Partagez | 
 

 EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Everald
avatar

Sujet: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant. Dim 22 Juil - 13:28



EVERALD

» Eternal poursuit of hapiness «

PSEUDONYME: Everald
NOM : Engel
PRÉNOMS : Siegfried Nicholas Walter Oswald
QI: 181
DATE DE NAISSANCE : 02 / 02
ÂGE : 17 ans
SEXE : ✔ M ❒ F
ORIGINE : Allemande
ANCIENNETÉ : 13 ans
MANIE : jouer avec l'anneau qu'il porte au cou





Des cheveux bruns ; une peau pâle et rosée : de grands yeux bleus ; une taille de 172 centimètres pour 62 kilogrammes ; pas de piercings ni de tatouage ; un corps fragile et peu musclé.


Rêveur ; charismatique ; généreux ; idéaliste ; responsable ; intègre ; maladroit ; pessimiste ; autodestructeur ; fragile ; méfiant ; mélancolique.

# Everald a le nez dans ses bouquins, pour changer. Il rêve à d'autres univers, à des aventures épiques, oublie un peu -beaucoup- où il est. Ça lui fait du bien, au surdoué, de pouvoir se perdre dans un Ailleurs étrange et épique, s'échapper là où on peut difficilement le suivre. Auparavant, le garçon ne passait pas tout son temps à rêver, mais maintenant, son état est permanent. Vous pouvez être sûr que lorsqu'il vous parle, une part de lui-même pense à autre chose. Ce n'est pas qu'il trouve la conversation ennuyante, mais il aimerait mieux autre chose, un peu plus de fantaisie sur cette Terre qui ne lui convient pas.

# Everald sourit, il parle aux inconnus, il se fait des amis en un tour de main. L'allemand n'organise pas de fêtes, mais il y participe, et jamais il n'oublie d'apporter la bouffe. Everald est toujours là pur accueillir les nouveaux, il se lie avec tout le monde avec un sourire, plaît par ses manières et son caractère, attire. Naturellement.

# Le gentil par excellence, l'adorable peluche pleine de douceur, métaphoriquement. La plupart du temps, Everald est comme ça. Pour lui, c'est simplement une évidence d'aider ceux qui en ont besoin. Bien sûr, il y met une condition : il faut le mériter. Mais si on le connaît un tant soit peu, on sait qu'il n'est pas difficile d'entrer dans ses bonnes grâces. Alors Everald console, aide, se sacrifie sans même un regret. Jamais il n'ira demander des comptes, et le garçon a toujours du mal à faire face aux cadeaux qu'on lui offre spontanément pour le remercier, au point même qu'il n'hésite pas à les refuser avec son pauvre sourire. Même si cela doit le faire souffrir, l'allemand n'hésite pas, pour le bonheur des autres.

# Sans relâche à la recherche du beau, du bon, du pur. Everald lui-même admet qu'il ne l'est pas véritablement, pur, mais pour lui, cela ne pose pas de problème. Le monde, aux yeux du jeune homme, est trop étrange, laid et décadent, pour qu'il puisse s'y épanouir à son aise. Les gens, il ne leur en veut pas trop d'être comme ça, mais ce n'est pas pour cela que le surdoué renonce à cette perfection idéale qui est pour lui si belle et qui l'émerveille rien qu'en y pensant.

# Il fait la fête, et on le croit inconscient. Mais Everald est pourtant loin d'être simplement ce qu'il paraît à première vue, comme bien d'autres. Le garçon prend soin des autres, discret et morose. L'allemand a appris à se débrouiller seul, et fait tout pour ne causer de problèmes à personne, ne demande jamais d'aide et reste ainsi assez seul, prenant tout en main. Et lorsqu'il fit quelque chose, il assume, totalement, fièrement. Mais oui, le surdoué est surtout responsable lorsqu'il s'agit de prendre en main les autres et de s'occuper d'eux.

