Partagez | 
 

 ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sujet: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Lun 5 Oct - 19:34




MusicPlaylist
MySpace Playlist at MixPod.com



~
< Qui est-il ?
Qu'est-ce donc que cette chose là , recroquevillé au sol ?
Est-il seulement humain ?
>


    #Nom
    : Arward Oxdom
    #Prénom : Peter
    #Pseudonyme : Paradox
    #Âge : 15 ans.
    #Date de naissance : Il naquit le 24 avril 1994.
    #Date d'arrivée à la Wammy's House : Je me rappelle que s’était un jour de pluie , le ciel pleurait et les nuages étaient omniprésents . Les portes de la Wh* se sont ouvertes pour Paradox le 18 septembre 2009 . Cette date sera toujours encrée dans son esprit .
    #Groupe : Pacifist. Bien qu'il se fiche de L , il veut enlever toute compétition entre les prétendants. Pourquoi se battre pour un homme ? Tss



~
< Et à part ça ?
Il est au moins intelligent ?
Parce que bon...il est blond donc...>
>




    QI
    : Il a – environs – 173 de QI . Pas mal hein !
    Manie : Il se met sur la pointe des pieds , le rendant ainsi plus grand de quelques centimètres et/ou affiche un visage enfantin , craquant .
    Rêve, Ambition : Il rêve – entre-autre – de devenir quelqu’un de normal. N’ayant pas d’ambition particulière , la place de L ne l’intéresse pas .
    Cauchemar, Phobie : Il haït & adore la solitude . Comportement étrange n’est-ce pas ? Il a peur des reptiles en tout genre mais plus particulièrement les serpents . Trouvant ignobles ses animaux dépourvus de pattes , il les déteste au plus au point .
    Relations :
    . Near : Hmm ,plutôt solitaire comme gamin . Bah chacun ses raisons hein ? C'est peut être par principe qu'il reste seul non ?

    . Mello : J'sais pas pourquoi il keaf son chocolat , mais ça en est suspect . Enfin ,il y a au moins quelqu'un avec un caractère dans cet orphelinat . Bref , je le trouve simpa .

    . Linda :THE TOTAL RESPECT ! Il admire cette fille à un point inimaginable . Il veut d'ailleurs appartenir à son clan .

    . Matt : O___O Le Geek suprem <3 . Nyaaa enfin quelqu'un avec un minimun de culture sur les jeux videos *-*. Je l'aime bien .

    . Lust : J'admire Lust . Elle a voulu monter son clan et elle y a réussi .


~
< Et moi , j'suis qui ? Parce que j'ai beau parler sur mon adorable Paradox , personne me connait é_è >


    Votre nom ou pseudo ? Yuuki
    Comment avez-vous découvert le forum ? Doublette : )
    Que pensez-vous du forum (design, intrigue..) ? *---* D'enfer <3
    Comment l'améliorer ? O_O C'est possible ?
    Des remarques ? Vu by End


Dernière édition par Paradox le Sam 24 Oct - 17:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Mar 6 Oct - 19:38


MusicPlaylist
MySpace Playlist at MixPod.com



    RP :


    On ne dirait pas comme ça, mais ce n’est pas par envie que je suis entré à la Wammy’s house. Certes j’avais entendu dire que l’endroit était grand, que l’on y étudiait toutes matières existantes et que les orphelins y viennent du monde entier…Mais je ne voulais pas y aller à la base. Moi, je ne suis rien qu’un pauvre enfant étant doté d’une double personnalité. Un schizophrène si vous voulez, sauf que cette schizophrénie est d’autant plus dangereuse que la plupart des malades. La mienne, elle tue. Déchiquetant corps et âme d’une personne, elle n’y va pas à la légère. Les membres démembrés, les têtes décapités, il aime ça, alors que moi, je le déteste. Je déteste cette partie de moi. Mais pourtant, je l’admire. Pas positivement, non. J’ai toujours été contre le meurtre en tout genre et toute forme de violence en ce bas monde, mais je ne sais pas pourquoi mais il y a quelque chose qui m’empêche de nier qu’il existe … Peut-être est-ce dû au faite que nous partageons le même corps, la même âme, le même sang ? A vrai dire, je n’en sais rien. Et pourtant je le haïs …


