Partagez | 
 

 Orchid, la fleur bleue [TERMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: Orchid, la fleur bleue [TERMINEE] Sam 15 Jan - 20:01

Identité

PSEUDONYME : Orchid
NOM : O'Brien
PRÉNOM(S) : Erlina
DATE DE NAISSANCE : 27 / 01
ÂGE : 17 ans
SEXE (?) : ❒ M ✔ F
ORIGINE : Irlandaise

Physique


Couleur des cheveux : Bleu (initialement blanc)
Couleur de la peau : caucasienne
Tatouage/Piercing ? : aucun
Couleur des yeux : rouge, non pigmenté
Taille en centimètres : 1m65
Corpulence: mince si ce n'est dire maigre

Caractère


Amicale
Attachante
Honnête
Douce
Calme
    Agoraphobe
    Maladroite
    Absente
    Non Pudique
    Difficile à cerner

La personnalité de la sus-nommée peut paraître bien étrange et assez contradictoire selon ses actes et ce qu'elle parait être. Mais n'est-ce pas cela qui fait partie de son charme mystérieux et étrange?

En premier lieu, la chose que l'on peu aisément noter et déduire de la demoiselle n'est autre sur sa sérénité et son sens du calme. Elle ne semble jamais brusque, nullement animée d'une quelconque agressivité, ni d'un geste mesquin. Elle pourrait aisément passer pour une enfant modèle.

Polie et ayant de bonne manière, elle semble toujours prête à tendre la main pour aider qui que se soit, toujours animée de bon sentiment. Ses tendres sourires lui donnent des airs angéliques. Cependant, dans une atmosphère aussi compétitive que dans un orphelinat, beaucoup de monde y perçoit de la fourberie, ou que tout cela cache bien des violences. Après tout, ne dit-on pas : il faut se méfier de l'eau qui dort? Il serait bon de suivre cet adage.

Si il y a bien quelque chose dans laquelle elle s'est parfaire, c'est bien la comédie. Elle ne montre que ce que l'on veut bien voir. Pourtant, l'une de ses qualités principales n'est sans nul doute son honnêteté, ce qui ne veut pas dire qu'elle ne connaît pas le mensonge. Cette franchise qui est la sienne peut paraître relativement confuse, car elle se traduit en tout et n'importe quoi. Si une pensée lui vient à l'esprit, une objection ou une remarque, elle le dira tout simplement, et sans aucune animosité, et toute neutralité. Et paradoxalement, cela agace. Un visage passif capable de prononcer de plus ou moins terrible vérité avec assez d'indifférence. Mais cela peut la conduire à des situations assez cocasses et pittoresques, surtout quand elle se découvre des envies subites, comme de manger alors que l'on lui pause une question, elle ne répondra que par un : "j'ai faim". Ignorant de ce fait la question principale.

Orchid est une demoiselle assez rêveuse et lunaire, elle a toujours l'esprit ailleurs. Son regard est souvent fixé dans le vide, ou semble chercher des choses que personne d'autre qu'elle ne semble voir. Mais cette inattention constante a révélé en elle une maladresse qui surprend. Il n'est pas rare qu'elle tombe ou qu'elle se blesse en faisant des choses assez banales. On la voit souvent avec des bandages et autres, et la majorité du temps, on préfère à croire que tout cela tourne autour de sa fragilité physique.

D'apparence excentrique, elle n'en est pas moins le contraire. Réservée, elle ne parle jamais pour ne rien dire, préférant s'enfermer dans un mutisme presque angoissant. Le plus curieux est aussi de savoir qu'elle n'est pas pudique et n'a aucun complexe.
Elle préfère aussi rester seule ou seulement en petit comité. Mais tout cela cache également son esprit brillant et intelligent, sinon elle ne serait point en ces lieux, cet orphelinat spécial. Et malgré ses maladresses, elle se révèle être douée pour ce qui est de l'ordre manuel ou scientifique. Elle passe son temps dans ses songes et dans ses réflexions parfois incongrues, faire des origamis lui permet de chasser tout cela et ne plus penser.

Mystérieuse, la jeune femme est assez difficile à cerner car il est impossible de prévoir ce qu'elle va dire ou faire. On ne sait rien du tout de ces ambitions ni pourquoi elle fait plutôt certain choix que d'autre. Cependant, elle est une fille discrète, capable de conserver bien des secrets et fait vraisemblablement preuve de loyauté...