# Everald a des valeurs. Alors il les respecte. Loyal et intègre, le garçon ne ment pas, ne sera jamais parjure, est et restera lui-même, quoi qu'il arrive, et jamais il ne changera pour personne. C'est un ami fidèle, mais il n'hésitera pas à dire à ses proches qu'il n'apprécie pas leur attitude, avec une douceur qui lui est propre. On ne le changera pas, et c'est avec une fierté et un honneur bien distincts qu'il vit, droit face aux caprices de la vie.

# Everald a le nez en l'air, Everald  a la tête dans les nuages, alors forcément, c'est une habitude pour lui de se prendre les portes et de bousculer les autres. Bien sûr, il s'excuse, promet de ne pas recommencer, s'excuse encore en esquissant un sourire fantomatique. Et quand l'allemand recommence, on oublie vite ce qu'il nous a fait, cette petite pseudo-injure. Il est si sympathique, si adorable. On lui pardonne tout à Everald.

# Que le monde lui est totalement  et définitivement horrible, il ne le cache pas. La plupart de ses proches le savent, et pourtant Everald sourit, pour ne pas les inquiéter, alors qu'il n'en mène pas large, et c'est le cas de le dire. On n'essaie de pas le lui reprocher, car il fait tant pour nous, après tout ! Pourtant, c'est vrai, le pessimisme du garçon, inaltérable, exaspère. Un peu. Mais simplement, malgré sa position enviable de surdoué élevé à la Wammy's House, le petit brun a l'impression qu'il ne réussira jamais à faire ce qu'il voudra, que la vie est une sale pute et que ne l'attend que le gouffre abyssal de la décadence. Il voudrait plutôt partir, dans un autre monde où la saleté de ce monde ne le toucherait pas.

# La vie est une pute. Vas-y, Eve, enivre-toi jusqu'à l'overdose, et va crever dans les bas-fonds ignoré de tous comme tu penses que ça va arriver. Fais la fête, ironique pied de nez à ta nature pessimiste et tellement mélancolique. Ce monde, il est incompréhensible, pas vrai ? Alors rebelle-toi à ta façon. Tu fais comme si cette existence si stupide et pitoyable ne te touchait pas, et n'hésite pas à user de l'humour noir. Discrètement, comme tu sais le faire. Dans ta tête, tu as des moments de révolte, contre tout ça, cette inutilité qui t'entoure et te remplit.

# Everald est fragile, prêt à se briser en milles morceaux. D'abord, il assume bravement les coups durs, l'air de rien. C'est dans ses relations que sa sensibilité apparait, quelquefois dans ses réflexions sur la vie. Il encaisse tout mais intérieurement, rien ne va chez l'allemand. mais comme à son habitude, il fait comme s'il allait bien, même s'il exècre tout ça, même s'il se fait rejeter par une personne qu'il aime, même s'il a juste envie de crever, des fois. C'est une spirale infernale, simplement.

# Avant qu'Everald vous accorde son entière confiance, il vous faudra du temps. Beaucoup de temps. On n'empiète pas dans la sphère du jeune homme en toute impunité dès le premier jour. Il sourit à tout le monde et collectionne les amis, mais il ne dévoile ses pensées les plus intimes qu'à peu de gens. Gentil, discret et secret, Everald est une énigme pour les autres.

# Il soupire, pense à ces mondes qu'il ne peut qu'effleurer de son esprit, et la vie lui paraît tellement sans intérêt. Mélancolique silhouette discrète et souriant de manière à ne pas causer de tort aux autres, et pourtant si totalement imperméable au bonheur.


Définissez vous en une phrase.

  • Non.
  • Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...
  • Anthropologiquement parlant ou bien ?
  • Sérieusement, t'as pas quelque chose d'autre à faire que me demander ça ?
  • Je suis un.

[*]

Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?


  • Une bataille navale.
  • Les hauts de Hurle-vent.
  • Le DVD d'Ed Wood par Tim Burton.
  • Un poisson rouge.
  • Une corde.


Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?


