Partagez | 
 

 Instrument de mort ; Near

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Instrument de mort ; Near Ven 22 Avr - 1:01



    Chaque cycliste, même débutant, sait qu'à un moment ou un autre de sa vie il aura rendez-vous avec une portière de voiture.
    PAUL FOURNEL

    Son professeur de théâtre étant absent, Pure avait alors deux heures à tuer. Bien entendu la jeune fille ayant réagi trop tard, la plupart de ses camarades étaient déjà partis se promener en ville, et elle restait seule, comme une brave crétine ahurie. Elle hésita longuement mais la foule qui emplissait déjà la bibliothèque la détourna de ses révisions résignées. C'est ainsi que Pure se retrouva les jambes croisées, étendue tel un chat sur l'un des bancs à l'écart de l'orphelinat. Il faisait encore chaud bien que le soleil déclinait presque à l'oeil nu et l'italienne s'assoupit presque.

    Toutefois, de petites plaintes rouillées lui parvenaient, troublant ses rêveries orangées, lui tirant quelques claquements de langue agacés. Finalement, au prix d'une effort indécent Pure se redressa, la moue aux lèvres, baladant son regard embrumé sur les alentours. Rien ne semblait justifier un tel son jusqu'à ce que la note caractéristique d'un corps s'affalant sur le gravier crissa à ses oreilles. Toutefois aucun cri de désespoir ne lui parvint, ainsi Pure arriva à la conclusion qu'elle avait un mort sur les bras. Avec un soupir d'habituée, oui bienvenue à la Wammy's House, la jeune fille traina ses Derbies jusqu'à rejoindre l'étroit chemin de cailloux qui longeait les entrées de services.

    Le spectacle qu'elle y découvrit la hanta toute son adolescence.

    Voir Angel et End se balader main dans la main, c'était chou, pas choquant. Entrevoir Ember refourguer des imitations d'Iphone c'était habituel, pas choquant. Remarquer un peu de poudre blanche sur la narine droite d'une des nympho du coin c'était écoeurant, pas choquant. Mais Near sur un vélo ça relevait de la science fiction, catégorie délire d'auteur sous LSD. Enfin sur un vélo était un euphémisme.

    Le pré-adolescent, ne se départissant nullement de son air ennuyé, voire carrément endormi, se trouvait effectivement en position de faiblesse face à la machine de guerre, antiquité décolorée, écrasant ses jambes maigrelettes. Pure remarqua quelques accrocs dans le pantalon plus si immaculé que ça du petit garçon. Parce que, après tout, comment mieux décrire le semblant de moue déçue que l'Alter imaginait percevoir sur la lèvre inférieur du successeur ?

    Quelque chose remua au fin fond des entrailles de Pure, un début de détresse la saisit et c'est pourtant avec un naturel déconcertant, qu'elle s'approcha de Near, attrapa le guidon de vélo qu'elle souleva, mais seulement après s'être accroupie et avoir demandé d'une voix plus douce que tout ce qu'on pourrait imagine émaner de Pure :

    « Ca va ? », tout en posant une main légère sur la genou, peut-être écorché, du garçon.

    Ô phrase combien crétine. Quand on se casse la gueule en vélo, la plupart du temps, on aime pas ça. Elle se redressa, laissant la dignité à l'adolescent de se relever seul. Pure jeta un regard sceptique à la carcasse à roue qui avait vu passer les fesses d'au moins trois quart des orphelins. Elle se demanda pour quelle raison saugrenue Near s'était lancé dans l'apprentissage du vélo, seul.

    Elle se souvint. Elle avait dix ans et apprenait à faire du vélo, tardivement, avec sa meilleure amie, patiente petite fille. Ses yeux verts marais fixèrent un instant Near qui, toujours seul, ne connaissait ni les joies de savoir pédaler sur ces démoniaques machines, comme tout le monde ou presque, ni de l'apprendre en bonne compagnie.

    «Je peux t'aider si tu veux. », s'entendit-elle demander.

    Ah. Pure. Cesse donc de fondre pour chaque enfant qui te rappelle ce que tu as été.

