencieuses avec ses petits bruits de pied.
Est-ce que la foi me ferait du bien ? M'agenouiller devant quelque chose dont je doute de l'existence n'est pas vraiment mon genre, mais quand je vois la barque à la dérive qu'est ma vie en ce moment... Je me dis qu'un phare, ou bien rien qu'une petite lanterne, ne me ferait pas de mal.
Comme un réflexe, je fronce les sourcils.
Non.
Je ne me mettrais pas à croire, j'ai déjà suffisamment de choses à penser, qu'il joue de ses miracles, et à partir de là, je pourrais peut-être m'inviter à la messe du dimanche.

- Tu dois être vraiment chiant au quotidien, n’empêche, à refuser toute discussion à partir du moment où le sujet ne t’intéresse pas... C’est sûrement pour ça que tu n’es pas bien classé, parce que tu ne te donnes que pour ce qui t’intéresse.

A vrai dire, ce n'est pas vraiment que le sujet ne m'intéresse pas, c'est juste que je n'ai pas envie que tu me haïsse après tout ce travail de mise en confiance. Ça fait déjà 10 minutes que je te trimballe, alors avoir un nouvel ennemi en remerciement, non merci.
N'ayant rien à lui répondre, le silence s'installe, et nous suit dans les couloirs, rendant l'atmosphère un peu plus sereine. Toujours perdu dans mes pensées, je regarde par les fenêtres que l'on croise, désespéré par le temps que je perd en observant le soleil qui continue de chuter. Puis, brusquement, la porte de l'infirmerie apparait devant nous, libérant un air surpris sur mon visage.
Mello, qui était visiblement aussi absent que moi (à croire que nos cerveaux reptiliens sont plus développés que la moyenne, ça nous fait un point commun), se débarrasse de mon soutien et se retourne vers moi, m'observant de long en large, comme un jugement final.

- Ma foi, c’était intéressant de te parler. Enfin maintenant tu peux aller faire tes devoirs. Enfin on se reverra sûrement, ta mémoire d’éléphant pourrait bien me servir... Allez, salut.

Ma foi, c'est que ça ressemble fort à un "merci", ça, tu sais ? Bon, c'est un peu plus long, un peu plus vexant, un peu plus Mello mais... Ça me touche, puisqu'il n'y a aucune insulte dedans, même marmonnée ! Je n'aime pas me la péter, mais je sens que je vais faire des jaloux, à être un des seuls à avoir arraché un remerciement, même rongé jusqu'à la moelle, par le grand Mello !
Comme pour traverser les multiples couches de défauts qui le recouvre, je lui lance une dernière parole :

- De rien, Mello.

Dans un petit son, le lien visuel s'interrompt, et la vie continue.
Avec peut-être un Adolf Hitler qui m'observe, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Can I help you ? ~ Mello

Revenir en haut Aller en bas
 

Can I help you ? ~ Mello

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Teru Ra' Mello
» Bonjour !!! de paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: 1er Etage :: ♔ Couloirs-