Partagez | 
 

 Crazy ~ To be the best !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: Crazy ~ To be the best ! Sam 15 Jan - 17:19

Identité

PSEUDONYME : Crazy
NOM : Taylor
PRÉNOM(S) : Conrad
DATE DE NAISSANCE : 15 / 06
ÂGE : 17 ans
SEXE : M
ORIGINE : Anglais.

Physique


Couleur des cheveux : Blonds.
Couleur de la peau : Pâle.
Tatouage/Piercing ? : Des ailes en bas du dos/Oreilles.
Couleur des yeux : Roux/brun.
Taille en centimètres : 177.
Corpulence: Fin.

Caractère


Sociable
Volontaire
Adorable
Affectueux
Extraverti
    Bavard
    Vicieux
    Égoïste
    Nerveux
    Sensible

Comme tout êtres humains, Crazy a des avantages comme des désavantages, des hauts et des bas, des qualités et des défauts. C'est un être normal, bien que plus intelligent que les autres. Malgré son enfance dure, manquant de l'attention de ses parents, il a été pendant un certains temps, renfermé sur lui même. Pendant peut-être six ans. Il était déjà à l'orphelinat et au fur et à mesure, il a appris à changer. On peut dire qu'il a su se faire accepter des autres et s'accepter soit même. En effet, ses quelques changements physique ont fait de lui un autre homme ! De renfermé, il est passé à sociable. Toujours souriant, discutant à tue tête avec ce genre de gens que l'ont appelle "ami". Il sourit quand il est mal, lorsqu'il se sent bien, dans toute les situations possibles. Il le vit mieux. Crazy se sent d'ailleurs beaucoup mieux de pouvoir exprimer ses sentiments, de dire ce qu'il pense, d'arrêter de faire la tronche.
Maintenant, aussi, c'est quelqu'un de plus volontaire, persévérant. Il ne se laisse pas abattre par un échec. Il recommence jusqu'à s'en sortir, gagner la partie. Certes, il était peut-être déjà persévérant avant, mais il n'a jamais vraiment été volontaire. Actif. Il considère ça comme un grand avantage. Beaucoup de gens le qualifient d'adorable. Toujours là dès qu'il le faut, il sait comprendre les gens. Leurs sentiments. Peut-être qu'il ne le voit pas automatiquement, dès que quelqu'un ne vas pas bien. Mais il arrive à s'en rendre compte assez vite.
Aussi, miracle ! Crazy est devenu affectueux. Affectueux comme un bisounours. Rien qu'en voyant ce mot, je suis sûre que vous pensez à une espèce de peluche qui a été crée pour être câliner et câliner les autres personnes. Et vous avez tout à fait raison. Pour un oui ou pour un non, il lui arrive de tendre les bras. Tout mignon qu'il est, demandant gentiment un câlin. Une chose qu'il n'aurait jamais fait avant. Le fait qu'il soit devenu extraverti arrange d'ailleurs les choses.

Passons maintenant à ses mauvais côtés. Nouveaux ou anciens qu'il a amélioré.
Crazy a perdu sa nature de toujours fermer sa bouche. Maintenant, le contraire a pris place. Il l'ouvre. Constamment. Tellement qu'il est énervant. Il parle trop, pour rien dire. Certains aiment, d'autres pas. Et dès qu'il se rend compte lui même qu'il se met à trop parler, il a envie de s'étrangler.
Ensuite, il est vicieux. Faut le reconnaître. Autant perversement que dans sa façon de parler. Parfois, il tourne ses phrases si bizarrement que ses interlocuteurs croient des choses qu'on ne doit pas penser. Il y arrive. Et c'est bizarre.
Malheureusement, il ne s'est pas débarrassé de son égoïsme maladif. De sa jalousie également. Il lui arrive encore de prêter de l'argent. Mais les personnes qui empreintes se retrouvent avec des dettes. Il est de plus en plus jaloux. Autant de ce que possède les autres que des amis de ses amis. Il n'aime pas vraiment qu'on ne s'occupe pas de lui. Donc, il est jaloux que ses amis en aient d'autres que lui. Mais il ne dit rien. Il ne veut pas ne plus avoir d'amis en fait. On prévois à l'avance que s'il a un petit ami, il sera très jaloux et risquerait de le blesser.
Puis il est nerveux. N'arrive pas à se contenir, souvent. D'ailleurs, le fait qu'il soit nerveux fait qu'il est sensible. Car, en effet, dès qu'il a trop d'émotions d'un coup (stress, amour...) il se met à pleurer. C'est assez énorme ! Lui qui ne pleurait jamais avant. Un collector. Stressez le, faites le être amoureux, vous serrez sûr qu'à un moment ou à un autre, il pleurera. Je peut vous l'assurer.

