Partagez | 
 

 Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Jeu 21 Jan - 10:28

I. IDENTITÉ
Nom : Matthews
Prénom : Simon Virgil
Pseudonyme : Silver
Âge : 17 ans
Date de naissance : 17 mars 1992
Date d'arrivée à la Wammy's House : 17 Septembre 2009, vers 22 heures.
Groupe : Chocolate Rangers


II. PHYSIQUE
    Lorsque l'on regarde Simon, qu'on l'observe véritablement, plusieurs choses sautent aux yeux. Tout d'abord, cette chevelure soyeuse, brillante qui fait sa fierté. Cette couleur si particulière qui le caractérise, qui le rend unique, ce rouge un peu rosé, voir violet lui donne un air enfantin mais aussi bien mystérieux. Une courte frange lui tombe sur les yeux, si bien que parfois, l'adolescent se voit classer chez les filles. C'est vrai qu'il est possible de le confondre avec ses amies, ses traits tellement fins, lisses, le font paraître beaucoup plus fragile qu'il ne l'est. La texture de sa peau n'aide pas non plus, cette belle couleur crème, ivoire, tintée de rose lui donne bonne mine, ses pommettes enfantines le rendent radieux. Silver a tout pour être aimé, adoré, physiquement parlant. Il est plutôt grand, élancé et d'une minceur sublime, malheureusement, derrière cette beauté se cache une histoire, une histoire horrible. Son corps nu, dévoilé au grand jour est une vision d'horreur, les traces de choc, de violence feront toujours parties de la vie de l'adolescent. Jamais, au grand jamais, il ne montrera ses blessures, préférant cacher ses cicatrices et autres hématomes sous des vêtements moulants et féminins. Sa silhouette se déplace avec grâce dans la foule d'orphelins de la Wammy's House, ses membres souples et agiles ne font pas de vagues, on pourrait presque l'honorer du titre de beauty Queen. Avec un corps pareil, vous vous doutez bien que le jeune garçon ne peut pas être obèse, il ne doit d'ailleurs, pas peser bien lourd, il doit tourner autour de cinquante-six, cinquante-sept kilos pour un mètre soixante-quinze, c'est une plume, si on peut dire. En plus de son aspect tendre, doux et rassurant vient s'ajouter une magnifique paire d'yeux d'une couleur tellement rare que l'on se questionne sur son existence, un turquoise si parfait, si beau, si original. Enfin, deux yeux, ce n'est pas exactement le mot juste. Oui, bien sûr que Silver est venu au monde normalement constitué, mais par la faute d'un terrible accident, il s'est vu obliger de cacher une de ses précieuses prunelles avec un bandeau, un tout petit patch qu'il retire le soir pour s'endormir. Il y voit toujours bien de cet oeil, mais ne supporte pas le monter en public, de peur de subir les interrogations indiscrètes de ses camarades quant au pourquoi du comment de cette douloureuse blessure.



III. CARACTÈRE
    ANGEL SIDE - Silver, ou l'art d'être optimiste dans toutes les situations. Toujours heureux, joyeux et agréable à vivre. L'adolescent est apprécié de tous et aime faire de nouvelles rencontres. Il sait convaincre le coeur des gens et s'intégrer dans une discussion grâce à la beauté de son langage, à son humour si particulier et à ses mimiques originales. C'est un ami digne de confiance, fidèle et serviable qui n'attend pas les autres pour se manifester. Il aime se mettre en avant et briller sous la douce lumière des projecteurs. Malgré cela, Silver n'est pas d'un naturel vantard, il aime jouer les stars, certes, mais aime encore plus lorsqu'il est en groupe avec des personnes qu'il connaît bien. Si quelque chose lui fait défaut, c'est bien sa gourmandise. Jamais vous ne croiserez le jeune garçon sans rien dans la bouche, il se balade toujours avec une trousse de survie composée de crocodiles, de chocolats, de dragibus et des toutes autres sortes de sucreries. Il est impossible pour Silver de se passer de sucre, la brioche et les gâteaux forment sa religion, il a d'ailleurs pour projet d'écrire un livre qui s'intitulera " la Bible du sucre ".Mise à part cette dévorante passion pour les bonbons, le passe-temps favori du jeune garçon est de se déguiser. En tout et n'importe quoi, mais toujours de façon très élaborée, pas genre un Zorro minable au carnaval, non, l'art du déguisement est une chose qu'il faut prendre au sérieux. Il aime changer d'apparence car cela lui permet d'adopter une nouvelle personnalité en fonction de ses personnages.


