Partagez | 
 

 I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Punk
avatar

Sujet: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk. Mar 14 Mai - 17:11

I'M READY TO GO.

Punk ■ Green & Pearl


âge : 17 ans.
date de naissance : 31 Juillet.
qi : 177.
origine : Écossaise.
ancienneté : 2 ans et demi.
manie : S'enrouler ses mèches de cheveux autour de son index droit.
cheveux : Roux.
yeux : Bleus.
peau : Pale.
taille : 1 mètre 67.
tatouage/piercing : Boucles d'oreille, mais ça ne compte pas, si?
corpulence : Mince, avec des boobs développés mais pas trop.

you're gonna go far, kid.


Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous ; un membre du staff viendra ensuite vous communiquer votre classe.
Définissez-vous en une phrase.
    ✔ Non.
    ■ Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...
    ■ Anthropologiquement parlant ou bien ?
    ■ Sérieusement, t'as pas quelque chose d'autre à faire que me demander ça ?
    ■ Je suis un.


Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    ■ Une bataille navale.
    ✔ Les hauts de Hurle-vent.
    ■ Le DVD d'Ed Wood par Tim Burton.
    ■ Un poisson rouge.
    ■ Une corde.


Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    ■ Finnegans Wake de James Joyce.
    ✔ H2G2 : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy de Douglas Adams.
    ■ Totem et Tabou de Sigmund Freud.
    ■ Harry Potter de J.K Rowling.
    ■ Les 120 journées de Sodome du Marquis de Sade.


Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    ✔ « Le si n'aime pas le ré pour la centième fois ! »
    ■ « Ton niveau s'élève à la dérivée d'une constante. »
    ■ « Plus vite ! Hé que ça saute ! Allez ! Merde ! »
    ■ « D'un point de vu biologique... »
    ■ « Je comprends ce que tu ressens... »


La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    ■ Câliner tout le monde.
    ■ N'avoir aucune notion du temps.
    ■ Faire des private jokes.
    ■ Accro au high five.
    ✔ Caser des citations partout.


Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.
    ■ Faire mes devoirs. Mais je les ai jamais fait, commencer maintenant serait pas judicieux pour ma réputation.
    ■ M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra.
    ■ Quelque chose que je dois faire ? Euh. Non non, j'ai fini ma classification, ma maquette de l'ADN, tout est bon. Non ?
    ✔ Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.
    ■ Lécher les bottes du professeur pour m'accorder un délai supplémentaire si j'ai pas la flemme...


it's time to begin, isn't it ?

tape rapidement au clavier ■ génie de l'informatique ■ douée pour les langues ■ exprime ses opinions facilement ■ expressive ■ joue bien la comédie ■ attentive ■ active
vaniteuse ■ rancunière ■ se dispute beaucoup avec les gens ■ ne supporte pas de casser ses ongles et quand ça arrive, elle est désagréable avec tout le monde ■ mauvais sommeil ■ frileuse
Punk est rancunière, il faut le savoir. Cela fait trois ans qu'elle déteste Gérard, et elle n'a jamais cessé de penser à lui - négativement bien sûr - et a même acheté plusieurs poupées Vaudou mais les usant trop rapidement, elle a arrêté cette méthode.
Elle se vexe rarement, parce qu'elle sait que les gens ne se rendent pas toujours compte de ce qu'ils disent et elle fait toujours très attention quand elle parle avec quelqu'un.
Elle fait très attention aux divers détails, aussi. Peut-être qu'elle pourrait manquer quelque chose qui aurait changé sa vie? Et si elle tombait sur pleins de billets de 5£? Cela peut arriver. Elle fait donc attention à ses propres affaires, a des post-it collés partout dans sa chambre pour se rappeler où elle a rangé tel objet, dans sa poche pour se rappeler de laver son T-Shirt tâché par du café renversé dessus.
Si vous avez un rendez-vous avec elle, elle arrivera avec une heure d'avance, pour être sûre d'être là à l'heure convenue entre vous et elle. Après tout, et si elle rencontrait une vieille dame et lui parlait sur le chemin?
Et si il y avait des bouchons sur la route?
Oh là là, il ne faut jamais être en retard. Cela fait attendre et ce n'est pas poli.
Depuis Gérard, elle a peur des hommes. Mais par la même occasion, elle veut aussi leur faire du mal. Alors elle sort régulièrement avec différents garçons pour les rejeter de deux jours à quelques mois plus tard.
Pour se venger.
Elle joue la dure, mais il faut se rendre compte que tous les soirs, elle pleure dans son lit. À cause de la mort des ses parents. Ou simplement parce qu'elle regrette ce temps où, enfant, elle était tranquillement assise dans son salon autour de la grande table ronde de bois verni recouverte d'une nappe blanche décorée de motifs, à boire le thé en dégustant des scones ou une part de crumble accompagnée de crème fraîche sucrée.

