Partagez | 
 

 Take (me) ♥ {100%}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: Take (me) ♥ {100%} Mer 25 Mai - 11:43

« Créer, c'est vivre deux fois. »

PSEUDONYME : Take.
NOM : Ceney.
PRÉNOM(S) : Terence Galadriel.
QI: 187.
DATE DE NAISSANCE : 03 / 10
ÂGE : 24 ans.
SEXE (✔) : ✔ M  ❒ F
ORIGINES : Françaises.
RÔLE : Surveillant.

« Dans le noir, toutes les couleurs s'accordent. »


Couleur des cheveux : Noirs/Bruns foncés.
Couleur de la peau : Pâle.
Tatouage/Piercing ? : Rien à l'horizon coté tatouages. Après, piercings aux oreilles, évidemment.
Couleur des yeux : Noisettes.
Taille en centimètres : 185.
Corpulence: Squelettique, ahah... non, plutôt mince.

« La connaissance parle, mais la sagesse écoute. »


Apaisant
Curieux
Fidèle
Habile
Compréhensible
A l'écoute
    Égoïste
    Hésitant
    Blasé
    Menteur
    Susceptible
    Méfiant

A force de raconter les traits de caractère et la vie des autres, on finit toujours par se noyer. Se perdre dans cette personne, ne plus se sentir. Take, c'est ce genre de type qui s'incruste dans votre vie, curieux comme il est, ne vous lâche plus d'une semelle rien que pour en savoir encore plus sur vous. Même si vous en avez marre de lui, il ne partira que s'il en a plein les bottes de vous courir après pour ne rien obtenir. C'est l'une des rares personnes à s'intéresser à vous. L'une des rares personnes qui vous donnera l'attention qu'il vous faudra.
Take, ou le calmant (voire drogue) de plusieurs personnes en même temps. En le regardant, vous avez une impression de chaleur au fond de vous. Un radiateur tout près ? Non, juste Terence. Pourtant, il n'a pas l'apparence d'un médicament ou d'un chauffage. Il en a juste les effets physiques. Un homme aussi beau que lui... comme s'il allait énerver les gens. Son visage d'un calme et d'une impassibilité terrible. C'est certainement ce qui fait qu'il est lui.
Mais ses airs calme ne le font pas être coincés. Vous le retrouvez souvent en boites ou dans un bar pour s'amuser avec les quelques personnes présentes. Des hommes en priorité. Parce qu'il n'a jamais pensé aux femmes (et il n'a surtout pas testé une femme). Vous le voyez dans un bar aussi souvent que vous le voyez dans une bibliothèque ou une chambre d'hôtel. Vous le voyez se dandiner sur la piste de danse à quelques pas de vous. L'érotisme de ses déhanchés, l'habilité de ses mouvements... littéralement parfait, même s'il en est tout autre.
Sa compréhension dès qu'il vous écoute, autant le jour que la nuit, sa délicieuse langue lapant ses lèvres pour passer le temps alors qu'il entend vaguement ce que vous dites, acquiesçant et donnant des conseils tout à fait à côté qui s'avèrent très efficaces... la capacité d'écoute hors norme qu'il a obtenu après maintes années de concentration. L'extase d'y être arrivé, toujours plus haute.

Son horrible égoïsme le bouffant de l'intérieur, le fait qu'il se fiche des gens qu'il ne connait pas, le fait qu'il se fiche des actualités du monde, le fait qu'il ne partage rien, qu'il ne donne rien, qu'il brûle votre être dès que vous lui demandez quelque chose de matériel. Jamais de la vie.
Ses airs hautains alors qu'il est tout hésitant, qu'il ne sait jamais réellement quoi dire dès qu'on l'interpelle, qu'on lui parle. Son bug continuel qui atteint son cerveau au plus profond de ses neurones dès que vous le frôlez.
Sa méfiance maladive envers les autres. La peur du mensonge, la peur des mauvais coups. Son éternelle envie d'assassiner les gens rien que pour ne plus les croiser. Une délivrance.
Ses airs blasés dès qu'il regarde les autres, qu'il constate des évènements stupides, dès qu'il voit un SDF, dès qu'il voit tout simplement des filles, aussi. Comme un dégoût.
Ses mensonges continuels alors qu'il en a lui-même peur. Son beau faux-cuïsme juste après qu'il vous ait parlé. Ses injures fusionnelles avec ses paroles, ses expressions stupides dès qu'il est en colère, triste, amoureux, jaloux... handicap.
Et son putain de cerveau susceptible. À chaque réflexions, un énervement, une mimique bien à lui, ses jambes qui lui hurlent de fuir loin... Une tapette à leur obéir sur-le-champ, vous voyez son corps se faire de plus en plus petit alors qu'il part, les mains dans les poches, une envie de vous coller ce poing serré dans l'une de ses poches, justement. Et un grognement audible qui vous parvient. Humilité.

Classe


    Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous en supprimant les réponses inutiles. Cette zone sera par la suite éditée par un membre du staff qui vous communiquera ainsi votre classe.


    Définissez vous en une phrase.
    1. Non.


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    1. Une corde.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    1. Les 120 journées de Sodome du Marquis de Sade.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    1. « Ton niveau s'élève à la dérivée d'une constante. »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    1. Faire des private jokes.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.

