Partagez | 
 

 He was your sexy bitch ☀ Heroïne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Sam 15 Oct - 21:53

Identité

PSEUDONYME : Heroïne.
NOM : Creed.
PRÉNOM(S) : Heera Anarchy.
QI: 180.
DATE DE NAISSANCE : 08 / 08
ÂGE : Seize ans.
SEXE (✔) : ✔ M ✔ F (aka hermaphrodite.)
ORIGINE : Irlandais.
ANCIENNETÉ : Deux ans.


Physique

Couleur des cheveux : blond.
Couleur de la peau : blanc-Beige.
Tatouage/Piercing ? : nothing.
Couleur des yeux : bleu foncé.
Taille en centimètres : 170 cm.
Corpulence: grand, plutôt mince et ne possède pas un seul gramme de muscle.



Caractère




Cesse donc de croire que demain sera la fin du monde.


surprenant
observateur
réfléchi
réaliste
silencieux
amusant
    distant
    impulsif
    insensible
    violent
    cynique
    faux

    Au départ, Heroïne, il est un rêve. Une illusion, quelque chose d'impossible d'atteindre, ou quelque chose d'impossible à comprendre comme le Chapelier ou le chat de Cheshire. Au départ, Heroïne, c'est l'évolution d'une personne dans une société chaotique, qui ne fait qu'assister sans vraiment penser à y participer. Et puis, il devient cette Heroïne à la fois complexe et ambigu avec ses pairs, le regard inquisiteur qui ne cesse de bouger et qui ne demande qu'une seule chose, qu'on l'aide. M'enfin, je vous laisse penser ce que vous voulez. Libre à vous de croire qu'Heroïne est un petit chaton égaré. Car, avant tout chose, Heroïne, c'est quelqu'un de violent, qui rend involontairement accro.

    « Heroïne, tu es érotique. » Il faut savoir qu'Heroïne est quelqu'un de très violent. Étrangement, les compliments font l'effet inverse chez lui. Il sait dire "Merci", cependant, il a toujours l'impression que l'on se moque de lui. Il n'y a rien à comprendre, tout n'est que reflet de son enfance. « Heera, que tu es jolie... Il ne manque plus qu'une belle poitrine pour compléter l'affaire ! » Les mots résonnent, suivi de rires moqueurs. Car avant tout chose, il y a quelque chose que j'ai oublié de citer. Heroïne est hermaphrodite. Pas un androgyne, ne confondez pas. Vous savez, ce problème génétique qui dérègle les chromosomes sexuels. La preuve, Heroïne ressemble à tous points à une fille, à l'exception près qu'il ne possède ni la poitrine, ni le bassin d'une fille. Son corps est en grande partie masculin, sauf son visage. Donc, il lui arrive souvent qu'on lui pose cette question existentielle « Eh ! T'es une fille ou garçon ? » Une question qu'il n’abhorre pas vraiment. Et, je suis gentil. Cela finissait toujours en bagarre, mais depuis, il s'est promis de se retenir. Cependant, son impulsivité naturel lui complique légèrement les choses.

    A l'entendre, on pourrait croire qu'Heroïne est tout sauf quelqu'un de bien. Cependant, il est un être humain, il lui arrive donc d'avoir ses périodes de bonne humeur. Sa paresse quotidienne semble s'estomper, ce léger et invisible sourire, permanent. Car, il lui faut peu pour être agréable à vivre. Mais, même en dehors de ses périodes, il peut être quelqu'un de gentil. Faut juste qu'il soit avec la bonne personne. Heroïne a constaté le nombre de personnes folle à lier depuis son plus jeune âge, à croire qu'il est maudit. Il n'aime pas ça, même s'il lui arrive parfois de dire des choses complétement incohérentes et disproportionnées. Non, il n'aime pas ça, enfin sauf leurs idées. Oui, c'est bizarre.

