Partagez | 
 

 End } In the End it doesn't even matter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: End } In the End it doesn't even matter Ven 14 Jan - 21:30

Identité

PSEUDONYME : End
NOM : Hydride
PRÉNOM(S) : Erwan (Logan, Nathanaël)
DATE DE NAISSANCE : 18 / 03 / 1993
ÂGE : 17 ans
SEXE (✔) : ✔ M ❒ F
ORIGINE : Irlandais

Physique


Couleur des cheveux : Noirs
Couleur de la peau : Beige
Tatouage/Piercing ? : Aux oreilles et au labret
    Couleur des yeux : Noirs
    Taille en centimètres : 185
    Corpulence: Mince

Caractère


Rebelle
Sincère
Marrant
Déjanté
Ambitieux
    Antipathique
    Violent
    Emo
    Lunatique
    Insolent

End est ce bad boy qu'on a l'habitude de voir fumer dans un coin, ou encore faire du sport et tousser jusqu'à s'en décrocher les poumons. End est ce garçon qui répond aux profs, qui joue les rebelles, qui joue les inconscients, et surtout, qui ne se laisse jamais jamais faire. Vous pourrez toujours essayer de le manipuler mais je doute que vous y arriverez. End est libre comme l'air. End fait ce qu'il veut, End ne se gêne pas pour dire ce qu'il pense, même si ça fait mal. Enfin bon, il n'aime pas raconter sa vie, ce domaine n'appartient qu'à lui et il y a peu de personnes à y avoir accès. End a beau rigoler avec les autres, faire des blagues stupides il y a à l'intérieur de lui une grande tristesse.

En fait oui, il est clairement en dépression, même si cela ne se voit pas tout de suite. Mais notre jeune homme déteste se plaindre, se plaindre et pleurer c'est pour les faibles, et End a l'habitude de jouer les gros durs sans coeur. On n'y peut rien, il est comme ça. Quand on le connait un peu mieux on se rend compte qu'en réalité il joue les gamins. End a aussi une incroyable palette d'expressions faciales. Son visage, bien que ses yeux soient très froids montre vraiment ce qu'il ressent à l'intérieur. On le verra faire 8D ou D< et encore =3, ou même è_é Encore une chose sur End, sachez qu'il est lunatique, extrêmement lunatique, très sensible ses humeurs changent plusieurs fois par heure, il peut se mettre à déprimer pour un rien et rire pour un détail insignifiant, en réalité on a du mal à le comprendre, à percevoir ce qu'il pense. Et à vrai dire lui n'a pas envie que vous sachiez à quoi il pense.

End est également un accroc du sexe, il l'a découvert et depuis en a fait sa religion. Son autre religion est la musique. Vous ne verrez jamais End sans un gros casque sur les oreilles ou autour de coup, son ipod branché dessus. Ses goûts varient du hard rock à l'electro dark en passant par la musique celtique. Encore une chose, End semble avoir une confiance en lui inébranlable alors que c'est tout le contraire, il est de nature timide, et pour dire, son estime de lui même ne vole pas bien haut. Oui, en réalité il se déteste. Il ne fait pas très attention à lui, adoptant une conduite imprudente et dangereuse, par exemple il aime rouler à fond la caisse sur une moto, mais ceci est un détail. De toute façon la première impression qu'il nous donne est celle d'un ado rebelle, habillé tout en noir, décoré de chaines et de bracelets de force, oui, on peut dire que le style d'End est entre le punk et le gothique, un peu emo en fait.

Il faut également savoir que End est un drogué. Il consomme plusieurs drogue, ce qui le met souvent dans des états de transe durant lesquelles il ne faut pas trop lui parler. Comme tout bon drogué End est un fanatique de pilules, il aime les pilules, il en raffole. Sa chambre est couverte de boites de pilules, de tout et de rien. C'est son petit pêché mignon.

Classe



    Définissez vous en une phrase.
    • Sérieusement, t'as pas quelque chose d'autre à faire que me demander ça ?


    Vous offrirez quoi à Noël à votre meilleur ennemi ?
    • Une corde.


    Parmi ces livres ci-dessous, lequel serait le plus susceptible d'être votre livre de chevet ?
    • H2G2 : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy de Douglas Adams.


    Ce que vous devez impérativement arrêter de dire. Sérieusement.
    • « Je comprends ce que tu ressens... »


    La petite manie dont vous vous passerez bien ?
    • N'avoir aucune notion du temps.


    Il y a forcément quelque chose que vous auriez dû faire depuis longtemps et n'avez toujours pas fait.

    • M'excuser au près de la personne que j'ai insulté il y a trois semaine. Peut-être. On verra.

