Partagez | 
 

 Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ginger
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D) Mer 16 Fév - 13:39

Pourriez vous remplacer mon pseudo en Ginger svp ?

Identité

PSEUDONYME : Ginger
NOM : Ahern
PRÉNOM(S) : Gabrielle
QI: 182
DATE DE NAISSANCE : 12 / 08
ÂGE : 17 ans
SEXE (✔) : ❒ M ✔ F
ORIGINE : Américaine (New-Yorkaise)

Physique


Couleur des cheveux :châtain caramel
Couleur de la peau : diaphane
Tatouage/Piercing ? :un petit papillon aux creux des reins
Couleur des yeux : noisette aux reflets doré
Taille en centimètres : 1m59
Corpulence:maigre (planche à pain)

Caractère


Persévérante
Travailleuse
Obstinée
Franche
Touchante

    Perfectionniste
    Vulnérable
    Associale
    Fragile
    Passionée

Ginger semble parfaite. C’est le modèle même de la fille studieuse et travailleuse. Elle semble n’avoir vécu que dans le moule qui la faite, dans un univers où on travaille pour avoir des bonnes notes, où on ne fait pas de bêtises, où on se donne dans sa passion pour la réussir. On réussit tout. On est parfaite. Sans défaut. Bonne élève au QI impressionnant, gentille fille, bonne danseuse. Parfaite. Perfection. Perfection. Perfection. Ginger n’a que ce mot à la bouche ; la perfection. Toujours faire de son mieux. Toujours plus. Pas une petite quantité. Non tout. Jamais assez. Jamais suffisant. Il faut sans cesse faire des efforts pour Ginger, il faut avoir des bonnes notes parce qu’elles peuvent vous ouvrir des portes. Il faut être gentille si les gens le veulent, parce que ça vous aidera. Il faut bien travailler, ne rien dire, être gentille parce que tout ça l’aidera dans sa quête de la perfection. De la perfection envers la danse. Ginger ne vit que pour la danse, tout ce qu’elle fait n’est que pour la danse.

C’est une passion, une passion dévorante pour Ginger qui prend possession de tout son être, qui embrume son esprit pour ne lui ordonner qu’une chose : être la meilleure. Il faut qu’elle donne toutes ses tripes, qu’elle se relève, qu’elle continue…même si elle a mal, même si elle est fatiguée, même si elle est blessée. Il faut qu’elle continue à danser, parce qu’il n’y a que ça pour elle. La danse est tout pour Ginger, quand elle danse Gabrielle se sent vivante, heureuse, elle exprime tout par la danse. Chaque pas, chaque mouvement dévoile son âme, quand elle danse Ginger est touchante. L’américaine est touchante car dans sa danse on voit de la fragilité, de la grâce et de l’obstination, elle est comme une petite fille accrochée à son rêve, à sa passion.

Ginger est obstinée, travailleuse, persévérante…elle n’abandonne jamais. Quand on lui demande de faire telles chorégraphies, tels pas, tels enchainés ; elle les fait avec acharnement, elle pousse son corps jusqu’à ses limites uniquement pour sentir cette ivresse qui prend possession d’elle quand elle est sur scène, quand elle danse, quand elle s’abandonne à cette passion.

Ginger aime danser toutes les danses, que ça soit de la danse classique, hip hop ou jazz…elle les essaye toutes, elle les danse toutes, elle les aime toutes. Car elle lui permette de danser et de s’enivrer encore plus de sa passion. Ginger est désagréable avec autrui, elle n'arrive pas à établir le contact avec les gens, hormis si ceux-ci sont des danseurs, des membres de son groupe ou qu'ils ont su l'apprivoiser. Tous ce que Ginger sait faire: sait danser.