    1. M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra.

« L'esprit de famille a rendu l'homme carnivore. »


    Je me souviendrai toujours de mon village. Son -petit- espace de vie, sa verdure, son paysage et son calme agréable... J'aimais bien ma belle maison aux volets bleus et aux terrasses remplies de pots de fleurs à l'extérieur. J'aimais autant l'ameublement de la baraque : moderne et sobre. Peut-être devrais-je regretter mon choix d'avoir migré vers le nord. Mais au fond, je ne pense pas que j'aurais pu supporter cet endroit une année de plus. Plus le temps passait, plus je voyais les gens vieillir. C'est la conséquence du temps, certes, mais je n'aurais jamais cru que je me verrais vieillir. Et ne vous fichez pas de moi. Dès que le calme, l'ennui et le manque de communication prend le dessus, vous vous sentez friper littéralement. Et ne parlons pas de comment vous vous voyiez dans un miroir.

    J'avais beau être un fils de bonne famille (je ne me considère plus comme tel), je regrettais vraiment ma famille française. Mon père était bien la seule exception. J'étais pourri gâté par cet homme, délaissé par cette femme. Ma mère. Ou Satan, Lucifer, un piranha, un requin, un monstre. Tout ce que vous voudrez qui sera négatif. Mon père m'a peut-être fait devenir gay, allez savoir. Après tout, je ne restais qu'avec des hommes. Les quartiers fréquentés et branchés de la ville, il les connaissait bien. Mon père était encore jeune lorsque j'avais dans les dix ans. Évidemment, ma mère était beaucoup plus vieille que ma chère génitrice. Sept ou dix ans d'écart, qu'importe, mon père était jeune et voulait encore s'amuser. Avec son fils ou non. Dommage que je ne pouvais pas entrer dans les boites avec lui, mais je m'amusais souvent à l'imaginer là dedans lorsqu'il me laissait tranquillement à la maison. Se remuer sous la musique, sa peau sous les spots fluorescents... Un carnage, une horreur, l'abomination du siècle, le crevage d’œil intensif.. Mais à l'époque, je pensais bien que c'était le meilleur et que personne ne pouvait lui résister. Que voulez-vous, on est con quand on est gosse. N'empêche, c'est comme une dose de coke ce genre de truc.

    Quant à ma mère, cette catin, que puis-je dire sur elle à part que son AVC et sa mort ne m'a.. littéralement rien fait ? Ce que je n'ai pas aimé, c'est la tendre déprime de mon père. Il ne m'amenait plus nulle part, moi, son fils chéri qu'il désirait tant le rendre jeune (vieux) avant l'âge. C'était peut-être le pire moment de sa vie, le pire de la mienne aussi. C'était amusant que ce ne soit en aucun cas pour les mêmes raisons. Ce type... pouvait faire la dépression qu'il voulait. Moi je commençais à peine à me rebellé et à sortir de ma coquille d'homme modèle. J'avais seize ans à l'époque. Et croyez-moi, je n'ai jamais autant été bien que pendant cette année de ma vie. Mon père me manquait peut-être, je m'occupais constamment de lui, mais j'étais quand même heureux. Tant qu'on ne me refilait pas à des gens que je ne connaissais ni d'Eve, ni d'Adam. Une vie sans réels parents n'est pas une vie mauvaise. Mais... au fil du temps, on en ressent les durs effets.

    Et moi, je continuais connement mes études en lettre. Espérant devenir écrivain plus tard. Enfin, on peut toujours rêver. Crève, sale rêve idiot. Tout ce que j'avais réussi à faire était de devenir surveillant dans un orphelinat stupide à Winchester. Grand QI ou non, je pouvais très bien aller ailleurs. Sauf qu'ailleurs, ce n'était pas aussi bien payé qu'ici. Je n'ai aucune honte à aimer l'argent, à être radin et à en prendre soin. Après tout, à part eux, qui m'entretient ?

« L'internet est si grand, si puissant et si inutile que pour certaine personne c'est un parfait substitut à la vie. »


SURNOM(S) : Andy (je me dénonce, lolilol).
DATE DE NAISSANCE : 16 / 03 / 96.
ÂGE : 15 ans : pour ceux qui ont la flemme de compter ♥.
SEXE (✔) : ❒ M ✔ F
AVATAR : Lelouch Lamperouge – Code Geass.
DÉCOUVERTE DU FORUM : Je sais plus. Mais bientôt un an que j'y suis, kufufu ♥.
NOTE SUR 20 DU FORUM : 19,99999...
AUTRE : Et je efjzrgua le CSS. J'voulais faire un truc encore plus beau mais j'ai foiré D: ! *pleure*
Je n'ai pas bâclé mon histoire et je n'ai pas fait à la première personne pour me faciliter la tâche, pas du touuuuut.
Revenir en haut Aller en bas
Moriarty avatar

Sujet: Re: Take (me) ♥ {100%} Sam 28 Mai - 1:20

Alors premièrement, notons que ton personnage est un Alter. Mais ne nous attardons pas, validons cette charmante créature et hurlons alea jacta est ! :3

♔ ♔ ♔


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wammys-house.forums-actifs.net
 

Take (me) ♥ {100%}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» « Te parler du bon temps, qu'est mort & je m'en fous ♥ »
» Patte de Chocolat ♥
» Perle D'Amour ♥
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: archives-