Histoire


Je suis né à Cork, la deuxième ville la plus peuplée d'Irlande. Pour moi l'Irlande est le paradis sur terre, je crois que je suis vraiment triste de l'avoir quitté, maintenant, à l'heure où je vous parle. Je me souviens de ces balades en famille, interminable, ma soeur,Eliza, ma jumelle et moi allions nous cacher dans les bois, je ne compte pas le nombre de jeux auxquels nous nous adonnions. Cache cache était probablement notre jeu préféré. Je la revois, elle et son visage qui me ressemblait tant, ses grands yeux noirs que nous avions tout deux hérité de mon père. Mon père avait des origines asiatiques et pourtant il était plutôt grand et imposant. Ma mère elle, avait les yeux gris. Irlandaise pure souche avec des cheveux couleur de feu, dont ma soeur avait hérité. Moi je n'ai eu que les cheveux sombres de mon père. Il m'apparaissait alors comme une grande stature à respecter. Je n'ai jamais eu de bons liens avec lui. Les seules fois où je lui parlais c'était à propos du travail. Après qu'on m'ai découvert surdoué mon père m'obligea à travailler, travailler jusqu'à n'en plus pouvoir. Je m'échappais souvent pour aller jouer avec Eliza, et quand nous rentrions enfin, après le coucher du soleil j'avais l'habitude de me faire punir et enfermer dans ma chambre. Mais ma mère était faible, elle finissait toujours par venir me voir, pleurant avec moi, m'entourant de ses bras maigres et me berçant doucement. Je crois que je n'aurai pas pu avoir de mère plus gentille qu'elle.

Je travaillais donc beaucoup étant petit, j'étais le premier partout, et j'en étais fière car ainsi mon père ne me regardait plus comme un demeuré, et tant que maman était fière cela suffisait à mon bonheur. On avait beau avoir découvert l'intelligence surdouée de ma soeur elle n'avait pas de bonnes notes. SOuvent je faisais ses devoirs, elle me disait non, mais je l'obligeais. Eliza a toujours été flemmarde.

Je crois que mon père en réalité ne nous a jamais aimé.

Tout ce que j'avais il me l'a détruit.

C'était un jour comme les autres, j'étais adolescent, j'étais jeune mais adolescent, et déja je montrais une certaine violence. Je suis rentré très en retard ce jour là, j'avais trainé avec une bande de copain, on fumait, ils rackettaient l'argent des petits, et moi je ne disais rien, je les regardais froidement. Je suis rentré à la maison, j'ai balancé mon sac dans ma chambre puis j'ai appelé Eliza, elle, elle finissait les cours tôt le mardi. Oui c'est ça, c'était un mardi. Je l'appelais mais je n'avais aucune réponse, je filais dans sa chambre, à l'instant où j'entrais des gémissement se firent entendre. C'était elle, elle pleurait. Je lui demandai pourquoi mais elle ne voulait pas me répondre, je la câlinais mais elle pleurait encore plus. Puis je la prit violemment par les bras en l'obligeant à me répondre. Et elle me répondit.

Je filais dans le bureau de mon père, là où je n'avais aucun droit d'entrer, j'étais fou de rage, mon coeur était déchiré. Et je lui criais des insultes, je lui criais qu'il était un putain de connard, un putain de violeur, un père indigne, un véritable enculé. Je repartis dans la cuisine, attrapait un couteau et fonçait de nouveau le voir, prêt à le lui planter dans le coeur. Je réalisais que je l'avais toujours détesté. Je ne me souviens que de son poing m'envoyant contre un mur. Je perdis connaissance.

Quand j'ouvrais de nouveau les yeux j'étais à l'hôpital. Je bougeais un bras, une jambe, ouf tout était là. Mais je savais que tout n'allait pas. Ma mère avait appelé la police, puis les pompiers...je me demandais où était mon père, où était ma soeur... ce ne fut que quelques minutes plus tard que ma mère me racontait tout. Et elle pleurait, elle pleurait à chaude larmes...

Deux semaines plus tard elle se suicidait.

Et mon père fut envoyé en prison pour viol sur sa fille.

Depuis Eliza est dans un établissement spécial pour se rétablir de ce traumatisme...et moi je fus envoyé à Wammy's House. J'étais brisé, complètement anéantit par tout ce qui s'était passé. Ma mère était morte, ma soeur en clinique psychiatrique et mon père en prison, tu parles d'une famille.

J'étais très renfermé en arrivant à la WH, j'ai commencé à jouer les rebelles, à tomber dans la drogue, ma toute nouvelle amie. Depuis je suis End. End, celui qui a déja vécu sa fin. End, l'enfant qui se reconstruit peu à peu.

HRP.


SURNOM(S) : Line
DATE DE NAISSANCE : 04 / 09 / 1992
ÂGE : 18 ans
SEXE (✔) : ❒ M ✔ F
DÉCOUVERTE DU FORUM : Il y a bien longtemps sur le blog de MattxMello
NOTE SUR 20 DU FORUM : 19 *w*

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty avatar

Sujet: Re: End } In the End it doesn't even matter Mer 19 Jan - 0:31

.

♔ ♔ ♔


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wammys-house.forums-actifs.net
 

End } In the End it doesn't even matter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» A Case Of A Great Matter
» [Thème 5] Just a matter of choices : Falling Down [MIS]
» DMITRI & JAYCEE ? What's the matter with you ?
» No matter what happens... [Pv Zora]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Prologue :: ► Fiches de Présentation :: Orphelins validés :: Shapes-