{ Enfance

oz Pictures, Images and Photos


Nom féminin singulier :

° Première partie de la vie humaine qui va de la naissance à la puberté
° Les enfants, considérés dans leur ensemble
° Commencement de quelque chose, début, origine (l'enfance d'un projet, l'enfance de l'humanité)





    J’ai toujours vécu entouré de toute ma famille .D’un père et d’une mère aimante, j’eu deux petites sœurs : Rosa et Lily. Habitant dans le beau pays qu’était l’Angleterre, je ne manquai de rien et je chérissais chaque jour. Et ainsi les jours paisibles de Manchester étaient communs à tout autre. Les gamins courant dans les rues, les vieilles dames avec leurs caddies et les voitures polluant l’air déjà bien remplis de CO2, bref une vie banale quoi .Il pleuvait beaucoup d’ailleurs et avec mes sœurs ont aimait sortir sous la pluie, dansant dans les ruelles .Mes sœurs avaient 4 ans, de vraies petites jumelles. Ma mère était et moi étions les seules à pouvoir les distinguer – Papa n’ayant jamais réussi. Ma famille était à la tête d’une grande multinationale et donc l’argent ne manquait pas. Bref, j’étais heureux dans le meilleur des mondes. Jusqu’à ce jour de 13 juillet 1999 …



{ Meurtre




    Je devais avoir 5 ans quand j’ai fais l’irrécupérable. Ma mère nous avait tous couchés, comme chaque soir et nous avait raconté une histoire, comme d’habitude. Eteignant la lumière, je m’endormis … Et ce fut mon dernier souvenir. Quand je me réveillai, j’étais debout devant une maison en flammes…Ma maison en flamme. Je ne compris pas tout de suite. Qu’est-ce que faisait ma maison en feu ? Et pourtant, rien de très inquiétant n’attendit mon cerveau. Etait-ce normal de voir sa maison rongé par les flammes devant vous ? Au premier temps, je crus que ce fut un de ses nombreux cauchemars que je faisais assez fréquemment .Mais l’odeur de pourriture qui se dégageai de là me fit comprendre que ce ne fut pas le cas. Ma maison brulait et j’étais seul dehors. D’un coup, je regardai autour de moi. Personne, les rues étaient désertes. Pourquoi donc les pompiers ne sont-ils pas là ? Et enfin, je pris conscience d’une chose. Des taches de sang sur mon T-shirt. C’est à ce moment précis que j’eu peur. Une peur paralysante. Mes pieds restèrent figés au sol, mon souffle devint saccadé. J’étais paralysé… D’où venait ce sang ? Pourquoi ma maison brulait-elle ? Pourquoi suis-je le seul dehors ? Et alors que je crus que rien ne pouvait être pire, je tombai lamentablement à la renverse. Il faisait nuit. Ma tête tournait et j’entendis d’innombrables notes. Se heurtant à la paroi de mon cerveau, j’avais mal. Et malgré les échos des mélodies, une seule était claire, lisse, fluette. Je ne compris pas pourquoi mais ma main s’était dirigée vers ma poche et en avait ressortit quelque chose. Une montre. Une montre fait d’or. Finement taillé en de jolis motifs, mon mal de tête s’était arrêté. Regardant avec curiosité l’objet, je souris. Elle était jolie. Et j’essayai de l’ouvrit. La curiosité est enfantine. J’essaya de mainte manière mais rien pour l’ouvrir . Oubliant ma maison en feu, je trouvai le bouton poussoir et la montre s’ouvrit.
    La pluie commençait à tomber et les voisins prirent enfin conscience qu’une maison brulait.
    Et moi, je pleurais. Pourquoi ? Pour qui ?
    Et alors que les réponses telles que « mes parents, mes sœurs » étaient inévitables, je n’eu qu’une pensée : La mélodie. Je ne savais pas pourquoi. Je n’avais que 5 ans. Mais ce fut la seule musique qui me permit de voir les choses d’un autre côté. J’avais tout perdu, certes, mais j’étais vivant. Vivant. Au loin, les sirènes des pompiers résonnaient – surement appelé par un des voisins. Et dans une voiture rouge, ma tante descendit en trombe. Elle couru jusqu'à moi et me prit dans ses bras. Esmée. Derrière nous, les pompiers essayaient d’éteindre les flammes. Et dans un éternel soupire, je m’endormie.

