anipassion.com
Partagez | 
 

 Uuuh, what the fuck ? *Pv Para*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arpège
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: H / A
Double Compte: Screen, Jesse
Âge: 17 ans / 25 ans
Sujet: Uuuh, what the fuck ? *Pv Para* Lun 7 Déc - 20:54


{ 1. Comportement digne d'une bête
2. Désir sexuel envers un animal }
{ Bestialité }

    C’était une évidence : Arpège était nulle en sport. Elle l’avait toujours été. Petite, quand elle habitait au cirque, elle s’était essayée à plusieurs activités physiques. Et les résultats avaient été catastrophiques. Une mauvaise chute l’avait même envoyé à l’hopital pendant quelques mois. C’était sans compter ses problèmes respiratoires. Son traitement l’aidait dans la vie de tous les jours, mais lorsqu’elle faisait du sport intensif, elle devait se jeter sur ses médicaments. Le seul sport qui ne l’épuisait pas parce qu’elle s’y était habituée était bien le sport de chambre. Arpège aurait bien voulu être douée en athlétisme. Sauter par dessus les haies à une vitesse incroyable, cela l’aurait fait rêver. Dépasser les filles les plus rapides à la course, atterrir loin dans un bac de sable, sauter le plus haut possible par dessus une barre. Bref, cela, elle l’aurait vraiment aimé. Malheureusement,lors des heures de sport, elle se contentait de petites foulées, d’encouragements pour les autres et de fous rires incontrôlables avec ses amis.
    Aujourd’hui, nous étions un dimanche. Le dimanche, tout le monde aimait sortir dans Londres, jouer dehors, au Common Room, rester dans sa chambre, travailler ses devoirs, passer du temps avec ses amis. Arpège y compris. Mais ce dimanche là, pour une raison qui lui échappait, elle avait décidé de se rendre au gymnase. Pour faire du sport ? Hum, peut être pas non plus. Voir de jolies filles se bouger, observer leurs poitrines se balancer ? Déjà plus, oui. Ainsi, pour ne pas faire tâche, la musicienne s’était habillée en conséquence. Tout d’abord, elle arborait un haut blanc en brassière, qui moulait ses seins et qui laissait paraître son ventre plat. Un petit short noir dévoilait ses cuisses fines et blanches. Ses cheveux couleur ébènes attachés en arrière à l’aide d’un élastique lui donnait un réel air sportif. Arpège était née pour porter des tenues de sport.
    Quand elle pénétra dans le gymnase, elle fut surprise de la trouver désert. Il n’y avait strictement personne.

    « Roh nan. What the fuck ? »

    Elle soupira et posa son sac qui contenait ses affaires à côté des gradins. Arpège se posa au sol et attendit. Ce qu’elle attendait ? Que quelqu’un entre, voyons ! Et elle pouvait attendre longtemps comme ça. Elle commença à chanter « Somewhere Over the Rainbow », enchaînant sur « Only Exception » et « That Green Gentleman ». Elle osa même fredonner « Disco Bitch ». Sa voix rocailleuse résonnait contre les murs du gymnase. Lui vint l’idée de faire quelques exercices de musculations. Comme on dit souvent : l’espoir fait vivre. Et en l’occurrence, Arpège avait un espoir monstre. Elle se leva, se frappa les cuisses et couru en plein milieu de la salle de sport. Elle commença à faire des abdos et lâcha un petit gloussement. Elle-même se trouvait ridicule, mais personne n’était là pour la voir de toute manière. Elle enchaîna sur une unique pompe puis sur des séries de petites foulées espacées. Ariel sentait une sueur fraîche couler entre ses deux seins fermes et ses omoplates. Ses formes dîtes « parfaites » s’agitaient. Elle eu d’un seul coup une pulsion. Elle avait envie de se mettre à poil, là, tout de suite. C’était comme ça. La musicienne hésita. Elle était seule, certes, mais bon. Non. Elle ne le fit pas, tant pis. Elle ferait du « sport » nue une autre fois.

    Plus le temps passait, et plus elle se fatiguait. Pourtant, elle s’amusait comme une petite en essayant de faire des trucs impressionnants sur les barres asymétriques ! Malheureusement, si elle n’était pas forte en acrobatie au cirque, elle l’était encore moins aux barres à la gymnastique. Elle essuya la sueur naissante sur don front, et se dirigea vers les vestiaires pour se changer ou prendre une douche, au choix. Elle penchait plus vers la douche, étant très à cheval sur son hygiène personnel. Arpège posa son sac sur un des banc, en face des casiers gris métal. Elle s’assit et posa sa main sur son sein gauche et pu sentir son cœur battre rapidement. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu cet effet en faisant du sport. Elle en était presque contente.
    La jeune musicienne enleva son haut blanc. Elle dévoila une poitrine généreuse soutenue par un soutien-gorge en dentelle noire et rose pâle. L’orpheline se passa une main dans sa chevelure d’ébène et laissa filer un petit soupire entre des lèvres pulpeuses. Elle se frotta les mains et souffla dedans, comme si elle avait froid. Puis, pendant qu’elle retirait ses chaussures de la main gauche, elle faisait danser ses doigts fins dans l’air, comme si elle faisait de l’arpège sur une guitare. C’était une manie qu’elle avait depuis presque toujours.

