Partagez | 
 

 Angel~ Colors through your veins !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Angel
avatar

Sujet: Angel~ Colors through your veins ! Lun 17 Jan - 2:06

What a lovely seaside holiday !

PSEUDONYME : Angel
NOM : Diamond
PRÉNOM(S) : Aaron Seheiah
Spoiler:
 
QI: 177
DATE DE NAISSANCE : 12 / 08 / 1992
ÂGE : 18 ans
SEXE (✔) : ✔M ❒ F
ORIGINE : Irlandaise

To ten million fireflies, I'm weird cause I hate goodbyes...


Couleur des cheveux : Blonds
Couleur de la peau : Pâle
Tatouage/Piercing ? : Aucun
Couleur des yeux : Bleu céruléen
Taille en centimètres : 1m74
Corpulence: Mince, athlétique

I'll meet you there...


Studieux
Empathique
Enjoué
Passionné
Optimiste
    Bavard
    Curieux
    Naïf
    Fier
    Lunatique

Dans la tête d'Aaron, des ciels illuminés, des fleurs de toutes les couleurs, des paysages enneigés, des sourires, des lumières, des paillettes. D'où le sourire béat et un peu stupide qu'il arbore parfois : se sourire à soi-même est devenu un luxe, quelque chose qu'on vous envie, dont on se moque, qu'on ne comprend pas. Tout simplement parce que peu de gens arrivent encore à concevoir qu'on puisse sourire sans raison aucune. Qu'on puisse sourire parce qu'il fait grand soleil, parce qu'on a bu un chocolat chaud, parce que le bébé de la dame assise en face du portail de l'orphelinat vous a souri et a tendu sa petite main potelée vers vous. Angel prendra la première occasion qui passe pour se sentir heureux, parce que la vie est trop courte, tout simplement.

Aaron peut vous apprécier simplement en vous ayant parlé deux minutes : Aaron ne peut vous aimer que si vous n'êtes pas profondément mauvais : et Aaron ne peut vous faire sourire que si vous le laissez faire. Il n'insistera que s'il en ressent le besoin, mais il ne veut déranger personne. Il aime rendre service, mais il est trop empathique pour ignorer à quel point certains humains refusent simplement d'être aidés. A vous, qui le trouvez idiot, naïf, crétin, à la limite du bisounours attardé : pas de problème. Il sera quand même là le jour où vous n'aurez plus personne. Il ne saura probablement pas quoi vous dire, mais il sera là. Et parfois, c'est tout ce dont on a besoin.
Angel aimerait mériter son surnom. Il voudrait être l'ange gardien de tous ceux qui en ont besoin. Il ne le peut pas, il en est bien conscient, et cela l'attriste profondément.

Aaron aime bondir, sauter, courir, danser, jouer de la musique, et passer des heures dans la bibliothèque en portant des lunettes énormes et en ignorant toute la planète autour de lui. C'est l'homme qui carbure à Owl City, à la musique celtique, et qui a une peur panique du noir. Loin de lui l'idée de prétendre ignorer la méchanceté, la sournoiserie ou la colère. L'amour et l'amitié engendrent forcément ce genre de sentiments, chez n'importe qui. Mais il n'aime pas ça. Et ce qu'Aaron n'aime pas, il l'ignore. Tout simplement. Autant qu'il peut. A la limite du déni. Bref.

Angel est un futur médecin qui veut vivre en Irlande avec son petit ami End et avoir plein d'enfants et vivre heureux jusqu'à la fin des temps. C'est le type qui n'aime pas perdre et qui jouera une partie d'échecs jusqu'à l'aube avec vous s'il n'arrive pas à gagner. En gardant le sourire. C'est le gamin lunatique qui cessera de retenir toute pulsion humaine primaire d'agressivité si vous faites du mal aux personnes qui lui sont proches. C'est aussi ce môme qui prie sa mère comme si elle était une divinité.

En gros, un petit homme androgyne aux yeux innocents et sans histoire.



Classe


    Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous en supprimant les réponses inutiles. Cette zone sera par la suite éditée par un membre du staff qui vous communiquera ainsi votre classe.


    Définissez vous en une phrase.
    1. Non.
    2. Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...
    3. Anthropologiquement parlant ou bien ?
    4. Sérieusement, t'as pas quelque chose d'autre à faire que me demander ça ?
    5. Je suis un.


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    1. Une bataille navale.
    2. Les hauts de Hurle-vent.
    3. Le DVD d'Ed Wood par Tim Burton.
    4. Un poisson rouge.
    5. Une corde.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    1. Finnegans Wake de James Joyce.
    2. H2G2 : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy de Douglas Adams.
    3. Totem et Tabou de Sigmund Freud.
    4. Harry Potter de J.K Rowling.
    5. Les 120 journées de Sodome du Marquis de Sade.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    1. « Le si n'aime pas le ré pour la centième fois ! »
    2. « Ton niveau s'élève à la dérivée d'une constante. »
    3. « Plus vite ! Hé que ça saute ! Allez ! Merde ! »
    4. « D'un point de vu biologique... »
    5. « Je comprends ce que tu ressens... »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    1. Câliner tout le monde.
    2. N'avoir aucune notion du temps.
    3. Faire des private jokes.
    4. Accro au high five.
    5. Caser des citations partout.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.