Classe


    Choisir une seule et unique réponse à chacune des questions ci-dessous en supprimant les réponses inutiles. Cette zone sera par la suite éditée par un membre du staff qui vous communiquera ainsi votre classe.


    Définissez vous en une phrase.
    1. Dans un souci d'objectivité, je pense qu'il faudrait poser la question à mes amis...


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    1. Une corde.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    1. Finnegans Wake de James Joyce.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    1. « Je comprends ce que tu ressens... »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    1. Câliner tout le monde.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.

    1. Ranger ma chambre si je trouve un jour le temps.

Histoire


Je pense que le jour où il est né fût sont pire calvaire. Sa pauvre mère qui ne voulait pas vraiment de lui... dans un cas comme ça, pourquoi pas avorter ? Ah ! Lorsqu'on apprend trop tard qu'on attend un gosse, on est foutu. C'est avec regret qu'il passa sa plus petite enfance en fait. La brutalité avec laquelle ses parents s'engueulaient tous les jours lorsqu'il avait atteint les deux ans le chamboulèrent émotionnellement. Se renfermant dans une pièce au hasard, genre : le placard. Il « s'amusait » à se balancer d'avant en arrière en se bouchant les oreilles. Ne plus rien entendre, c'était la clé. On aurait pu le prendre pour un trisomique, voir un autiste, mais il n'était ni l'un ni l'autre. Faire ces gestes, était une façon à lui d'être tranquille et de se calmer en paix, les disputes de ses parents le faisant toujours devenir tendu et agressif. Dans sa vie, personne n'était important. Tout le monde le dégoûtait, tout ça par la faute de ses parents. Dans un sens, c'était logique. Il ne supportait pas du tout la pression qu'ils mettaient tous les deux sur lui. Mais ça lui a permis de développer ses capacités intellectuelles, lisant pour calmer ses nerfs...

[Extrais journal intime (ou défouloir) de Conrad]

12 août 2000.

Ils se disputent encore, me tapent sur le système. Est-ce que je vais survivre ? À tous les coups... c'est sûr que oui. La fatalité fait souvent que les êtres les plus torturés de la terre vivent plus que les autres qui ne le sont pas. Je hais cette sorte de lois que j‘ai lu dans un de mes livres. C'est quelque chose d'inhumain de supporter les mêmes galères, les mêmes choses... J'aimerais tellement qu'ils disparaissent tous les deux. Que je n'entende plus leur voix aiguë me monter aux oreilles. Je n'en peu plus... ils se jettent presque des objets dessus ! Des parents... ce n'est pas comme ça, mes amis de l'école, leurs parents ils s'embrassent, s'aiment... les miens c'est tout autrement. Je suis certainement l'un des enfants les plus torturé de la planète entière. Ils ne sont même pas fière à chaque fois que je ramène une bonne note à la maison... Quelque chose viens de s'écraser sur le mur. Vu le bruit, je suppose que c'était un vase... Le vase de tante Lucie ? Mh... elle ne va pas être contente, surtout d'où elle est à présent...
À l'école... les professeurs disent que j'ai un véritable talent... que je suis plus intelligent que les autres. Ils m'ont même forcé à faire un... espèce de test. Ce truc il a donné des chiffres que je n'avais pas compris tout de suite... Sauf lorsqu'on m'a expliqué. 189 de QI ? Un quota élevé pour un enfant de mon âge ils m'avaient dit. Je n'aime pas répéter sans arrêt que je lis beaucoup d'encyclopédie le soir et durant les vacances et week-ends... Je n'aime pas parler de moi tout court. Et...

