Partagez | 
 

 « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello. Dim 15 Déc - 1:54

I'M READY TO GO.


mello ■ mihael keehl


âge : Seize ans.
date de naissance : 13 décembre 19
qi : 210.
sexe : Masculin.
origine : Polonais de naissance, naturalisé britannique.
ancienneté : Douze longues, très longues années.
manie : Manger du chocolat en permanence.
cheveux : Blonds.
yeux : Bleus.
peau : Pâle.
taille : Un mètre soixante-quatorze.
tatouage/piercing : Pas pour le moment.
corpulence : Cinquante et un kilogrammes.

it's time to begin, isn't it ?

Perspicace ■ Vif ■ Déterminé ■ Méticuleux
Colérique ■ Capricieux ■ Violent ■ Autoritaire ■ Orgueilleux
Mello, c’est un orage. Un orage de contradictions, de passions, de destruction.

Il en veut, Mello, il a les tripes. ‘‘Je serai le meilleur ou rien.’’, crache parfois ce Victor Hugo des temps modernes avec la hargne presque bestiale d’un jeune homme que rien n’arrête – pas même la vie, pas même la mort.

Il jure, il hurle... puis il frappe. Ses extravagantes fureurs l’emportent, il s’abandonne à ses désirs et à ses instincts les plus primaires ; Mello est Colère et c’est avec la fièvre d’une ire presque divine qu’il exerce ses despotiques jugements. Il ne supporte pas que l’on s’oppose à lui, que l’on ne se soumette pas à lui, que l’on n’ait pas peur de lui, que l’on soit meilleur que lui – Near, si tu savais... si tu savais comme j’ai envie de te tuer, pitoyable petite sous-merde.

Blond et beau, Mello esquisse toujours un mince sourire narquois lorsque sa grossièreté ou sa méchanceté surprennent une personne qu’il vient juste de rencontrer – comme si contredire ses trompeurs airs angéliques l’amusaient au plus haut point ; un sourire comme un ‘‘Bah alors, pauvre con, tu m’croyais tout mignon tout sage ?’’. Parce qu’il n’a rien d’un petit ange, le second de la Wammy’s House.

N’obéissant qu’à sa propre personne, c’est plutôt le monde entier qui a tout intérêt s’incliner face à lui s’il ne souhaite pas se voir périr dans un funeste feu d’artifice de sang et de chair. Vraiment. Il n’hésitera pas à faire sauter la planète si cela lui permet d’imposer sa suprématie. D’ailleurs il ne demande jamais – il ordonne, il exige.

Parce qu’il n’est que colère et ressentiment, Mello hait mieux que personne, mais c’est apparemment la seule chose qu’il sache faire. L’amour, l’amitié semblent inconnus à cette dangereuse personnification de toutes les passions destructrices.

Il se détruit, ce pauvre gamin, il s’acharne – ne pas manger, ne pas dormir, ne pas vivre, qu’est-ce qu’il en à foutre, lui, il veut gagner, régner, le reste n’est que futilité.

Il a une rage de vivre qui le tue.

Quand même, le Slave sait se faire charmeur. Flavescente blondeur, captivante cérulescence, nonchalante mélodie ; il connaît très bien ses atouts et en joue lorsqu’il le faut – même si, sa victoire, il la préfère quand elle sent la sueur et les larmes. Il aime dissimuler ses intentions cruelles derrière des formulations de velours qu’il fait rouler sur sa langue, comme savourant l’arrière-goût métallique des illusions âpres qu’il offre à son interlocuteur – cadeau empoisonné.

Malgré tout cela, Mello, il est pas foncièrement mauvais. Il veut juste vivre.

Il veut juste gagner.

Après tout, c’est pas ce qu’on leur dit aux mioches, ici ? Qu’il faut gagner ?

'cause they'll be a day when you're standing in the hall of fame


Sa mère, à ce qu’il paraît, c’est une pute. Il en sait trop rien, il l’a jamais connue. Il s’en fout, en fait, parce que sa mère, il la déteste. Il la hait, il l’exècre, il l’abhorre. C’était qu’une pute, une droguée, à peine digne de le mettre au monde.

Une râclure.

Elle l’écœure.

Parce qu’elle se vendait, parce qu’elle se ruinait... Mais surtout parce qu’elle l’a abandonné.

***

Mihael Keehl ne se souvient qu’assez vaguement de ses six premières années passées dans un petit orphelinat à Varsovie.

Il se souvient de la stupidité des autres enfants, des professeurs, des surveillants ; du plaisir insolent qu’il prenait à tous les rendre fous – la perpétuelle promesse de ne jamais capituler, de toujours les mépriser, dans son attitude ; de la solitude à laquelle il se condamnait altièrement – le roi ne se mêlait pas aux paysans, le génie ne se mêle pas aux imbéciles.