Mais Ginger se donne trop dans sa passion, elle est TROP passionnée, TROP perfectionniste, elle s’investie TROP dans sa passion. Gabrielle possède un talent qui est aussi son point faible : sa passion pour la danse. Elle ne vit que de ça, elle est prête à sécher des cours, à ne plus manger, à ne plus dormir rien que pour atteindre le degré de perfection qu’elle sait fixer. Ginger est prête à se détruire pour arriver à danser à la perfection. Quand elle danse, elle est heureuse, sereine, possédée par sa danse…mais quand tout s’arrête, Ginger angoisse, s’inquiète. A-t-elle bien dansé ? A-t-elle été à la hauteur ? Si la réponse est oui, Ginger respire, elle se détend et s’entraine avec plus de calme, moins d’acharnement. Mais si la réponse est non, Ginger pleure, redouble ses efforts, travaille avec encore plus d’acharnement…jusqu’à finir à l’infirmerie, s’évanouir, en mourir. L’échec est sa peur, l’imperfection est sa hantise…la danse la rend vulnérable, fragile, instable…C’est si facile de la faire pleurer, s’énerver, déprimer en lui disant ces mots : « Il faut que tu progresses encore. Ce n’est pas ça, tu as mal compris. Ce rôle n’est pas pour toi. Elle danse mieux que toi. Tu es la danseuse la plus minable que j’ai jamais vu. »

Ginger a besoin de danser, par plaisir, mais aussi par reconnaissance.

Classe


    Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous en supprimant les réponses inutiles. Cette zone sera par la suite éditée par un membre du staff qui vous communiquera ainsi votre classe.


    Définissez vous en une phrase.
    1. Sérieusement, t'as pas quelque chose d'autre à faire que me demander ça ?


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    1. Une corde.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    1. H2G2 : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy de Douglas Adams.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    1. « Plus vite ! Hé que ça saute ! Allez ! Merde ! »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    1. N'avoir aucune notion du temps.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.
    1. M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra…

Histoire


Memory-Sugarcult
Gabrielle,4 ans, New-York.

-Maman ! Maman ! Regarde comme les danseuses dansent bien. Tu as vu ?
-Oui ma chérie j'ai vu, murmura Nancy avec difficulté.

Elle avait emmené sa fille à son ancienne école de danse, pour lui montrer ce que Maman faisait avant son accident. Nancy inspira une grande rasade d'air pour se calmer, pour résister à cette envie de pleurer quand elle voyait toutes ses filles qui dansaient inlassablement vers un destin grandiose rythmé par les ovations et le crépitement des applaudissements. Elle n'avait pas ce destin, elle n'avait pu le saisir. A cause d'un stupide accident, ses rêves s'étaient brisés comme un miroir se brise. Petits morceaux de verre, qui à chaque instant la piquaient pour lui rappeler sa malchance. Lors d'une répétition, Nancy s'était cassé la rotule. Plus de danse. Adieu la danseuse étoile. Adieu le premier rôle pour lequel elle travaillait avec tant d'ardeur. Adieu la danse. Bonjour les regrets et la vie amère.
Elle observa Gabrielle. Elle avait collé son visage sur la vitre pour mieux voir la leçon, ses yeux noisettes pétillaient de bonheur, un sourire avide éclairait sa bouche. Nancy eu la sensation de se revoir petite, les yeux brillant à l'idée de danser.

-Maman, demanda Gabrielle. Tu crois que je pourrais faire, moi aussi, de la danse ?

Nancy regarda sa fille avec attention. Gabrielle voulait faire de la danse. Elle aimait la danse. L'ancienne danseuse commença à voir en sa fille un moyen de se venger de cet accident. Oui elle danserait. Elle danserait par le biais de sa fille.

-Tu es vraiment sûr ma puce ?
-Oui maman. Je voudrais danser comme elles. Je suis sûr que je deviendrai aussi douée, même meilleure qu'elles. Je veux danser.
-Je vais en discuter avec ton père ce soir mon ange, répondit Nancy. Mais ne t'en fait pas je suis d'accord pour que tu fasses ce qui te plaît.

Gabrielle retourna à sa contemplation des danseuses. Elle allait danser. Elle sourit. La joie et l'excitation prenaient possession de son corps. Mon Dieu qu'elle avait hâte d'enfiler son tutu, de danser, de s'entraîner. Ses mains tremblaient légèrement, elle voulait DANSER; Du haut de ses quatre ans, Gabrielle savait que la danse lui PLAISAIT. Oui elle voulait danser. Maman était d'accord pour qu'elle danse. Alors elle pourrait danser, danser et devenir la meilleure. Parce qu'elle aimait ça.
Nancy regarda sa fille avec un sourire. Oui Gabrielle allait danser, parce qu'elle aimait ça. Elle était comme elle quand elle n'était qu'une enfant. Elle pouvait palper le désir de sa fille. Ce désir pour la danse qui allait bientôt laisser place à une passion dévorante pour cet art. Gabrielle danserait et Nancy l'encouragerait, lui donnerait des conseils...Elle ferait tout pour que ça fille devienne ce qu'elle n'avait pu devenir. Elle utiliserait la PASSION de sa FILLE pour reconstruire ses rêves brisés.