  • Finnegans Wake de James Joyce.
  • H2G2 : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy de Douglas Adams.
  • Totem et Tabou de Sigmund Freud.
  • Harry Potter de J.K Rowling.
  • Les 120 journées de Sodome du Marquis de Sade.


Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.


  • « Le si n'aime pas le ré pour la centième fois ! »
  • « Ton niveau s'élève à la dérivée d'une constante. »
  • « Plus vite ! Hé que ça saute ! Allez ! Merde ! »
  • « D'un point de vu biologique... »
  • « Je comprends ce que tu ressens... »


La petite manie dont vous vous passerez bien ?


  • Câliner tout le monde.
  • N'avoir aucune notion du temps.
  • Faire des private jokes.
  • Accro au high five.
  • Caser des citations partout.


Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.


  • Faire mes devoirs. Mais je les ai jamais fait, commencer maintenant serait pas judicieux pour ma réputation.
  • M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra.
  • Quelque chose que je dois faire ? Euh. Non non, j'ai fini ma classification, ma maquette de l'ADN, tout est bon. Non ?
  • Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.
  • Lécher les bottes du professeur pour m'accorder un délai supplémentaire si j'ai pas la flemme...




# C'était une nuit triste et sombre... Le vent soufflait, les branches craquaient, la lune était cachée derrière un énorme nuage qui menaçait de cracher des rideaux de pluie terrible. Par la fenêtre, on pouvait apercevoir des éclairs lumineux qui transperçaient le ciel. Voilà ce que représentait le tableau que contemplait Siegfried. Sa petite bouille tendre était face à la peinture, et ses grands yeux bleus qui lui conféraient un air adorable et attentif détaillaient l’œuvre d'art, tandis que ses mains se pressaient l'une contre l'autre, sagement, derrière son dos. Grand-Papy l'avait bien dit, lorsqu'ils étaient entrés dans le musée : « Surtout ne touche à rien, Siegfried, c'est interdit. Tu n'auras pas de sucette si tu désobéis ». Alors le petit avait hoché sa petite tête brune et sans un mot il avait dévalé les marches pour arriver dans les salles qui l'intéressaient, même si pour le gamin curieux tout méritait son attention particulière. Un toussotement se fit entendre, un peu plus loin dans la salle qui possédait des dimensions plutôt exceptionnelles. L'allemand ne détourna pourtant pas la tête, mais une clameur enfla bientôt, et le brouhaha fut tel que Siegfried détourna la tête. Grand-Papy était allongé par terre, un groupe autour de lui. Siegfried ne s'approcha pas, habitué aux excentricités de son grand-père; il devait être en train de se rouler par terre, ce n'était pas différent de d'habitude, lorsqu'il le poursuivait avec des perruques qui lui faisaient des boucles folles violettes ou lorsqu'il cuisinait en chantant dans un anglais parfait, tout en esquissant quelques pas de danse. Le petit garçon serra l'anneau que Grand-Papy lui avait offert et avec lequel il se plaisait à jouer.

# ENGEL ; Siegfried Nicholas Walter Oswald
L'homme tapotait nerveusement la surface plane que son bureau offrait. Deux secondes plus tard, il remonta ses lunettes sur son nez droit, en attente du gamin à qui il devait parler. Celui-ci était en retard, et malgré les circonstances, le psychiatre n'avait pas envie d'attendre. Le tuteur du petit garçon, d'origine allemande d'après le dossier qui lui avait été remis, venait de mourir, dans un musée, sous les yeux de son petit-fils, le même enfant qu'il élevait. Ce devait être une sale passe pour le gamin, et c'était la raison pour laquelle on avait fait appel à lui. Les services sociaux avaient au départ consulté un psychologue, mais celui-ci s'était révélé incapable de faire parler Siegfried plus que ça. Cependant, son prédécesseur avait tout de même réussit à lui faire passer une batterie de tests, et le verdict était tombé : le jeune Engel était surdoué.
La porte s'ouvrit, et le docteur McHaggys leva les yeux de la pile de papiers qu'il survolait négligemment du regard. Une frêle silhouette se détachait dans l'entrée, à contre-jour. Elle s'avança, et le psychiatre put découvrir un garçon de quatre ans aux grands yeux bleus, qui se tenait bien droit malgré l'appréhension qui se lisait dans sa physionomie. McHaggys lui demanda rapidement de s'asseoir, en essayant de cacher son exaspération causée par le retard du bout d'chou. La séance pouvait commencer.