    « Tapadapa, nin nin Love sooooong ! And i need tuduuum »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: Uuuh, what the fuck ? *Pv Para* Mer 14 Avr - 13:24



{1. Une idée allant contre le sens ...
2. Souvent la clé du fonctionnement humain. }
{ Paradoxe }
    C’était d’une flagrante évidence : Paradox était plus que merdique en quelque sport qu’il puisse bien exister sur terre. Sa musculature en était la preuve irréfutable. Frêle et petit personnage, il ne pouvait tenir plus de 20 minutes en courant – ce qui pour lui était déjà quelque chose de vachement fort. Non, lui tous ces trucs d’athlètes et autres concours de gonflettes ne le branchaient pas plus que ça. A vrai dire, il s’en foutait. De toute façon, ici le sport n’était pas quelque chose d’obligatoire. Dans son ancien lycée, il devait courir avec les autres garçons de sa classe…mais lui voyait ça d’une bien autre manière. Pour lui, toute course ou effort physique avait quelque chose…d’excitant. Ouais, il avait beau ne pas pratiquer le sport, il trouvait une grâce incroyable à ceux qui le pratiquait. Voir le corps suer, les cuisses saillantes, le souffle court…C’était beau. Tout simplement exquis à regarder.
    C’était...Excitant ?

    Aujourd’hui encore, il pleuvait. Fessant sa ronde habituelle, il avançait sur les cailloux blancs, annonçant le voyage entre le bâtiment principal et le gymnase. Le Gymnase, où l’endroit il pouvait se rincer l’œil sans être vu, lieu de prédiction de Paradox en gros quoi ! Les gouttes tombantes sur son visage fin, ses cheveux étaient maintenant plus que lisses…Ouais, bon bah les sacrifices se font pour la bonne cause, hein ! Le bâtiment maintenant à sa portée, il ouvrit d’un geste machinale la grande porte avec les inscriptions « W A M M Y » en lettres blanches. Histoire de faire culpabiliser les personnes voulant s’échapper. Il avait vraiment tout compris le designer de Wh*. La porte s’ouvrant sans bruit, il s’engouffra. Trempé jusqu’aux pieds, il prit d’instinct le chemin de gauche, les pieds laissant de longue traces sur le sol. Les gradins étaient à gauche. Bon...Pour être discret, fallait qu’il ne face pas de bruit. Plutôt rater avec sa veste trempée. Bon, t’en qu’à faire, il l’enleva. De toute façon, il faisait assez chaud ici pour qu’il se sèche rapidement. Agilement, il se faufilant entre les sièges du premier rang, rampant au sol. Pour l’instant, il n’avait pas vu l’agile et belle fille qui s’échauffait.
    Il était tard, et personne n’aurait pu prédire la rencontre des deux plus nymphomanes de Wh*

    « Tapadapa, nin nin Love sooooong ! And i need tuduuum »


    Première action : il ne bouge plus.
    Deuxième réaction : son sang ne fait qu’un tour devant la voix de la personne présente.
    Troisième réaction : Il rougit fortement, la tête plaquée face au petit espace montrant la scène.

    Wow. Arpège qui …effectue un strip-tease tout simplement génial toute seule. C’était quoi ça ? Son T-shirt qui tombait au ralenti dans le cerveau de Paradox, et toujours le rouge aux joues alors que ce dernier affichait à l’avance un incroyable sourire. Sadique. Paradox était, en premier temps connu pour…ne justement pas être calme devant une pareille démonstration de l’autre sexe. Au fond de sa tête, ça faisait : BOUM. BOUM.BOUM. Un spectacle gratuit de la gente féminin pour que dalle ? Il y avait pas à dire, il était plus que chanceux aujourd’hui. Se levant astucieusement sur la pointe de ses doigts, son corps s’éleva un peu plus, juste un peu plus. Fallait-il juste qu’il se face pas cramer hein ? Juste ça en gros. Sauf que Paradox n’avait pas été doté du plus précieux don de la nature que tout espion avait : la chance. Haha…Là, il était plus que perdant.

    Rampant encore derrière quelques fauteuils, il regardait la jeune fille bouger, chanter, se déshabiller. Un vent chaud vient le saisir, comme si ses trips venaient de lui renvoyer à la gueule le repas du soir. Chaud, il avait trop chaud d’un coup. Et alors que des goutes de sueurs tombaient en perles sur son visage fin, alors que la fille se déshabillait toujours plus et alors que son ventre faisait des nœuds monstres…Il dérapa misérablement – bien qu’il soit encore à quatre pattes – et se vautra les jambes en l’air, le nez au sol…

    « aie… »
    Cramé…Misérablement cramé…C’était plus que par dépit qu’il se releva, un bras derrière la tête, le rouge aux joues vers la jeune femme.

    « Bon…Bonsoir Arpège…»

    Dieu seul sait que pour le moment, l’envie la plus importante pour Paradox était de s’enterrer dans un trou et de ne jamais y sortir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Uuuh, what the fuck ? *Pv Para*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UN REY PARA LA PATAGONIA
» CARRERAS ET BRIGHTMAN......AMIGOS PARA SIEMPRE
» Siete factores para prevenir la enfermedad de Alzheimer.
» Si Vis Pacem, Para Bellum
» Civi Pacem, para Bellum/ Lucius Hostilius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Complément :: ♔ Corbeille :: ♔ The Past - Ancien WH-