***
Gabrielle,10 ans,New-York

-Plus de grâce Sally. Chelsea moins vite! Gabrielle mets-toi plus sur tes pointes ! Oui...comme ça bien.

Gabrielle écoutait avec attention les ordres de son professeur. Son visage, parsemé de tâches de rousseur, était rougi par l'effort mais ses yeux noisette brillaient de détermination. Elle reprit son enchaînement, essayant d'exécuter à la lettre tous les conseils de Mr. Abbot. Elle se laissa emporter par la musique dans le fond de la salle, par la joie qui se distillait dans ses veines, par cette ivresse qui la possédait quand elle dansait, puis elle fit son enchaînement avec plus de conviction. Une fois. Deux fois. Trois fois.

-Bien Gabrielle. Tu as compris. C'est bon, attend que tes camarades le refassent.

Gabrielle eût un petit sourire de fierté et de bonheur. Elle alla dans un coin de la salle avec les autres filles de son âge, qui avait réussi avant elle l'enchaînement, et fit quelques échauffements en attendant la fin du cours. Cela faisait maintenant six ans qu'elle faisait de la danse classique. Six ans qu'elle s'entraînait avec obstination dans cet art. De toutes les élèves, Gabrielle était la fille la plus travailleuse, elle avait aussi une manière de danser...c'était comme si elle racontait une histoire, dévoilait son âme, exprimait ses sentiments les plus intimes à celui qui la voyait danser. Oui la danse était sa passion. Sa vie.
La fin du cours arriva, toutes les élèves rangeaient leurs affaires, se massaient les membres endoloris après trois heures de cours, parlaient dans les vestiaires. Gabrielle se changeait en silence, dans son coin, participant de temps en temps à la conversation. Elle n'était pas douée dans les rapports humains, elle n'avait jamais eut beaucoup d'amis. Elle ne savait que danser, elle n'était douée que dans la danse. Sortie du contexte de la danse, Gabrielle devenait une grande maladroite, une fille timide.
Une des filles s'approcha d'elle et lui annonça que Mr.Abbot voulait la voir. Surprise, Gabrielle termina de se changer avec inquiétude.

-Vous vouliez me voir monsieur ?
-Oui Gabrielle. Je voulais te reparler du sujet de la semaine dernière. Tu voulais savoir si tu pouvais faire une autre danse en plus de la danse classique ?
-Oui. Je voudrais connaître d'autres types de danses. J'en ai parlé à ma mère et elle ne semblait pas d'accord. Pourtant je pense que si je continue à travailler comme ça j'y arriverai.
-Tu as un excellent niveau Gabrielle. Je pense que tu arriveras à travailler deux danses différentes sans difficultés si tu gardes le même niveau. Mais néanmoins à un moment tu devras choisir entre les deux si jamais tu veux atteindre un niveau élevé.
-Pour l'instant je pense que j'y arriverai.
-Comme tu es persévérante, je pense que tu y arriveras pour le moment, si tu ne te relâches pas dans mes cours. Tu pourras dire à ta mère que je n’ai pas vue d'inconvénient à ce que tu fasses une autre danse.
-Merci monsieur.

Gabrielle quitta l'école de danse avec un petit sourire malicieux.
***
**
*

-Alors comme ça ton professeur t'as dit oui ?!
-Maman...
-Non ! Je ne veux rien entendre ! Puisque tu penses être capable de faire deux choses en même tant...va s'y. Mais ne pense pas que tu as un assez grand talent pour pouvoir te vanter de faire deux danses opposées.