    Le lendemain, je me retrouvai dans un lit. Relevant la tête vers la pièce, je vis que ce ne fut pas la mienne. Bizarre. Pour moi, cet incident ne fut qu’un rêve. Et après mon temps de réhabilitation, j’en conclus que non, ce n’en fut pas un. Mes vêtements avaient été lavés et étaient présents sur une table base situé juste à côté du lit où j’avais dormi. Me relevant d’avantage, je décrivis la pièce. J’étais chez Esmée ? Comme pour répondre à ma question, la porte s’ouvrit et je la vis. Rayonnante dans son ensemble mauve, Esmée représentait la fraicheur, alors que son visage trahissait la tristesse. Elle s’approcha du lit, ses talons tapant le parquet. S’assoyant sur le rebord, elle me regarda d’un regard qui se voulait tendre, aimant.

    - Peter, tu peux me dire ce qui s’est passé hier ?

    J’écarquillai les yeux. J’avais bien la preuve que ce ne fut pas un rêve. Regardant Esmée, je cherchai ce qu’il s’était passé. Maman nous avait couché, puis éteint la lumière et puis… trou noir. Je ne savais rien. Rien de ce qu’il avait pu se passer hier. Tout était que néant, je n’avais rien vu.

    - Je ne sais pas. Je me suis couché et quand je me suis réveillé j’étais debout devant la maison. Dis, ils vont bien Maman et Papa ? Et Lily et Rosa ? Dis, pourquoi j’avais du sang sur mon T-shirt ? Tu es un adulte toi, tu dois savoir ça non ?

    Le visage d’Esmée se décomposa. Sa tristesse avait pris le dessus et ses larmes commencèrent à couler. Je ne compris pas. Etait-ce une réponse à ma question ? Mais avant que je puisse répondre, deux bras m’avaient encerclé. Ceux d’Esmée. Ses larmes chutaient sur mon pyjama mit la veille et moi je restais stoïque.

    - Peter, tu … tu seras fort …hein ? Essaya-t-elle de placé entre ses pleurs.


    Le monde s’écroula. Ma main se raffermit sur le haut d’Esmée et les larmes commencèrent à couler. Je n’avais plus rien. Mon monde était mort, enterré. J’enfouis ma tête sur l’épaule d’Esmée et nous pleurâmes ensemble. Tristesse.


    Le lendemain , un médecin était venu. Sans doute pour étudier d'où pouvait bien provenir le sang sur ma veste ou si l'incident n'avait pas été un trop grand choc pour moi . Le médecin était un ami d'Esmée . Moi à vrai dire , je m'en fichai un peu , préférant savourer mon petit deg' . Ils s'étaient éloignés de moi après mon diagnostique , parlant silencieusement . Une baie vitrée me séparait d'eux et je me senti soudainement seul . Bizarre.

    Au fil des minutes , le visage d'Esmée se fit plus triste . Était-ce si grave que ça ? Serai-je si atteint ? Préférant m'exiler de cette atmosphère oppressante, je pris congé et laissa mon petit deg en plan . La domestique le rangera bien non ?