    DARK SIDE - D'un naturel actif, Silver ne reste jamais deux minutes au même endroit, n'hésitant pas à négliger le ménage et les devoirs, qui lui prennent trop de temps, désordonné et brouillon seraient les mots que l'on pourrait employer. Ce n'est pas un ours non plus, mais son côté sans gène peut incommoder certaines personnes. Si on jouait aux tests genre " Lequel des sept péchés capitaux es tu ? ", à tout les coups, il serait la gourmandise. Alors oui, il aime ses amis, les filles et tout le reste, mais lorsqu'il s'agit de nourriture, l'aimable et adorable rouquin peut se transformer en abominable monstre sanguinaire, prêt à tuer pour arriver à ses fins. Une fois ses crises passées, tout redevient normal, heureusement. Il y a aussi les périodes sombres de l'adolescent. Ce genre de moment ou il se plonge dans le dépression, ou ses seules pensées suffisent à effrayer toute une armée. Quand Silver broie du noir, ce n'est pas bon de rester avec lui, il peut très vite devenir instable. Alors bon, il ne tue personne, il ne devient pas psychopathe et tout le reste, mais il s'agite, se griffe, se prend la tête jusqu'à la faire exploser, se roule en boule en gémissant... Ce n'est pas un très beau spectacle à voir. Remarque, personne n'a jamais vu le jeune garçon en action, ce dernier préférant s'isoler pour ne pas passer pour une bête de foire.


IV. AUTRE
    QI : 172 de quotient intellectuel.
    Manie : Silver mange tout ce qu'il trouve, tant que c'est sucré. Il se balade toujours avec des bonbons ou autres céréales typiquement américaines.
    Rêve, Ambition : Silver ne veut pas grand chose, que Mello -souverain des souverains- devienne L. peut être ? Il ne rêve que de devenir le bras droit de ce dernier, goûter à son chocolat serait le plus grand des honneurs.
    Cauchemar, Phobie : Le noir. Notre Silver, comme toute petite chose fragile est terrifié par l'obscurité, la noirceur. Il ne porte d'ailleurs, jamais de couleur sombre.


V. HISTOIRE.
    Famille : Si vous posiez une question à Silver concernant sa famille, il n'y répondrait sûrement pas. Pour lui, pas de parents morts dans un terrible accident de voiture, d'avion ou de train. Pas d'orphelinat depuis la naissance, de parents trop jeune pour le garder, non, tout ça serait bien trop simple. Il n'a jamais parlé à personne de son alcoolique de père, de sa camée de mère et de toutes les violences qu'il a subi. Et ses grands-parents qui fermaient les yeux, sa soeur qui l'avait effacée de sa vie, son chien qui s'était même enfui... Voila les raisons pour lesquelles Silver ne parle jamais de ses parents, il essai tant bien que mal de les effacer de sa nouvelle vie, il essai de tout oublier.

    Origine : Americain, originaire de Chicago.

    Relations :

    Mello : " OUI MAITRE, COMME VOUS VOULEZ MAITRE ", autrement dit, notre Silver n'a d'yeux que pour son Mello, sa star, son idole. Cette belle blonde représente bien plus qu'un simple chef pour l'adolescent, c'est une création divine.

    Matt : "Un copain geek ! Ouaiiii !" *câline Matt* "On joue ensemble, hein, hein ?" *se voit projeter à 10 mètres* Silver aime beaucoup Matt, même si ce n'est pas forcément réciproque, il adore s'agripper à lui et le taquiner, quitte à se faire remballer sévèrement.