Gabrielle resta silencieuse et mangea en silence. La réplique de sa mère lui avait fait mal, c'était comme un coup de poignard dans le ventre. Elle avala la boule qui se formait dans sa gorge. Chaque fois sa mère la rabaissait. Jamais ses efforts n'étaient récompensés. Chaque effort pour danser à la perfection, pour s'améliorer...jamais ce n'était suffisant. Pourtant Mr.Abbot, son père, ses rares amis, la félicitaient toujours. Mais sa mère semblait la mépriser, jamais elle n'était contente du talent de sa fille. De ce don qu'elle avait pour la danse. Gabrielle se sentait si minable, elle avait envie de se griffer, de s'arracher les cheveux, de se faire mal...en espérant qu'elle en attendrait la perfection. Cette perfection que sa mère voulait voir en elle.
En fait Nancy crevait de jalousie de voir sa fille si talentueuse dans cet art, qu'elle ne pourrait plus exercer. Gabrielle était sans aucun doute pourvue d'un don pour la danse. Un don qui lui échappait, avec lequel elle ne pourrait réaliser ses rêves car sa fille essayait de réaliser les siens avec. Non, il fallait que Gabrielle reste sous l'emprise, sous les désirs de Nancy. Et si elle pouvait la dévaloriser, lui faire perdre confiance pour la garder...alors Nancy continuerait à la blesser sans regret.
***
**
*

Gabrielle regarda avec attention la porte. C'était une porte simple, dans une bâtisse de Greenwich village simple, avec une plaque sobre, expliquant la fonction du bâtiment. Sa deuxième école de danse était sous ses yeux, elle n'avait qu'à sortir de la voiture, traverser la rue et franchir la porte pour découvrir une nouvelle façon de concevoir la danse. Pourtant elle ne voulait pas quitter le siège arrière, elle avait mal au ventre, elle avait peur. Son père se retourna vers elle avec surprise.

-Eh bien qu'est-ce qui t'arrive Gaby ?
-Tu crois que j'y arriverai Papa ? Tu crois que je serais toujours une bonne danseuse dans les deux domaines ?

Christopher Ahern observa sa fille avec un sourire tendre. Du haut de ses dix ans, Gabrielle faisait preuve d'une incroyable maturité pour tout ce qui touchait à la danse, elle voulait si bien réussir qu'un rien l'angoissait. Il lui tapota la tête avec tendresse.

-Ne soit pas idiote. Tu es la meilleure danseuse que j'ai vu. Et tu réussiras parce que tu aimes la danse. Et si tu n'arrives pas à faire certaines choses, tu les réussiras à un moment car tu as de la volonté. Et c'est ce qui fait une bonne danseuse.
-T'en es sûr ?
- Sûr et certain. Allez file, je dois aller au bureau.

Gabrielle inspira puis descendit de la voiture et entra dans l'école. Elle alla voir l'accueil et demanda d'une voix timide où était le cours de Mr.Keys. On lui indiqua une salle et, après avoir bien soufflé, elle entra. Des enfants de son âge se préparaient pour le cours, discutaient, s'échauffaient. Un homme noir et musclé arriva derrière Gabrielle. Sa voix était grave, douce et ferme.

-Que fais-tu ici ?
-Je suis Gabrielle Ahern...J-Je viens pour le cours...
-La petite danseuse étoile. Monsieur Abbot m'a parlé de toi. Va te préparer et reviens avant cinq minutes, sinon je m'énerverai compris ?
-Compris.

Gabrielle alla vers les vestiaires avec excitation. Une autre vision de la danse s'offrait à elle...mais toute aussi excitante pour elle. Elle prouverait à sa mère, qu'elle arriverait à danser dans deux domaines opposés. Oui elle serait une excellente danseuse.
***
Club can't Handle me-Flo Rida
Gabrielle, 13 ans, New-York


-…alors Mr.Keys m’a proposé d’avoir un des rôles principaux ! Je suis trop contente !! Il m’a dit que j’avais beaucoup progressé !
- Je vois que ça te plait autant que la danse classique, remarqua Christopher avec un sourire amusé.
-C’est vrai j’aime beaucoup parce que…comment dire ? C’est différent et en même tant ça le même but : exprimer des émotions par la danse. Au départ j’avais peur de ne pas être à la hauteur mais je me rends compte que j’aime le jazz et le classique…alors je me donne à fond.
-Tu es douée. Je l’avais dit.

Gabrielle sourit à son père, qui lui ébouriffa la tête, avant de se concentrer de nouveau sur le match amical de base ball qu’ils faisaient avec leurs amis dans Central Park. Elle se sentait heureuse ; son père reconnaissait qu’elle dansait bien, ses deux professeurs lui avaient donné des rôles importants dans les deux spectacles de fin d’année et elle était heureuse. Elle dansait et elle ne regrettait pas ce qu’elle faisait. C’est ce qui comptait. L’adolescente regarda avec amusement son père rejoindre la partie, il faisait beau, le printemps était là…tout allait bien. Nancy s’avança soudain vers elle.