'cause they'll be a day when you're standing in the hall of fame


Pearl Green, ou Punk si vous préférez, avais environ 10 ans lorsqu'elle reçu chez elle, lors d'une réception organisée par ses parents, un garçon âgé de 15 qui, comme Punk, avait des origines nobles. Car Punk est la fille d'un Lord. Donc une future Lady, et a été éduquée dans ce but. Mais revenons-en à ce garçon. Il s'appelait Gérard, parce que sa mère, qui était française, avait toujours rêvé d'avoir un fils nommé Gérard, prénom à la mode, à une certaine époque. Évidemment, ne me demandez pas laquelle parce que personnellement, je trouve ce prénom immonde. Cet adolescent était un petit génie de l'informatique, bien qu'au moment où Punk et lui se sont rencontrés, la technologie n'était pas aussi avancée qu'aujourd'hui. Leurs parents et les autres invités s'étaient installés dans le salon, qui était bien garni, il faut dire; et ils avaient dit aux deux enfants d'aller dans la chambre de Punk. Ils allèrent donc faire cueillette dans la chambre de Punk. Non, en vérité, Gérard, qui avait pris son ordinateur portable demanda à l'enfant si il pouvait l'utiliser dans cette chambre, parce qu'il était fatigué et n'avait pas envie de se déplacer autre part. Punk lui répondit qu'il n'y avait aucun problème (cette jeune fille fût polie, il y a fort longtemps) et que plusieurs prises se trouvaient dans sa chambre et que s'il voulaient être confortablement installé, il pouvait aller sur un des fauteuils en velours, ou encore à son bureau. L'adolescent décida de s'installer au bureau de Punk, branche une clé USB ainsi que le câble reliant l'ordinateur à la prise, et commença à taper rapidement au clavier.

Punk était intriguée. Elle s'approcha donc pour voir ce qu'il faisait, mais elle semblait être invisible pour lui et étant plutôt curieuse, comme la plupart des enfants de son âge, elle rompit le silence orné de petits cliquetis en demandant à Gérard :
"Dis... Qu'est-ce que tu fais, Gérard?"
Il arrêta son activité un instant pour la contempler. Ses beaux yeux bleus et ses longs cheveux flamboyants et bien coiffés, ajusté par un serre-tête blanc. Cette mèche rebelle qui se distinguait des autres de par sa forme de banane. Ce léger éclat de vert que l'on pouvait apercevoir dans le bleu des yeux de Punk. Il se mit à rougir et lui répondit :
"Je teste un code."
"Oh? Un code pour quoi?"
"Euh..."

Il y eût un court instant de silence, puis Gérard se remit à taper quelques codes au clavier pour ensuite se faire apostropher par Punk.
"Eh! Mais c'est que tu viens de supprimer un site! Il était à toi?"
"Bah... C'est un site illégal... Il ne respecte pas le code..."
"Oui mais toi non plus, si tu supprimes un site qui ne t'appartient pas!"