    « Putain, t'es lourd. » Heroïne parle mal. Il chiale devant un Walt-Disney, tant de pureté lui fait mal au coeur. Il a peur des canards, sa phobie résulte à le faire tomber dans les pommes. On peut l'hypnotiser avec une belle chevelure rousse. Par contre, il déteste voir des gens soumis, ça lui donne envie d'en profiter. Il paraît que le sexe, c'est quotidien à WH. Ah bah il aime pas le truc qui sort juste à la fin. Il a une mauvaise oreille musicale, pourtant, il aime les compositeurs classiques et romantiques. Et, pleins de choses à découvrir encore !





Classe


    Définissez vous en une phrase.
    1. Non.
    2. Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...
    3. Anthropologiquement parlant ou bien ?
    4. Sérieusement, t'as pas quelque chose d'autre à faire que me demander ça ?
    5. Je suis un.


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    1. Une bataille navale.
    2. Les hauts de Hurle-vent.
    3. Le DVD d'Ed Wood par Tim Burton.
    4. Un poisson rouge.
    5. Une corde.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    1. Finnegans Wake de James Joyce.
    2. H2G2 : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy de Douglas Adams.
    3. Totem et Tabou de Sigmund Freud.
    4. Harry Potter de J.K Rowling.
    5. Les 120 journées de Sodome du Marquis de Sade.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    1. « Le si n'aime pas le ré pour la centième fois ! »
    2. « Ton niveau s'élève à la dérivée d'une constante. »
    3. « Plus vite ! Hé que ça saute ! Allez ! Merde ! »
    4. « D'un point de vu biologique... »
    5. « Je comprends ce que tu ressens... »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    1. Câliner tout le monde.
    2. N'avoir aucune notion du temps.
    3. Faire des private jokes.
    4. Accro au high five.
    5. Caser des citations partout.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.
    1. Faire mes devoirs. Mais je les ai jamais fait, commencer maintenant serait pas judicieux pour ma réputation.

    2. M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra.

    3. Quelque chose que je dois faire ? Euh. Non non, j'ai fini ma classification, ma maquette de l'ADN, tout est bon. Non ?

    4. Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.

    5. Lécher les bottes du professeur pour m'accorder un délai supplémentaire si j'ai pas la flemme...


Histoire




Prendre un coeur, et le découper avec des ciseaux.



    « Casse-toi. » « Je suis enceinte. » « T'es chiante, casse-toi. » La brune fixa le blond. Un petit instant. Toute la vérité s'éclata autour d'elle. Elle voulu parler, impossible. Tous ses mots fous et singlants restèrent bloqués dans sa gorge. Tout simplement parce qu'elle l'aimait. Lui, homme au coeur de pierre. Elle, petite marionnette désarticulée. « Et, avorte ! » Entendit-elle au fond. Plus loin, sous la couette, elle vit la silhouette de sa nouvelle victime. Elle se crispa, serra son poing, serra ses dents. « Crève ! »

    Shelly Creed fit sortir son enfant pour qu'elle puisse parler au téléphone, sans que celui-ci ne s'inquiète. Heera, comme elle l'avait appelé à sa naissance, s'était laissé faire. « Ne t'éloigne pas trop. » Il ne fit qu’acquiescer, sans poser trop de questions. Après avoir parcouru quelques misérables mètres, il se posa sur un rocher, couvert de mousses. Silencieux, il ne fit que de dévisager une énième fois le plateau irlandais. « Ce n’est pas tous les jours que tu observeras un paysage pareil ! » Ne lui cessait-elle de répéter, encore et encore. Comme si… ils allaient bientôt partir. Mais, Heera aimait bien jouer aux imbéciles finis. Alors, il se taisait et obéissait. Et il regardait les gens passés. Des enfants, un ou deux couples, et une nuée de mouettes qui se dirigeait vers la mer. Son papa, il ne l’avait jamais vu. Il s’était toujours demandé à quoi il ressemblait, si c’était à cause de lui qu’il ressemblait à une fille. Alors, comme dans les vieilles séries qui ne cessent de passer à la télévision, il a commencé à fouiller la maison, à la recherche d’une quelconque photo. Au final, il en avait conclu que ses héros de série avaient beaucoup, beaucoup de chances. Les coïncidences n’étaient que des foutaises, voilà tout. Au bout d’un certain temps, il se décida à rentrer. Depuis un volet ouvert, il pouvait apercevoir de loin, sa mère – toujours – au téléphone, l’air rongé par le remord. Enfin, d’après les conclusions un peu attife du garçon. ( .. parfois, il se nomme « fille » sans vraiment s’en rendre compte.) Sa façon de bouger, ses gestes, cela suffisait pour lui. Et puis, il finit par rentrer, sans le signaler à sa mère. Beaucoup trop occupée. Comme toujours.