# Notes ; Fait semblant de ne pas me voir et refuse de parler. Semble choqué, soupire beaucoup.

# - Eve, comment t'es arrivé là, à la Wammy's ?
Le garçon interrogé sourit, d'un petit sourire triste que tous connaissaient pour l'avoir si souvent vu. Il émit un soupir à peine audible, avant de répondre à son interlocuteur. Ce n'était d'ailleurs pas une véritable réponse.
- Aucune importance, c'était y a si longtemps...

Personne ne connait vraiment grand chose d'Everald, ce garçon arrivé à 4 ans à l’orphelinat pour surdoués. Il est si discret... Et pourtant, l'adolescent si sociable se lie d'amitié avec tout le monde. Cela n'est guère difficile pour lui, qui attirait naturellement les autres par sa gentillesse et sa simplicité. Même si cela n'était que la partie visible de l'iceberg. Même s'il était pourtant un inconnu pour ses amis, même si derrière ça le Riddle faisait partie des fêtards, des autodestructeurs, des mecs qui baisaient une fille différente par jour. Même si rien ne laissait entendre qu'il était heureux lui. Même s'il était tellement triste et brisé, à force d'exister en oubliant d'être.

# Oh, vas-y, pleure, petit Everald, être doux et incompris, gentil et pourtant insoumis face à cette pute de vue. Tu te sens mal, non ? Tu as laissé tes amis seuls, pour une fois. « Non, allez à cette fête sans moi, je suis crevé, laissez tomber », tu leur as dit. Un prétexte, tu ne crois pas ? Oui, bien sûr, c'en est-un. Tu as vu la pluie et l'orage, ce temps de merde, et tu as pensé à cette excursion au musée avec Grand-Papy. Pourquoi te tourmentes-tu ainsi ? Ce n'est pas de ta faute, tu étais jeune, si naïf. Tu ne savais pas encore que nous ne sommes que de passage ici. Il y avait ton grand-ère, tes peluches, ses histoires, vous deux; la mort n'avait rien à faire là. Mais les remords te rongent. Tu penses que tu aurais pu faire quelque chose, si tu avais pris la peine de venir voir ce qui arrivait à ton tuteur. Mais quoi ? N'importe quoi, appeler les urgences ou autre chose. Tout plutôt que de se rappeler que maintenant tu n'es plus rien, un peu en morceaux, beaucoup trop triste et mélancolique, pas vraiment en vie. Tu te sens con et re-con, là, alors que Grand-Papy ne rira plus jamais. Mais tu étais jeune, tu étais con, peut-être. Mais je dirais plutôt innocent. Tu avais le temps d'apprendre, et puis, il était plus tout jeune, l'homme qui s'occupait de toi. Ces choses-là finissent par arriver, à toi comme aux autres. Ton coeur trop tendre ne s'est pas encore endurci, pourtant, pas vrai ? A la Wammy's House, tu as tout, mais pas ce que tu souhaites. Tu veux des aventures, de l'action, de la pureté, une beauté comme les écrivains du XIX° savaient la représenter. Et puis ces filles que tu baises, tu ne les aime pas, non ? Tu testes, tu jettes, à la recherche de l'autre, celui qui te rendras heureux. La passion qui sera ta rédemption. Mais tu fais semblant alors qu'ici-bas tout est trop laid pour que tu puisses l'apprécier. Tiens, regarde, un rayon de soleil.