Gérard ne répondit rien. Il avait probablement compris que Punk était jalouse de ses connaissances. C'est pour ça qu'iĺ lui proposa de lui apprendre les bases.
Punk, dans sa robe de coton rose, blanche et beige à manches courtes redressa quelque dentelles de sa robe qui la gênaient pour marcher de son lit, sur lequel elle avait fini par s'asseoir jusqu'à son bureau. Elle brûlait d'envie d'apprendre, oui. Mais elle n'en avait pas le temps. Parce que ses parents avaient décidé de la faire travailler plus que les autres enfants, pour pouvoir exploiter au maximum ses capacités intellectuelles, ayant un QI plus élevé que la moyenne. Ce QI, ils l'avaient découvert alors que Punk était scolarisée à l'école, avant sa scolarisation à domicile. Comme c'était une école privée très chère - dont la majorité des anciens élèves finissaient à Oxford -, ils recevaient régulièrement la visite de médecins ou de psychologues. C'est lors d'une visite de la part d'une psychologue scolaire quelconque que l'on découvrait ceci : Punk possédait un QI de 177. Elle était donc une enfant surdouée.
Malheureusement, depuis cette découverte, elle ne s'était plus du tout amusée, ses parents ne lui faisant rencontrer personne pour qu'elle puisse se concentrer au maximum sur ses études. Jusqu'à cette fameuse réception où elle rencontra Gérard...
Leurs parents se voyaient de plus en plus régulièrement. D'ailleurs, Gérard avait appris à Punk les bases, ainsi que quelques méthodes plus complexes. Mais Punk assimilant particulièrement vite, il lui enseignait en même temps le français et l'allemand, que son grand-père parlait couramment. Parfois, Punk et Gérard faisaient une pause dans leurs leçons et s'asseyaient sur le lit de la jeune fille pour parler de livres.

Pour les 12 ans de la jeune fille, Gérard lui offrit un ordinateur, une clé USB de capacité de 100GO, ainsi que... son premier baiser.
Punk avait été surprise.
Punk avait été heureuse.
Elle le lui avait rendu.

Ils continuèrent à se voir, grâce à l'amitié de leurs parents. C'est ainsi que deux ans plus tard, ils se voyaient toujours mais Gérard avait changé depuis qu'il fréquentait son "college" réputé. Il avait commencé à faire des blagues obscènes, il ne lui donnait quasiment plus de cours d'informatique et avait même tenté de passer une main sous le corset de Punk.
Il ne ressemblait plus au Prince Charmant des contes de fées qu'elle lisait, enfant.
Il avait 19 ans et Punk en avait 14. Un soir, le jeune homme décida de l'emmener en boîte de nuit. Pour l'occasion, ils étaient allés acheter des vêtements et Punk avait troqué ses robes recouvertes de dentelle contre une mini-jupe noire en cuir et un T-Shirt qui "glows in the dark", dont la coupe lui tombait un peu au dessus du nombril. Elle avait préféré une paire de chaussures rose fuchsia à talons de sept centimètres contre ses mocassins de couleur noire. Elle s'était payé un brushing, abandonnant son serre-tête à la Alice au Pays des Merveilles dans sa chambre. Elle avait attiré l'attention, arrivée là-bas, étant nouvelle et de plus accompagnée du plus bel habitué, connu pour les relations d'une nuit. Bien entendu, Punk n'en savait fichtre rien et ne prêtait pas attention aux regards jaloux portés sur son ventre plat et son compagnon. Brusquement, Gérard, prétextant aller aux toilettes, s'échappa de la salle pour retrouver à l'extérieur une blonde grasse dont les seins débordaient vulgairement de sa baby doll.
Au bout d'une heure, après s'être faite accostée une bonne douzaine de fois, par filles ou garçons, elle finit par se servir une bière, qu'elle trouva immonde. Elle était assoiffée. À cause de la chaleur de ces corps, tous si excités, certains dénudés.
Elle se servit un verre d'alcool français blanc. Sa tête lui tournait déjà à cause de sa précédente bière. Et soudain, la climatisation de la salle s'arrêta, mais elle n'y prêta guère attention.

