Partagez | 
 

 The rocket chair - Hammer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shark
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: The rocket chair - Hammer Sam 24 Sep - 22:28

    VROUM VROUM,

    ma chérie, si tu savais comme je t'aime. Souriant, exalté, il promenait sa main sur les jointures éclatantes, sentait le froid du métal à travers ses gants de cuir. Admirait les courbes, la fusion parfaite du chrome et d'une mécanique ronflante, bientôt rutilante. Le bébé qui allait bientôt faire des étincelle, et foutre le feu. Elle attendait, patiemment, comme une première petite amie sur un lit défait, un sourire mêlé d'excitation et de peur. Mais celle-ci était une bombe, une vraie, et entre ses jambes il n'y avait qu'un félin affamé, un détonateur qui attendait de donner la fièvre. Il se lécha nerveusement les lèvres, son estomac avait l'air de faire des bonds.

    Il scruta hâtivement le décor, personne dans le garage désaffecté, aucun bruit dehors, à l'ouest, rien de nouveau. Il mourrait envie de l'essayer, et l'autre salopard n'arrivait pas. Il le revoyait, l'espace de quelques secondes...

    Un bruit de branche cassé et cet enfant de salaud se retrouvait vautré par terre, quid de la marche ou du croche-pied était coupable, le diable seul le savait. Sur le coup il avait ris, beaucoup, et s'était arrêté. D'un coup, comme ça, paf, quand il avait vu la gueule de son pote, grotesque devait être ce qui s'en rapprochait le plus. Reste qu'il a dû le tirer en jurant tous les deux mètres, au bureau de Moriarty ils avaient tous les deux cette teinte rouge carmin.

    Quelques sermons plus tard, Charlène arrivait, flambant neuve, ils se sont regardés, deux visages décomposés, puis ont grognés, presque ris, jusqu'à qu'ils soient fichus à la porte. Et merde, la honte que j'doive te pousser... Il est des choses qu'on ne devrait pas mélanger, l'eau et le phosphore par exemple... C'était un peu la même histoire avec eux, quelques regards mauvais et ricanements plus tard ils s'en allaient en sifflotant, monsieur mini Jarhead poussant joyeusement le convoi. Une mauvaise idée faisait de germer dans leur esprit fertile.

    2 semaines avaient passés depuis cet heureux présage, et il se retrouvait là, à moitié nu, couvert de cambouis, en train de fumer une cigarette, la larme presque à l'oeil comme un père qui serre son nouveau né. Silence pour ma création. Ce n'était au fond qu'une chaise roulante couplée à un moteur de tondeuse à gazon, il y en avait beaucoup des comme ça, mais celle là, c'était la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hammer
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H & A
Double Compte:
Âge: 17 ans /25 ans
Sujet: Re: The rocket chair - Hammer Lun 21 Nov - 11:46

    ho ! ce soir tu vas prendre
    oui tu vas prendre


    Fallait pas dire mais c'était juste un putain d'handicapé. Il lui fallait une canne et pas mal de précautions rien que pour pisser droit. Alors courir dans les escaliers pouvait paraître bien dangereux. Et bien évidemment, flanqué d'un connard de sportif, Hammer ne pouvait que souffrir. Ainsi il fut à peine surpris lorsque son nez fit connaissance avec la quatorzième marche de l'escalier sud. Toutefois il fit un peu plus étonné quand il découvrit l'angle anormal que formait son bras gauche. Tiens je m'en souvenais pas comme ça de celui-là. Il n'avait pas hurlé tout de suite, peut-être grâce à l'endorphine générée par la chute. Au début il ne sentit rien. Puis il hurla à la mort, se calma, jura à l'encontre de Shark qui, il le savait, oscillait entre l'inquiétude et l'amusement. Il se fit traîner comme un chargement de patates, insista pour récupérer sa canne en aluminium de sa main valide et sombra dans un état second.

    — Putain, putain, putain, putain, putain, putain, putain, putain. fit-il pertinement remarquer tandis qu'on lui plâtrait l'avant bras.

    Dans la vie, il y a des cactus des imprévus qui font qu'on doit revoir toute sa manière de déambuler dans son monde. Dans le cas de Hammer cela s'appliquait à la lettre. Comment voulez-vous qu'un crétin boiteux puisse utiliser une canne de son bras brisé en deux endroits ? Et c'était donc avec un sourire particulièrement satisfait que Smoke et Moriarty leur avaient présenté la chaise roulante.

    C'était une grosse chose anonyme et terrifiante, de celle qui vous fait immédiatement penser à Corky ou à mère-grand. Shark qui avait commencé à rire fut stoppé net : il avait le devoir, pour avoir été en partie responsable de l'accident, d'assister Hammer dans tous ses déplacements. On lui fournit un mot pour excuser tous ses futurs retards aux cours. La boxeur blêmit, attrapa la papier qui se froissa un peu entre ses paluches. Hammer lâcha un ricanement qui pouvait être retranscrit par gnehehe. Et c'est parti petit Hephaïstos, putain de connard de Dieu difforme et boiteux.

    Fallait croire que même avec ça Shark se sentait redevable. Ou alors il avait flairé la bonne affaire. Comme tous les prolos, estimait Hammer en laçant ses péniches de chaussures, le Shape avait des prédispositions naturelles pour la bricolage et la mécanique. Alors qu'il vérifiait son apparence dans le miroir de leur chambre, il tendit d'habitude la main vers sa canne qui luisait au soleil de novembre. Il arqua un sourcil fulminant quand il ne put la caler dans sa main et entreprit son laborieux chemin vers les caves.

    Pourquoi les caves ? Pourquoi de putain de merde dans les caves ? Pourquoi trois volées d'escaliers de plus en plus abruptes ? Il était convaincu que Shark l'avait fait exprès et grogna entre ses dents, tandis qu'il descendait marche par marche, comme une monstrueux nourisson, oh toi tu vas prendre.

    Quand il entra dans le local abandonné réquisitionné, il marqua une pause en son seuil. Shark torse nu ne lui évoquait rien de bon et il s'agissait également de retrouver son souffle. Alors qu'il cherchait de quoi assommer le Shape, son regard grisâtre balayant la pièce, il découvrit la Magnifique, marqua une pause, se traîna jusqu'à elle, poussant de sa main valide Shark par les épaules pour mieux en admirer les courbes chromées.

    — Arrête de me coller, on va croire qu'on est pédés.

    Puis il s'installa en propriétaire sur le skaï bon marché de la Magnifique, croissant ses jambes, s'aidant bien entendu de sa main valide pour soulever sa patte morte. Il alluma lentement une clope avec une allumette, c'était tellement plus rétro, tira une bouffée tout en secouant le petit baton de feu et fixa son regard snobinard dans les yeux de son ami.

    — Et maintenant, génie, tu vas la sortir comment de la cave cette merveille ?

♔ ♔ ♔



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The rocket chair - Hammer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Lieux Secondaires :: ♔ Cave-