-Gabrielle ?
-Maman ?
-Tu sais je crois que tu n’aurais pas dû venir avec nous à ce pique-nique. Tu dois te reposer et te préparer pour tes deux spectacles…surtout que tu es encore loin du niveau requis pour danser devant un public.

Gabrielle resta un moment silencieuse et dévisagea avec attention sa mère. Elle serra de toutes ses forces la batte de base ball, pendant une seconde, elle eût envie de la frapper avec. Toujours ces piques désagréables. Toujours des répliques assassines. Et pourquoi ? Pourquoi sa mère s’amusait à la blesser dans ce qu’elle aimait. Soudain tout ce qu’il l’entourait lui parut terne. Elle devait faire plus d’efforts. Nancy avait raison. Même si c’était une sale pute.

-Très bien. Donne-moi les clés et je rentre à la maison.

Gabrielle quitta la pelouse et marcha vers la sortie du parc. Elle sentait une boule se formait dans sa gorge, les larmes commençaient à venir, elle tenta de les refouler mais en vain. Elle se dirigeait vers la sortie la plus proche pour prendre le métro lorsqu’elle aperçu des jeunes autours de quelque chose qui semblait attrayant. De la musique et des applaudissements lui parvenait. Curieuse Gabrielle s’approcha.
***
**
*

Mr. Keys entra dans la salle de danse et regarda Gabrielle dansait. Celle-ci était venue il y avait maintenant une heure, elle lui avait paru soucieuse. La jeune Ahern lui avait demandé si elle pouvait utiliser la salle pour s’entrainer, il n’avait pas refusé. Et maintenant elle était là à s’entrainer avec ardeur. Jonathan Keys observa son élève avec attention ; elle faisait des arabesques, des fouettés et d’autres enchainements de danse classique puis soudain elle exécuta des pas plus endiablés comparé à la rigueur de sa chorégraphie juste avant. Gabrielle variait : tantôt du jazz tantôt du classique. Et elle ne s’arrêtait pas. Toujours plus d’ardeur. Toujours plus de vivacité. Elle semblait si sereine à danser ainsi.

Gabrielle s’arrêta, épuisée et alors elle remarqua son professeur. L’homme d’âge mur s’approcha de son élève.

-Gabrielle. Pourquoi es-tu venue ici ?
- Ma mère m’a dit que je devais m’entraîner…et je devais rentrer à la maison mais finalement…
-Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
- Il y avait des gars qui dansaient lorsque je quittais mes parents. Des breaks danceurs, je crois, je les ai regardés. Et…j’ai-

Gabrielle n’acheva pas, elle éclata en sanglots. Jonathan posa sur ses épaules une main compatissante. Il avait compris dès le début que son élève était une passionnée de la danse. Certains se droguaient avec un joint ou de l’héroïne et d’autres s’étaient avec leur passion. Gabrielle était dépendante de la danse ; c’était une drogue pure et dure pour elle. La contrarier sur ce sujet était le plus sur moyen pour la détruire. L’empêcher de faire une chose qui se rapportait à la danse était le meilleur moyen pour la rendre dépressive. La danse la rendait forte et vulnérable.

-Tu voudrais apprendre à danser comme eux ?
-Oui…quand je les ai vus…ils étaient heureux de danser. C’était un bonheur pour eux. J’ai eu la sensation de me voir quand je danse…et quelque soit la danse que je fais. Pour moi danser du classique ou du jazz n’a pas vraiment d’importance ; c’est avant tout un moyen d’exprimer ce que je ressens. Pour moi danser est un bonheur et plus j’apprends de façon de danser…de m’exprimer…je suis contente. Je voudrais apprendre le hip hop. Je voudrais pouvoir danser dans tout…je veux être une bonne danseuse mais pas seulement dans un domaine.
-Il faut que tu saches que la danse est un art difficile. On doit sans cesse s’améliorer. On ne devient jamais le meilleur ou le plus doué. On peut avoir un don…mais il faut le travailler. Et si tu veux danser : danse. Qui t’en empêches ?
-Maman veut que je ne danse que du classique…pourtant j’aime la danse classique mais je sais que ça ne me suffira pas. Il faut que je danse plusieurs danses, sinon je ne me sens pas heureuse. Dès que je découvre une danse qui me plaît, il faut que je la pratique…sinon je ne me sens pas bien…mais que dira maman…
-Ce n’est pas ta mère qui compte. Ce qui compte c’est ce que toi tu veux ! Et ça toi seule peut en décider.