Il se souvient aussi des quelques tristes nuits passées à demander à Dieu s’il savait où trouver sa maman, et son papa, et pourquoi il n’est pas avec eux, pourquoi ils n’ont pas voulu de lui, il est intelligent pourtant, il a les meilleures notes de la classe...

Il n’y pense jamais, à ces nuits-là – atteindre tous les sommets, ça ne laisse pas le temps de chouiner.

Plus que tout, cependant, il se souvient de l’ennui.

Il comprend tout ce qu’on lui apprend en à peine une dizaine de minutes, il veut apprendre plus, plus ; il veut découvrir, foncer dans l’immensité infinie des connaissances de notre monde. Apprendre à lire, à écrire, à compter, ça l’ennuie profondément, il sait déjà faire tout ça.

Il n’est pas fait pour ça, en plus, pas fait pour attendre, patienter, stagner. Il a besoin d’avancer, lui, d’avancer encore et toujours, d’avancer avant les autres plus que tout – y’a quoi d’intéressant dans le fait d’arriver à la fin après les autres ?

L’ennui, son traumatisme, sa hantise.

***

Un jour on lui annonce qu’il est ‘‘un enfant très intelligent’’ – ce que lui résume aujourd’hui à un chiffre, 210 – et que le ‘‘gentil monsieur là-bas’’ – un vieil homme dont le sourire tranquille lui inspire confiance – va l’emmener dans un nouvel orphelinat avec d’autres ‘‘enfants très intelligents’’.

Un nouvel orphelinat qu’il appelle aujourd’hui la Wammy’s House.

***

Il se sent revivre dans ce vieil orphelinat du sud de l’Angleterre.

Enfin ce qu’on lui apprend l’intéresse, enfin il vibre d’une fierté toute enfantine – et pourtant déjà si mature – lorsque tout en haut du tableau on voit son nouveau nom – Mello.

Mello et Matt, bientôt, parce qu’il lui fallait bien un compagnon de révolte – il aime la révolte, le blondinet, il est la révolte – et aussi quelqu’un pour le tempérer dans les fougues dévastatrices de ses fureurs.

Et puis Near.

Near.

Pseudonyme que la voix du polonais gorge d’une haine, d’une rancœur, d’une rage presqu’inhumaine ; nom qui dans sa bouche frissonne des menaces les plus carnassières.

Il l’a détrôné, il l’a humilié ; il l’offense par le seul fait d’exister.

Je vais te battre, Near... Je vais t’anéantir.



i got sunshine in my bag.

pseudonyme : Didou367 (Ouais, je sais, les chiffres, pseudonyme de mon enfance kikoololeuse).
âge : Dix-huit ans.
sexe : Avec John Lennon si possible.
avatar : Bah... Mello.
découverte du forum : Honnêtement je sais plus, désolée.
est-ce votre premier forum rp ? Absolument pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Near
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 14 / 22
Sujet: Re: « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello. Dim 15 Déc - 2:29

Bienvenue de nouveau ! 8D

Je vais me répéter vu que je t'avais en live sur la CB, mais suite à ta théorie largement recherchée sur son enfance et une jolie fiche comme ça, il me semblerait fortement douteux- et fortement malvenu- de ne point te valider.

Dès que tu auras choisi une spécialité (par exemple dans la liste proposée ici http://wammys-house.forums-actifs.net/t3189-le-bottin ), fais le nous savoir.

-> VALIDEE.

( Que le meilleur gagne.)

♔ ♔ ♔





The universe works on a math equation
that never even ever really even ends in the end
Infinity spirals out creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/965492/Kaori-same
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello. Dim 15 Déc - 2:35

Bon eh bien, c'est mon tour de me répéter... Merci encore une fois de m'avoir validée (super rapidement en plus je suis impressionnée xD), et puis donc bah Mello fera du patinage artistique de la boxe américaine donc voilà~ !

(Je vais te massacrer.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Near
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 14 / 22
Sujet: Re: « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello. Dim 15 Déc - 2:37

C'est que l'admin n'a pas de vie le samedi soir, en fait


♔ ♔ ♔





The universe works on a math equation
that never even ever really even ends in the end
Infinity spirals out creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/965492/Kaori-same
Mello
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H
Double Compte:
Âge: 16 ans
Sujet: Re: « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello. Dim 15 Déc - 2:42

Ouais bah n'empêche que du coup il valide très vite et ça me plaît. *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: « Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello.

Revenir en haut Aller en bas
 

« Je suis la Colère, je suis la Révolte, je suis la Haine... Je suis votre Souffrance à tous. » – Mello.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hécate | Je suis aussi souple qu'un éléphant.
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: Orphelins validés :: Shapes-