    « Dis, Maman... Je suis une fille ou un garçon. » La mère lâcha son assiette, et la laissa se fracasser sur le carrelage. « V-Voyons Heera ! Tu es un garçon, bien-sûr. » « Mais à l'école, tout le monde me dit que je suis une fille ! » Répliqua Heera, ne voulant pas lâcher l'affaire. « Je... Tu comprendras mieux quand tu seras grand. » « Non ! Je veux le savoir maintenant ! » Sa dernière phrase résonnait comme un caprice. La mère se mit à réfléchir, puis finit par soupirer. Alors, elle se pencha vers l'enfant de onze ans, et lui chuchota la vérité. Il ne s'attendit pas à ça, il chiala d'ailleurs. Et ne pris même pas la peine de lui demander pourquoi elle l'avait élevé comme s'il était un garçon entier. Et puis, elle lui a murmuré aussi qu'il n'aurait pas d'enfant. Étrangement, ça ne l'avait pas perturbé. Surement à cause de son âge. ça n'allait pas durer.

    « Oh. Mon dieu. » Heera avait fini par se lasser de toute cette verdure, de toutes ses fleurs que tout le monde trouvait splendide. « Tu m’as donné du fil à retordre… Mais je t’ai trouvé ! » Il commença à trainer des pieds, un lys à la main, fraichement acheté du nouveau fleuriste installé à l’autre bout du village. C’était la première fois qu’il voyait un lys. Enfin, en vrai. Il en avait déjà vu, mais ils étaient habillement tissé dans la fourrure du Roi-Soleil. « … Pourquoi… es-tu là ? » Car oui, Heera aimait bien tout ce qui touchait à l’histoire. Le reste, il savait. Comme tous les autres jours, il était allé en cours. Son professeur lui a demandé à ce qu’il vienne à la fin du cours pour faire un test. La seule chose pas banale de la journée. « Pourquoi ? Mais, parce que je t’aime ! » Cet idiot de Chris l’avait de nouveau embêté à cause de son apparence. Heera avait beau l’envoyer balader, il n’abandonnait jamais. D’ailleurs, il se demande bien pourquoi il ne l’a toujours pas frappé… Il le fera demain, alors ! « Ne te moque pas de moi ! » Heera avait vraiment hâte d’être rentré, sa mère était plutôt de bonne humeur aujourd’hui. Il voulait en profiter un maximum ! « Je ne me moque pas de toi… Tu me manques tant, tu sais ? Je n’arrive plus à dormir depuis que tu es parti. … Et puis, j’ai hâte de voir mon fils ! » Heera fût surpris de voir la porte de l’habitation, ouverte. Sa surprise ne lui fit pas abandonnée ses bonnes habitudes ; il s’essuya les pieds. « Tu ne toucheras pas à Heera ! » Avait-elle hurlé. La seconde suivante, l’hermaphrodite ouvrit la porte pour embrasser sa mère. Il croisa un regard bleuté. A ce moment-là, tout se mit à changer.