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Near
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 14 / 22
Sujet: Re: Instrument de mort ; Near Ven 22 Avr - 1:53


    But there's nothing to lose,
    'cause we're all on a bike and we're cycling through,
    getting off on our injuries - but you gotta get back on it and live it
    and live it to love it and live and love life.
    ____

    L'objet lui avait paru immense. Pas seulement par sa taille, mais par ce qu'il représentait. Une montagne. Un obstacle. Un monstre de ferraille et de plastique, qui sans même un visage le narguait d'un air mesquin. Il lui disait ; "je suis peut-être un jouet, mais tu ne peux pas m'utiliser. Je suis trop grand et trop difficile d'usage pour toi. Tu peux peut-être résoudre des petits puzzles de rien du tout, tu peux peut-être résoudre des équations difficiles, mais moi, tu ne peux pas m'utiliser. Tu peux donner des ordres à tout bout de champ aux gens autour de toi, mais moi, jamais je ne t'obéirais. Par contre, je te rappelle que ton rival, lui, il n'a pas de mal à se servir de moi."

    Oui, il lui disait tout ça. Plus subtilement, certes, et pas aussi agressivement, mais le petit garçon au regard grand et froid s'était assis à côté de son ennemi à roues et ne savait plus réellement que choisir entre s'éloigner, ce qui aurait été sage, et monter dessus, ce qui était du suicide. Lui, il préférait les certitudes. Il n'aimait pas avoir peur, ni avoir mal. Ce vélo représentait ces deux notions et il ne le savait que trop bien. Le sport et l'audace, c'était le domaine de Mello. L'expérience par la douleur, la vitesse, l'absence de réflexion avant d'agir... Et pourtant, cette fois là, sans qu'il ne sache réellement pourquoi, à part peut-être son ego ou sa curiosité, il avait eu le courage de s'approcher du vélo et de s'imaginer dessus.

    Rien que monter dessus s'était avéré être une épreuve terrible en soi. Il ne comprenait pas comment on pouvait apprécier d'avoir un pied qui ne touchait pas le sol ; totalement déséquilibré, la petite boule blanche n'en menait pas large, les mains agrippées sur le guidon, le pied droit sur la pointe des pieds, l'autre dans le vide. Il trouva le vélo terriblement lourd d'un coup. En fait, il savait qu'il aurait dû abandonner à ce moment-là, et oublier tout ça.

    Cette fois-là serait peut-être la première et dernière fois que l'albinos tentait lui-même une aventure pareille pour l'expérience. Le plancher des vaches lui suffisait amplement, et plus jamais il ne prendrait le risque de se blesser physiquement pour faire taire Mello. La première et la dernière fois. Il laisserait ces dangers inutiles aux fous et aux insensés.

    Mais là, il glissait le long du chemin, sans avoir vraiment compris comment il avait pris son envol, et sans réellement avoir cherché à comprendre comment il pourrait garder son équilibre tout en dirigeant le vélo dans la bonne direction ; fixant droit devant lui, seuls ses yeux ronds et ses petits poings serrés sur le guidon pouvaient trahir sa panique. Personne d'autre que lui n'entendait son petit coeur qui battait la chamade alors que soudain le sol rencontra ses genoux et son visage, le vélo s'écrasant contre lui avant de se retrouver plié en deux un peu plus loin.

    Le sol lui parut bien gris. La douleur physique lui déplût hautement. Il resta un moment face contre terre, frémissant à peine, mais profondément agacé de cette souffrance qu'il ne supportait pas. Loin de lui l'envie de pleurer, ou de hurler, ou de faire un caprice. Mais au fond de lui, la déception bouillait. Lorsque le vélo avait échappé à son contrôle, le guidon n'en faisait qu'à sa tête, le monde bougeait de droite à gauche sans l'accord du petit génie, et il ne contrôlait plus rien. Il n'aimait pas ça. Sa peau écorchée lui faisait mal, et ça le vexait de plus belle.

    Une voix, un "ça va" tout doux, une main sur son corps ; le petit garçon redressa la tête d'un coup, et la fixa, d'un regard rond et profond.