    1. Faire mes devoirs. Mais je les ai jamais fait, commencer maintenant serait pas judicieux pour ma réputation.
    2. M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra.
    3. Quelque chose que je dois faire ? Euh. Non non, j'ai fini ma classification, ma maquette de l'ADN, tout est bon. Non ?
    4. Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.
    5. Lécher les bottes du professeur pour m'accorder un délai supplémentaire si j'ai pas la flemme...

If I could reach back to the past, I'd whisper in your ear...


Citation :
# Septembre 1995 #
~ "C'est un Bébé Soleil
Dans le creux de mes nuits
Qui berce mon sommeil
Et qui luit."~

L’Irlande, ensoleillée, cet après-midi là, était toute entière balayée de reflets verts et mordorés, le ciel exempt de tout nuage se reflétait dans la mer qui se colorait de bleu et qui se fracassait avec fougue contre les côtes, et près d’une grande maison de pierres rustique mais luxueuse, un petit être aux cheveux de soleil s’ébattait joyeusement aux côtés de sa mère.
« Maman, tu sais cette légende avec les korrigans et la pierre merveilleuse…
- Oui ? La dame aux cheveux cuivrés et ondulés répondit en souriant à son enfant.
- J’espère que tu ne m’as pas frotté l’œil avec cette pierre !
- Et pourquoi pas ?
- Je ne veux pas voir les korrigans ! J’ai peur ! Ils sont méchants ! Imagine… qu’ils viennent me tuer ! Où qu’ils fasse se renverser notre voiture un jour où ils s’ennuieraient un peu trop, la haut dans les forêts ? » Le petit bonhomme déjà androgyne et bavard passa nerveusement ses jolis doigts dans ses cheveux longs. Sa mère gloussa et lui caressa la tête.
« Tu ne risques rien, mon chéri. Ton ange gardien te protège des accidents mortels. Il se fera un plaisir de te débarrasser des korrigans ! »
Les yeux azurés et gigantesques du petit garçon aux allures de poupée en porcelaine s’éclairèrent, rassurés.
Quelques heures de soleil et d’enfance insouciante plus tard, le père rentra de son bureau, et il avait décidé de se détendre un peu en faisant vibrer les cordes de son violon. Aaron aimait entendre son père jouer de profondes mélodies celtiques sur cet instrument. Il aimait par-dessus tout les soirées durant lesquelles son père jouait, sa mère serrant son bambin aux traits féminins contre elle, et qu’il se laissait emporter par ces rythmes harmonieux. Il avait tenté de jouer de la flûte de Pan un jour, mais sous le fou rire général, il avait bien du avouer qu’il n’était pas très doué.
Aaron avait alors trois ans, il parlait déjà couramment, avait déjà lu toute la bibliothèque de son père, et personne ne semblait s’en préoccuper plus que ça. Après tout, le petit garçon était un ange. Il n’y avait rien de surnaturel à ce qu’il soit doté de facultés supérieures à la normale. La vie aurait pu continuer longtemps ainsi, dans la chaleur de la maison familiale, avec comme centre de gravité ce bébé prodige qui ramenait toujours un sourire sur toutes les bouches même lors des disputes. Une vie longue et bercée par la musique celtique se profilait, sans aucun nuage à l’horizon. Aaron était encore petit, mais il se souviendrait toujours à quel point il regrettait d’aimer autant la neige et le violon.

Un petit rayon de soleil éclairait son visage tandis qu'il se remémorait tranquillement son passé en feuilletant un petit journal intime qu'il avait tenu lorsqu'il avait passé quelques mois dans sa famille d'accueil après le décès malencontreux de ses parents.

Tout ça lui paraissait si loin, maintenant. L'Irlande et ses merveilles. Les cookies chaud de sa mère qu'elle ratait parfois, ce qui mettait son père en joie, lui qui était si fier de réussir un plat mieux qu'elle. Les accords de violon de son cher père dont les traits s'effaçaient peu à peu de son esprit. Les bruits de la mer contre les rochers près de leur petite maison qui sentait bon les pots-pourris et les fleurs fraîches. La brume du matin dans laquelle il aimait courir, avant de revenir paniqué et pleurant toutes les larmes de son corps pour se jeter dans les bras de sa mère en lui assurant avoir vu des créatures démoniaques se déplacer à quelques mètres de lui à peine. Et sa mère de rire, et de lui dire que c'était peut-être un mouton, ou bien des rochers. Aaron se souvint aussi en souriant de l'odeur de la colle et des rires légers de ses camarades de classe qui voulaient toujours venir manger chez lui. Le visage poupin d'Eileen, dont il était secrètement amoureux quand il avait 4 ans. La douleur qu'il avait ressentie quand il était tombé de son premier vélo quand son père l'avait propulsé sans lui dire qu'il n'avait plus les roulettes attachées au pneu arrière.
Les valeurs que sa mère lui avait inculquées. Le goût d'apprendre de son père. Sa peur du noir et des korrigans.