    Quelque chose ne tournait pas rond. L’homme était venu s’installer à la maison. Apparemment, c’était son père biologique. « Tu n’es pas contente, mon Heera ! » L’homme, lui, fixa étrangement le garçon. Comme s’il était handicapé. « Je sais pas. Mais, s’il te rend heureuse, ça me va. » Sa réponse paru les désarçonnée. « Eh toi ! C’est de ta faute si je suis né comme ça ? » Avait demandé brusquement Heera à son… père. Sa mère l’avait aussitôt repris, amusé. « Voyons, je t’ai déjà dit que c’était un problème génétique ! » Et il partit, en haussant les épaules. Ils ont commencé à se tourner autour, au point de demander à sa mère s’il pouvait aller dormir chez un ami. Car oui, quelque chose ne tournait pas rond. Et cela l’empêcher de rester tranquille. Et puis, ses regards étranges que lui lançaient son… père, c’était comme s’il était le loup, et Heera l’agneau.

    « OSEEEEEEEF. » Heera regardait son ami, son seul et unique ami, comme s’il avait fumé quelque chose de pas bon. « … T’a parlé ? » « Sors avec moi. » C’est bon. Le monde s’écroule. C’est la fin du monde. Invasion d’aliens. Dictature du grand Guide Monsieur Nutella. « Mais. Mais. Mais. Pourquoi ? On est amis, non ? … Et puis, et puis… Je suis un mec ! » Il avait presque gueulé le dernier mot. « Je sais pas. T’es bel-.. beau. Et, euuuh… Je t’aime ? » Heera le fixa, comme s’il avait déclaré la chose la plus idiote de la terre. Il aurait du faire attention… C’est vrai quoi, il s’était rendu compte que son comportement paraissait un peu suspect. Mais, il en n’avait pas trop réfléchi, trop concentré sur ses suspicions, concernant P. – P de Père – « Tu te fous de ma gueule ? » Trop tard. Le garçon s’était déjà jeté avidement sur les lèvres d’Heera.

    Maintenant qu’il y pensait. Il n’a jamais vraiment aimé le prénom « Heera ». Non, en fait, il le déteste. Trop de choses y sont liées.

    « Mon Heera ! Viens vite ! » Il s’était tu, et a suivi la voix de sa mère. Celle-ci était à la cuisine, s’égaillant devant un bout de papier, et – tiens- seule. « Ton professeur est venu et il m’a dit pour ton test ! Pourquoi ne me l’avoir pas dis ? » « Bah… Parce que ça ne servirait pas à grand-chose. » « Regarde, regarde ! Tu as 180 points de QI ! 180 ! Je suis si heureuse mon poussin ! » S’était-elle écriée sans se soucier des propos de son enfant, avant de l’enlacer brusquement. Heera, si peu habitué à tant d’affections démonstratives en fût tout retourné. « D’ailleurs, il est où l’autre ? » « Voyons, ne l’appelle pas comme ça ! Il avait quelque chose à régler à ce qu’il m’a dit. » Heera hausse ses épaules, puis quitta la pièce. Trop éberlué par la feuille, elle ne s’était pas rendu compte de la légère morsure qui parcourait ses lèvres.

    Il s’était tu. Elle s’était tu. Fixant la pierre tombale, Heera se demanda encore et encore jusqu’à où la folie de P avait ravagé le cœur de sa mère. De la seule personne qu’il aime. De celle qui l’avait toujours aimé malgré sa différence. Toujours plus grande, au fil du temps. Shelly Creed était morte. P, ou plutôt Ezekiel McCrown. McCrown, il l’avait déjà entendu dans les journaux. Ezekiel, venait de perdre son frère, dernier de sa famille et hériter. Ezekiel avait quitté son Oxford natal pour retrouver l’enfant d’une de ses nombreuses conquêtes, et d’en faire son héritier. Shelly s’en rendit compte le jour où elle surprenait son fils, en train de se débattre, dans les bras de son futur époux qui s’acharnait à le ligoter. Les deux sont morts. Le premier, en tuant le McCrown. Le deuxième, en succombant aux coups mortels qu’avait porté le premier, au second. Tout est mal, qui finit mal. Apparemment, personne n’était au courant pour l’enfant. Et c’était, tant mieux, se disait-il. Heera McCrown, ça le fait pas.

    Wammy’s House. Ils sont venus le chercher. Au loin, une berline noire s’éloigna d’un orphelinat irlandais.