    Parcourant les couloirs et pièces de la demeure , j'enchainai merveille sur merveille . Un rien fascine un enfant , ne serai-ce que la découverte d'une petite créature non ? Les pièces s'enchainèrent donc sous mes yeux , fascinantes . Finissant un couloir , j'ouvris la dernière porte mystérieuse . La pièce était immense . De longs miroirs la parcouraient sur les côtés , une fenêtre sur un côté baignait la pièce d'une lueur orangé , le soleil était là et au centre était présent un piano . Magnifiquement disposé , l'atmosphère de la pièce était telle que l'on se sentait bien lors de l'entrée . Comme un second foyer . Avançant timidement vers l'objet de mon intrigue – le piano – je me surpris , une fois arrivé à côté de lui, de voir qu'il était plus grand que moi . Prenant appuie sur mes bras , je m'assis sur le tabouret . Indescriptible . Le piano était tout bonnement magnifique , un piano à queue . Mon regard vagabonda des touches à l'aspect globale du piano . Et là , à sa droite , près des aiguës était présent la montre , ma montre . Que faisait-elle ici ?
    Ma main hésita à la prendre , comme si j'eus peur de cette petite chose... et s'était le cas. N'était-ce pas le seul souvenir de ma soirée d'hier Et n’était-ce pas le cas ?
    D’hier, je ne me souvenais que de maman nous chantant une berceuse. Point. Mes souvenirs s’arrêtaient là. Et pourtant, la présence de cette montre sur ce piano m’intrigua fortement. Comment s’était-elle retrouvée dans ma poche ? Pourquoi les larmes m’étaient de suite montées aux yeux ?
    C’est d’un geste presque machinale que je me saisis de la montre & l’ouvrit.
    L’effet fut le même que la nuit précédente, je pleurai. La mélodie résonnait dans la pièce, les échos l’accompagnant. Incompris, je ne comprenais pas. Pourquoi pleurai-je ?
    Dans la pièce, de légers pas se firent entendre. Avachis sur les notes du piano, j’espérai que la chanson prenne fin. Que quelqu’un l’arrête …que quelqu’un vienne…
    Et ce quelqu’un vint. Dans l’entrebâillement de la porte, je vis Esmèe, choquée. Approchant à toute hâte, elle fit taper ses talons sur le parquet. Et arriva enfin à moi et s’agenouilla, se mettant à ma hauteur.


    - Peter ? Pleures-tu pour te parents ?
    Dit-elle, sa voix trahissant son calme.

    Pointant avec peine l’objet de mon état, je pleurai un dernier sanglot et m’arrêta .Suite au silence qui s’était installé depuis la fin de la mélodie, je relevai la tête vers Esmée. Elle me dévisagea et prit l’objet dans ses mains. Le détaillant, elle me demanda :

    - Tu l’as trouvé où ?

    Dans ma poche.


    Et elle me prit dans ses bras.

    - Peter, le docteur m’a dit que peut-être tu aurais un genre de maladie. Pour faire simple, il y aurait deux Peter dans toi Okay ? Disons que là, t’es un gentil Peter et que l’autre est méchant ! Le docteur m’a demandé si li avait un objet, un lieu où tu puisses devenir le méchant Peter ! Est-ce cette montre ? Pleures-tu pour cette montre ?

    Hein ? Pardon ? J’ai quoi ? Affichant une moue septique, je ne compris pas. J’avais un deuxième moi à l’intérieur de moi ? C’est quoi ce bordel ? Relevant la tête vers elle, je la regardais, elle.

    - Je pleure quand j’entends la mélodie à l’intérieur. Pas pour la montre ! Pour la mélodie ! Je ne sais pas trop pourquoi mais elle me fait pleurer, est-ce mal ?

    x----------------------------------------------------------------------------------------------------------x

    { 10 ans après


    Me voilà dans la voiture d’un certain Roger, je crois. Conduisant le véhicule, je n’avais pas trop fait attention à son prénom enfaite. Où vais-je ? A la Wammy’ house. L’orphelinat le plus populaire en matière d’orphelins extraordinaire que le monde aye connu. Les orphelins là-bas, on des QI dépassant allègrement les 150, comme quoi Einstein à de quoi se retourner dans sa tombe. Quand est-ce que j’ai appris que j’avais un QI supérieur à 150 ? Bah, enfaite je ne sais pas trop. A la base, c’est Esmée qui m’a fait passer ce test … Esmée. Esmée est morte deux semaines auparavant. Me laissant la demeure, elle ne m’avait même pas prévenue des résultats des tests. Bref, me voilà dans une situation bien chiante. Nan pas que je sois associable, c’est le contraire d’ailleurs mais j’ai peur justement pour les autres. Les autres ? Oui, je suis comme qui dirais schizophrène (je l’ai d’ailleurs expliqué un peu plutôt au haut). Donc bon.
    Après avoir compris que j’avais donc une deuxième personnalité, la police a mené une enquête sur le meurtre de mes parents. Et il en était revenu à la conclusion que c’était moi qui les avait tués.
    Agé de 5 ans, comprenez-bien que je ne comprenais rien hein !Mais j’en été arrivé à la conclusion que c’était moi qui les avait tué . Donc Esmée m’avait caché, moi, monstre. Et alors que les ans passèrent, la Police arrêta l’enquête, faute de preuve.
    Esmée m’avait alors élevé, moi et lui.