    Near : L'albinos l'intrigue. Petit, blanc et retiré. Lui qui aime tellement se faire des amis ne comprend pas pourquoi le si mignon petit ange est toujours tout seul. C'est vrai, il a tout pour lui : il est beau, super intelligent et original, c'est quoi son problème ?

    Lust : " HAAAAAN, j'adore t'es fringuuuues ! " Silver est en adoration complète devant la starlette de la WH. Lui qui s'habille toujours de manière féminine ne peut pas s'empêcher de baver devant le style de la jeune fille.


    Histoire :

    Cher Honey,

    Voilà donc la première fois que je t'écris Honey, tu es officiellement devenu mon seul véritable ami, tu sera mon journal intime, celui que que je ne montrerai jamais, qui contiendra tous mes secrets. C'est un peu comme le début de mon autobiographie, tu ne croies pas ? A l'heure ou je te parle, j'ai neuf ans, bientôt dix, tu sais, je suis né le dix-sept mars et nous sommes le vingt-huit février. Si tu savais comme il me tarde, d'être plus grand. Peut être qu'avec un ans de plus, je pourrais aider mieux mes parents. Ils ne m'aiment pas, tu sais, ils me le disent souvent. Je ne comprends pas très bien pour quoi, je veux dire, je sais que c'est très mal de se vanter, mais j'aide de mon mieux à la maison : je lave le sol avec un vieux chiffon tous les soirs, je vais faire les courses pour mes parents et je me débrouille pour que tout soit bien rangé. L'autre jour, je m'étais plongé dans un livre très intéressant, il s'agissait d'un ouvrage sur la vie des esclaves en Georgie à l'époque et des actions de Martin Luther King, j'ai vraiment beaucoup aimé mais, c'est à ce moment là que mon père est entré; il tenait ma mère par les cheveux et la traîné sur le plancher. Malheureusement, il m'a aperçu, et ses joeus ont pris une teinte rouge écarlate. Il a jeté ma mère dans un coin avec une brutalité inouïe et s'est dirigé vers moi, le pas lourd. Je te passerai les détails, mais tu peux voir les tâches de sang qui coulent lorsque que je te raconte mes mésaventures. Mon père me bat, souvent. Enfin il me bat à chaque fois qu'il est à la maison, et comme il est rarement présent je ne m'en sors pas trop mal, je saigne, certes, mais au moins je reste vivant. Je ne dis rien, je me laisse à moitié faire, et j'essaye d'éviter les coups les plus violents. Ce soir je suis coupé aux mains, mes poignés sont à vifs, mes joues sont bleues et mes yeux gonflés. J'ai mal mais je me tais, j'ai peur d'une nouvelle correction. J'entend crier en bas, les meubles tombent et se fracassent, ma mère soutient à mon père qu'elle ne se drogue pas, mais moi je sais que c'est faux. Une fois, elle m'a demandé de cacher des cachets sous mon oreiller, pour qu'elle ne se fasse pas prendre, ce jour là, j'ai bien cru que j'allais mourir. Papa était venu fouiller la chambre, j'ai agi bêtement je sais, mais je voulais la protéger, j'ai avalé les pilules, je me suis réveillé seulement quatre jours après. Quel atroce impression, quel horrible vide. Qu'y a t'il de bon dans la drogue ? Ce n'est même pas... Je dois te laisser, j'entend le bois des escaliers craquer, et ce n'est pas un bon signe.