Soudain, elle aperçut Gérard, le prit dans ses bras, collant sa poitrine contre le torse de son amant et l'embrassa. Elle ne se sentait pas bien. Gérard ne bougeait pas. Punk le regarda. Ce n'étais pas Gérard. C'était un poteau. Et elle était dehors. Elle reprit alors lentement ses esprits et se rendit compte que le verre dans lequel elle avait bu appartenait à un homme qu'elle ne connaissait pas, dans la trentaine, plutôt pas mal, qui la regardait amusé. Entouré de deux femmes ivres qui déliraient complètement, il sursauta quand le véritable Gérard fit son apparition, sortant d'un buisson qu'il enjamba en compagnie de la blonde dont les seins n'étaient plus contenus dans sa baby doll mais nus. Gérard et l'inconnue étaient aussi dévêtus que les énormes seins de la blonde sautillaient au rythme saccadé de son hoquet, probablement provoqué par son taux élevé d'alcool dans son sang.
Une vague de fureur passa dans les yeux de Punk. Elle s'approcha de Gérard furieusement, mais avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, il lui dit : "Tu sais, Pearl, comme le dit Zizipanpan dans "La fille du Ciel" de Ysabelle Lacamp, l'amour, ça se prend et ça se jette. La jalousie c'est..."
Il n'avait pas fini sa phrase que Punk était déjà lovée dans les bras musclé du trentenaire. Elle voulait le rendre jaloux. Comme il le faisait pour elle. Depuis quelques temps maintenant, elle voyait des choses obscènes, qui avaient excité ses hormones d'adolescente. Elle était encore vierge quand elle était arrivée dans cette boîte de nuit. Mais cette nuit-là, elle la passa chez un parfait inconnu qui avait plus de quinze ans qu'elle. Le lendemain matin, sa virginité s'était déjà envolée. Ses parents ne s'étaient pas inquiétés, pensant que la laisser en compagnie de Gérard était une bonne chose et Punk les laissa penser de telle sorte pour rester au calme.

Depuis, elle avait cessé d'inviter Gérard dans sa chambre. La haine qu'elle lui vouait était si forte qu'elle avait commencé à utiliser les codes qu'il lui enseignait pour pirater ou créer des virus. Pour devenir bien meilleure que lui. Il la répugnait.
Leurs parents avaient continué de se côtoyer fréquemment, au grand dam de Punk, malgré les tensions que l'on pouvait ressentir quand les deux jeunes se regardaient. La jeune fille qui le regardait avec tant de haine qu'elle aurait pu détruire ce corps. Ce garçon qu'elle avait pourtant aimé. Ce dernier la regardait avec pitié, avec dédain, comme si elle n'étais qu'une maid bonne à rien.

Punk avait commencé à s'habiller de façon moins appliquée. Moins de dentelle, de froufrous ou de velours. Elle avait remplacé ses jupes rose pâle et blanc par des jeans "slim".

Elle ne sortait plus.

Elle faisait la gueule au monde entier.


C'est pour ça que quelques mois plus tard, quand ses parents lui avaient demandé si elle voulait les accompagner dans une librairie avec la famille de Gérard, elle avait décliné l'invitation, prétextant peindre ses ongles de différents couleurs. Cette sortie, elle savait parfaitement que c'était parce que ses parents avaient remarqué son humeur régressant de jour en jour et voulaient lui faire plaisir en lui offrant des livres, étant donné qu'ils connaissaient son amour pour la lecture.
Elle savait qu'ils allaient lui en acheter quand même. Et elle savait aussi que ces livres lui plairaient.
Mais ce jour-là, les parents de Punk n'étaient toujours pas rentrés quand minuit sonna ses cloches. Alors quand celles de sept heures sonnaient le lendemain matin, elle appela sa domestique personnelle dans sa chambre à l'aide du microphone et lui demanda ce qu'il se passait. Elle apprit que sa domestique s'inquiétait tout autant qu'elle et Punk lui demanda de s'informer.

Ce n'est qu'une semaine plus tard que l'on découvrait les corps.
La famille de Gérard et celle de Punk avaient été pris lors d'un pick-up dans la librairie et les deux pères s'étaient fait assassiner de deux balles dans la tête et au coeur chacun. La mère de Gérard, oubliant son fils, avait tenté de s'enfuir mais dans sa course, elle se fit bousculer dans les escaliers roulants bondés, elle était tombée tête la première, ses longs cheveux gris s'étaient accrochés dans les marches et elle avait fini scalpée au bout de l'escalator.
Quant à la mère de Punk, elle avait fait en sorte de protéger Gérard en le faisait sortir par une fenêtre au premier étage de la libraire et on ne savait pas ce qu'il était advenu de lui, avant de se faire mortellement poignarder.

Punk, devant ces terribles nouvelles, s'était effondrée dans un haut-le-coeur. Sa famille. Sa famille était morte.