Classe


    Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous en supprimant les réponses inutiles. Cette zone sera par la suite éditée par un membre du staff qui vous communiquera ainsi votre classe.


    Définissez vous en une phrase.
    1. Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    1. Un poisson rouge.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    1. Harry Potter de J.K Rowling.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    1. « Je comprends ce que tu ressens... »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    1. N'avoir aucune notion du temps.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.

    1. Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.

Histoire


Sa vie aurait pu être des contes étranges pour enfant, née petit canard, elle grandirait comme cendrillon, pour enfin continuer le reste de sa vie comme Alice aux pays des merveilles. Mais comme le monde dans lequel elle vivait n'était pas sorti de l'imagination d'un grand auteur pour enfants...

De son vrai non Erlina O'Brien, la demoiselle était née d'une union fort mal vue mais tout de même d'amour. Un père vigoureux et bon vivant, un homme de principe et de bonté, peut-être même un peu trop brave mais qui faisait toujours les choses en ayant de bon sentiment, un ouvrier exemplaire. Son épouse? Il cherchait toujours à comprendre comment il avait réussi à la séduire. Abigaeil, une femme issue d'une famille aristocratique irlandaise qui préféra couper les ponts avec le peu de famille qu'elle avait. Elle avait eu toujours l'esprit bien trop fantasque pour être enfermée dans des protocoles qui ne lui ressemblaient pas, et le destin la guida vers un jeune homme, LE jeune homme qui changerait leur vie.

Un mariage, puis un enfant. Elle était née le même jour que le grand Mozart, un des compositeurs préférés de la jeune mère, une bonne étoile, un bon présage. C'était ce qu'ils pensaient naïvement. Son prénom? Ho! Ils le choisirent après moult réflexions : Erlina, fille de l'Irlande. Une idée de Jack O'Brien. La surprise était de voir que la petite fille était atteinte du même mal qu'un autre membre de la famille, son propre parrain. Mais cela importait bien peu, elle avait été désirée cette petite fille.

Bien qu'elle n'en possède que peu de souvenirs, Erlina passa ses deux premières années de vie dans son pays d'origine. Elle ne manquait de rien, et ne souffrait pas de sa maladie. Cependant, pour des raisons qu'elle ce comprenait pas à l'époque, elle dût tout quitter. Elle se souvenait de ses deux parents remplissaient de vieux cartons, ils y mettaient tous ses jouets, et une camionnette les attendaient dehors. A cet époque, elle croyait que tout cela était de sa faute. La jeune fille avait quitté sa poussette dans un centre commercial sans que sa mère ne s'en aperçoive, elle s'était retrouvée seule parmi une foule de gens effrayant. Ce même jour, c'était le chaos, car il y avait des bruits de tonnerre qui grondaient de partout. Était-ce donc à cause de ses dangers là qu'ils avaient décidé de tout quitter? (les bruits de tonnerre correspondaient à l'époque à des pétards, des fanatiques religieux avaient tenté de se faire remarquer et lancer leur propagande).
Elle crut également se rappeler que son parrain Tommy était venu, il était comme elle, aussi pâle et le trouvait amusant, toujours à lui offrir des petits cadeaux de son cru. Mais le sourire de cet homme disparut quand il fit face à son père, ils semblaient tout deux très en colère... C'était la dernière fois qu'elle vit "Tommy aux yeux rouges".
En réalité, ce même oncle était entré dans un groupe mafieux qui avait une très mauvaise réputation là où elle vivait, bien que ce n'était qu'un village peu connu de son pays, elle ne s'en rappelait d'ailleurs pas du nom. Sur son acte de naissance, il y avait écrit Dublin, mais elle n'y avait pas grandi... Trop jeune pour se souvenir, trop tard pour que tout lui soit conter.

Aussitôt partie, la fillette fut amenée dans la grande ville de Londres. Autant dire que le décor n'avait rien de rupestre, et cela était très étrange pour elle. Cependant, elle n'eut aucune difficulté à redémarrer sa jeune vie. Elle ne prenait pas encore réellement conscience de tout ce qui se produisait autour d'elle. D'ailleurs, elle n'a que très peu d'anecdote à raconter sur cette période, si ce n'était aucune.
Mais un jour, elle devait approcher de sa cinquième année, ses deux parents se devaient de partir en voyage, mais ce refusait à l'emmener.