    TALK. « Au départ, j'restai toujours à part. Puis, vu que je vais surement rester longtemps ici, j'me suis mis en tête de me faire des amis... Quelques ennemis aussi pour pas que je m'ennuie, m'enfin ça peut attendre, j'vais laisser faire les choses. Concernant mon hermaphroditisme... Eh bien, j'en sais rien. Il y a des gens qui l'ont déduit, d'autres qui ne se posent pas la question. » Il réfléchit un court instant, et repris la voix plus chaude. « Et. J'dis pas que j'aime cette orphelinat, un peu zarb d'ailleurs. ... C'est joli. ... Même si l'on me suit d'un peu plus près, à cause de ce que j'ai. C'est chiant, ouais, mais ils sont gentils alors je préfère me taire. »






HRP.
SURNOM(S) : C'que tu veuuux.
DATE DE NAISSANCE : Profil.
ÂGE : Quinze aaans.
SEXE (✔) : ✔ M ✔ F
AVATAR : Afuro Terumi from Inazuma Eleven
DÉCOUVERTE DU FORUM : genre, qui c'est qui connait pas WH. :OOOO
EST-CE VOTRE PREMIER FORUM RP ? LOL NAN. Sinon, j'aurai fait ma kikouu.


Dernière édition par Heroïne le Mer 19 Oct - 21:33, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Sam 15 Oct - 22:15

    Ah que coucou. Avant toute chose, bienvenue ! o/

    Et puis juste avant que tu commences pour de bon ta fiche : ton personnage ne peut pas avoir les yeux pourpres, son pseudo doit commencer par la première lettre de son nom/prénom... et fais bien attention à cette histoire d'hermaphrodisme.

    Bonne continuation ! o/

    Ton personnage est un ALTER.

    alea jacta est

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Mar 18 Oct - 19:55

Fiche terminéee !
Revenir en haut Aller en bas
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Mer 19 Oct - 9:43

    Ah que coucou. Moi ça me va. Pourrais-tu simplement ajouter une ou deux lignes sur con intégration à la WH, puisque cela fait deux ans qu'il y est ? Par exemple a-t-il des amis, des ennemis, est-il suivit psychologiquement plus souvent que les autres, ceux-ci sont-ils au courant de sa malformation, etc.

    Merci d'avance o/

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Mer 19 Oct - 13:09

Mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Mer 19 Oct - 20:51

Oui, mieux, merci. Et pourrais-tu expliciter cette histoire d'hermaphrodisme ? Sont-ce ses parents qui ont choisi d'en faire un garçon ? Comment vit-il sa stérilité ? Etc, etc, etc

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Mer 19 Oct - 21:36

Voilààà ajouté. Je ne suis pas friande des détails, désolée. D:
Pour ce qui est de son hermaphroditisme, j'en ai déjà parlé dans son caractère, c'est pour ça qu'il n'est pas dans l'histoire. o/
Revenir en haut Aller en bas
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne. Jeu 20 Oct - 10:53

    D'accord ça me va. Toutefois faudra faire attention dans les RPs à ne pas jouer QUE sur son hermaphrodisme. Parce que désormais, parce que sa mère a choisi d'en faire un garçon, cela n'a plus vraiment d'influence sur lui : il peut-être perturbé et il est stérile. Point. Il le sait depuis tout petit donc ila peut-être appris à l'accepter, qui sait ? Genre "j'étais hermaphrodisme mais maintenant je suis un garçon, même si j'ai un visage féminin." Si tu veux en parler, veille également à bien te rensigner sur l'hermaphrodisme.

    Et t'en fais pas, tu n'es pas mon souffre douleur, je fais aussi chier les personnages ayant des maladies génétiques autres ! 8D

    Je valide o/

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: He was your sexy bitch ☀ Heroïne.

Revenir en haut Aller en bas
 

He was your sexy bitch ☀ Heroïne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bluebell L. O'Vinson ☀ Nouvelle vie [VALIDEE]
» -> [RLD] Reïnvente la destinée - Heroïc Fantasy / Manga
» LA CHARGE HEROÏQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: archives-