>

Hello. Je suis Eve, avec toute la vie devant moi et seulement treize ans déjà passés. Han, jeunesse 8'D Ma date de naissance bah, elle est marquée dans mon profil, si ça vous intéresse vous avez qu'à regarder. Je suis arrivée sur WH via SOS RPG vu que Fiamou avait fait de la pub pour le forum. C'est pas mon premier forum, mais j'ai pas un excellent niveau pour autant. En passant, mon avatar c'est Frodo Baggins. Aha. Alors allons vivre gaiement dans la Comté o//






Dernière édition par Everald le Mar 4 Fév - 0:46, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: Re: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant. Dim 22 Juil - 14:02

Rebienvenue parmi nous =D
Hiiii un Frodooon et quelqu'un qui veut vivre dans la Comté...hiii partons gaiement nous loger dans un trou, boire, manger et faire la fête après avoir fumer une bonne herbe à pipe *^*//meurt
Alors ton petit Everald est un Riddle...et bonne continuation pour ta fiche :3

♔ ♔ ♔

Avatars par Sissi d'amouuuuuur<3
Ginger/Ember pour l'image 8D

LUCK AND INTUITION PLAY THE CARDS WITH THE SPADE TO START,
AND AFTER SHE'S BEEN HOOKED I'LL PLAY THE ONE THAT'S ON HER HEART,
Poker Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Everald
avatar

Sujet: Re: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant. Mar 24 Juil - 22:06

Hola ! Oui on va faire la fête avec Frodon au tam-tam et Pippin & Merrin pour l'ambiance et puis Sam et Rosie et de l'herbe à pipe et de la bouffe et de la bière et des feux d'artifices et on rentrera dans notre trou de hobbit bourré mais à fond ziva o//

Merci pour tout, décidément je serais toujours Riddle,mais ça me déplaît pas XD Donc, j'ai fini ma fiche, l'histoire est pourrie mais bon, vu qu'il a passé 13 ans à la WH', il n'y a pas grand chose à raconter sur la vie D'Everald, quoi :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: Re: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant. Mer 25 Juil - 20:39

Alors...fiche sympa, personnage attachant qui me rappelle un peu ma Ginger ( pitchouuuuuuuune ;;), histoire émouvante quoique un tout petit peu courte à mon goût (un paragraphe en plus pourrait être envisageable..je veux en savoir plus sur Everald)...toutefois je trouve la personnalité un peu...étrange.
Comment dire il est intègre mais lunatique, doux et à la fois cynique ? Je pense que tu devrais un petit peu nuancé ses traits de caractères...et sinon rien d'autre ne m'empêchera de valider tout petit Frodon =)

♔ ♔ ♔

Avatars par Sissi d'amouuuuuur<3
Ginger/Ember pour l'image 8D

LUCK AND INTUITION PLAY THE CARDS WITH THE SPADE TO START,
AND AFTER SHE'S BEEN HOOKED I'LL PLAY THE ONE THAT'S ON HER HEART,
Poker Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Everald
avatar

Sujet: Re: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant. Jeu 26 Juil - 11:48

Voilà, j'ai changé quelques trucs. J'ai remplacé cynique par autodestructeur, il me semble que le terme est plus juste et convient bien puisque Eve est pessimiste. Mais c'est quand même un peu en contradiction avec responsable, je trouve. Mais vu qu'il est responsable que lorsqu'il s'occupe des autres je pense que ça va>>
Lunatique, j'ai supprimé parce que c'était un peu incompatible, et j'ai ajouté un paragraphe à l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: Re: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant. Jeu 26 Juil - 19:24

J'aime. Je valide <3

♔ ♔ ♔

Avatars par Sissi d'amouuuuuur<3
Ginger/Ember pour l'image 8D

LUCK AND INTUITION PLAY THE CARDS WITH THE SPADE TO START,
AND AFTER SHE'S BEEN HOOKED I'LL PLAY THE ONE THAT'S ON HER HEART,
Poker Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant.

Revenir en haut Aller en bas
 

EVERALD. Avoir un sujet à son nom, ce n'est pas courant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oxanne Prescott ~ Even the darkest night will end by a sunrise.
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: Orphelins validés :: Riddles-