" Nous devons aller dire au revoir à Oncle Tommy " disaient-ils.

Mais ils avaient tout deux oublier de mentionner qu'elle était en train de leur dire adieu également.
Une fois de plus la réalité lui fut voilée. Normalement, elle ne devait rester seule au sein de la grande capitale que pour quelques jours, auprès d'une nourrice sérieuse et compétente Au final...

Les évènements de l'époque, il fallait savoir que l'Irlande était un pays encore assez disloqué entre les batailles religieuses, catholiques contre protestants, rien de tout cela n'était apaisé. Les manifestations étaient nombreuses mais également très animées, et dire qu'elles étaient sans risque était un euphémisme. Jack et Abigaeil s'en étaient retournés au pays pour des funérailles, celle de Tommy. Le frère cadet s'était fait tué de façon étrange... les causes étaient obscures et liées à la mafia sans aucun doute. Mais lorsque le jeune coupe s'était rendu aux obsèques, tout tourna de nouveau au drame. Sur le chemin du retour, il n'avait pas idée qu'ils effectuaient tout deux leur marche funèbre. Les deux jeunes gens furent pris de cour et dans des remontrances de manifestations. Les gens se tiraient dessus, criaient à tout va, jetant sur les autres tout ce qui leur passait sous la main. Les forces de police avaient également recours à des méthodes peu orthodoxes afin de mettre un terme aux émeutiers. Néanmoins, dans le bain de foule, alors qu'ils ne tentaient que de partir prendre leur avion, les parents d'Erlina se firent accidentellement tuer.

Ce fut alors un souvenir familier qui revint à l'esprit de la fillette. De nouveaux cartons, ses jouets rangés, mais cette fois-ci il n'y avait pas ses parents souriants. Non, il n'y avait qu'une curieuse vieille femme à la mine grave qui l'avait pris par la main. C'était une assistante sociale. La jolie tête blonde était orpheline, elle avait compris. Le nouvel déménagement allait l'emmener dans un milieu bien plus sordide.

Ses yeux rouges, ses cheveux si pâles, l'albinisme dont elle souffrait était un véritable handicap à l'adoption. Personne ne souhaitait avoir une enfant telle qu'elle, bien que mignonne. Elle vit disparaître bien nombre de ses camarades mais elle, elle était toujours en arrière. Cela aurait pu paraître assez pathétique, mais Erlina ne s'était jamais plains du sort qui était le sien, même après les misères qui allaient lui être faits. Car devinez quoi? Il n'y a pas plus ingrat et cruel que des enfants.

Erlina était considérée comme un objet de cirque parmi ses camarades, toujours à se demander pourquoi elle avait des yeux démoniaques, pourquoi ses cheveux étaient comme ceux des grands-mères... Mais le plus surprenant était quand la jeune fille était en apprentissage ou à l'école. Elle dépassait de loin les capacités de ses camarades, ce qui attiraient leur jalousie et les moqueries se faisaient plus purulentes. Erlina était une tête de turc, et ce pendant toute la majorité de son adolescence, toujours sans être adopter... mais c'était sans espoir, elle était trop vieille de toute manière.

Bien que ses capacités intellectuelles surprenaient son entourage, jamais aucun d'eux ne prétendirent que la demoiselle pouvait être une surdouée car elle se comportait comme une "attardée". Elle était toujours ailleurs, ne parlait pas... elle ne cherchait pas à se faire d'ami. Non. Une fille pareille ne pouvait pas l'être. Lorsqu'elle atteint ses quatorze ans, un évènement allait aussi cruellement que heureusement bouleverser les choses. Passive et toujours subissant sans brailler les railleries des autres, un groupe de jeunes filles mal attentionnée entraîna de force Erlina dans les toilettes de son école et commencèrent à l'humilier verbalement, puis lui coupèrent les cheveux n'importe comment ainsi que les lui colorer de façon excentrique, juste pour le plaisir et sadiquement, de la méchanceté gratuite comme on en voyait quotidiennement dans les cours de récréation. Lorsqu'elles eurent toutes finies et qu'elles prirent la fuite dans des ricanements grinçants, il ne restait qu'une jeune adolescente blessée... blessée et seule. Certains qui l'ont connu, spectateurs passifs qui ne vinrent pas à son aide, dirons qu'ils l'avaient entendu pleurer quelques secondes, mais jamais on ne vit de larmes sur son visage placide. Quelques jours après ses évènements, aussi étrange que cela soit, on compta que chacune des demoiselles, bourreaux d'Erlina eurent des "accidents". Un robinet qui explosa subitement alors que l'on ouvre le conduit d'eau, une douche extrêmement glissante, un mélange acide dans un tube de dentifrice... Il n'y avait aucune trace du coupable, ni personne de vraisemblablement intelligent pour avoir manigancer tout cela... sauf une. Mais où étaient les preuves?