    Honey,

    Cela fait tellement longtemps, je ne sais même pas quoi dire. Il s'est passé exactement six ans depuis la dernière fois, la situation est bien changée à présent. Je peux parler en toute liberté, il était temps, tu me diras, lorsque je me relis, j'ai envie de mourir. Je ne suis plus dans la maison maintenant, mais dans un lieu tout autre, un orphelinat en fait. Mes parents ne sont pas morts, mes toutes ces années de torture ont volé en éclat ce fameux soir. C'est horrible à raconter, mais le psychologue de l'école insiste pour que je me défoule et que j'extériorise. Alors voilà, c'était le jour de mon treizième anniversaire, il faisait assez sombre, le soleil était déjà parti depuis bien longtemps. Je ne me souviens pas de l'heure, tu m'en excuseras. J'étais resté seul avec ma mère un bon bout de temps, à attendre que mon père, enfin, l'enflure qui me servait de père revienne. Ma pauvre mère était assise devant le reste de table du salon, elle était très concentrée mais on sentait l'angoisse monter en elle. J'avais déjà compris qu'elle voulait quitter mon père, c'était clair et je ne pouvais lui en vouloir. Cet ivrogne d'homme, comment avait elle pu l'aimer ? Comment avait-elle pu s'unir avec ce porc ? Je te le demande ! Il n'était pas moche, d'accord, mais c'était bien son seul avantage. Il était aussi doué d'esprit qu'un ver de terre, ses paroles dénuées de sens, son haleine insupportable... Même moi, à onze ans, j'avais plu de culture ! Enfin bref, au bout de quelques heures, il est arrivé, ivre, comme à son habitude. Il sentait le rhum à cinq mètres, ça non plus, ce n'était pas bon signe. Il écouta ma mère lui dire qu'elle le laissait, et qu'elle m'emportait avec elle, il restait calme, c'était un exploit. Oh, comme j'aurai aimé que les choses se déroulent facilement, mais je n'ai jamais été chanceux, ça n'allait pas commencer aujourd'hui. Du sang, du sang et une agitation mortelle. Tout est allé si rapidement que je n'ai rien compris. Je me souviens juste de mon père se jetant sur moi, il voulait me garder, je crois. Et qu'elle belle preuve d'amour, dans son élan il chuta et la bouteille qu'il tenait s'écrasa sur ma figure, les débris de verres provoquant, une atroce et infâme blessure sur mon oeil droit. Une balafre, pire. Je ne pouvais même pas venir en aide à ma mère, ma junkie de mère, qui pour se donner du courage avait avalé les trois quarts du paquet de valium. Je saignais, les gouttes formait une flaque autour de moi, un marre de sang, c'était comme l'enfer de mes cauchemars. Je sombrais, la dernière image dans ma tête était mon père étranglant ma mère...
    Cool, le tableau non ? Et puis quel anniversaire ! Je suis tellement heureux maintenant, plus de coup, d'alcool et de drogues, je suis libre. Dans cet endroit qui est devenu ma maison, je me sens tellement bien. Cet un immense bâtiment, l'orphelinat. Et puis il est rempli d'adolescents et d'adolescentes qui ont plus ou moins mon âge, tous doués d'une rare intelligence, intelligence que je possède, apparement. Car oui, mon billet d'entrée pour ce paradis était mon QI, des psychologues m'ont fait passer un grand nombre d'examens, pour découvrir que finalement, j'avais un niveau supérieur à celui de la moyenne. Je ne peux pas t'expliquer la joie que j'ai ressenti lorsque j'ai quitté Chicago, lorsqu'on m'a emmené en Angleterre. Mais bon, la suite est encore mieux. Dès mon arrivé, on m'a demandé de choisir un surnom, parce que c'est le règlement. Donc voilà, Simon Virgil est devenu Silver, je ne me suis pas cassé la tête, je sais. Il y avait ce type, Roger qui m'a donné une chambre et ma nouvelle vie à commencé. Je n'avais pas d'habits, tu dois te douter qu'avec les parents que j'avais, je ne suivais pas la mode. Mes premiers pas ont été effectués dans un vieux jean et une chemise trop grande. Je détestais cela, les fringues trop larges. Alors je me suis baladé, dans les couloirs, les escaliers, jusqu'à rentrer dans une personne. Ce moment là, je m'en souviendrai toute ma vie. Mello, c'était son nom. Un grand blond, sappé comme une fille et terriblement beau. Il m'a demandé en rigolant ou j'allais avec un tel déguisement et j'ai simplement rougi. je te refais le dialogue :

    " Alors, t'es nouveau hein ? "

    " Oui. Je suis Sim.. Silver. Oui, Silver, et ouai je suis nouveau, je viens juste d'arriver. Et ne t'inquiète pas, moi aussi je n'aime pas mes fringues, mais je n'en ai pas d'autre, alors je fais avec. "

    " C'est bien dommage, tu es mignon "

    Je te jure que lorsqu'il m'a dit ça, je suis resté pétrifié. Il me trouvait mignon. Lui, l'apollon me trouvait mignon. Quel honneur !