[Fin de l’extrais]


[Point de vue intérieur inconnu]

École primaire de Londres.


« Bah alors Conrad ? C'est quoi cette balafre que tu as sur la joue ? On t'as fais du mal ?
- Non madame... »

Tu dois garder le secret. Te taire autant que tu le peux. De toute façon, tout le monde se fiche de toi. Tu n'es qu'un gamin surdoué qui a sauté ta dernière classe de maternelle et qui se retrouve au CE1 avant l'heure. Tu n'es pas comme les autres. Je sais que ça peut faire peur Conrad... mais tu n'y peu rien. C'est pour ça que ta mère te déteste, que tu es mal aimé. Ne pas être quelqu'un de « normal » est tabou... plus tu te distingues des autres, plus tu seras traqué. Tel est cette loi stupide qui a été instauré entre les humains. Cette marque sur ta joue, c'est ta mère qui te la fait. Tous les jours, tu redoutes ton arrivée chez toi... c'est si froid chez toi, cette atmosphère si sinistre... ce n'est pas étonnant que tous les jours tu veuilles aller à l'école, exploité tes capacités. C'est normal... pour un enfant comme toi.

[Fin PDV]

[Point de vue extérieur]

Le jeune garçon qu'était Conrad s'assit à son banc habituel au fond de la classe. Cette classe si pleine et vide à la fois. En tout cas, lui la voyait plus vide qu'autre chose. Personne ici n'était son ami à cause de ses capacités révélées il y a de cela un petit moment dans sa vie. Quand je dis un petit moment… c’est un mois minimum bien sûr. Mais ce qu'il ne savait pas pour le moment, c'est que même en ayant résolu le problème qui était inscrit au tableau, il s'ennuyait horriblement. C'est pour ça qu'il s'était levé sans un mot pour aller le résoudre puisque personne ne se décidait. Passant une main dans ses cheveux, il avait pris le feutre, puis résolu, encore et encore jusqu'à ce qu'on l'interrompe par quelqu'un qui entra soudainement dans sa classe pleine et vide. Un homme assez affolé, aux cheveux en bataille et mi-court... demandant à la maîtresse de la salle le « gamin Conrad ». Haussant un sourcil, ses petits yeux s'écarquillèrent pour mieux voir le monsieur au fond, la maîtresse le montrant du doigt. Et le sourire mélancolique de l'inspecteur (à cause de la plaque qu'il avait sur la poitrine) lui fit légèrement peur. Conrad recula jusqu'à être contre le tableau lorsqu'il s'avançait vers lui, prenant sa main doucement.

« Viens avec moi... »

C'est sans un mot qu'il se fit accompagné par cet homme. Qui parlait, comme pour détendre l'atmosphère alors que ça l'alourdissait... Conrad mordit donc ses lèvres, comme à son habitude, se retenant de dire quelque chose qu'il ne fallait pas qu'il dise, il évitait même de regarder par les fenêtres, de peur de voir des choses qu'il n'aurait pas voulu. Il avait compris. Depuis un petit moment que quelque chose de grave c'était passé, que quelque chose n'allait pas. Il savait également que cela avait un rapport avec sa famille. Enfin, je parle de famille alors qu'en fait, il n'a que ses parents. Conrad, aussi doucement que possible, releva les yeux vers l'homme qui venait de dépasser sa maison ou plein de policiers et d'ambulanciers se trouvaient. Mais il n'eut aucun chocs, à part un petit sourire niais sur son visage, ses yeux forçant l'inspecteur à tout avoué.

« Tes parents se sont entre-tué. »