Mr. Keys se leva, Gabrielle resta silencieuse, méditant les paroles de son professeur. Jonathan allait fermer la porte lorsqu’il se sentit le besoin de faire une dernière recommandation.

-Gabrielle. Tu es libre de choisir n’importe quelles danses. L’essentiel c’est de les travailler. Quand on a fait un choix, il faut s’y tenir.

***
Maybe-Yiruma
Gabrielle, 15 ans, New-York


Il pleuvait. Les larmes ciel agonisaient doucement sur les vitres de la voiture. Gabrielle secoua avec exaspération sa longue chevelure châtain caramel, elle s’humecta les lèvres, enleva la frange irrégulière qui couvrait son front, se craqua les doigts…mais le stress était toujours présent. Les embouteillages remontaient jusqu’à la fin de la 5ème Avenue, elle était coincée depuis un quart d’heure ici alors que dans tout juste vingt minutes, elle avait une audition.

-Papa ! Maman ! Faites quelque chose. Si jamais je rate cette audition je ne pourrais pas passez en troisième cycle…pitié !
-Eh je ne suis pas superman moi, s’exclama son père.
-T’es un agent du Fbi : c’est tout comme.

Christopher éclata de rire, Gabrielle pouffa mais Nancy ne broncha pas. Elle regardait le flot de voitures immobiles avec la plus grande attention. Elle semblait énervée.

-Maman ? Ca va pas ?
- Tu sais ma chérie, si tu arrives en retard ça ne seras peut être pas si grave. Car je pense que tu n’es pas prête pour l’audition.
-Quoi ?! Mais tu m’as dit que j’étais pourtant une bonne élève et que j’avais toutes mes chances de passer !!
-Oui…mais voilà je trouve que tes développés ne sont pas bien. C’est normal après tout tu fais trois autres danses, il est donc logique que tu ne t’en sorte pas à la perfection. Moi, à ta place…
- JUSTEMENT TU N’ES PAS MOIII !!!
- Gabrielle. Calme toi, tenta Christopher.
- Enfin Gabrielle, comment veux-tu progresser si tu n’accepte pas les critiques ?
-MAIS CEUX NE SONT PAS DES CRITIQUES !!! C’EST DE LA MECHANCETE !!! DE LA JALOUSIE PARCE QUE TU AS RATE TA VIE !! TOUT CA PARCE QUE TU N'AS PU DEVENIR DANSEUSE ! JE TE DETESTE !! FOU MOI LA PAIX MAINTENANT !!!

Gabrielle sortit de la voiture, claquant la portière avec brusquerie et sous la pluie elle marcha en direction de son école.
***
**
*
G
abrielle sortait de son audition. Elle se sentait sereine ; elle était sur d’avoir été prise pour son nouveau cycle de danse classique. Elle se changea rapidement dans les vestiaires pour annoncer le plus vite possible la nouvelle à son père. Elle traversait le hall de l’école lorsqu’une des secrétaires de l’accueil l’appela.

-Qu’est-ce qu’il y a ?
-Le directeur demande à vous voir Mlle Ahern.

Inquiète, Gabrielle la suivit. Le directeur la regardait avec un regard rempli de pitié. Peut être qu'elle n'avait pas réussi l'audition finalement. Ou peut être que le directeur voulait lui parler d'un autre sujet. Comme l'accident de voiture qu'avait eu ses parents.

***
Gabrielle, 17 ans, Winchester, Wammy's House


-Excuse moi...mais pourquoi tu t'appelle Ginger au fait ? T'es pas rousse pourtant ?!