"Cher journal,
Aujourd'hui, c'est le jour de ma dix-septième année. Cela fait maintenant deux ans et demi que je suis à la Wammy's House. Je me souviens que quand je suis arrivée, je me demandais ce à quoi j'allais faire face. Des surdoués, mmmh? Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Hoho, d'ailleurs, je t'avais acheté, toi, oui toi, petit journal, pensant que j'écrirais tous les jours, comme une petite pucelle de sept ans qui ne sait même pas à quoi ressemble un phallus. Mais finalement, je n'ai écris que les fois où il y avait quelque chose à raconter de drôle. Ou encore mon arrivée ici. Je ne savais absolument pas qui était L et je n'avais guère compris cette histoire de le dépasser. Ça m'avait intéressée au début mais j'ai déjà tenté de dépasser Gérard. J'ai réussi mais il n'en a rien résulté de bien. Gérard. Je le déteste. Je le déteste. Je le déteste.
Je me suis mis du vernis noir tout à l'heure. Ça va bien avec mes lunettes et avec ma chemise blanche à pois gris. Je ne sais pas quoi mettre avec. Ma jupe en lin noire ou un jean? La jupe va mieux avec mes lunettes, hihi.
C'est drôle, tout de même, beaucoup de personnes ont des lunettes et ne les aiment pas du tout. Je suis "étrange", comme disait Gérard, quand il me parlait en français. Cet imbécile. Ce con.
Quand je pense que c'est lui qui m'a fait connaître ces fabuleux auteurs français que sont Beaudelaire et Victor Hugo.
Je n'ai plus rien à raconter.
J'ai envie de manger des Pocky.


31 Juillet,
Punk."



i got sunshine in my bag.

pseudonyme : J'en sais rien, tout fait bizarre sur moi alors appelez moi par le pseudo de mes persos, hein. (Tea ou Punk)(ou alors faites un mix, genre Punky Tea)
âge : 13 ans. :<
sexe : Féminin.
avatar : The Little Mermaid.
découverte du forum : DC de Tea, hell yeah.
est-ce votre premier forum rp ? Nope, mais c'est le meilleur que j'ai vu. ♥


Dernière édition par Punk le Ven 17 Mai - 19:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocket
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House only.
Double Compte:
Âge: 16 ans.
Sujet: Re: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk. Mar 14 Mai - 18:13

Rebienvenue à la WH, Punky Tea ♥ (c'est juste trop mignon comme pseudo j'adhère) (c'est maintenant ton pseudo officiel voilà)

Punk est une Word ! Bon courage pour ta présentation ♥

♔ ♔ ♔

I MENTALLY MURDER PEOPLE I DON'T LIKE.

you fall in love with the most unexpected person at the most unexpected time:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tea avatar

Sujet: Re: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk. Mar 14 Mai - 20:41

Oh, yeah. C'est ce que je voulais. o/ (mais j'étais pas sûre alors j'ai laissé faire le caractère de Punk~)
Merci. ♥
J'ai commencé l'histoire (enfin, à l'écrire ici) mais ma mère veut plus que je passe beaucoup de temps sur l'ordi en semaine so. :<
Mais je vais la finir. èwé
Et il faut que j'écrive son caractère aussi. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tea avatar

Sujet: Re: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk. Dim 19 Mai - 10:21

[Désolée pour le double-post]

Je crois que j'ai fini. °^°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocket
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House only.
Double Compte:
Âge: 16 ans.
Sujet: Re: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk. Dim 19 Mai - 12:41

Je t'avoue avoir tiqué sur la façon dont la mère de Gérard est morte mais c'est parce que je suis sensible /meurt
Enfin, tout m'a l'air parfait et c'était agréable à lire. ♥
Puisque je n'ai rien à redire, Punk est validée ! Amuse toi bien. ♥

♔ ♔ ♔

I MENTALLY MURDER PEOPLE I DON'T LIKE.

you fall in love with the most unexpected person at the most unexpected time:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Punk
avatar

Sujet: Re: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk. Dim 19 Mai - 13:24

En fait, pendant les vacances, je l'avais dit dans un de mes hp, ma sœur jouait dans les Escalators à Paris et ensuite, j'en ai parlé à ma mère qui m'a dit qu'en fait, au lycée de ma tante, une fille était morte comme ça et je m'en suis inspirée. :<

Merci. <3

Édit : j'ai commencé ma phrase mais je l'ai pas terminée correctement. La sœur jouait dans les Escalators et ma grand mère l'a engueulée*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk.

Revenir en haut Aller en bas
 

I just hate you. As much as we, humans, are able. | Punk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: Orphelins validés :: Words-