    Pure ; "Je peux t'aider si tu veux."

    Near resta un long moment à la regarder, tandis que de ses écorchures s'écoulait un peu de sang, à peine assez pour s'inquiéter, mais déjà trop pour qu'il ne se sente à l'aise. Il aurait préféré que personne ne le voit dans cet état, mais il aurait pu tomber sur pire, et il le savait. S'il ne se souvenait pas de son nom, il voyait à son visage qu'elle n'aurait pas la stupidité de se moquer de lui pour l'instant.

    Near ; "... J'ai glissé. Je n'ai pas besoin d'aide. Mais ça pique."

    Non, c'est vrai ? Le garçonnet tourna un peu la tête vers ses écorchures, puis vers le vélo. Peut-être aurait-il dû ajouter les roulettes stabilisatrices...


♔ ♔ ♔





The universe works on a math equation
that never even ever really even ends in the end
Infinity spirals out creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/965492/Kaori-same
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Instrument de mort ; Near Ven 22 Avr - 2:27


    Quand on tombe, on ne tombe jamais bien.
    ALEXANDRE DUMAS

    Les sparadraps, la soeur de Pure en mettait tout le temps. Une fois, elle avait retrouvé la gamine un pansement estampillé Winnie The Pooh sur le front. Quand elle lui avait demandé pourquoi, la petite fille avait répondu, en roulant des yeux devant une telle ignorance, qu'elle avait mal à la tête. Forcément.

    Le garçon, sûrement, et peut-être même à juste titre, atteint dans son intime ego, envoya paître Pure qui ne se sourcilla même pas. Elle plaça la machine sur le support métallique qui grinça en signe de protestation, à laquelle la jeune fille répondu par un « crotte » bien senti, agrémenté d'une grimace.

    « J'ai glissé. « avec panache » Je n'ai pas besoin d'aide.»

    Pure se contenta de lui répondre par un très léger haussement de sourcil, aimable tout du moins, loin d'elle l'idée de se moquer de lui. il était étonnant qu'un jeune adolescent qu'on disait renfermé, d'une neutralité à toute épreuve, puisse ainsi démontrer d'une si touchant humanité. Ca ne surpris par la jeune fille qui avait partagé la première quinzaine d'années de sa vie avec un frère autiste.

    « Mais ça pique. »

    C'était atrocement mignon, même venant de sa part, et c'est pourquoi notre héroïne au coeur faible finit par s'accroupir à nouveau auprès de l'être le plus proche de Stephen Hawking de toute la Grande Bretagne. Si ça vous met par la pression, ça. Elle établit docilement le contact visuel, même si Near tarda à fixer son regard intelligent dans le sien.

    « Tu veux bien me laisser voir ? », lui demanda-telle tout en retroussant avec délicatesse le bas du pantalon du gosse.

    MammaPure constata de la petitesse de la blessure, penchant la tête, presque rassurée et se redressa comme si de rien était. Pas la peine d'en faire tout un fromage ou le génie allait mourir de honte. Ses genoux craquèrent désagréablement, elle étendit instinctivement ses bras au-dessus de sa tête, s'étirant paresseusement et retourna à la contemplation du responsable de tant de sang versé.

    Religieusement elle inspecta la chaîne, vérifiant ainsi qu'il n'était pas tombé simplement parce qu'elle avait déraillé, baissa la selle à un niveau qu'elle jugea raisonnable et, pour finir, replia la béquille avant d'aller se placer derrière le vélo, se saisissant du porte bagage arrière, et de s'adresser à Near, de façon péremptoire :

    « Monte. Je te tiendrai les premier mètres. Avec un peu de vitesse ça ira tout seul »

    Elle chercha à faire une comparaison nerd, avec la vitesse, les forces et la pénétration de l'air, mais rien ne lui vint autre à l'esprit qu'une sourire léger et encourageant, distant mais respectueux.



♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Near
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 14 / 22
Sujet: Re: Instrument de mort ; Near Lun 2 Mai - 11:56



    En général, le petit garçon n'aurait pas aimé qu'on l'envahisse ainsi et qu'on s'occupe de lui. L'infirmière elle-même avait droit à un regard d'une froideur extrême, et à quelques mouvements de recul à peine discernables. Là, assis par terre, salissant ses vêtements blancs, il se contenta de se crisper légèrement quand la jeune demoiselle affectueuse lui proposa de s'occuper de lui et de sa blessure. Il aurait préféré, certes, qu'elle se mêle de ses affaires, et qu'elle s'éloigne. Et en même temps... Rester assis là tout seul, avec le genou douloureux, ça ne lui aurait pas plu non plus. La solitude avait de nombreux désagréments, et parfois il tolérait de s'en sortir, pour la bonne cause. Et aussi parce qu'il avait mal et qu'il avait peur. Le gros vélo semblait le dominer de toute sa hauteur, et plus jamais il ne voudrait monter dessus. Inutile de se jeter en connaissance de cause sur un instrument de torture, n'est-ce pas ? Son ego l'avait poussé à essayer, mais maintenant son intellect et son bon sens allaient le retenir.

    Il plissa légèrement une paupière quand Pure retroussa son pantalon et il détourna les yeux pour ne pas avoir à regarder lui-même. Oh, il n'avait pas peur du sang, non. Enfin, pas de celui des autres en tous cas. Mais regarder sa propre chair déchirée, il n'avait pas l'habitude, et il n'y tenait pas du tout. Il fixa donc obstinément l'horizon derrière la brunette qui se rendait compte qu'un peu de sang étalé ne signifiait pas forcément une blessure profonde et purulente. L'albinos ne la regardait pas, il ne put donc pas voir qu'elle semblait rassurée. Il aurait voulu exiger d'être désinfecté, mais aucun son ne sortit de sa bouche, car à peine l'avait-il ouverte mollement que la demoiselle lui coupa la parole ;

    Pure : « Monte. Je te tiendrai les premiers mètres. Avec un peu de vitesse ça ira tout seul. »

    Il la fixa alors soudainement, comme si devant lui se tenait le Diable en personne. Monter ? Premiers mètres ? Vitesse ?
    Etait-elle devenue folle ? Elle ne lui paraissait plus du tout rassurante à cet instant, et il se renfrogna, serrant ses genoux contre son visage, entre ses petits doigts. Elle ne pouvait plus voir que ses yeux, à moitié cachés par ses cheveux immaculés, qui la regardaient d'un air presque torve.

    Near : « Il est hors de question que je remonte dessus. Parce que j'ai peur. »

    Ca, il n'avait jamais ressenti la moindre honte à l'admettre. Pure n'avait plus qu'à l'attraper par la peau du cou tel un chaton pour le forcer à remonter sur le vélo, et il doutait fort qu'elle y arriverait. D'ailleurs, il savait qu'elle n'essayerait même pas.

    N'est-ce pas ?...





♔ ♔ ♔





The universe works on a math equation
that never even ever really even ends in the end
Infinity spirals out creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/965492/Kaori-same
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Instrument de mort ; Near Mar 25 Oct - 12:41

    Et pour la première fois de son existence à la Wammy's House, Pure adressa un rictus particulièrement peu engageant à Near. Il y a avait de tout dans ce sourire. Du défi, un soupçon de moquerie, mais surtout un message très clair.

      « Bien sûr que tu vas y remonter. »

    Et c'était sans appel, aucun. Pour finir elle lâcha un petit rire, comme pour excuser son accès de folie. Pure tapota la selle d'un avec un clin d'oeil qui se voulait encourageant, se donnant l'impression d'être dans une pub pour Blédina, du côté des mamans. Finalement, tapotant à nouveau la selle, elle lui susurra tendrement, comme une confidence.