Ginger releva la tête de ses exercices de maths, elle regarda l'orphelin qui lui avait posé la question. Cela faisait deux ans qu'elle était en Angleterre, dans un orphelinat pour surdoués tout ça parce qu'elle avait un QI élevé. Elle s'en moquait totalement. Elle se moquait éperdument de l'endroit où elle était, du surnom qu'elle avait du prendre. Tout ce qui comptait pour elle c'était de continuer à danser.
A travers sa frange, elle continuait de dévisageait l'orphelin d'un regard digne de Gabrielle/Ginger : celui qui vous scrute et semble dire que vous êtes un idiot. Puis elle se décida enfin à lui répondre :

-Le roux c'est comme le rouge...et le rouge ça t'évoque quoi le rouge ?
-Euh ben...l'amour.

Ginger le regarda avec cet air blasé qui signifiait : "quel con."

-Le rouge moi ça me fait penser à la passion et ma passion : c'est la danse.(sourire moqueur)

Ginger retourna à ses exercices, fredonna une musique sur laquelle elle allait danser quand les cours seraient finis. Le garçon se tourna vers son ami, légèrement désarçonné par la réponse de Ginger. Son ami haussa les épaules d'un air blasé.

-Laisse tomber. Ginger c'est une fille complètement associale. En fait la seule chose qu'elle sait fait : c'est danser.

***


HRP.


SURNOM(S) : Peach ou Clémentine
DATE DE NAISSANCE : 01 / 05 / 1994
ÂGE : On ne demande pas ça voyons rooooh
SEXE (✔) : ❒ M ✔ F
AVATAR : Yuuki kuran de Vampire Knight
DÉCOUVERTE DU FORUM : Il y a trèèès longtemps et je m’en souviens plus très bien. Je crois en tombant sur un blog qui en faisait la pub.
NOTE SUR 20 DU FORUM : 20/20

♔ ♔ ♔

Avatars par Sissi d'amouuuuuur<3
Ginger/Ember pour l'image 8D

LUCK AND INTUITION PLAY THE CARDS WITH THE SPADE TO START,
AND AFTER SHE'S BEEN HOOKED I'LL PLAY THE ONE THAT'S ON HER HEART,
Poker Face


Dernière édition par Ginger le Mer 23 Fév - 23:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D) Mer 16 Fév - 13:48

    Bonjour !

    Ton pseudo va être changé prochainement ! Ginger est entre Alter et Shape. Dans la mesure où les Alters sont très nombreux, peut-être serait-il plus intéressant de choisir une Shape ? Une petite danseuse n'est-ce pas ? Enfin je dis ça mais tu es libre de choisir ce qui te plaît le plus. 8D

    Alea Jacta Est !

    EDIT : Toutefois il faudrait que tu redimensionne ton avatar. <3

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: Re: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D) Mer 16 Fév - 14:11

Merci pour la modification du pseudo ^^
Je vais la mettre dans Shape vu que ce ceux les sportifs, et que Ginger est une petite danseuse en effet 8D
Pour l'avatar...j'en cherche un mais je ne trouve pas. En fait je me demandais si j'allais pas demander à quelqu'un de m'en faire un, répondant aux nouveaux critères du forum.

♔ ♔ ♔

Avatars par Sissi d'amouuuuuur<3
Ginger/Ember pour l'image 8D

LUCK AND INTUITION PLAY THE CARDS WITH THE SPADE TO START,
AND AFTER SHE'S BEEN HOOKED I'LL PLAY THE ONE THAT'S ON HER HEART,
Poker Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D) Mer 16 Fév - 14:25

    Une fois validée elle sera donc ajoutée au groupe Shape.

    Je viens de créer un topic de demande de créations, tu peux, en attendant de finir ton histoire, aller poster une demander d'avatar ! o/

    Bonne continuation !

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge:
Sujet: Re: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D) Mer 23 Fév - 23:11

J'ai fini ma fiche ^^
Normalement tout est bon.

♔ ♔ ♔

Avatars par Sissi d'amouuuuuur<3
Ginger/Ember pour l'image 8D

LUCK AND INTUITION PLAY THE CARDS WITH THE SPADE TO START,
AND AFTER SHE'S BEEN HOOKED I'LL PLAY THE ONE THAT'S ON HER HEART,
Poker Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D) Mer 23 Fév - 23:17

    Validée jolie mademoiselle.

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D)

Revenir en haut Aller en bas
 

Ginger.:.Danser à en mourir.:.(Finie :D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» 2x07 : "Servir ou mourir"
» Veut mourir à cause de sa séropositivité [LIBRE]
» Renaud va t-il mourir?
» Va mourir dans un coin - forever alone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: Orphelins validés :: Shapes-