    " Je te file un pantalon et un T-shirt à une condition, tu fais parti de mon groupe, c'est acceptable non ? "

    " Carrément. Ce serait avec plaisir, c'est quoi ton groupe ? et puis, je ne connais pas ton nom. Tu me dis ? "

    Je me souviens qu'il a croqué dans une tablette de chocolat avant de répondre
    un truc du genre :

    " Mello, je suis Mello et mon groupe, c'est les Chocolate Rangers. Enfin bon, suis moi, je t'explique en chemin. "

    Je te jure que depuis ce jour, je ne l'ai pas laché, moi Mello, c'est mon idole. Et puis il reste tant de chose à découvrir, d'ailleurs, il faut que j'y aille, mais je t'écris vite, c'est une promesse !





VI. HJ
    Votre nom ou pseudo ? Lou
    Comment avez-vous découvert le forum ? Double-compte
    Que pensez-vous du forum (design, intrigue..) ? Comment l'améliorer ? /o/
    Quelque chose à ajouter ? Validé par End


Dernière édition par Silver le Sam 30 Jan - 15:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Sam 30 Jan - 11:59

Hey !

Je voulais savoir s'il était possible de poster une fiche dans les "relationships" dès maintenant, ou s'il fallait attendre d'être validé, puis poster ?

Merci d'avance =)
Revenir en haut Aller en bas
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Sam 30 Jan - 12:17

Re-Bienvenue sur WH*

Juste pour te répondre, oui tu as le droit de poster une fiche de relation avant d'être validé. =)
Enfin, tu aurais plutôt dû poser cette question dans FAQ...

(je m'occupe de ta fiche tout à l'heure si personne ne le fait avant)

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Sam 30 Jan - 12:20

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Sam 30 Jan - 14:20

    Oho mais c'est du Muse dans ton titre n'est ce pas ? *-*

    Bon bon, what a cute boy.

      Par contre j'aurai juste quelques réfléxions ... comment dire ... ton personnage a bien trop le syndrome "Cendrillon" ... je veux dire, c'est impossible d'avoir un corps parfait alors qu'on a passé toute son enfance à se faire tabasser, limite soit on en meurt vu la violence que tu as décrite soit notre corps est tacheté de jolis bleus qui ne partiront jamais.

      Alors si tu pouvais trouver un juste équillibre entre ça, soit atténuer les coups (parce que tous les soirs de plus en plus fort c'est ... enfin logiquement il devrait être mort si c'était le cas) soit dire au moins qu'il a des bleus.

      Bon c'est un détail. Et fais attention à ce que ton personnage ne paresse pas trop "parfait" histoire de ne pas tomber dans le surréalisme. Je sais on veut tous que notre perso soit un Apollon mais restons crédibles.

      Je sais pas si c'était fait exprès mais le coup du chien qui s'est enfui était fort drôle.

    • Voilà voilà j'arrête de blablater, si tu pouvais juste changer l'histoire des coups s'il te plait, ça serait parfait.

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Sam 30 Jan - 15:18

J'ai modifié, j'espère que tout va bien maintenant =)

* Oui, c'est bien du Muse, du sublime muse, par ailleurs 8D
Revenir en haut Aller en bas
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE Sam 30 Jan - 18:50

C'est bien, Muse c'est la vie.

Bon et bien tout est bon, je te fais pas plus attendre.

Validé ~> Chocolate Rangers

♔ ♔ ♔

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE

Revenir en haut Aller en bas
 

Silver - "Change everything you are, and everything you were" - FICHE TERMINEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " NUCLEAIRE - " L'impact est très difficile à évaluer ".
» Thèse ethnologie "Voyages et double vie en Terre du Milieu"
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» [Dio][WIP] "Mais je ne suis pas un homme vivant"
» "We can only learn to love by loving"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Complément :: ♔ Corbeille-