Conrad s'y attendait. Et il compris qu'il l'emmenait dans un orphelinat ou un truc du genre. Peut-être déjà une famille ? Il n'en savait encore rien, mais tant qu'il ne vivrait pas dans cette maison ou tant de souvenirs sinistre se trouvait... tout allait bien pour lui. Il ne se sentait bien qu'ailleurs de toute manière. Le problème, c'était qu'il allait plutôt loin ce policier... l'endroit où il allait, était visiblement replié du monde. Tant mieux... Aussi étrange que cela puisse être, il se mit à fredonner une chanson douce, pour essayer de se détendre. Même s'il l'était déjà. Disons que puisque la radio n'était pas allumée, il trouvait ça correcte de mettre « un peu d'ambiance ». Mais en arrivant à destination, il vit une énorme battisse. Conrad s'interrogeait même sur celui qui l'avait construit. Un bien beau bâtiment et il se dirigea de lui-même jusqu'au portail d'entrer, fixant et touchant tout ce qui était à proximité. Il se doutait qu'il allais vivre ici a présent et dans un sens il en était heureux. Ne plus être dans l'autre maison et ne plus avoir de parents... il prenait ça comme de la liberté. Conrad leva les yeux vers un vieil homme qui ouvrit le portail et lui mis le bas par-dessus ses deux épaules. Il souriait gaiement et cela agaçait le petit. Le faisant entré à l'intérieur, il s'agenouilla pour être à sa taille et il eut envie de lui rire à la figure...

« Comment t'appelles-tu ?
- Je suis... Crazy. »

Il s'était donné ce surnom simple, tout seul, juste à ce moment là. À l'école, il avait entendu beaucoup de fois le mot Crazy et il l'aimait beaucoup. Mais on peut dire que son arrivée à la Wammy's House et la mort de ses parents, furent les choses les plus belles de sa vie d'enfant. Cet orphelinat est une bénédiction pour lui et le serra toujours quoi qu'il advienne. Après tout, à ce moment-là, il l'avait sauvé de la solitude...

TODAY~

[Extrais journal intime (ou défouloir) de Crazy]

Date d’anniversaire de mon arrivée ici~ 16/11/09


Après tout le chemin que j'ai fait... C'est fou ce que j'adore regarder les gens de travers et les juger. Enfin, y'à plus grand monde à juger maintenant remarque. Mello... je l'ai jugé tous les jours, maintes et maintes fois... saoulant à force. Matt, une fois ça lui a suffit et Near également. Je juge tout le temps les mêmes personnes. C'est idiot, mais ça fait passer le temps. Tous les jours c'est la même histoire : « toi t'es moche »; « trop superficiel »; « mon dieu c'est quoi ce thon ! ». Je viens à peine de me rendre compte que j'suis dégueulasse quand je m'y met, heureusement que je ne dis pas ça tout haut. Surtout que ça fait longtemps que j'écris pas dans ce satané cahier. Longtemps... Ahah, ça doit plutôt faire des années, ouais. Depuis que je suis arrivé ici en réalité. J'en voyais plus trop l'intérêt, mais vu que ça m'extériorise sans encourir à la violence d'écrire là dedans... ouais mais je préfère ma manière habituelle de frapper dans quelque chose. C'est plus amusant je trouve... Enfin bref, j'ai envie de résumé ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Soyons fous !

Ces dernières années, j'ai passé mon temps à rester dans mon coin, fixant les autres. Je n'avais pas encore mes repaires, c'était normal dans un sens, mais au fur et à mesure, je me suis mis à observer une espèce de blond détraqué qui mange sans arrêt du chocolat. Je pense que c'est comme ça que je me suis mis à bien l'aimé. Je le jugeais tous les jours, (ce que je fais encore) mais au fil du temps, c'était plus des jugements positifs que négatifs. Venant de moi, c'est vraiment étonnant. Franchement, je me suis fait peur. Mais, c'est dans un moment comme ça que j'suis allé lui demander si je pouvais faire partis de son « groupe ». Enfin c'est trop dire de l'appeler comme ça. Enfin, je trouve que c’est un peux stupide le nom de « Chocolate Rangers » mais ça lui va bien, vraiment très bien vu son addiction pour le chocolat.
Peu après, je me suis mis à admirer s'mec. Même si nous ne sommes pas vraiment amis. Il est plus intelligent que moi, plus beau -ou presque- que moi, par contre il est plus petit c‘est amusant ! Quant au reste, Matt par exemple, j'ai jamais pu le saquer, rien que le regardé quand j'étais plus petit jouer à ses jeux vidéos ma fait gerbé tout mon déjeuné. Bon, tout le monde à ses passe-temps, et c'est le fait qu'il connaisse certainement Final Fantasy qui m'a fait l'apprécier. Sinon je ne suis jamais allé lui parler. Ou était l'intérêt ?
Enfin bref, j'ai passé pratiquement tout mon temps à analyser les autres, les choses autour de moi et ça fait quoi... deux ans que je me sens totalement chez moi. J’ai développer un petit amour pour la musique. Bon d’accord pas un petit. Un gros, maintenant j’adore la musique Rock genre MUSE ou Métal comme Bullet For My Valentine. Ça claque quoi, sérieux. Mais j’aime aussi l’électro‘…
Bon, ça ne change pas que je suis toujours autant dans mon coin a bouffer mes lèvres à longueur de temps et à étudier pour passer le temps. Et oui, je ne fais pas que juger les gens ! Une première huhu~ Enfin, c'est juste une des habitudes que j'ai gardé de lorsque j'étais petit. Il ne s'est pas passé grand-chose en fait. Il ne se passe jamais rien de bien intéressant dans ma vie, la preuve, j'ai pas tout à fait des amis ici. Je suis trop réservé... non ? En tout cas, j'ai vu beaucoup trop de fois les mêmes visages. Ce qui est sûr, c’est que je ne supporte pas resté dans ma chambre et être inactif…