Une année plus tard, Erlina reçut la visite d'un homme curieux, vieux, rien de bien intéressant à son allure, mais il intrigua l'orpheline. Il n'était pas venu pour l'adopter, c'était une évidence, mais il lui proposa de l'emmener dans un environnement qui lui serait plus approprier : un orphelinat qui avait en son établissement que des jeunes gens brillants, tous orphelins aussi. Il lui expliqua qu'elle faisait partie de cet univers là, que tout se passerait mieux et que son talent serait exploité, qu'elle pourrait avoir une meilleure chance de réussite. Il fallait dire qu'elle n'avait rien à perdre à lui suivre, c'était gagné d'avance. De nouveaux cartons, mais bien peu à mettre dedans, c'était direction dans une autre région d'Angleterre...

Une nouvelle vie? Peut-être... mais rien ne semblait avoir changé pour elle. On vit alors débarquer à l'aube de ses quinze ans la jeune fille, une fille très blanche, des yeux rouges et une chevelure colorée étrangement, des cheveux effilés et courts. Pourtant, rien dans son visage ne semblait exprimer une quelconque excentricité. Elle n'attira la curiosité que les premiers jours, jusqu'à ce qu'elle s'effaça à nouveau, dans le silence, dans l'ombre... On pouvait toujours la voir déambuler dans les couloirs, rester prêt d'une fenêtre à rêver, à laisser sur sa table de cours des origamis, à se promener souvent en extérieur ou avoir le nez dans un bouquin.... certains jours, on pouvait la percevoir sortir de l'infirmerie, bandée, le pied dans le plâtre, d'autre fois avec des bleus sur les bras... On aurait pu sadiquement lancer des paris sur ses maladresses. Qu'est-ce que la tête bleue va se casser aujourd'hui? Cependant, on ne la voyait jamais pleurer, jamais. Elle souriait souvent, bêtement, qu'importait la situation. Pourtant, il y avait de nombreuses zones d'ombres qui entourait cette petite fleur fragile, mais allez savoir... quelqu'un découvrira peut-être ses multiples facettes...

HRP.


SURNOM(S) : Nanie
DATE DE NAISSANCE : 26 / 01 / 87
ÂGE : 24 ans enfin bientôt... déprimant...
SEXE (?) : F
AVATAR : Rei Ayanami d'Evangelion
DÉCOUVERTE DU FORUM : Grâce à une ancienne joueuse.^^
NOTE SUR 20 DU FORUM : 18/20 parce que si je mets 20, ça fait un peu lèche-botte non? XD
Revenir en haut Aller en bas
Moriarty avatar

Sujet: Re: Orchid, la fleur bleue [TERMINEE] Sam 15 Jan - 20:10

Bienvenue à la Wammy's House !

Tu es visiblement une Alter au potentiel Shape, donc je te laisse faire ton choix de groupe =) !

♔ ♔ ♔


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wammys-house.forums-actifs.net
Invité
Sujet: Re: Orchid, la fleur bleue [TERMINEE] Sam 15 Jan - 20:44

Alors je pense que pour Orchid, les Alters lui iraient mieux, elle aurait du mal à survivre parmi les Shapes.
Revenir en haut Aller en bas
Moriarty avatar

Sujet: Re: Orchid, la fleur bleue [TERMINEE] Dim 16 Jan - 0:37

Que dire sinon que tout est parfait et que tu es validée ! <3

♔ ♔ ♔


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wammys-house.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Orchid, la fleur bleue [TERMINEE]

Revenir en haut Aller en bas
 

Orchid, la fleur bleue [TERMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Récompenses de la fleur bleue
» Sakura la fleur empoisonnée
» quelle héroïne de film êtes-vous ?
» LES FLEURS DE L’ARREE 1ère partie
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: archives-