      « Je parie que Mello serait bouché bée »

    C'était à la fois stupide et bien trouvé. Near, heureux propriétaire d'un quotient intellectuel supérieur à celui d'Einstein, se laisserait-il piégé par un procédé si enfantin ? Peut-être pas le successeur. Mais l'enfant oui. La jeune fille ne savait elle-même pas pourquoi elle insistait autant. Surtout que ses seuls rapport avec Near se limitaient à la réparation occasionnelle d'un de ses jouets, brisés par mégarde ou sadisme. Et puis elle le regarda. Pour de vrai. Elle vit l'enfant et la peur, une solitude et un désintérêt pour les choses matérielles.

    Et elle se souvint que son frère n'avait jamais su faire de vélo.

    Son ventre se contracta. Elle remit en place la béquille, hésita, se raffermit, fit mine que tout allait bien et s'assit en tailleur à côté de Near, une ultime fois.

      « C'est justement parce que tu as peur qu'il faut recommencer. »

    Non, l'Alter n'était pas masochiste, mais elle se rappelait instinctivement d'une phrase bateau entendu il y a des siècles dans un Disney : le vrai courage c'est d'affronter sa peur. Mais elle ne pensait pas vraiment à cela. Plutôt aux regrets que pouvaient engendrer la peur. Elle se sentit un peu hypocrite d'aider ce garçon, comme si elle ne cherchait qu'à pallier ses manquements passés, comme si elle désirait simplement être en paix personnelle. De nouveau elle darda son regard vert sur lui. Et lui sourit.

      « Je ne te laisserai plus tomber. »

    C'est promis. Ne t'en fais pas. Je suis là. Tout ira bien.

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Near
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 14 / 22
Sujet: Re: Instrument de mort ; Near Dim 12 Jan - 0:00

original soundtrack - Instrument de mort


A little bit of pain is good for you. I feel alive. Everybody needs struggle. Once you overcome an obstacle, you springboard into the future.

Ce petit bout de femme avait réussi l'exploit de capter presque entièrement l'attention du petit génie. Pourquoi insistait-elle ? Elle semblait animée du besoin irrépressible de lui prouver qu'il pouvait le faire, qu'il était capable de remonter sur cette machine infernale, persuadée jusqu'au bout des ongles qu'il aurait le courage de réussir. Elle pétillait, un petit air à la fois espiègle et attendri sur son visage doux, que son vis-à-vis assis par terre avec le genou en sang fixait, pour essayer de comprendre quels intérêts la motivaient.

Elle tentait la provocation de l'orpheline de Wammy's House cherchant à tester les limites de celui qui tenait la tête du podium, jouait la carte de l'assurance maternelle d'une jeune femme avec son deuxième né moins téméraire que l'aîné, et usait avec brio de la douceur de la grande soeur. Pourquoi ?

L'idée même de la sympathie ne lui traversait pas l'esprit.
Tout simplement parce que lors des interactions sociales, son esprit suivait un raisonnement extrêmement simple : "cet individu de sexe féminin tente de m'obliger à effectuer une action contre ma volonté et allant à l'encontre de ma sécurité physique immédiate. Elle ne pense donc pas à mon bien être et cherche à me nuire." Les réflexions psychologiques à la Disney ne lui passaient pas vraiment par la tête. D'ailleurs, il ne les avait même pas vus.

Le petit être se renfrogna un peu, toujours assis en boule sur le sol, les deux genoux repliés, et les mains posées dessus, les doigts légèrement éloignés de ses écorchures. Un gosse têtu et loin d'être courageux. Mello n'aurait qu'à rire ; mais aux yeux du gamin qu'était Near à cette époque, il valait mieux être un pleutre en sécurité qu'un téméraire mort.

Pure : « Je ne te laisserai plus tomber. »

Near : « ... Non. Je te le donne si tu le veux. Moi je n'en ai plus besoin. »

Il détourna légèrement les yeux en parlant, fixant un point dans le vide, sur le sol parsemé de pétales de fleurs mortes.
Il ne voulait plus jamais ressentir la sensation de chute.

♔ ♔ ♔





The universe works on a math equation
that never even ever really even ends in the end
Infinity spirals out creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/965492/Kaori-same
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Instrument de mort ; Near

Revenir en haut Aller en bas
 

Instrument de mort ; Near

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Extérieur :: ♔ Jardins :: parc & cour-