Enfin, tout ça pour dire que j'ai pris mes repères quoi. Je développe bien mes capacités et au moins je ne suis pas jugé par les autres, comme en primaire, non, c'est moi qui les juge. C'est mille fois plus marrant. Arg... je suis méchant. En fait, je devrais même être un peu plus sociable. Mais j'y arrive pas. Dommage, de toute façon les autres ne m'apprécieraient sûrement pas. Bref... voilà, je vais me remettre dans mon coin. À dormir ? Me bouffer les lèvres ? Je verrais après tout hein ! À bientôt... ou pas.

[Fin extrais]

_____________________________

J'ai horreur de relire mes écris. J'étais assez stupide avant, mon caractère était beaucoup plus renfermé qu'à présent. J'ai fini par correctement m'habituer à la Wammy's. Les gens y sont sympathiques, les lieux sont beaux. Certes, je m'en rend compte assez tard. Comment pouvais-je, avant, le savoir plus tôt ? Je ne regardait rien, avait un train-train assez monotone. Tantôt a effrayer les gens, tantôt à les emmener dans mes bras (ou du moins essayer). J'ai moins peur. Je comprend maintenant, je suis plus à l'aise. Ma vie aura bien changé. J'ai changé. Tout comme l'orphelinat. Quoi qu'il n'a pas vraiment changé... si ? Dans tout les cas, je m'y sens correctement à ma place maintenant. Je suppose que c'est l'essentiel.

(On m'excuse, j'ai repris ma précédente histoire. J'y tiens énormément. Quant au petit paragraphe au dessus, soit je l'allonge un peu, soit je le laisse comme tel.)

HRP.


SURNOM(S) : Andy'
DATE DE NAISSANCE : 16 / 03 / 96
ÂGE : Bientôt 15 ans.
SEXE : F
AVATAR : Prussia de Hetalia
DÉCOUVERTE DU FORUM : Google est mon ami :3
NOTE SUR 20 DU FORUM : 20, bien entendu <3


Dernière édition par Crazy le Sam 15 Jan - 22:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moriarty avatar

Sujet: Re: Crazy ~ To be the best ! Sam 15 Jan - 17:34

Bienvenue à la Wammy's House !

D'après les réponses au questionnaire, la classe qui te correspondrait le mieux est donc Alter =)

ENJOY.

♔ ♔ ♔


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wammys-house.forums-actifs.net
Invité
Sujet: Re: Crazy ~ To be the best ! Sam 15 Jan - 21:17

    Owi ! Super, super ! Merci :3

    Enfin, voilà. Je signale que j'ai terminé. J'espère que tout est bon~
Revenir en haut Aller en bas
Moriarty avatar

Sujet: Re: Crazy ~ To be the best ! Dim 16 Jan - 0:36

Validé, évidement <3

♔ ♔ ♔


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wammys-house.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Crazy ~ To be the best !

Revenir en haut Aller en bas
 

Crazy ~ To be the best !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» - Gallery of a crazy newbie -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: archives-