    Ouvrant avec peine la porte de la voiture, j’entrepris de descendre de celle-ci.
    La vue que m’offrait la Wh* était bien la même que j’en avais déduit.
    Sinistre.
    Roger passa devant et ouvrit le portail. On entra.
    Et la première chose que je vis en entrant vu une bagarre entre deux orphelins. Se donnant ardemment des cours, une personne s’interposa. Une femme.
    Je vis en Elle, un respect immense. Cette femme s’était interposé avec tellement de facilité que cela en été déconcertant. Elle ne voulait sans doute pas de discorde au sein des orphelins.
    Roger s’arrêta devant une porte. Surpris, je failli me le prendre en plein face.

    - Bon, tu connais le protocole ? Tu ne parle pas de ton passé à personne, ni ton nom. Comment veux-tu t’appeler ?

    Je réfléchie. Ce surnom, je l’aurai pendant pas mal de temps alors quitte à en choisir un pas mal …

    - Paradox
    - ?
    - C’est le nom de ma deuxième personnalité. : )

    Dans sa poche , un tintillement se fit entendre . Le son d'une montre.





Dernière édition par Paradox le Sam 24 Oct - 20:44, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Dim 11 Oct - 11:14

Re-Bienvenue sur WH* ^^

Avant d'entamer la lecture de ta fiche je te demanderai d'aller relire le règlement, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Dim 11 Oct - 11:33

    ~Après avoir lu trois fois le règlement , j'en ai conclus que c'était pour cause de décoration , non ?
    * Imbécile *
    Ou alors ... n'aurais-je pas fait assez de ligne ?
    Dans tous les cas , j'ai enlevé le lecteur ... Excusez-moi x_x & la déco'
Revenir en haut Aller en bas
End
avatar


Feuille de personnage
Wammy’s: House
Double Compte:
Âge: 17
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Dim 11 Oct - 12:33

Non non ce n'était pas du tout la décoration, tu peux remettre l'image et le lecteur exportable si tu veux.

Mais c'est bon pour les questions de formes =)

Alors par contre... après lecture... comment dire, ta fiche n'est pas assez complète.

Déjà on a juste le moment où il a assassiné sa famille n'est ce pas? Et puis des gens le trouvent là n'est ce pas? Après avoir constaté une pareille schizophrénie à mon avis on envoie directement le gosse en asile psychiatrique, on le donne pas à sa tante, ou alors il faut je ne sais quelle raison, qu'ils croient que ce n'est lui qui a tué et tout, à toi de faire preuve d'imagination.

Sa famille? Où en est la description? Avait il des frères et soeurs? Comment se passait sa vie? Etait il heureux? Quel âge avait Paradox quand elle est morte? Comment ça s'est passé avec sa tante?

Sa double personnalité? Comment s'est elle formée? Il doit quand même y avoir une raison... Dans la même idée où est la description de sa personnalité/ son caractère? Et son physique? Il n'y a pratiquement aucune ligne sur ces points.

Et ses origines? Enfin vu le nom il est Anglais mais il faut préciser.

Et puis... même si ça fait très peu de temps qu'il est arrivé à Wammy's House il a quand même eu le temps de connaître Linda, qui a pu le faire rentrer dans le groupe des Pacifists, il faudrait la rajouter dans les relations.

Donc.. il y a au moins quelques dizaines de lignes à rajouter pour pouvoir éclaircir les points nommés ci-dessus. Sinon on a pas vraiment d'information sur Paradox, ce qui est bien dommage. Bon courage pour ajouter tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Dim 11 Oct - 12:36

Okay ! : )
Je me remet à la tache direct : ) .
( merci ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée * Sam 24 Oct - 18:59

    Juste pour prévenir que
    normalement j'ai bien finie ma fiche : )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: ~Paradox { Wonderful People ? *Terminée *

Revenir en haut Aller en bas
 

~Paradox { Wonderful People ? *Terminée *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House :: Complément :: ♔ Corbeille-