Il avait oublié comment il se sentait vraiment à cette époque là. Il idéalisait peut-être, l'innocence de l'enfance, la perfection de la famille, l'aspect protecteur de son père et de sa mère... Il avait oublié trop de choses que sa mère lui avait dites, il avait oublié tellement de mélodies que son père lui avait jouées pour l'endormir le soir. Il avait oublié ses rêves et ses cauchemars, il ne se souvenait plus de la chaleur des câlins familiaux, des disputes, de l'impression d'être à la maison.

Il n'avait pas oublié le spectacle de violons. Il n'avait pas oublié ses pieds qui glissaient sur la glace du lac et qui l'éloignaient de la berge. Cette impression sournoise d'être entouré de monstres qui lui voulaient du mal. Il n'arriverait jamais à oublier ce moment où ses parents un peu trop imbibés des vins du banquet avaient cru bon de se jeter tous les deux à sa rescousse. Le bruit de la glace qui craque. La façon dont ses parents n'arrivaient pas à se hisser hors de l'eau malgré leurs efforts, la façon dont les secours étaient arrivés trop tard. Il n'oublierait jamais qu'il n'avait rien pu faire. Qu'il avait regardé les deux personnes les plus importantes de sa vie s'épuiser et mourir devant lui. Le regard vide de sa mère qui mourrait dans son lit d'hôpital.

Il ne pouvait pas imaginer la vie qu'il aurait pu avoir si ces idioties incongrues n'étaient pas arrivées. Il ne pouvait pas savoir à quoi aurait ressemblé sa petite soeur.
Aaron sentit des larmes brûlantes lui inonder doucement les joues, s'écoulant le long de sa peau avant de s'écraser mollement sur son lit. La nostalgie parvenait toujours à avoir raison de lui, pendant quelques minutes, parfois quelques heures. Jusqu'à ce qu'il se redresse, qu'il essuie délicatement son visage, qu'il sèche ses yeux rougis, et qu'il se mouche un bon coup. Dehors, il faisait beau.

Le petit blond, à l'enterrement de ses parents, s'était juré d'aider son prochain et de ne plus jamais avoir à voir quelqu'un qu'il aimait perdre pied devant lui, dans tous les sens du terme. Toute sa vie dédiée au sauvetage des âmes en peine, autant qu'il le pourrait, pour se rattraper de n'avoir pas pu aider ses parents.

Angel : "Tu es fière de moi, maman, de là où tu es ?... Tu sais, je fais ce que je peux. Mais parfois, c'est dur..."

Avant d'arriver à la Wammy's House, le petit ange avait eu l'occasion de goûter à l'amertume du genre humain ; sa famille d'accueil l'avait traité comme un déchet et un parasite, et même s'il n'avait pas été maltraité, il avait été frappé de plein fouet par la réalité, cette année-là. La mort et la méchanceté s'étaient sournoisement infiltrés dans son monde sans nuages. Tant mieux, se disait-il. Il faut connaître son ennemi.

Roulé en position foetale dans son lit, le petit Aaron, faible et apeuré, naïf et heureux d'exister; debout à la fenêtre, Aaron adolescent, identique, mais animé par le désir de découvrir, de grandir, et de vivre, le rassure. Tout ira bien.

Tout finit toujours par s'arranger. Il suffit d'attendre que l'orage passe.

HRP.


SURNOM(S) : Nia, Kaori-same anciennement :3
DATE DE NAISSANCE : 24 / 08 / 1990
ÂGE : 20 ans~
SEXE : ❒ M ✔ F
AVATAR : Un petit blond mignon - à chaque fois le personnage change, tant qu'il est blond, effeminé aux yeux bleus à l'air gentil :p
DÉCOUVERTE DU FORUM : Ancienne co-fondatrice, Kana
NOTE SUR 20 DU FORUM : J'aime pas trop noter en chiffres, mais franchement je suis assez ravie de ce bébé ;w; je l'aime ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
avatar

Sujet: Re: Angel~ Colors through your veins ! Mar 22 Fév - 4:06

    Finie ~ :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pure avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte:
Âge: 17 & 25 ans
Sujet: Re: Angel~ Colors through your veins ! Mar 22 Fév - 11:14

Validée <3

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Angel~ Colors through your veins !

Revenir en haut Aller en bas
 

Angel~ Colors through your veins !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Angel découvre la bibliothèque
» Natacha Angel (Ministère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: Orphelins validés :: Alters-